Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ZAC des Bas-Heurts. Les aménagements du lot M4 vont pouvoir commencer !

Publié le par ADIHBH-V

LES TRAVAUX D’AMÉNAGEMENT

DU LOT M4

SUR LES BAS-HEURTS

VONT ENFIN VOIR LE JOUR !
______

 


Le 19 novembre 2019, le jury a choisi le Groupe BREMOND comme lauréat du concours relatif à l’aménagement du lot M4, passage des Aulnettes, sur la ZAC des Bas-Heurts.

Le 24 juin 2021, Madame le Maire délivre le permis de construire, les travaux peuvent débuter (36 logements R+1+attique, Construction bois, 6 pavillons).
Mais pour cela, encore faut - il que tout le foncier soit libéré afin que la vente des terrains soit actée chez le Notaire. Ce n’était pas le cas….

En effet, l’Association Musulmane « Fraternité Noiséenne » occupait toujours son lieu de culte dans un pavillon du 08 Passage des Aulnettes.

En date du 03 octobre 2007, un ancien cadeau de Michel PAJON aux résidents du quartier et plus particulièrement dans sa grande bonté, au Président de l’ADIHBH-V, puisque, situé à 6 m de son jardin.

Ceci dit, des fidèles Musulmans avec qui les résidents ont eu durant toutes ces années d’excellents rapports de courtoisie et d’entraide puisque nous n’oublierons pas les « coups de mains » aux personnes âgées qui se trouvaient parfois en difficultés dans leurs vies quotidiennes, ou encore leur participations actives à nos différentes Fêtes des Cerises pour nous offrir un excellent thé à la menthe.

Encore merci, le pari aléatoire et perfide du Maire de l’époque Michel PAJON avait fait "chou blanc".

Néanmoins, cette Association devait maintenant déménager puisque cette zone doit être réaménagée. À ce sujet la convention signée par Michel PAJON et le Président de l’Association le 03 octobre 2007 était très explicite, à savoir : « Dans l’attente de la réalisation de l’opération d’aménagement à conduire sur le secteur dit de la  ZAC du Clos aux Biches (NDLR : aujourd’hui ZAC des Bas-Heurts), la ville met à disposition, à titre temporaire, essentiellement précaire et révocable, les locaux désignés……… ».
« La présente Convention pourra être dénoncée par la Ville à tout moment, par l’envoi d’une simple lettre recommandée avec accusé de réception….. À réception de cette lettre ; l’Association s’engage à quitter immédiatement les lieux sans que l’Association puisse se prévaloir du versement d’une quelconque indemnité ».

Cette situation devenait de plus en plus préoccupante car le chantier prenait dangereusement du retard. Position d’autant plus inquiétante que le Groupe BREMOND avait débuté la commercialisation des appartements en septembre 2021, et promettait une livraison des biens dans le courant du 1er trimestre 2024. Par ailleurs, une inflation galopante du prix des matériaux risquait de mettre l’équilibre financier de l’opération en péril.

Face à cette situation juridiquement inexplicable l’ADIHBH-V était décontenancée, même si nous savions que l’Association « Fraternité Noiséenne » attendait de la part de Madame Brigitte MARSIGNY un pavillon de substitution qui tardait à venir…

En date du 29 novembre 2021, le Président de l’ADIHBH-V avait adressé à Madame le Maire, au Promoteur et au Directeur de l’Aménageur SOCAREN un courrier très circonstancié sur les carences de cette affaire.

Aujourd’hui, enfin, tout est rentré dans l’ordre, puisque le Lieu de culte Musulman a été déplacé au 93 de la rue Pierre Brossolette, depuis le 10 janvier 2022, sous la nouvelle appellation « Association des Musulmans de Noisy-le-Grand », après 29 mois d’attente.


Le Pavillon du 08 Passage des Aulnettes a été démoli dernièrement. L’acte de vente à la SCCV VILLAS URBAINES (Groupe BREMOND) sera signé devant Notaire d’ici la fin du mois de mars 2022. Les travaux doivent débuter mi-avril 2022.
Ouf, enfin….

____


Retrouvez-nous sur Facebook

Complément à notre article "La circulation du quartier de La Garenne "

Publié le par ADIHBH-V

Depuis la publication de notre dernier article sur la circulation dans le quartier de la Garenne (cliquez ici), la mairie de Bry-sur-Marne nous a fait parvenir le diaporama exposé lors de la réunion publique du 10 mars 2022.
Nous l'en remercions.

Diaporama

Cliquez ici

____


Retrouvez-nous sur Facebook

La circulation du quartier de La Garenne (mitoyen des Bas-Heurts-La Varenne) mise en question

Publié le par ADIHBH-V

RÉUNION PUBLIQUE

RELATIVE À LA CIRCULATION SUR

LE QUARTIER DE LA GARENNE

À BRY-SUR-MARNE (94)
______

Messieurs LECLERC -1er Adjoint, ASLANGUL-Maire, et SERRURIER-Directeur Services Techniques

Suite à de multiples plaintes d’habitants du quartier de La Garenne à Bry-sur-Marne, concernant la vitesse excessive de nombreux véhicules et la dangerosité pour les piétons dans les rues de l’Avenir, du Regard et de La Garenne, les Services Techniques ont proposé, à titre expérimental un nouveau plan de circulation afin d’éviter le contournement sur des voies de dessertes.
Au bout de six mois d’expérimentation, les Services ont mené une analyse de la situation.
Plusieurs scénarios ont été mis à l’étude afin de sécuriser et d’améliorer le cadre de vie de ce quartier.
Tous ces éléments ont été présentés aux habitants lors d’une réunion publique, salle de La Garenne le jeudi 10 mars à 19h.

 

Introduction de Monsieur  ASLANGUL – Maire

Audio cliquer Ici

Présentation de l’étude par Monsieur SERRURIER
Directeur des Services Techniques

Audio cliquer Ici

Débat

Partie 1

Audio partie 1, cliquer Ici

partie 2

Audio partie 2, cliquer Ici


Commentaire de l’ADIHBH-V


Sachant que la rue des Aulnettes sépare Noisy-le-Grand de Bry-sur- Marne et que de nombreux Bryards sont membres de notre Association, le Président de l’ADIHBH-V était présent à cette réunion publique.
Dès le début, plusieurs habitants signalent qu’ils n’ont jamais été informés de cette réunion.
C’est un collectif du quartier qui aurait réalisé des photocopies et effectué le boitage !
Comme chaque fois dans ce type de réunion, certains sont pour, d’autres sont contre.

De nombreux Bryards ne peuvent plus accéder facilement au centre-ville de Bry-sur-Marne sans faire un grand détour. D’autres ne peuvent plus rejoindre un bac de récupération de verre du quartier en voiture !!!....

Certains résidents interpellent le Maire sur la circulation de la rue des Aulnettes et la rue Francois de Troy qui servent de shunt (raccourci) en provenance de Neuilly-sur-Marne pour rejoindre l’autoroute A4 à la fourchette de Champigny.

À cette occasion, l’ADIHBH-V mentionne que nous sommes persuadés qu’une étude de circulation doit être globale sur le quartier de La Garenne et non pas être seulement sectorisée sur trois voies.

À ce titre, le Président de l’ADIHBH-V insiste encore une fois pour signaler que l’étude de circulation de la rue des Aulnettes doit être réalisée en concertation avec les Services Techniques de Noisy-le-Grand et l’aménageur du quartier des Bas-Heurts, la SOCAREN.

À ce moment-là, Charles ASLANGUL nous rétorque qu’il n’a jamais abordé ce sujet avec Brigitte MARSIGNY, Maire de Noisy-le-Grand. (Pour information, l’ADIHBH-V essaye depuis deux ans de faire travailler les deux communes ensembles sur ce sujet, sans aucun résultat). Les bras nous en tombent, bravo la synergie ! on nous balade !!!...

Ultérieurement, un Bryard conteste le fait que des aménagements sur la circulation soient proposés aujourd’hui en réunion, sans avoir effectué préalablement et ultérieurement un comptage des voitures sur le quartier de La Garenne.

À cet instant, le Président de l’ADIHBH-V reprend la parole et signale qu’une étude réalisée en mai 2019 par le Cabinet CD-VIA, existe bien. Monsieur le Maire et le Directeur des Services Techniques tombent des nues car ils n’ont pas connaissance de ce document, qui ne figurerait plus dans les archives des Services ? Bizarre Bizarre !
Qu’à cela ne tienne ! Pour remédier à ce dysfonctionnement, l’ADIHBH-V se propose de communiquer cette « Étude de circulation sur le quartier de La Garenne » à Monsieur SERRURIER, dès la fin de la réunion, puisque nous l’avons sur une clé USB.

Finalement, le débat n’était pas inintéressant.....

En conclusion, Monsieur le Maire espère trouver un point d’équilibre entre les différentes propositions des acteurs concernés, sans toutefois revenir à la situation initiale.

____


Retrouvez-nous sur Facebook

 

 

Décès de l'architecte Ricardo BOFFIL

Publié le par ADIHBH-V

MORT DE RICARDO BOFFIL,

L’ARCHITECTE

QUI VOULAIT CHANGER

LA VILLE DE NOISY-LE-GRAND.
______

 

Ricardo BOFFIL, 82 ans, est décédé le vendredi 14 janvier 2022 à Barcelone de complications liées à la COVID-19. Madame le Maire Brigitte Marsigny a diffusé un bel hommage sur son mur facebook.

Sa vie, son œuvre

Né le 5 décembre 1919 à Barcelone d’un père Catalan, déjà Architecte et d’une mère Vénitienne. Ricardo BOFFIL l’anticonformiste a entamé ses études en 1957 à l’École d’Architecture de Barcelone. Membre du mouvement intellectuel, la gauche divine, il en est exclu pour militantisme antifranquiste et poursuit ses études à Genève (il reviendra à Barcelone après la mort de Franco en 1975).

À ce moment-là, il installe son agence, le « Taller de Architectura » et son lieu de résidence dans La Fabrica, une vielle cimenterie des années 1920 de la périphérie de Barcelone, qui rassemble aujourd’hui 150 personnes de 25 nationalités.

Célèbre Architecte, Ricardo BOFFIL a signé plus de mille projets dans le monde entier. Il était particulièrement renommé en France, du quartier Antigone de Montpellier aux imposants espaces d’Abraxas pour Noisy-le-Grand dans les années 1980.

Construit pour répondre à la demande croissante en logements, ce lieu utopique et atypique, initialement conçu pour mélanger les populations et devenir une cité idéale, s’est révélé difficilement vivable car jugé comme inhumain, voire carcéral. Preuve que déjà à l’époque, la mixité sociale n’a pas marché.

Ricardo BOFFIL avait une maîtrise incroyable de la préparation du béton coloré et a beaucoup collaboré avec Bouygues Construction.

Espace D’Abraxas : Le Théâtre et l’Arche

 

Crédit photo : Aline Marcillo-Photographe


Moins connue, la Place de Catalogne à Paris, derrière la Tour Montparnasse. C’est le Maire de Paris, Jacques Chirac qui, voulant rendre hommage à la Catalogne, confia au charismatique Ricardo BOFFIL l’aménagement de cette vaste place. Ce dernier, voulant théâtraliser la ville, imagina 574 logements dont 400 à titre social dans un ensemble strict, uniforme et perçu aujourd’hui comme la place la plus controversée de Paris.

Ricardo BOFFIL et Noisy-le-Grand.

Les Espaces d’Abraxas, construits entre 1978 et 1983 à Noisy-le-Grand devaient incarner une alternative aux grands ensembles de logements de l’après-guerre, considérés depuis la seconde moitié des années 1950, comme peu conformes aux aspirations des habitants. Dans un espace restreint, l’architecte espagnol a imaginé une « utopie » fermée et constituée de 610 logements répartis dans trois bâtiments de béton rose à l’architecture néoclassique.

Ses icônes sont « Le Théâtre », propriété privée en forme d’hémicycle, « l’Arc », qui trône au centre et le « Palacio », la partie sociale du site. Cet ensemble fou fascine toujours les metteurs en scènes à la recherche de décors du jour d’après comme ce cinéaste Américain qui y tourna son film « Apocalyptique Brazil » en 1985.

Le 08 Février 2014, dans une interview au PARISIEN Ricardo BOFFIL avouait que son projet unique avait pâti du manque d’esprit communautaire, les populations ne s’étant pas mélangées.

À l’époque, il se disait qu’il fallait y faire vivre au maximum 20% d’immigrés afin de réussir réellement à mélanger les populations. Cela n’a pas été appliqué. Il aurait été intéressant de revisiter cette analyse à la lumière des problématiques sociétales d’aujourd’hui….

Finalement, c’était pour lui une expérience unique qu’il ne répétera jamais car il avait vu les difficultés que cela entrainait disait-il à l’époque.

Ceci étant, Michel PAJON a eu pour projet sous ses mandatures de démolir cette œuvre. Heureusement, les élections municipales de 2015 ne lui ont pas laissé le temps d’accomplir son forfait, ce qui aurait déclenché un tsunami mondial dans le domaine de l’Architecture.

À cela, Ricardo BOFFIL répondait que démolir serait un manque de culture. Ce serait une aberration, comme si on démolissait la Cité radieuse construite par Le Corbusier à Marseille entre 1947 et 1952.

Aussi, dès juillet 2008, le Président de l’ADIHBH-V avait pris contact avec Ricardo BOFFIL pour l’informer des velléités de Michel Pajon. Évidemment, l’architecte espagnol était bien décidé à faire valoir ses droits en tant que propriétaire intellectuel de cette œuvre architecturale.

Lire le courrier de Ricardo BOFFIL, en date du 09 juillet 2008.
Cliquer ici :

Crédit photo : Alain CASSÉ


Les Espaces d’Abraxas en 2022

Ricardo BOFFIL a toujours revendiqué qu’il n’avait pas pu terminer son projet de Ville nouvelle à Noisy-le -Grand. C’est alors que la nouvelle édile Brigitte Marsigny entre dans la danse en 2019 en venant au secours de son ami des plus précieux et, seule, sans concertation, lui propose le marché d’édifier 600 nouveaux logements supplémentaires sur Abraxas afin de consolider sa forteresse déjà bien encombrée, il s’agit des « Jardins d’Abraxas ».

Mais voilà, si jadis, Ricardo BOFFIL a eu une grande histoire avec la France en nous plongeant dans le postmodernisme en étant un pionnier de l’esthétique constructive avec des escaliers qui se chevauchent, des balcons impossibles et des séries infinies de patios, il ne nous semble pas du tout évident aujourd’hui que cette extension des « Jardins d’Abraxas » soit un ensemble exceptionnel  qui  figurera demain dans les encyclopédies de l’Architecture et du Patrimoine et déplace de nombreux étudiants et professeur en École Supérieure d’Architecture.

Les Jardins d’Abraxas


___


Contribution bibliographique :
    - Le FIGARO du samedi 15 janvier 2022 – Valérie DUPONCHELLE – BEATRICE DE ROCHEBOUËT,
    - Le PARISIEN du 08 février 2014 – Elvire CAMUS.

____


Retrouvez-nous sur Facebook

 

Directives sanitaires municipales concernant l'utilisation des salles par les associations

Publié le par Alex

LUTTE CONTRE

LA PROPAGATION

DU VIRUS COVID-19
______


Suite aux dernières recommandations gouvernementales, le Service VIE ASSOCIATIVE de Noisy-le-Grand communique ci-joint la circulaire concernant les mesures de lutte contre la propagation du virus COVID-19.
 
Au sujet de la location des salles par les associations, et à l’appui de la circulaire ci-jointe et du décret 2021-699 modifié

(https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000043575238/2022-01-10/),

il est interdit :

-    Toute activité de danse dans les salles classées en type L (salles polyvalentes), donc celles qui seraient mises à disposition des associations qui organiseraient un événement festif.
                     
-    Il est interdit de consommer des boissons ou de la nourriture au sein de toutes les salles classées en type L (salles à usage multiples)
          
-    Le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de 6 ans et plus dans les établissements recevant du public de type L, notamment.

-    Les espaces permettant les regroupements sont aménagés dans des conditions permettant de garantir le respect des mesures d’hygiène et de distanciation physique (articles 45 et 1er du décret).

-    S’il y a des spectateurs, ceux-ci doivent être assis. (article 45 du décret).

-    Les personnes accueillies doivent présenter un pass sanitaire, obtenu à partir de l’une des trois conditions exigées à l’article 47-1 du décret.
 
Certaines de ces dispositions sont applicables jusqu’au 23 janvier 2022, pour le moment.
 
Le service Vie associative, démocratie locale, politique de la Ville et GUP reste à disposition,
 
Bien cordialement,

____


Retrouvez-nous sur Facebook

 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>