Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

72 articles avec information

Élections annulées à Neuilly sur Marne

Publié le par ADIHBH-V

LES ÉLECTIONS


 DE NEUILLY-SUR-MARNE


ANNULÉES PAR LE TRIBUNAL


ADMINISTRATIF DE MONTREUIL
______

 

Après L’Île-Saint-Denis et le Pré-Saint-Gervais, Le Tribunal Administratif de Montreuil a annulé les élections municipales à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) le vendredi 08 janvier 2021 Cela fait suite à différents recours qui ont été déposés.
Ces élections, en deux tours, avaient amené à la victoire de Zarthoshte BAKHTIARI (DVD) élu Maire devant Yannick TRIGANCE (PS), avec cinq voix d’écart.


Des erreurs pointées du doigt !

Cinq voix seulement, ce qui avait poussé le candidat perdant à déposer un recours au Tribunal Administratif pour faire annuler ces élections. Il a aussi pointé du doigt des signatures d’électeurs qui ne correspondent pas entre les deux tours du scrutin.


Ironie du sort, c’est un argument soulevé par la liste de Zarthoshte BAKHTIARI qui avait relevé l’omission de la nationalité Portugaise d’un candidat situé à la 35ème place sur la liste du candidat PS, qui a motivé en premier lieu la décision du Tribunal Administratif en expliquant que le défaut de mention de la nationalité d’un candidat ressortissant d’un État de l’Union Européenne autre que la France sur les bulletins de vote de la liste « Un élan renouvelé pour Neuilly-sur-Marne » entachait de nullité l’ensemble des bulletins de vote de cette liste.


Un autre Recours avait été déposé par Yannick TRIGANCE, et notamment sur le fait que plusieurs dizaines de signatures d’électeurs présentaient des différences « flagrantes » entre le premier et le second tour alors qu’il ne s’agissait pas de procurations. Ces faits ont été confirmés par le Tribunal Administratif. Cinquante émargements ne peuvent être regardés comme attestant le vote des électeurs, précise-t-il dans sa décision rendue publique. Ainsi, le nombre de suffrages étant largement supérieur à l’écart de cinq voix seulement entre les candidats, les opérations électorales doivent être également annulées de ce fait.


Nouvelle élection ou pas ?


Ainsi, les élections sont annulées et Zarthoste BAKHTIARI dispose d’un mois pour aller contre cet avis. Il annonçait le 13 janvier 2021 son intention de faire appel de cette décision.  


S’il devait éventuellement y avoir une nouvelle élection, cela coûterait plus de 200.000 €. En pleine crise économique, « c’est totalement irresponsable », a déclaré Zarthoste BAKHTIARI. Les électeurs devront-ils repasser aux urnes à Neuilly-sur-Marne ? Si la Gouvernance Socialiste revenait au pouvoir à Neuilly-sur-Marne après Jacques MAHEAS, quelle serait l’incidence sur la densification pharaonique de la ZAC de Maison Blanche, avec ses 4500 logements ? Affaire à suivre…..


_____


Contribution bibliographique : Le PARISIEN 93 du 14 Janvier 2021, Anthony LIEURES

____

 


Retrouvez-nous sur Facebook

 

La ZAC des Bas-Heurts , un cas d'école ! (partie 3)

Publié le par ADIHBH-V

LA ZAC DES BAS-HEURTS
Partie 3 – Fin
______

La ZAC des Bas-Heurts , un cas d'école ! (partie 3)

La boîte noire de la production urbaine ouverte aux habitants de la ZAC des Bas-Heurts par la concertation !


Présentation et objectif


La ZAC des Bas-Heurs est l’opération d’aménagement qui fait suite à la défunte ZAC du Clos aux Biches de Michel PAJON. Elle opère sur le même secteur mais ses objectifs sont tout autres, puisque initiée par deux équipes municipales différentes.


Cette ZAC couvre une superficie de 9,3 ha et son périmètre est délimité par :
-    La rue Pierre Brossolette au Nord,
-    La rue des Bas-Heurts au Sud,
-    La rue des Aulnettes à l’Ouest,
-    La RN 75 à l’Est.


La nouvelle Gouvernance de Brigitte MARSIGNY (LR) a fixé de nouveaux objectifs, soit :
¬    Définir le périmètre d’intervention en concertation avec les habitants en tenant compte du seul foncier maîtrisé et/ou maîtrisable dans le cadre de négociations amiables,
¬    Mettre en place une démarche de concertation renouvelée mobilisant les différentes parties prenantes, notamment les habitants du quartier, les riverains et les habitants de Noisy-le-Grand, afin de définir un projet partagé,
¬    Développer un quartier résidentiel tenant compte des quartiers pavillonnaires environnants, des habitations préservées sur le secteur et créant une identité harmonieuse alliant l’histoire du quartier et l’accueil des nouveaux habitants,
¬    Aménager un quartier en lien avec le nouveau quartier de Maille -Horizon -Nord en prolongeant notamment son jardin public.


La Maîtrise d’Ouvrage de cette ZAC est composée de la Ville de Noisy-le-Grand, de l’Etablissement Public Territorial T9 (EPT) Grand Paris Grand Est et l’Aménageur SOCAREN (Société Publique Locale de la Ville de Noisy-le-Grand).

La Conception du projet est assurée par l’Equipe DEVILLERS et ASSOCIES/HYL/ATM/OGI/ENR/COSIL.

La ZAC des Bas-Heurts consiste en un projet de construction de 900 logements maximum (57.000  m² de SDP) livrés de 2022 à 2026. La construction d’une résidence Sénior ; la réalisation de 700 m² SPD d’Equipement Public et 1.000 m² d’Activités, de Commerces et de Services. Ce programme de construction est réparti sur 7 lots.

À ce jour, les lots M1 et M4 sont déjà attribués, les travaux débutent. Le Jury des lots M2 devrait se dérouler le 15 janvier prochain.


Les étapes de la concertation,


Le 16 décembre 2016, la Commune de Noisy-le-Grand vote une nouvelle délibération qui précise les modalités de la concertation, à savoir :
¬    La tenue d’un atelier permettant d’établir un diagnostic, d’appréhender et partager les enjeux et objectifs du projet,
¬    La tenue d’un ou plusieurs ateliers sous forme de tables rondes autour des thèmes des formes urbaines, de la diversité de l’habitat, de la définition des espaces publics, de leurs usages, de la voirie et des déplacements,
¬    La tenue d’une réunion publique présentant la synthèse des réflexions issues des ateliers précédents,
¬    La publication d’articles et d’informations dans le magazine Noisy mag et sur le site internet de la ville.


Afin d’animer cette concertation, la Ville de Noisy-le-Grand et la SOCAREN ont fait appel au Cabinet d’Architecture ASPHALT. Le choix de l’Agence ASPHALT n’est pas un hasard.

Bien qu’il y a eu une consultation mettant en concurrence plusieurs entreprises dont l’Agence ASPHALT, cette dernière avait déjà élaboré, en collaboration avec l’ADIHBH-V, un « projet d’inflexion » à la ZAC du Clos aux Biches de 2015. Ainsi, le choix de cette Agence par la nouvelle équipe municipale permettait non seulement d’avoir un animateur qui connaissait les enjeux urbains du territoire et l’histoire de l’opération d’aménagement, mais surtout, de montrer aux habitants et à l’Association ADIHBH-V qu’elle était prête à travailler de concert avec eux et qu’elle portait un intérêt particulier à leur « projet d’inflexion ».


Première phase de la concertation,

La ZAC des Bas-Heurts , un cas d'école ! (partie 3)

Cette première phase de concertation s’est organisée autour de trois ateliers du 21 janvier au 1er février 2017.


Le 1er atelier s’est décomposé en deux temps. Le premier temps était dédié à présenter la démarche de concertation, échanger autour des attentes de chacun vis-à-vis de la démarche et d’évoquer les grandes orientations avec mises en perspective des enjeux du projet d’aménagement du quartier des Bas-Heurts dans le contexte de la Métropole du Grand Paris. Le deuxième temps était une balade urbaine afin d’échanger et de réagir in situ à propos des enjeux de l’opération d’aménagement des Bas-Heurts.


Le 2ème atelier s’est tenu le 23 janvier 2017, autour des thématiques liées aux Voiries, Espaces publics et Mobilités. Les participants ont été regroupés en table ronde pour travailler sur des fonds de plan du quartier afin de faire des propositions concrètes. Ils étaient accompagnés par la présence de la Maitrise d’Ouvrage afin d’apporter uniquement une expertise technique.


Le 3ème atelier s’est déroulé le 1er février 2017 autour de la thématique typologique et formes urbaines. Cet atelier table ronde a permis aux participants de faire des propositions après s’être saisis des notions de typologie de logements, de densité, de rapport des futures constructions avec les constructions existantes.


Le 19 avril 2017, une réunion publique est venue clôturer la phase de concertation préalable à la création de la ZAC des Bas-Heurts ayant conduit à la définition de nouveaux éléments de composition du projet urbain. Cette réunion a notamment permis de faire une restitution des enseignements des trois ateliers, de présenter les grandes orientations du projet ; une esquisse et un phasage.


Deuxième phase de concertation,

La ZAC des Bas-Heurts , un cas d'école ! (partie 3)

Dans le cadre d’une deuxième phase de concertation, d’avril à juin 2018 et préalablement à l’approbation du Dossier de réalisation de la ZAC par le Conseil municipal, deux ateliers ont à nouveau été organisés.


Cette phase était conduite par la Maîtrise d’Ouvrage et la Maîtrise d’Oeuvre urbaine afin de rentrer dans les détails du projet avec les habitants afin d’élaborer les prescriptions architecturales, urbaines, paysagères et environnementales qui seront applicables à l’échelle de la ZAC et des Îlots. Deux ateliers ont suivi. Le premier portait sur le Cahier des Prescriptions Architecturales, Urbaines, Paysagères et Environnementales (CPAUPE) tel qu’envisagé par l’équipe de Maîtrise d’œuvre urbaine. Le deuxième atelier portait sur trois des sept Fiches de lots.


En juin 2018, cette seconde phase de concertation a été clôturée par une nouvelle réunion publique, présidée par Brigitte MARSIGNY, Maire de Noisy-le-Grand. La Maîtrise d’œuvre des Espaces publics a présenté l’avancement des études sur les Espaces publics, ainsi que les principales prescriptions et les contributions des habitants au cours des deux ateliers.


Cette deuxième phase de concertation fut particulièrement remarquable de par la transparence mise en place par la Maîtrise d’œuvre sur les aspects techniques d’une opération d’aménagement. En effet, en plaçant le CPAUPE et les Fiches de lot au centre d’ateliers « tables rondes », la municipalité a levé le voile sur l’un des aspects de la mise en œuvre d’une opération d’aménagement et permet aux habitants d’apporter leurs idées, remarques et opinions sur des documents contraignants pour les futurs opérateurs de la ZAC des Bas-Heurts.


______


Contribution bibliographique :  Lucas QUENUM, Master 1 Génie Urbain, à l’Université Gustave Eiffel de Champs-sur-Marne. Mémoire de stage à la SOCAREN.

____

 


Retrouvez-nous sur Facebook

Ouverture du Bois Saint-Martin au public

Publié le par ADIHBH-V

ACQUISITION

DU BOIS SAINT-MARTIN,

FIN DE LA PARTIE.


2004 - 2020
______

Ouverture du Bois Saint-Martin au public

La Région Île de France et la Commune de Noisy-le-Grand viennent de faire l'acquisition du bois Saint-Martin pour l'ouvrir au public. Ce sont plus de 280 hectares d'espaces de nature exceptionnelle à cheval entre la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne qui seront accessibles aux Franciliens. Le Bois Saint-Martin est pour le moment fermé aux visiteurs mais des visites guidées se tiendront à partir du premier week-end des vacances de Noël 2020.


2004 : Retour aux sources !


Une situation ubuesque : le Lycée International dans le Bois-Saint-Martin ?


Empêcher toute urbanisation, entendions-nous en 2004 .... Mais pourtant, lors de la première Enquête Publique du 19 avril au 02 juin 2004, si nous avons bonne mémoire, flottait déjà une forte odeur d’implantation du Lycée International à l’intérieur du Bois-Saint-Martin.


Nous en retrouvons toujours quelques effluves dans les archives du PARISIEN, sous la plume de Marie Pierre Bologna. À Noisy-le-Grand, la question avait même été posée en Réunion Publique, salle Gérard Philippe, le 26 mai 2004.


Pour autant, que cette idée fut burlesque, des initiés nous ont rapporté que l’ACTEP, à la demande de Michel Pajon, avait réalisé plusieurs mois avant l’Enquête Publique de 2004, un Baptême de l’Air en hélicoptère au dessus du Bois Saint Martin,  n’ayant pu obtenir du Baron PETIET l’autorisation d’effectuer lui-même une randonnée pédestre sur le site. Quel était le but de ce meeting aérien ? Nous pouvons facilement le deviner. Quoi qu’il en soit, l’ACTEP n’a pas donné suite à la proposition fantaisiste du Maire de Noisy-le-Grand, de positionner le Lycée International dans le Bois Saint Martin. Nous connaissons la  suite, le Lycée International à Noisy-le-Grand, oui, mais sur Maille-Horizon-Nord.


Coup de sifflet final, fin de la partie !...


Depuis le temps qu'on en parle, cette fois, ça y est ! Après les seize années d'âpres négociations avec la famille propriétaire des lieux, la Région Île-de-France et la ville de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) viennent officiellement d'acquérir 282 hectares, soit la quasi-totalité de ce poumon vert de l'Est parisien qui suscitait bien des convoitises.


Le bois se situe en effet à la frontière de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et de la Seine-et-Marne, au pied du RER E, station Les Yvris-Noisy-le-Grand. La population avoisinante représente 115 000 Franciliens, précise la Présidente de la Région Valérie PECRESSE, qui évoque un lieu magique de promenade  en devenir.


La visite inaugurale s’est déroulée le jeudi 17 décembre 2020 en présence de Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Ile de France, Brigitte MARSIGNY, Maire de Noisy-le-Grand, Didier DOUSSET et Jacques-Alain BENISTI respectivement Maires du Plessis-Trévise et de Villiers-sur-Marne, ainsi que d’autres personnalités de la Région Île de France.

L'ouverture plus large au public ne se fera pas avant le printemps et de manière progressive, selon la Présidente de la Région, le temps que l'Agence des Espaces Verts (AEV), devenue gestionnaire du bois, ne contrôle l'état des boisements et sécurise les cheminements piétons, c'est-à-dire les grandes allées cavalières.

Quant aux bâtiments se trouvant dans le bois, des longères et une écurie, ils sont désormais propriétés de la ville de Noisy-le-Grand. L'idée, serait d'utiliser ce bâti pour faire un centre équestre, un musée… "On va réfléchir à ce que l’on peut faire", explique  Brigitte MARSIGNY (LR). "Tout ça sans pour autant empiéter sur la faune et la flore. Toute la partie protégée par un Arrêté de protection du biotope ne sera pas ouverte au public".


Le bois a été si préservé qu'il héberge une biodiversité exceptionnelle. On y croise des renardeaux qui n'ont jamais vu d'homme, ils batifolent, ils s'approchent un peu, décrit Christelle Pluvinet, animatrice nature à l'Association Renard de Roissy-en-Brie. Parmi les animaux qui vivent dans le bois Saint-Martin on trouve : chevreuils, sangliers, renards et aussi le cortège des amphibiens : tritons, crapauds, grenouilles, salamandres, ainsi que les chiroptères, c'est-à-dire toute la famille des chauves-souris. Sans compter les papillons, les orthoptères et les libellules.


"Cette ouverture n'est pas une mauvaise chose en soi, on ne veut pas noircir le tableau", poursuit l'animatrice. "Mais on ne vous cache pas qu'on est inquiet pour les milieux fragiles, c'est-à-dire la grande prairie et les tourbières. La prairie, c'est une aire de pique-nique idéale et les tourbières… Moi aussi, j'ai un toutou! Les chiens vont y plonger. Ces espaces seront en théorie fermés au public. Mais pour l'instant, nous ignorons comment les parties interdites vont être clôturées et comment les flux de population vont être limités. En conséquence, après cette bonne nouvelle, il reste encore beaucoup de questions à résoudre" .


La Région a déboursé 13,5 millions d'euros pour racheter le bois Saint-Martin, qui s'inscrit dans son Plan vert, et Noisy-le-Grand 2,6 millions d'euros. La ville est encore en négociations avec une branche de la famille propriétaire pour acquérir le dernier bâtiment restant.


Les forêts couvrent un quart du territoire francilien

L’Agence régionale des espaces verts (AEV) gère 39 forêts, soit 10 000 hectares, ce qui en fait le deuxième propriétaire public d’espaces boisés en Île-de-France après l’État. "En 2017, la région s’est dotée d’un Plan vert, visant à rendre 600 hectares d’espaces verts aux Franciliens ", précise Valérie PECRESSE.


Premier propriétaire public en Ile-de-France, l’Office National des Forêts (ONF) gère 50 forêts domaniales, soit 72 500 hectares. Certaines abritent des joyaux du patrimoine culturel comme les châteaux de Fontainebleau (Seine-et-Marne) et Versailles (Yvelines).


Selon l’ONF, 24 % de la superficie de la Région Ile de France est constituée de forêts mais 70 % d’entre elles sont des propriétés privées.


Pour suivre la saga du Bois Saint Martin, cliquer sur les liens ci dessous :
 


•    Questions sur le Bois Saint-Martin – 12 novembre 2006,
•    
Nouvelle Enquête Publique sur le Bois Saint-Martin – 27 juin 2009,
•    
Avis défavorable à la DUP du Bois Saint-Martin – 23 octobre 2009,
•    
Michel PAJON et le Bois-Saint-Martin – 27 novembre 2009,
•    
Tristesse sur le Bois Saint-Martin – 15 août 2010,
•    
Le Bois Saint-Martin, la vérité en cas d’amnésie – 1er mai 2012,
•    
Justice : Le soleil brille encore sur le Bois Saint-Martin – 23 février 2014,
•    
Noisy-le-Grand casse sa tirelire pour acquérir le Bois Saint-Martin – 13 juillet 2019.

 

______


Contribution bibliographique : Le PARISIEN 93, le 13 décembre 2020, Elsa MARNETTE

____

 


Retrouvez-nous sur Facebook

Une boulangerie- pâtisserie s'installe en bordure des Bas-Heurts

Publié le par ADIHBH-V

UNE BOULANGERIE-PÂTISSERIE


S’INSTALLE


SUR MAILLE-HORIZON-NORD
______

Une boulangerie- pâtisserie s'installe en bordure des Bas-Heurts
Une boulangerie- pâtisserie s'installe en bordure des Bas-Heurts

Maxime et Baptiste SOHIER viennent d’ouvrir le 09 novembre écoulé leur première Boulangerie-Pâtisserie au pied du Parc Louis Antoine de BOUGAINVILLE sur le quartier de Maille-Horizon-Nord, en bordure des Bas-Heurts, à Noisy-le-Grand.


Lors d’une reconversion Maxime et Baptiste sont revenus à leur premier amour en effectuant un cursus de formation de trois ans à l’École de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris et se sont perfectionnés dans l’Établissement de Bruno CORMERAIS à Bussy-Saint-Georges (membre du Jury de l’émission de télé sur M6 : Meilleur boulanger de France).


Sous le label « Campaillette » (marque propre des Grands Moulins de Paris), la Maison SOHIER propose des produits boulangers et pâtissiers entièrement fait maison sur place, élaborés avec des farines des Grands Moulins de Paris, et des blés rigoureusement sélectionnés récoltés sur le Bassin Parisien.

Une boulangerie- pâtisserie s'installe en bordure des Bas-Heurts

Ainsi, au travers d’une proximité et d’une convivialité évidente que nous avons pu vérifier, les consommateurs de l’Ouest Noiséen vont découvrir une gamme de produits variés, gourmands et de grande qualité afin de satisfaire les goûts des clients les plus exigeants. À savoir : Pains croustillants traditionnels, viennoiseries au pur beurre AOP confectionnées par un Tourier (*) de la Maison SOHIER, restauration rapide (sandwichs au poulet, quiches, pizzas, croque-monsieur) et pâtisseries allant jusqu’au gâteaux de fêtes (nous recommandons, entre autres, la « Tarte au Citron meringuée »).

Une boulangerie- pâtisserie s'installe en bordure des Bas-Heurts
Une boulangerie- pâtisserie s'installe en bordure des Bas-Heurts

Dès que les beaux jours vont arriver, la Commune de Noisy-le-Grand a autorisé l’aménagement d’une terrasse juste en face du Parc de BOUGAINVILLE pour un Petit déjeuner et de la Restauration rapide sur place. Une excellente initiative, un lieu reposant et splendide….


Contact


Maison SOHIER, 13 rue des Bas-Heurts – 93160 Noisy-le-Grand – 01 43 05 31 10
Ouvert pour le moment 7/7 jours. Prochainement 6/7 jours
7h – 19h30


Et demain sur le secteur ?


Une Pharmacie ouvrira ses portes au 1er trimestre 2021 au pied de l’immeuble Nexity, à l’angle de l’avenue Montaigne, rue des Bas Heurts. Par ailleurs, une Superette devrait voir le jour dans quelques mois, les négociations se poursuivent actuellement.


______


(*) Le Tourier : L’ouvrier Tourier, dont la spécialité a tendance à disparaitre est spécialisé dans la fabrication de viennoiseries et de tout produit à base de pâte feuilletée. Un Tourier est un artiste du laminoir, la machine servant à faire des tours à la pâte feuilletée dont il tient son appellation. Un bon tourier (tourière) se reconnait à sa maîtrise de l’engin, qui ne doit jamais s’arrêter.  Le feuilletage devient aérien, goûte le beurre et fond en bouche.

Alain Cassé
Président de l’ADIHBH-V

____

 


Retrouvez-nous sur Facebook

Grand Paris Express à la gare de Noisy-Champs

Publié le par ADIHBH-V

LES PREMIERS RAILS SOUDÉS


 DU GRAND PARIS EXPRESS


 À LA GARE DE NOISY-CHAMPS
______

 

 

Grand Paris Express à la gare de Noisy-Champs

Les sept premiers kilomètres de la double voie de la ligne 15 sud du Grand Paris Express sont en train d’être posés à partir de la gare de Noisy-Champs (Seine-et-Marne), à deux pas de la Cité Descartes. C’est le Groupement CORAL [contraction de COLAS RAIL (70%) et d’ALSTOM (30%)], qui effectue ces travaux aussi spectaculaires que symboliques. Un marché de 155 millions d’euros, pour une durée de 69 mois.


Depuis février 2020, les équipes de CORAL ont posé 1 800 m de rails et traverses sur quatre voies dans l’arrière-gare de Noisy-Champs, ainsi que les communications croisées permettant les retournements des métros dans l’arrière-gare. En novembre, ces équipes de pose de voies poursuivront leur activité à Champigny (Val-de-Marne) sur la voie de raccordement entre la ligne 15 sud et le futur centre d’exploitation et maintenance. Sur le site de Noisy-Champs, elles laisseront la place aux travaux d’installation de la caténaire rigide, puis aux travaux d’équipements linéaires du tunnel (colonnes sèches, chemins de câble, etc.).


Cette étape marque donc le début du basculement des travaux de génie civil matérialisés par le creusement des tunnels et la construction des gares vers l’installation des équipements des tunnels. Après le dévoilement du matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 début octobre, le démarrage des travaux de voie ferrée concrétise chaque jour un peu plus l’émergence de ce nouveau métro.


Pour mémoire, les travaux de génie civil de l’arrière-gare de Noisy-Champs ont été réalisés par LEON GROSSE. Les parois moulées ont été effectuées de janvier à septembre 2017. Le creusement de l’ouvrage et la construction des dalles se sont déroulés de juin 2017 à mai 2019. Le chantier a été mis à disposition du groupement CORAL en septembre 2019 pour permettre le début des travaux relatifs aux systèmes de transports au début de l’année 2020.


6000 personnes travaillent sur le chantier en suivant un protocole sanitaire strict. La productivité est près de 100% et devrait se poursuivre lors des prochaines semaines.

 

Grand Paris Express à la gare de Noisy-Champs

Les lignes 15, 16 et 17 sont équipées de rails composés d’un alliage ferreux. Le rail est acheminé sur site sous forme de « barres élémentaires » de 18 m de long. Ces barres sont soudées entre elles par Aluminothermie dans le tunnel pour former un long rail soudé, qui permet l’atteinte d’une vitesse importante de 110 km/h pour le Grand Paris Express. Les traverses qui supportent le rail sont spécifiquement conçues pour ce futur métro. Elles reposent sur un tapis résilient dont la fonction anti-vibratile permet d’atténuer les bruits et vibrations causés par le passage des trains.


Principe du soudage Aluminothermique


Le principe de ce procédé consiste à couler, dans un moule en matériaux réfractaires entourant le joint du rail à souder, un mélange d’acier en fusion. Ce mélange en fusion est obtenu par la réaction exothermique suivante: Fe2O3 + 2 Al → 2 Fe + Al2O3.


Après allumage, cette réaction fortement exothermique porte la charge liquide à 2800°C. Liquéfiée, cette ci peut alors être coulée par gravité dans le joint moulé. La température obtenue étant supérieure à la température de fusion des aciers composant les rails de 1480°, l’aluminothermie permet la fusion entre les métaux au droit du joint à souder.
Après un temps de refroidissement suffisant, on procède au démoulage, puis au tranchage du métal excédentaire. Un meulage de dégrossissage puis de finition sur la bande de roulement termine l’opération.

Illustration, cliquer ici :

https://www.youtube.com/watch?v=NJebTKH5nyE

______

Contribution bibliographique :
-    
Le MONITEUR.fr, Nathalie MOUTARDE le 30/10/2020,
-  
 www.lejournaldugrandparis.fr, le 29/10/2020.

____

 


Retrouvez-nous sur Facebook

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>