Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une démolition inutile !

Publié le par adihbhv














Une maison neuve démolie par les bulldozers de Monsieur Pajon

Quand ?... Le 16 juin, veille de la Fête des Cerises.
Où ?... Passage des Aulnettes, lieu de la Fête des Cerises.
Pourquoi ?... Pour rien : l'enquête publique n'a pas encore eu lieu, la construction de la ZAC dépend de la décision du Préfet.

A l'heure où l'Île-de-France manque de logements, ce spacieux pavillon récemment acquis par la municipalité aurait pu accueillir une famille !

Que d'argent gâché !!!

Des programmes immobiliers à deux vitesses.

Publié le par adihbhv

photo non contractuelle

A NOISY LE GRAND : DES PROGRAMMES IMMOBILIERS A DEUX VITESSES.
(Et si c’était « les copains et les autres » ?)
_____

BOUYGUES IMMOBILIER : AH NON !

Le 15 décembre 2005, le Maire de Noisy le Grand fait voter en Conseil Municipal un nouveau Périmètre d'Etudes sur le quartier de La Varenne.
Monsieur le Maire souligne que la définition d'un Périmètre d'Etudes sur le secteur n'a pas pour objet de permettre la réalisation future d'une opération publique d'aménagement urbain (comprenez pendant cette mandature !), mais de maîtriser l'évolution de ce quartier de manière à éviter des constructions anarchiques et hétérogènes.
 
En fait, l'instauration de ce Périmètre d'Etudes devrait constituer un moyen d'éviter une évolution incohérente de ce quartier, et poursuivre les objectifs définis ci-après, entre autres :

 

            - garantir un renouvellement urbain maîtrisé,

 

            - favoriser la réalisation de programmes de logements diversifiés intégrant une proportion adaptée de logements locatifs sociaux ou privés,

 

            - préserver un équilibre harmonieux entre différentes formes d'habitats,

 

            - etc,….

Enfin, le Maire souligne que cet outil permettra à la commune d'opposer un sursis à statuer à toutes demandes concernant des travaux de construction ou installation de nature à compromettre ces objectifs.

Voilà pour le procès verbal officiel et policé. Toutefois, lors de cette séance le discours argumentaire fut plus édifiant. En fait, nous apprenions qu'il s'agissait d'un promoteur immobilier qui achetait par ci par là, rue des Ormes et rue Carnot quelques parcelles de terrain à qui voulait bien vendre. Et voilà que maintenant, possédant 4500 m² de foncier, l'intrus se permettait de déposer un permis de construire en décembre 2005 pour réaliser un immeuble qui, vous vous imaginez l'imposture, ferait de l'ombre aux pavillons voisins.

Aussi, l'ADIHBH-V, grand amateur d'histoires Pajonesques a enquêté encore une fois sur cette sombre histoire. En fait, il s'agissait de la société BOUYGUES IMMOBILIER, qui voulait construire  un immeuble R+3, de 100 logements, dont 40% en accession par le 1% patronal, ce qui est aussi, lorsque vous êtes salarié d'une entreprise, une façon bien sympathique d'obtenir un logement. Par ailleurs, nous apprenions aussi que ce projet n'était pas tombé du ciel par enchantement, et que la société BOUYGUES IMMOBILIER était en contact et avait présenté son projet à la Mairie dés juillet 2005. Depuis, elle a même amendé son projet afin de passer sous les fourches caudines de Monsieur le Maire, avec 25% de logements sociaux et 25% à taux zéro. Cependant, depuis plusieurs mois, ce dernier est aux abonnés absents et ne manifeste aucun empressement à recevoir ce promoteur et accorder le fameux permis de construire, alors que les prix de vente des logements étaient en moyenne inférieurs de 20%, à ceux des NOUVEAUX CONSTRUCTEURS sur le programme du Carré Renaissance, en centre ville.  Bizarrement, maintenant les demandes de logements ne sont plus une priorité à Noisy le Grand. Comprendra qui pourra !...

Néanmoins, depuis février 2006, pour ces propriétaires qui avaient signé des promesses de vente avec BOUYGUES, les préemptions urbaines de Monsieur le Maire tombent comme à Gravelotte. ( le 02/02/06 : 8 rue du Buisson; le 08/03/06: 11 et 11bis rue Carnot; le 22/03/06: 15bis rue des Ormes, etc…).Pour ces braves personnes qui sont coupables d'avoir offensé le premier magistrat de la ville en ayant une relation suspecte avec le diable, la sanction fut immédiate, puisque les prix proposés par la Mairie sont aujourd'hui inférieurs de 50%, voir plus, par rapport à  ceux de BOUYGUES IMMOBILIER, n'en déplaise au Comité de Rédaction du Bulletin d'Information du Parti Socialiste diffusé sur Noisy au Printemps 2006. Ce dernier stigmatise l'UMP en mentionnant qu'il affirme des mensonges en annonçant une dévalorisation de 50% du patrimoine immobilier des habitants du quartier, suite à la mise en place du Périmètre d'Etudes. Et bien, nous y sommes, Monsieur le Secrétaire de Rédaction, et ce n'est pas bien de raconter des "carabistouilles", même si nous savons tous que dans l'enseignement, nous pouvons raconter n'importe quoi, à condition de le dire avec de la conviction.

MONTOIT IMMOBILIER : MAIS OUI !

Où cela devient encore plus cocasse, c'est lorsque nous apprenons que la société MONTOIT IMMOBILIER, bien connue sur Noisy le Grand, va construire un programme de standing de 97 logements, rue de la Haute Maison et rue du Maréchal Juin. (PC 9305105 C 0069, en date du 31 mars 2006). D'un coté, c'est du R+6+Combles (H=22,4 m) et de l'autre du R+2+Combles (H=10,8m). Mais attention, ici, cela ne fait pas d'ombre chez les voisins. Et pourquoi cela ne fait pas d'ombre chez les voisins ? Tout simplement parce que l'Architecte du projet MONTOIT est Monsieur LEMEUR de Montreuil (93). Il est bien connu, M. LEMEUR, à Noisy le Grand, c'est l'Architecte de la ville sur la ZAC du Clos aux Biches, c'est celui qui confondait le 07 octobre 2004, salle Gérard Philippe, une maison fraîchement ravalée, alors qu'il s'agissait en fait d'une maison Sarde réalisée en 1998 par l'Architecte Claude BACH, Grand Prix de ROME.

Et lui, M. LEMEUR, il semblerait bien maîtriser l'orientation du soleil (!!!), jamais d'ombre chez les voisins. Nous avons consulté les propriétaires du 8 quater, rue de la Haute Maison, mais, a priori, ils ne sembleraient pas convaincu par les capacités astronomiques de l'apprenti astrologue. Nous nous demandons bien pourquoi ?

Bien évidemment, lorsque une Noiséenne à la recherche d'un logement social a posé la question de savoir si elle pouvait trouver un logement social pour sa fille de 30 ans qui voulait décohabiter, et qu'elle était, elle même en instance de séparation de son concubin, elle s'est entendue répondre que ce programme n'était pas encore commercialisé, mais que ce serait de toute façon des logements de standing et non du social. Circulez, il n'y a rien à voir chez MONTOIT, Noiséens, Noiséenes soyez raisonnables, ne confondez pas avec la ZAC du Clos aux Biches.


ET ENCORE D’AUTRES : POURQUOI PAS !


En plein Périmètre d'Etudes de la Varenne, Monsieur le Maire souligne vouloir opposer un sursis à statuer à toutes demandes concernant des travaux de construction de nature à compromettre ces (ses) objectifs. C'est aussi favoriser la réalisation de programmes de logements diversifiés intégrant une proportion adaptée de logements locatifs sociaux ou privés.

Mais seulement voilà la réalité du discours :

Ø      SARL du 18 Maréchal Foch, Le Perreux (94). Gérant : M. Pietrogiovanna Pascal, également gérant de l'Agence Immobilière du VIADUC, à Noisy le Grand.

            - Au 18, Boulevard du Maréchal Foch

            - PC : 9305105C0099 du 10 avril 2006

            - Programme de 30 logements,

            - R+2+Combles

            - Logements sociaux : 000 %

Ø      IMMOPRIM, Alfortville (94)

      - Au 31, Boulevard du Maréchal Foch

            - PC : 9305105C0096 du 15 février 2006,

            - Programme de 11 logements,

            -Logements sociaux : 000 %

Ø       PLOTON, Noisy le Grand

      -Au 59, rue Pierre Brossolette

      -PC : 9305104C0061 du 23 juillet 2004

      -Programme de 7 ou 8 logements

      - R+3, (H=12m)

      - Logement sociaux : 000 %

Voilà comment dans Noisy le Grand, vous modifiez le % de logements sociaux en modifiant les ratios, en favorisant la construction de programmes privés sans logements sociaux. Ainsi, le % décroît, ce qui vous permet ensuite d'imposer des logements sociaux sur d'autres programmes dits " municipaux" de votre choix, qui vous arrangent préférentiellement, pour relever le quota.

C'est une urbanisation sélective, méprisante et détestable pour les logements sociaux, et les citoyens de Noisy le Grand.

Pour les Noiséens qui seraient encore sceptiques sur la démonstration et qui ne seraient pas encore convaincus sur l'urbanisation partisane de Michel PAJON, il vous suffira de consulter le document n° 2 relatif à la 2ème phase bidon de la concertation, que nous venons de trouver dans nos boîtes aux lettres, le 16 juin. Page 24 : dans" les quartiers Ouest," dont la Varenne, nous lisons :

        -….permettre des programmes de logements sociaux grâce à des opérations d'aménagement…..

        - L'îlot situé entre le boulevard du Maréchal Foch et la rue Pierre Brossolette sera restructurée.

       - Plusieurs programmes de logements intégrant au moins 50% d'habitats sociaux sont envisagés… ... CQFD… !

Allez, Messieurs les promoteurs de MONTOIT IMMOBILIERS, de la SARL du 18, Boulevard Foch, et de PLOTON, il n'y a aucun risque pour vos projets, Michel PAJON ne les référence pas dans les logements sociaux à construire. Vous, c'est du privé, du profit et du standing !

Et pourquoi, Noiséens (!!!)... Posez vous la question. Nous, nous n'aurions pas encore la réponse, si ce n'est que Michel Pajon clame en réunion publique, que face à un promoteur privé, il est totalement démuni (???).

Sauf que, aux dernières nouvelles, BOUYGUES IMMOBILIER ne serait pas encore un promoteur nationalisé !...

                                                                                                        Alain Cassé

Président de l'ADIHBH-V

 

 

La Fête des Cerises 2006

Publié le par adihbhv


Les photos de la Fête des Cerises sont en ligne !!!
Encore plus de monde qu'en 2005 !

Les Noiséens sont venus et de nombreuses personnes se sont déplacées des départements voisins. Sans doute que l'article du "Parisien" et les annonces de "Radio Alpha" y sont pour quelque chose.
De l'avis de tous, cette fête était une réussite, malgré la démolition programmée par Michel Pajon d'un pavillon sur le lieu de la fête (voir article précédent).

Les Noiséens sont de plus en plus conscients du caractère obstiné de ces projets d'urbanisme démesurés et décalés des préoccupations des habitants. Les récentes réunions de "concertation" montrent un entêtement du maire contraire à l'esprit démocratique.

Pourtant rien n'est fait... nous attendons l'enquête publique et la décision du Préfet.

Un jeu-test pour vous détendre...

Publié le par adihbhv



QUEL MAIRE SERIEZ- VOUS  ?

Imaginez que vous vous présentiez aux élections municipales dans une
ville de banlieue de 6O 000 habitants…et que vous soyez élu.
Quel maire seriez-vous ?
Pour le savoir, amusez-vous à faire ce test.
Répondez à toutes les questions  en ne cochant à chaque fois qu’une
seule réponse.

Pour embellir votre centre ville.
A-Vous faites poser au milieu de la route un caillou de 30 tonnes que
vous payez une fortune.
B-Vous accrochez le portrait géant de votre maman
C-Fresque, œuvre d’art ou jardin, vous proposez plusieurs solutions à
vos électeurs et les laissez choisir.

Difficile de se garer dans votre ville .
A
-Une solution : les parcmètres ! Vous en mettez partout .
B-Vous faites construire autant de parkings que d’habitants .
C-Vous consultez la population, quartier par quartier, et essayez de
trouver des solutions cohérentes.

Vous avez décidé de démolir 70 pavillons pour construire 1500 logements, mais 92 % des habitants de votre ville sont opposés à ce projet.
A
-Où est le problème ?
B-Vous avez honte et n’osez plus sortir de chez vous
C-Vous renoncez à ce projet

Vous lisez dans un quotidien qu’un maire exproprie plusieurs
personnes âgées pour faire un parking derrière sa mairie.
A
-Ce maire, c’est vous et vous n’avez aucun remords.
B-Vous pleurez toutes les larmes de votre corps. Comment peut-on être
si cruel ?
C-Vous êtes outré et participez à une manifestation « Non aux
expropriations des personnes âgées ! »

Crotte de chien ! Votre gentil toutou qui vous suit partout s’est oublié sur la terrasse  de la mairie.
A
-Vous appelez un employé municipal pour qu’il nettoie le caca au plus
vite.
B-Vous êtes mort de honte et nettoyez la terrasse à grande eau …Par la
même occasion, vous faites aussi le grand ménage dans votre bureau.
C-Vous vous excusez auprès du personnel présent à vos côtés et nettoyez
l’endroit souillé .

A la fête de la musique, vous faites venir un chanteur célèbre.
A
-Vous vous installez devant la scène dans un carré V.I.P entouré de
cordes …pour ne pas vous mêler au peuple.
B-Vous attendez derrière la scène pour demander un autographe au
chanteur
C-Vous vous mêlez à la foule et chantez avec elle.

Vous faites un discours devant le personnel communal, mais il est bien trop long et les gens commencent à parler entre eux
A
-Vous êtes furieux et leur lancez un « taisez-vous ! »menaçant.
B-Angoissé, vous vous mettez à bafouiller
C-Vous écourtez votre discours

Les jeunes de votre ville se plaignent de ne pas avoir assez de loisirs.
A
-Vous leur promettez une piste de ski …Puis vous vous ravisez et leur
construisez finalement une guinguette pour qu’ils puissent apprendre la
valse et la java .
B-Vous leur donnez la moitié du budget de la ville . Qu’ils en fassent
ce qu’ils veulent.
C-Vous rencontrez les jeunes pour en discuter avec eux .

Il y a des émeutes dans votre ville
A
-Vous faites appel à l’armée.
B-Vous invitez les émeutiers chez vous pour discuter
C-Vous laissez la police faire son travail et rencontrez au plus vite
les associations des quartiers.

Au conseil municipal, vos opposants ne sont pas toujours d’accord  avec vous.
A
-Vous leur coupez le micro en les injuriant.
B-Vous leur dites à chaque fois « Vous avez raison ! » pour ne pas les
contrarier.
C-Vous engagez le débat.

Une conseillère municipale de votre groupe  vote « non » à un de vos projets.
A
-Vous la traitez d’hystérique et la virez illico presto
B-Vous n’en dormez pas de la nuit
C-Vous essayez de comprendre pourquoi mais respectez son choix.

Sur le journal municipal, une tribune donne la parole à l’opposition,
mais certaines vérités vous dérangent parfois.
A
-Vous censurez l’article ou mettez des NDLR pour avoir toujours le
dernier mot
B-Vous ne lisez pas cette page…C’est mauvais pour votre cœur !
C-Vous les laissez s’exprimer, même si vous grincez des dents. C’est ça
la démocratie !


Réponses :

Vous avez une majorité de A
Dur, dur pour vos administrés ! Vous seriez un maire tyrannique.
Vous n’en feriez qu’à votre tête et n’écouteriez que vos désirs.
Mégalomane, vous auriez la folie des grandeurs , et ne feriez pas dans
la demi-mesure.  Autour de vous, on vous obéirait au doigt et à
l’œil…Vous auriez une vie « royale », mais peu à peu, le peuple
finirait pas se révolter…Gare à la chute !
Notre conseil : Heureusement que tout ceci n'est qu'un jeu, car mieux vaut pour tout le monde que vous ne vous présentiez pas aux élections !

Vous avez une majorité de B
Vous seriez un maire  sensible …trop sensible ! Vous voudriez faire
plaisir à tout le monde, mais ne sauriez jamais sur quel pied danser !
Vous seriez incapable de dire non et on abuserait sans doute de votre
générosité. L’autorité ne serait  pas votre tasse de thé, et au combat,
vous préféreriez la fuite ! Vos adversaires politiques finiraient pas
croquer le petit agneau qui sommeille en vous !
Notre conseil : Vous pouvez  rêver de faire de la politique gentiment ,
mais il ne faut pas trop croire aux contes de fées…

Vous avez une majorité de C
Vous seriez un maire démocratique ! Attentif à vos administrés, vous
prendriez le temps de les écouter et de les faire participer à la
gestion de votre ville. Vous auriez du bon sens et prendriez des
décisions en toute connaissance de cause. Tout le monde vous trouverait très humain et respectueux des autres. Bref …vous seriez le maire dont
tout le monde rêve !
Notre conseil : Présentez-vous aux élections ! VITE !!!

NDLR : Si ce test vous a bien détendu, proposez-le à vos amis et voisins.
Cliquez sur "Recommander"


 

Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.com

Publié dans humour...

Conseil municipal du 27 avril (suite)

Publié le par adihbhv

 

INTERVENTION de Marylise MARTINS
Présidente du groupe UDF

CONSEIL MUNICIPAL DU 27 AVRIL 2006

PROJET D EXTENSION DU TRAITEMENT DES BOUES RESIDUELLES
SIAAP NOISY LE GRAND

Monsieur le Député Maire, chers collègues, mesdames et messieurs,

La ville de Noisy le Grand, Premier Pôle d’activités de l’Est Parisien connaît un développement économique important sur l’axe de Marne la Vallée.
Notre ville qui compte pour l’instant 62.000 habitants valorise considérablement le département de la Seine St Denis qui cumule par ailleurs de nombreuses difficultés économiques et sociales.

Le projet d’incinération des boues résiduelles prévues par le SIAAP nécessite la construction de deux fours supplémentaires pour doubler la capacité de traitement des déchets correspondant à une population de 354.000 habitants tel qu’il ressort de votre rapport.

Les conséquences sur notre environnement seraient graves si ce projet aboutissait et porteraient atteinte à la qualité de notre cadre de vie. En effet les vents dominant venant de l’Ouest engendreraient une pollution de l’air qui pourrait nuire à notre santé.

Il est inacceptable d’installer des fours d’incinération à quelques centaines de mètres du quartier résidentiel de la Varenne et de ses équipements publics.

Nous constatons par ailleurs, certaines incohérences dans le dossier d’enquête publique, principalement sur les risques de pollution.
De plus, l’implantation de ces deux fours situés dans une zone inondable est en contradiction avec les dispositions du POS et pourrait engendrer des risques supplémentaires en cas de crue de la Marne , compromettant l’aménagement des bords de Marne.

Le SIAAP a choisit une solution de facilité car il dispose sur ce site de terrains suffisants pour réaliser ce projet. Même si l’on se place sur le plan de l’intérêt public, d’autres solutions existent notamment par le traitement de ces boues, s’inscrivant dans une politique cohérente de développement durable. Pourtant aucune solution alternative n’a été proposée par le SIAAP.

Un autre choix est possible, tel que celui du transport par péniches de ces boues résiduelles vers des zones rurales, afin qu’elles y soient utilisées dans le domaine de l’activité agricole, éloignées de toutes zones d’habitations.

Nous l’avons d’ailleurs exposé au Commissaire Enquêteur et lui avons demandé de bien vouloir prendre en compte ces préoccupations .

C’est pourquoi, nous avons demandé au SIAAP de reprendre les études afin qu’il propose d’autres solutions alternatives non nuisantes pour l’environnement urbain.

Pour toutes ces raisons notre groupe UDF a émis un avis défavorable auprès du Commissaire Enquêteur.

Ce soir nous renouvelons cet avis défavorable.