Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Du nouveau à Bry-sur-Marne

Publié le

 

LA VIE ECONOMIQUE

 DE BRY-SUR-MARNE (94)


 

Située à l'Est de la Région Ile de France, à 12 Km de Paris, desservie par le RER A, l'autoroute A4 et située sur les berges de la Marne, la paisible ville de Bry-sur-Marne avec ses 15120 habitants bénéficie d'un site, d'un relief et d'un environnement privilégiés.


Cette ville est limitrophe à l'Ouest de Noisy-le-Grand, et de nombreux Noiséens du quartier des Bas-Heurts fréquentent aussi les commerces traditionnels et conviviaux de son centre-ville. En outre, de nombreux  Bryards du quartier de La Garenne sont adhérents de notre Association et se retrouvent dans notre combat contre une urbanisation pharaonique des Bas Heurts.


Ainsi, est-il  logique que Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand jette aujourd'hui un coup d'œil sur les derniers développements économiques de Bry-sur-Marne, pour la période 2008 / 2010 ; des informations importantes pour notre environnement que vous ne trouverez pas dans la revue Noisy-Magazine.



LA GALERIE COMMERCIALE IKEA

 

Groupe 6 Architecture

 

Bry-sur-Marne et Champigny-sur-Marne ont signé un protocole d'accord pour l'emploi avec la Société Inter-Ikéa pour créer 293 emplois. En effet, sur trois hectares, au Sud de l'autoroute A4, près du magasin Ikéa de la Zone d'Activité des Armoiries, la Société Inter-Ikéa fait bâtir un équipement commercial et de loisirs regroupant 23 boutiques et 6 moyennes surfaces dont Truffaut, Esprit, Orchestra, Maisons du Monde, se répartissant autour d'une allée piétonne semi couverte. Ces enseignes proposeront une offre axée sur la famille et les femmes : mode, beauté, maison, jardinage et culture principalement. L'étage sera consacré aux loisirs et aux services avec des points de restauration et une salle de remise en forme. Il comprendra un jardin suspendu de 1000 m² et une aire de jeu intérieure pour enfants. Enfin, 1000 places de parking seront aménagées en sous-sol.


Il s'agit d'un projet de 62 millions d'euros conduit par Ikéa ; il générera 203 emplois dans les commerces, 70 dans la restauration et 20 pour le gardiennage, la maintenance et les espaces verts. La pose de la première pierre a eu lieu le 4 février 2009, pour une ouverture au public qui devrait avoir lieu en mars 2010.




HÔPITAL PRIVE DE MARNE-LA-VALLEE

 

Cabinet d'Architecture Quadratura

 

Les cliniques de Noisy-le-Grand et Neuilly-sur-Marne fusionnent pour donner naissance à  un nouvel hôpital en cours d'édification rue Léon Menu, en bordure de Noisy-le-Grand. Ce nouvel équipement de 9 niveaux, correspond à un programme de plus de 10 600 m² de plancher. En complémentarité avec les services de l'Hôpital Saint-Camille, cet hôpital d'une capacité de 200 lits regroupera notamment les services pluridisciplinaires : petite urgence 24h/24, chirurgie, maternité, dialyse, imagerie médicale, laboratoire d'analyse médicale, néphrologie et urologie.


Moins connu du grand public, mais néanmoins leader en Ile-de-France dans son domaine, la structure ISI Clinique et Formation, spécialisée dans l'implantologie dentaire (implants et prothèses) s'agrandira et intégrera également ce nouvel hôpital.


Bien évidement, comme nous, vous êtes nombreux à vous demander pourquoi un établissement de soins quitte Noisy-le-Grand pour rejoindre Bry-sur-Marne, dans cette ville qui dispose déjà de l'hôpital Saint-Camille sur son territoire ? Après enquête, Le vrai journal de Noisy-le-Grand peut affirmer qu'il y a bien eu négociations entre la direction de cette nouvelle structure et la ville de Noisy-le-Grand, mais qu'elles n'ont pas abouties pour diverses raisons... !!!


Ainsi, après accord d'Epamarne propriétaire du terrain, la ville de Bry-sur-Marne devant cette aubaine, s'est fait un plaisir d'accueillir ce nouveau Centre Hospitalier de tout premier plan. Faut-il en conclure que la ville de Noisy-le-Grand est maintenant suffisamment riche, pour refuser de la Taxe Professionnelle si chère à Michel Pajon, et la création de nouveaux emplois dans les domaines médicaux, paramédicaux, d'entretien et de secrétariat ? Ou si, plus simplement, il s'agit encore d'une grossière erreur stratégique ?



RESIDENCE ETUDIANTS ET JEUNES TRAVAILLEURS

 

Architecte : Lionel de Ségonzac

 

Sachant que se loger à proximité de son lieu d'études ou de travail pour des jeunes ayant de faibles revenus est une vraie difficulté, la ville de Bry-sur-Marne implante une résidence pour Etudiants et Jeunes Travailleurs au 2, boulevard Georges Meliès, à proximité de Noisy-le-Grand. Cet hébergement de 130 logements sera temporaire, de quelques semaines à deux ans, et les résidents verseront un loyer compatible avec des revenus limités.

Il s'agit d'un bâtiment de trois étages, 70 logements pour jeunes travailleurs et 60 pour les étudiants. Ces studios de 16 à 20 m² comprenant kitchenette et salle de bain seront entièrement meublés. Treize d'entre eux, seront adaptés aux handicapés.


Le toit de ce bâtiment « bio » sera végétalisé pour limiter les déperditions thermiques, et équipé de 490 m² de panneaux solaires pour la production d'eau chaude sanitaire. A l'extérieur, les espaces verts couvriront près de 1000m².


Cette opération est financée par l'Etat, la Région, le Département, la ville de Bry-sur-Marne, la Caisse des Dépôts et Consignations et la Société «  Résideo Cil ».


______






L'immobilier à Noisy-le Grand

Publié le

 


 

                                    Les Hautes Terres                                                                     Le Clos d'Ambert


 

                                Résidence Léo 3                                                                          Immobilier 3F

   

 

 


NOISY LE GRAND :

L’IMMOBILIER

SE PORTE BIEN !



Le Ministère de l’Ecologie chiffre le recul des mises en chantier de logements en France à 22,1% entre décembre 2008 et février 2009, comparé à la même période un an plus tôt. Selon la FNAIM, sur 2008, le recul des prix est de 2,8%. Toutefois, les prix baissent plus en Province qu’en Ile-de-France. Au quatrième trimestre 2008, l’indice Insee / Notaire était en retrait de 4,1% sur un an en Province, alors qu’en Ile-de-France le reflux était limité à 2,3%, et à -0,6% sur un an. Pour 2009, les Notaires évoquent un recul des ventes de 30 à 40% en Province comme en Ile-de-France.

 

Aujourd’hui, le marché de l’immobilier devient relativement illisible, et se caractérise par une très forte disparité régionale, avec une multiplication de microprogrammes privés, comme nous pouvons le constater ci-dessous à Noisy-le-Grand (93).

 

Pour certain, le pire est à venir, ainsi les mises en chantier devraient à nouveau chuter en 2009 de plus de 10%. Pour d’autre, tel le Président de la Fédération des Promoteurs Constructeurs, il y aurait un « frémissement du marché ». Toutefois, puisque « l’effet budget » est bien réel, nous devons nous demander si cette petite bouffée d’espoir permet vraiment de s’illusionner ou si ce phénomène est gonflé par  l’efficacité du plan de relance, notamment avec les mesures fiscales pour les investisseurs (réduction d’impôt , loi Scellier *), et la mise en place du doublement du prêt à taux zéro pour les logements neufs.

 

A cheval entre la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne, Noisy-le-Grand présente un certain nombre d’atouts pour les investisseurs. Comptant 62 500 habitants, cette ville fait partie du secteur 1 Les Portes de Paris de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée créée en 1965. Mais ce qui la rend particulièrement attractive, c’est sa proximité de la capitale, à 12 km de  Paris, les dessertes des autoroutes A4, A86 et A104 ainsi que ses trois stations du RER A et la gare SNCF des Yvris pour le RER Eole. C’est ce qui explique son Pôle Economique Tertiaire avec 2100 établissements  tels que IBM, Groupama, Diac, OCE, GMF assurant 25000 emplois. En outre, Noisy-le-Grand offre le visage d’une grande ville universitaire avec de grandes écoles (Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, Ecole Nationale Louis Lumière, ESSIEE, …) et la proximité de la Cité Descartes de Champs-sur-Marne, qui vient d’être identifiée par Christian Blanc comme un pôle d’animation du développement durable. Demain, ce sera l’arrivée du Lycée International sur Mailles-Horizons !

 

La ville offre aussi à ses habitants une palette d’activités variées : Maisons pour Tous, Centre culturel Michel Simon, spectacles de rue, marchés et animations annuelles diverses. Les activités sportives sont nombreuses, et la situation privilégiée de la ville entre  les berges de la Marne et les grands espaces boisés de Champs-sur- Marne, Noisiel et Vaires-sur-Marne  permettent des randonnées allant de  Saint-Maur-des-Fossés (94) à Lagny sur Marne (77).

 

Dans ce contexte, le marché de l’immobilier à Noisy-le-Grand devrait bien se comporter lorsque nous observons sur le tableau ci-après, la multiplication des programmes neufs en cours de commercialisation. Soit dans quelques mois, 439 appartements, dont 111 dit sociaux (25,3%).  Voilà qui devrait satisfaire largement les promoteurs locaux et les 28 Agences Immobilières qui opèrent depuis des années sur la ville.


 

DIVERS PROGRAMMES IMMOBILIERS : 2006 / 2007

 

 

Lotissement

 

Promoteur

Localisation

Nbre de logts

 

Prix du m² (HT)

 

Social

 

Villanova

 

SNC

La Croix aux Biches

Rue de la Garenne. Bry sur Marne

 

 

60

 

4360 €

 

Non

Le Carré Renaissance

Les Nouveaux

Constructeurs

Av Emile

Cossonneau. Noisy le Grand

 

270

 

3900 / 4200 €

 

Non

 

Villa Bella

 

Sucy - Bat

Bd Souchet

Noisy le Grand

 

14

 

3200 / 3700 €

 

Non

 

 

PROGRAMMES IMMOBILIERS A NOISY-LE-GRAND : 2009 / 2010

 

 

Lotissement

 

 

Promoteur

 

Localisation

Nbre de logts

 

Prix du m² (HT)

 

Social

Le Clos d’Ambert

Montoit

 

Av Victor Basch

50

3500 / 3800 €

Non

Villa de Maintenon

Montoit

 

Allée de Maintenon

14

3500 / 3800 €

Non

Le Carré Médéric

Montoit

 

Av Médéric

19

3600 / 3800 €

Non

Les Hautes Terres

Arc

Promotion

Rue du Mal. Juin

97

3900 / 4100 €

Non

Les Terrasses de l’Ile

Pierre Etoile

Av Emile Cossonneau

75

3800 / 4300 €

Non

17 vendus à 3F

Le Village des Richardets

Pierre Etoile

Av Gabriel Péri

60

3700 / 4100 €

Non

12 vendus à 3F

Résidence Léo 3

 

Pietrogiovanna

Bd du Mal. Foch

42

4200 / 4700 €

Non

Toit et Joie

 

Bouygues

Bâtiment

Av Emile Cossonneau

34

Location sociale

Oui

Immobilière 3F

 

Immobilière

3F

Rue du 26 Août-Bry sur Marne

48

Location sociale

Oui

 

 

 


Ce panorama du Vrai Journal de Noisy-le-Grand, nous montre que le marché immobilier résidentiel neuf a conservé en 2008 un niveau de prix très satisfaisant, comparable à celui de 2006 / 2007, voire même un peu supérieur en fonction de l’emplacement et du standing des appartements. Compter 180 000 € (4645 €/m²) pour un 2 pièces de 39 m² avec parking et balcon, livrable au 1er trimestre 2010. Le tout dans le quartier de La Varenne à proximité des commerces, à 5 minutes du RER A de Bry-sur-Marne. Les abords des commerces et des gares de RER sont largement plébiscités par les acquéreurs et affichent des prix au m² bien supérieurs à la moyenne soit 3700 et 3900 €/m², alors que cette moyenne était de 2800 / 3100 €/m² en 2004.

 

Dans l’ancien, le prix de 3160 €/m² demeure à Noisy-le-Grand sensiblement supérieur à la moyenne départementale avec 2970 €/m². Il s’avère toutefois inférieur à celui de certaines villes de Seine-Saint-Denis comme Montreuil (3720 €/m²) ou Pantin (3520 €/m²). Ce prix moyen dans l’ancien était à Noisy-le-Grand de 1808 €/m² au 1er trimestre 2004, soit déjà 26,3% de plus qu’en 2003, observait-on à la Chambre des Notaires de Paris.

 

Aujourd’hui, si volontairement nous faisons abstraction des choses qui fâchent (stationnement payant, saturation des transports en commun sur le RER A et de l’autoroute A4, urbanisation démesurée à venir en plus des cités édifiées dans les années 1970 qui génèrent ou génèreront encore plus d’incivilité et de délinquance dans le futur, manque d’accueil de la petite enfance, augmentation des tarifs municipaux pour les familles avec plusieurs enfants, préemptions systématiques sur de très nombreux périmètres d’études,….), nous restons résolument convaincus que l’immobilier à Noisy-le-Grand se porte bien, qu’il est actif et diversifié, ce qui s’est traduit d’ailleurs en 2008 par une augmentation des prix de 9,3% (**), même si dans d’autres villes d’Ile-de-France les indicateurs sont à la baisse.

 

C’est bien la raison pour laquelle les prix bas proposés actuellement par la commune lors des préemptions sont une aberration. Ils n’ont aucune corrélation avec la réalité du  marché Noiséen. Ce phénomène avait d’ailleurs été clairement exprimé dans les conclusions du Commissaire Enquêteur lors de l’Enquête Publique sur les modifications du PLU, le 30 octobre 2008, qui disait que «la politique volontariste d’acquisitions foncières menée depuis des années sur le Clos d’Ambert (comme sur d’autres secteurs pavillonnaires de Noisy-le-Grand), poussée jusqu’à l’expropriation, est une atteinte à la propriété individuelle privée (les résidents étant finalement spoliés matériellement et moralement) ».

 

En fait, Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand démontre dans ce tour d’horizon que le marché immobilier de Noisy-le-Grand peut encore satisfaire acquéreurs et investisseurs à un niveau de prix satisfaisant. Aussi,  toute baisse des prix proposée aujourd’hui par la commune lors de préemptions est sans  justification économique locale sérieuse, et pourrait même s’apparenter à un « abus de gouvernance ». D’ailleurs, dans la majorité des cas, le Juge aux Expropriations ne si trompe pas, et relève régulièrement les prix de la commune de 20 à 30%.

 

Nous pourrions comprendre que le budget municipal 2009 réserve encore 10 millions d’euros à d’éventuelles acquisitions foncières (***) pour donner de la vitalité économique à la ville, développer des actions sociales, créer des emplois et ainsi activer les leviers d’accroissement des ressources fiscales. Mais cette politique de la réserve foncière  disponible permettant d’envisager à long terme des capacités de constructions importantes sur les Bas-Heurts, le Clos-d’Ambert, Gournay-Cossonneau et ailleurs, ne peut s’édifier au détriment  des Noiséens, pour le seul bénéfice des Promoteurs Investisseurs privés ou institutionnels !

 

 

(*) La Loi Scellier est une mesure exceptionnelle en faveur de l’investissement locatif, qui s’adresse à tous les contribuables Français investissant dans des logements neufs entre janvier 2009 et décembre 2012. C’est bien une « réduction d’Impôt », jusqu’à 37% sur 15 ans. Ce n’est donc plus un « abattement sur le revenu », comme dans le cadre des dispositifs des Lois Robien ou Borloo.

 

(**) Source : Chambre des Notaires d’Ile de France, Indice Notaires / INSEE 2008.

 

(***) Montant des acquisitions foncières de la Ville de Noisy le Grand ces dernières années :

 2003 : 3,044 M€  ; 2004 : 8,476 M€ ; 2005 : 7,881 M€ ; 2006 : 14,005 M€ ; 2007 : Budget :12,00 M€

 

 

_____

 

 

 

L'exemple de La Samaritaine à Noisy-le-Grand ?

Publié le

 

SI LA MAIRIE DE PARIS

L'A FAIT,

NOISY-LE-GRAND

PEUT LE FAIRE !

 


 

 

La Mairie de Paris a donné le jeudi 09 avril 2009 un avis favorable au nouveau projet d'aménagement du site du grand magasin parisien La Samaritaine, fermé depuis le15 juin 2005 pour des travaux destinés à renforcer la sécurité. Pour mémoire, le premier projet présenté en octobre 2008, avait reçu un avis défavorable.


Ce nouveau projet, comportera la réalisation de 7000 m² de logements sociaux, un pôle commercial qui comprendra une surface alimentaire de proximité et occupera 36% des surfaces s'étendant au rez-de-chaussée, au sous-sol, au premier étage et une crèche de 60 berceaux. Ce nouvel aménagement prévoit également un centre de conférences et de rencontres internationales et des bureaux.


La surface de bureaux a diminué de 20% par rapport à la proposition initiale. Compte tenu du déficit constaté dans le 1er arrondissement de Paris, le programme de logements sociaux est passé de 2000 m² à  7000 m².


Environ 2200 emplois seront créés sur ce site, qui employait initialement 725 salariés.


Selon la Mairie de Paris, les conditions sont aujourd'hui réunies pour engager une procédure de modification du Plan Local d'Urbanisme répondant à des objectifs d'Intérêt Général. La Société LVMH, propriétaire de La Samaritaine, s'est dite satisfaite de ce nouveau projet.


Le 09 avril 2009 - Source AFP.

 

 


COMMENTAIRE

 


La ville de Paris vient de démontrer que la mixité habitat social, habitat résidentiel, activités commerciales et bureaux peuvent très bien cohabiter au sein d'un même projet, si une volonté politique forte se manifeste, et si la ville contrôle les velléités urbanistiques démesurées des investisseurs immobiliers.


Comme le précisait déjà en avril 2007 la Commission d'Enquêtes Publiques, il existe toujours à Noisy-le-Grand une quantité importante de bureaux anciens et périmés qui ne trouvent pas preneur (entre 30 000 et 50 000 m²), qui pourraient très bien être réhabilités en logements sociaux et résidences étudiantes, sans considérer l'éradication du quartier des Bas-Heurts comme la seule solution possible.


En d'autres termes, une politique d'urbanisation différente est possible à Noisy-le-Grand en élaborant une mixité sociale et fonctionnelle, conformément aux orientations du nouveau Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF). D'après l'enquête du Vrai Journal de Noisy-le-Grand, la seule difficulté résiderait dans la cohabitation des différents gestionnaires. Il semblerait que les intérêts divergent au sein d'un même immeuble, entre des SCPI qui gèrent des activités commerciales pour investisseurs, des bailleurs sociaux ou des syndics de copropriétés. Quoique cette notion soit encore discutable, puisque nous avons appris il y a quelques semaines que quelques bailleurs sociaux obtenaient jusqu'à 20% de résultat de gestion... alors ?


Oui, la Ville de Noisy-le-Grand, qui se veut la championne des préemptions toutes catégories, dispose de tout l'arsenal juridique pour élaborer une autre politique, à condition  qu'elle ne se montre pas exagérément proactive avec les promoteurs et investisseurs immobiliers, toujours à la recherche de « grain à moudre ».


Dans ces conditions seulement, la Ville de Noisy-le-Grand répondra objectivement à des critères d'Intérêt Général !


____




Rénovation de l'usine Marne-Aval

Publié le

RENOVATION DE L'USINE DE DEPOLLUTION

DES EAUX DE MARNE-AVAL,

A NOISY-LE-GRAND

 

 




Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand, a eu le plaisir d'être convié le 6 mars dernier, à la quatrième réunion de la commission de suivi des travaux, pour la rénovation de l'usine d'épuration Marne Aval, située Chemin des Bœufs à Noisy -le-Grand.


Nous avons pu vérifier que les travaux avancent bien. Ceci fut confirmé lors d'une visite des installations qui  clôturait cette réunion.


C'est avec l'aimable collaboration du Département Communication du SIAAP, que nous  vous présentons les illustrations de cette réunion (Cliquer sur la photo).

 


____

Commentaires...

Publié le



UN COMMENTAIRE CITOYEN

SUR LE VRAI JOURNAL

DE NOISY-LE-GRAND,

CA COMPTE ENORMEMENT






L'ADIHBH-V développe son blog depuis novembre 2005. Il est constitué de billets agglomérés au fil des événements de notre Association et de Noisy-le-Grand en général. Aujourd'hui 180 à 220 visiteurs fréquentent tous les jours notre site, et peuvent très facilement apporter des commentaires.


« Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand » connaît son succès, grâce à la qualité du combat que nous menons contre un projet urbain démesuré de la commune de Noisy-le-Grand mais aussi à notre réflexion sur la ville en général. En dehors de tout aspect politicien, un grand nombre de lecteurs s'y retrouvent compte tenu de notre grande liberté éditoriale centrée sur la publication d'opinions citoyenne et notre grande interaction avec le lectorat. Aussi, très rapidement notre blog est devenu connu au sein de la communauté des 'oppressés urbanistiques' ; les témoignages de sympathies arrivent de tout l'hexagone.


Sur notre site, le visiteur a la possibilité de commenter chaque article. Ainsi, ce blog devient de plus en plus un espace d'information citoyenne, un centre d'échange, sur des sujets qui passionnent auteurs et lecteurs.


C'est la raison pour laquelle nous accordons une place prépondérante aux commentaires enregistrés, nous considérons que c'est la raison d'existence de nos écrits. Ainsi, chacun de nos billets se trouvent bien souvent approfondis et bonifiés  par ce nouvel espace public, qui transforme notre blog en une sorte de forum électronique de discussion citoyenne (à titre d'exemple, le débat sur le stationnement payant à Noisy-le-Grand a fait, à ce jour, l'objet de 36 commentaires publiés).


Toutefois, même si nous autorisons les visiteurs à laisser des commentaires, même parfois les plus critiques, nous sommes selon la législation, légalement responsables de ce qui est affiché sur notre site et, contrairement à notre pratique initiale, nous modérons a priori les commentaires, en éliminant les contenus diffamatoires, injurieux ou fallacieux.

 

Voici pourquoi, résumé en quelques lignes, nous vous remercions de votre participation. Nous vous encourageons donc à continuer de lire ces nombreux commentaires qui enrichissent notre blog.

 

_______






1 2 > >>