ADIHBH-V

  • blog Noisy le Grand
  • : Blog Citoyen Local d'une association du quartier des Bas-Heurts à Noisy-le-Grand (93160), contre un projet immobilier pharaonique de la municipalité menée par Michel Pajon, et pour la défense de l’expression citoyenne sur le Web. Site qui livre des informations non disponibles par ailleurs, sur des projets municipaux qui font débats, afin que les lecteurs se forgent leur propre opinion.
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
  • Partager ce blog

Méteo

Visiteurs

Actuellement, il y a  8  personne(s) sur ce blog.

visites.

Adhésion

Vous souhaitez adhérer à notre association ?
Cliquez sur les cerises pour plus d'infos

Rechercher dans ce blog

A découvrir


Dimanche 26 octobre 2014 7 26 /10 /Oct /2014 20:00

 

 EN MISSION DE "CONCERTATION",

LES CONSEILLERS

DE QUARTIER

DÉBARQUENT

SUR LES BAS HEURTS !

concertation - photo 1

Embrassades, accolades, franches poignées de mains. Manifestement, le 14 octobre dernier, nous baignions en pleine ambiance politico-citoyenne. Visiblement le public se connaît et il est content de se retrouver. Astreints aux bavardages, nous attendons l’Architecte du Cabinet DEVILLERS et la réunion peut enfin commencer.

Comme à l’accoutumée, puisque nous en sommes à la sixième réunion de concertation, Pierre GUILBAUD, Directeur de l’Urbanisme et de l’Aménagement de Noisy-le-Grand, tel un Maître de cérémonie, plante le décor. Il présente la réflexion qui a eu lieu depuis juin dernier ; l’aménagement de Maille Horizon Nord ; les 880 futurs logements du site ; le lycée International en construction ; l’aménagement des terrasses en cours ; l’implantation du Parc Urbain ; l’aménagement de l’avenue Montaigne dont les bouches d’égouts distinguent le tracé, et l’aménagement du Clos aux Biches

Quatre réunions thématiques ont déjà été menées depuis juin 2014 sur les sujets suivants :

       Espaces publics et équipements, développement durable,

       Logements, formes urbaines, commerces et services,

       Circulations et déplacements doux, (on a essayé de débroussailler !....)

       Rencontre avec les propriétaires pour présenter les modes d’acquisition et le phasage des procédures (1).

Quinze personnes étaient présentes aux premières réunions, et 50 personnes propriétaires s’étaient déplacées à la quatrième réunion thématique, pour entendre  la charmeuse et réconfortante mélodie du « on n’exproprie pas ».....

En ce 14 octobre 2014, 28 personnes sont présentes en début de réunion, dont trois Adjoints au Maire responsables des Conseils de Quartiers. Il n’y a pas eu de liste d’émargement à l’entrée. La salle est apparemment docile, et il s’agit d’entendre quelques Conseillers de Quartier de Noisy-le-Grand sur ce que « l’on pense de la démarche ». En bref, mettre le débat sur la table !

Comme chaque fois, nous enregistrons la séance pour en faire bon usage si les propos ont du sens.

L’architecte du Cabinet DEVILLERS présente le projet :

En fait, une romance idyllique que ce futur secteur du Clos aux Biches !...

Ce sera la suite du secteur de Maille Horizon-Nord, pour laquelle le Président de l’ADIHBH-V a déjà délivré un témoignage de satisfaction lors d’une réunion publique. Que dire d’autre…, que c’est vraisemblablement une garantie de succès pour les élus et les urbanistes présents !

 Nos esprits sont "sous le charme", nous voyons déjà les biches gambader dans la « promenade jardinée » qui reliera le plateau du Mont d’Est au Sud, à la Marne au Nord... Pour faire plaisir à nos Ecolos Noiséens bien silencieux, nous conserverons même, si l’on peut, quelques arbres remarquables !..... Mais oui, mais oui, c’est charmant la densité urbaine avec 1500 logements dans un secteur totalement enclavé. Mais c’est secondaire puisqu’il y aura une certaine mixité typologique de l’habitat, une mixité sociale, des voies "apaisées" et des "venelles" qui nous permettront de rejoindre facilement le Cinéma « Le BIJOU » en Centre Ville et le RER de Noisy-Mont d’Est à pied ou en vélo pour les plus intrépides.

Pour s’en convaincre, il suffit de se rapporter régulièrement aux commentaires qui fusent, lors des réunions du Conseil Consultatif du Quartier Ouest, sur la propreté et l’entretien de certains quartiers de la ville nouvelle...

Le 06 novembre 2014, lors de la prochaine réunion publique qui tirera vraisemblablement le « bilan de cette concertation », le Cabinet DEVILLERS nous présentera d’autres éléments plus aboutis.

Les bulldozers approchent, le calendrier administratif d’aménagement du Clos aux Biches est prêt (1):

L’exposé est terminé, quelques questions sont posées pour donner du contenu et nous rassurer : « Y aura-t-il un droit de priorité de relogement laissé aux expulsés ? ». « Sur quelles bases se feront  les indemnités, versées aux expropriés ? » (NDLR : des expulsions ne sont pas à l’ordre du jour aujourd’hui).

A chaque fois, les réponses sont professionnelles et rassurantes de la part de Pierre GUILBAUD. Néanmoins, quelques fois agacées, un peu d’ailleurs comme la salle à cet instant, lorsqu’un membre du CCQ OUEST rappelle que dans certains cas les transactions finales sont contraintes, et que la Ville (ou la SOCAREN dans ce cas), fait des acquisitions bien en dessous de l'estimation de FRANCE DOMAINE.

Ce rappel évidemment dérange, mais l’ADIHBH-V dispose de tous les éléments justificatifs. Cerise sur le gâteau, on reproche même aux membres des Bas Heurts de parler pour leurs petits deniers,...... et de prêcher pour leur propre chapelle. Les esprits s’échauffent.

Dans ce genre de réunion préfabriquée, le silence des idées pertinentes relatives à l’aménagement urbain est redoutable, il faut avoir les nerfs solides.

Hou, HOU, -photo 2

Qu’à cela ne tienne, les nantis des Bas Heurts en remettent une couche en précisant que cette noble assemblée des Conseillers de Quartiers n’est pas le signe d’une démocratie bien vivante, puisque, même si nous pouvons saluer le dévouement de quelques conseillers courageux encore actifs après deux ans de mandat, sur les 75 qui ont été tirés au sort il y a deux ans, 25 autres ont été nommés d’office par le Maire sur des critères inconnus du grand public. Face à ce questionnement qui devrait permettre de tirer un enseignement qui renforce la réflexion, certains conseillers ‘amis’ (sic) émettent quelques onomatopées simulant le bruit du hibou : hou, hou, hou,….

La séance allait se terminer, lorsqu’un membre consulté érudit compare les projets urbains du Maire de Noisy-le-Grand à ceux du Baron Eugène HAUSSMANN qui a dirigé les transformations de Paris sous le Second Empire (1852-1870).

Baron Haussmann - Photo 3

La similitude est flatteuse et mériterait la Médaille de la Ville lors de la prochaine cérémonie des vœux, de janvier 2015. Toutefois, la déclaration de notre historien est partielle. Il aurait du préciser que l’œuvre du Baron HAUSSMANN n'en reste pas moins contestée à cause des sacrifices qu'elle a entraînés.

En outre, les méthodes employées ne s'encombraient pas des principes démocratiques, ce qui lui valut d'être surnommé "L'Attila de l'expropriation", selon Jean des Cars. Les manœuvres financières étaient bien souvent spéculatives et douteuses, comme l'a décrit Emile Zola.

Enfin, la bulle spéculative immobilière entraînée par ces travaux, a nourri la bulle financière qui s'est achevée par le krach de 1873. Plus tard, les lois d'expropriation ont entraîné de nombreuses contestations et poussé à la faillite de nombreux petits propriétaires qui ont vu leurs biens détruits. En parallèle, les nouveaux règlements imposaient des constructions d'un niveau de standing élevé, excluant de facto les classes les moins aisées de la société parisienne.

Comme quoi, l’histoire urbanistique est sans fin !

Pour conclure, Pierre GUIBAUD invite les ‘amis sur qui nous pouvons compter’ (sic à nouveau) au pot de  l’amitié. Réception respectant tous les égards, les petits fours remplaçant les classiques et fades biscuits apéritifs, servis à l’issue de certaines réunions de concertations populaires et moins prestigieuses. Comme on connait ses saints, on les honore…..

JD-L.

Conseiller du Conseil Consultatif du Quartier Ouest

Exceptionnellement……

Exceptionnellement, le Conseil d’Administration de l’ADIHBH-V a décidé de ne pas mettre en ligne le débat de cette parodie de concertation du 14 octobre 2014, jugeant que les propos belliqueux de certains protagonistes, ne méritaient pas un tel honneur sur notre blog associatif http://www.noisy-les-bas-heurts.com

AC

Président de l’ADIHBH-V

_______

(1)- Calendrier administratif de phasage :

Fin  2014 :   Fin de la première concertation.

1er semestre 2015 : 

       -  Etudes préalables,

       -  mise à disposition de l’étude d’impact,

       -  approbation du dossier de création de ZAC

2ème semestre 2015 :

       Etudes  pré opérationnelles,

       2ème phase de concertation préalable à la réalisation de la ZAC

       mise à disposition de l’étude d’impact mise à jour

       enquête publique pour la modification du PLU.

1er trimestre 2016 :

       Etudes  opérationnelles

       Approbation du dossier de réalisation de la ZAC

2ème trimestre 2016 :

       Réalisation des espaces publics

 

Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires - Publié dans : noisy-les-bas-heurts

Dimanche 19 octobre 2014 7 19 /10 /Oct /2014 20:00

 

COUP DE FROID

SUR LA LIGNE DE BUS

« Est – TVM »

______

 

E-TVM - Photo 1A

 

Préambule

 

La ligne Est-Tvm devrait être une future ligne de bus exploitée par la RATP.

Presque intégralement en site propre (TCSP), elle devrait être mise en service en 2017.

Elle relierait Créteil (Place de l'Abbaye) à la Gare de Noisy-le-Grand – Mont d’Est et desservirait vingt-cinq stations sur près de dix sept kilomètres, à travers le territoire des communes de Créteil, Saint-Maur-des-Fossés, Joinville-le-Pont, Champigny-sur-Marne, Bry-sur-Marne et Noisy-le-Grand. Elle vise à faciliter les déplacements de banlieue à banlieue à l’intérieur du département du Val-de-Marne.

Au même titre que la ligne 15 du métro automatique du Grand Paris en 2020, la commune de Noisy-le-Grand compte ardemment  sur cette ligne de bus Est-TVM en site propre pour accompagner ses transformations urbaines et valoriser le développement de la ville. Voire même, de façon inexplicable pour la raison humaine, de résoudre ses problèmes de circulation automobiles récurrents….alors que l’urbanisation de la ville va progresser de 15.000 à 20.000 logts sur 15 à 20 ans, à raison de 1.000 logts/an ; Est-TVM ou pas, un vrai cauchemar et du « mal vivre » pour les habitants.

Mais aujourd’hui, dans la vie authentique, l’Est-TVM est loin d’être en circulation, et 2017 est vraisemblablement du rêve. En effet, aux recours de la ville de Saint-Maur, il faut ajouter maintenant un quatrième recours, avec celui de l’Association de Défense des commerçants Essor Campinois (1),qui remet en cause le projet en site propre sur l’avenue du Général de Gaulle à Champigny (94).

Pour plus d’information, cliquer sur : Un quatrième recours contre le projet Est-TVM . Le PARISIEN du 14/10/2014, Rémy CALLAND.

 

Un grand Avocat explique (2):

 

E-TVM-Photo 2A

 

L’Association ESSOR CAMPINOIS,  représentée par leur avocat Maître RAMDENIE, a exercé un recours devant le tribunal administratif de Melun à l’encontre de la déclaration d’utilité publique du projet de bus en site propre appelé ‘EST TVM’ intervenue le 21 juillet 2014.

 

L’Association rassemble les commerçants de l’avenue Charles de Gaulle à Champigny.

 

Le projet de bus appelé «Est TVM» consiste à créer une ligne de bus en site propre entre Noisy-le-Grand et Créteil.

 

Ce projet aura pour effet de faire passer l’avenue du Général de Gaulle d’une 2x2 voies à 1x1 voie et créera des gros problèmes de stationnement et de circulation insolubles pour les habitants et les commerçants de l’avenue.

 

Le projet provoquera des embouteillages très importants au niveau de l’avenue du Général de Gaulle, surtout aux heures de pointes et en période de fermeture de l’autoroute A 4, car l’avenue du général de Gaulle est une voie de délestage lorsque l’autoroute A 4 est fermée, ce qui arrive périodiquement.

 

A court terme, la réalisation de ce projet aura pour effet, en raison de l’impossibilité de stationner et d’assurer les livraisons, de faire disparaître les commerces de proximité de l’avenue du Général de Gaulle (restaurant, profession médicale, location voiture, fleuriste, pharmacie, boulangerie).

De même, en raison de l’impossibilité pour les camions de stationner en raison du site propre réservé au bus, l’entreprise CINDAR employant près de 30 personnes sur l’avenue du Général de Gaulle sera menacée de cessation d’activités. Durant l’enquête publique, la commission d’enquête avait elle-même reconnu que le projet sera la cause de gros problèmes de stationnement pour les commerçants.

 

Maître RAMDENIE souligne, dans sa requête au tribunal, que le projet a été mal étudié car le gain de temps attendu est illusoire. De plus, le projet est inutile car il fera doublon avec la ligne rouge du métro du Grand Paris qui desservira également Créteil et Noisy le Grand. Or, il est évident que les voyageurs préféreront le métro au bus pour les gains de temps. Ce projet EST TVM fait également doublon avec les lignes de bus existantes.

 

L’action en contestation de la déclaration d’utilité publique introduite par Maître RAMDENIE a pour objet d’obtenir l’annulation de la déclaration d’utilité publique et à tout le moins la suppression du passage en site propre du bus qui est envisagé sur l’avenue Charles de Gaulle. Cette affaire devrait être jugée dans un délai d’un an à moins que le conseil général du Val de Marne ne prenne conscience de la nécessité de supprimer le passage en site propre du bus sur l’avenue du Général de Gaulle.

______

 

 

 

(1)   - Essor Campinois est une Association qui regroupe commerces et entreprises de proximité de Champigny-sur-Marne œuvrant pour le développement du commerce de proximité.

                 Pour contacter par email : escamp94500@gmail.com

Blog : essor_campinois.blogspot.fr

 

(2)   Cabinet d’Avocats GMR, 24 place du Général Catroux – 75017 PARIS.

 

Toute notre gratitude à Maître Rajess RAMDENIE, pour nous avoir autorisé à publier son résumé « non technique » sur cette affaire.

 

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires - Publié dans : Lettre de l'ADIHBH-V

Lundi 13 octobre 2014 1 13 /10 /Oct /2014 20:00

 

HUITIEME SUCCES

DE LA FETE D’AUTOMNE DES BAS-HEURTS :
L’ALBUM PHOTOS !

 

Automne 2014 -Photo 1

Cliquer sur la photo pour accéder à l'album


Le samedi 04 octobre 2014, sous un beau soleil, le quartier des Bas-Heurts était encore en fête.


Ainsi, nous avons
pressé 1000 Kg de pommes qui ont donné 566 litres d’un excellent jus. Soit, cette année, un rendement exceptionnel. Des fruits et légumes de nos jardins et d’Ile de France, des pâtisseries maison, 25 kg de frites et 4 kg de saucisses ont permis de restaurer de nombreux visiteurs. Tout cela dans une ambiance musicale orchestrée par le talentueux Sergio, notre sympathique accordéoniste.


Cette huitième fête d’automne a attiré des centaines de visiteurs qui soutiennent notre cause. Des visiteurs connus, d’autres inconnus, des amis d’autres associations, des sympathisants de Bry-sur-Marne, Villiers-sur-Marne, Champs-sur-Marne, Nogent-sur-Marne  et de Noisy-le-Grand bien évidemment, ont apporté de la convivialité à cette 18e manifestation festive organisée par l’ADIHBH-V, depuis 2005.

 

Notons particulièrement cette année, que le rythme du pressage de pomme était donné par de jeunes hôtes qui avaient pris énergiquement possession des manivelles des grugeoirs, comme vous pourrez le découvrir en parcourant l’album photo,  merci à eux.

 

Automne 2014 - Photo 2

 

Enfin, nous ne pouvons passer sous silence et déplorer que, malgré deux invitations du Président de l’ADIHBH-V, Monsieur Pierre JAUTEE, Maire adjoint au Conseil Consultatif du Quartier OUEST, était encore absent sans la moindre excuse. Il était déjà absent en juin dernier pour notre 10e Fête des Cerises.

Manifestement, nous devrons rappeler à ce Monsieur que le Quartier OUEST associe le Pavé-Neuf, le Mont d’Est et les Bas Heurts. Ne l’aurait-il pas très bien compris à sa prise de fonction ? L’aurait-il déjà oublié ? Où tout simplement, est-il indifférent à nos sympathiques festivités du quartier des Bas Heurts, organisées sans la moindre subvention municipale ?


Qu’à cela ne tienne, nous survivrons aux absences récurrentes des Maires adjoints. Depuis dix années, cela commence à compter.

Nos animations festives sont maintenant bien implantées dans l’Ouest Noiséen et même  au-delà….

 


______

 

Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires - Publié dans : noisy-les-bas-heurts
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés