Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

110 articles avec divers

Le marché de l'immobilier face à l'augmentation des taux d'intérêt

Publié le par ADIHBH-V

LES TAUX D’INTÉRÊT

AUGMENTENT,

LE MARCHÉ  IMMOBILIER

EST BOUSCULÉ !
______

 

 

La hausse des taux a fait grimper le coût du crédit à l’habitat. Il faut compter près de 2% en moyenne pour un emprunt sur 20 ans.

Le plafond de l’usure (1) a été relevé le 1er octobre 2022. Mais à cause de la poussée fulgurante des taux, certains ménages ne pourront plus acheter.

Les Français qui ont un projet immobilier en cours peuvent souffler. Ils vont profiter d’un bol d’air pour l’obtention de leur crédit immobilier.

Tout du moins ceux actuellement bloqués par le plafond de l’usure, ce seuil réglementaire qui fixe le taux maximal tout compris (crédit + assurances + frais divers) ne pouvant être dépassé. Le 1er octobre, ce plafond est passé à 3,05% pour les crédits d’une durée de plus de 20 ans, contre 2,57% jusqu’alors.

C’est une bonne nouvelle. En effet depuis plusieurs semaines, les dossiers en attente de traitement se sont accumulés. Depuis le printemps, le taux d’usure, même s’il est actualisé tous les trois mois, est systématiquement pris de court par la hausse des barèmes des banques, lui-même lié à la remontée des taux d’intérêts.

À cela viennent s’ajouter des conditions d’accès au crédit plus strictes. Les banques doivent désormais limiter l’endettement de leurs clients sous peine de sanctions.

Les prêts ne peuvent plus dépasser 25 ans et les mensualités ne peuvent plus aller au-delà de 35% des revenus. Les clients les plus touchés restent les quinquagénaires, pénalisés par des coûts d’assurances élevés, ou les primo-accédants qui ont peu d’apports et payent leur crédit plus cher.

Pour ceux qui sont en attente de la validation de leur emprunt par la banque, et dont le dossier est correct, le relèvement du taux d’usure du 1er octobre 2022 a été un soulagement. En effet, cette limite ne sera plus bloquante. Mais pour combien de temps ? Sans parler des inquiétudes sur l’inflation qui poussent les taux de marché à la hausse.

Ce mouvement va avoir deux conséquences. Assez rapidement le plafond de l’usure va être rattrapé par la hausse des taux d’emprunts immobiliers. Dans un mois, on reviendra à la situation connue avant l’été, avec de nouveau de nombreux dossiers bloqués par le taux d’usure.

Surtout cette hausse des taux des crédits à l’habitat est une mauvaise nouvelle pour le marché de l’immobilier, car c’est l’emprunt qui permet de boucler le financement de l’achat d’un bien. Ceux qui acquièrent un logement pour la première fois et ont donc un apport limité, sont particulièrement menacés par ce renchérissement du crédit.

Déjà depuis l’été, la plupart des agences constatent un net ralentissement avec davantage de logements à vendre, des délais plus longs et des négociations de prix.

Le réveil est dur pour ces professionnels dopés aux crédits pas chers. Les mauvais signaux s’accumulent. Selon le baromètre LPI – se loger, le nombre de logements vendus de juin à août 2022 est en recul de 17,5% par rapport à la même période de l’an dernier.

Les rabais sont désormais de presque 6% par rapport aux prix affichés.

Malgré tout, sur un an, les prix restent orientés à la hausse de + 2,1%.

Pour l’avenir, les agences craignent que les acheteurs soient davantage attentistes, en attente d’une baisse franche des prix, ce qui n’est pas toujours la bonne stratégie, si les taux du crédit continuent de monter.

Dans ce contexte, des baisses de prix semblent inévitables dans l’immobilier, mais elles devraient rester mesurées. En effet, la pierre reste malgré tout une valeur refuge, surtout en ces temps d’inflation.

______

(1)   - Le taux d’usure : qu’est-ce que c’est ?

Le taux d’usure correspond au taux d’intérêt maximum légal que les établissements de crédit sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils vous accordent un prêt.

Ceci concerne les prêts aux particuliers, aux associations, et aux collectivités locales. Le taux d’usure sert à protéger l’emprunteur contre des propositions de prêts « trop chères ».

Plus précisément, le taux d’usure est le taux d’intérêt annuel effectif global (TAEG) maximal qui peut vous être appliqué lors de la souscription d’un prêt. 

Le TAEG est le taux d’intérêt « tout compris » d’un crédit. Il comprend notamment :
·       Le taux d’intérêt nominal (taux utilisé pour calculer les intérêts de votre prêt),

Et, lorsque ces éléments constituent une condition pour obtenir le crédit ou pour l'obtenir aux conditions annoncées,
·       Les frais de dossier,
·       Les frais payés ou dus à des intermédiaires intervenus de quelque manière que ce soit dans l'octroi du prêt (exemple : courtier),
·       Les coûts d'assurance et de garanties obligatoires

Si, au moment où le prêt vous est accordé, le TAEG du crédit dépasse le taux de l’usure, le prêt est dit usuraire.

Il est interdit d’accorder un prêt à un taux usuraire.

____

Contribution bibliographique : Le FIGARO Immobilier, Jorge CARASSO, le 30 septembre 2022

____

Retrouvez-nous sur Facebook

Les prix de l'immobilier à Noisy-le-Grand

Publié le par ADIHBH-V

OCTOBRE 2022 :

PRIX DU M² DE L’IMMOBILIER

À NOISY-LE-GRAND !
______

 
 

Projet EMERIGE - Bas Heurts - Mot M3-2

Évolution du prix du m2 ancien à Noisy-le-Grand

Prix bas : 3 164 €/m2
Prix médian : 4 761 €/ m2
Prix haut : 6 036 €/ m2
+4 % : sur 1 an
+30 % : sur 5 ans

Prix du m2 ancien par nombre de pièces

Évolution du prix du m2 neuf à Noisy-le-Grand

Prix bas : 4 010 €/ m2
Prix médian : 5 172 €/ m2
Prix haut : 6 352 €/ m2
+4 % : sur 1 an
+26 % : sur 5 ans

Prix du m2 neuf par nombre de pièces



Évolution du prix des maisons à Noisy-le-Grand

Prix bas : 3 420 €/ m2
Prix médian : 4 488 €/ m2
Prix haut : 5 874 €/ m2
+4 % : sur 1 an
+26 % : sur 5 ans

Prix d'une maison par nombre de pièces
 

Évolution du prix des appartements à Noisy-le-Grand
 
Prix bas : 3 364 €/ m2
Prix médian : 5 053 €/ m2
Prix haut : 6 204 €/ m2
5 053 €/ m2 :: (prix médian)
+5 % : : sur 1 an
+32 % : : sur 5 ans

 

Prix d'un appartement par nombre de pièces

 

 

Délais de vente à Noisy-le-Grand

En moyenne, un bien immobilier à Noisy-le-Grand est vendu au bout de 58 jours.

Délais de vente d'une maison à Noisy-le-Grand
 

 

Délais de vente d'un appartement à Noisy-le-Grand
 


______
 
Contribution bibliographique : Le FIGARO –
https://immobilier.lefigaro.fr – 01/10/2022
 

____

 

Retrouvez-nous sur Facebook

 

Le métro SK de Noisy-le-Grand

Publié le par ADIHBH-V

LE MÉTRO SK

DE NOISY-LE-GRAND.

HISTORIQUE

ET NOUVEAU DÉPART !
______

 

Le métro SK de Noisy-le-Grand est une ligne de transport du type navette hectométrique aujourd'hui abandonnée. Construite et inaugurée, elle n'a jamais été ouverte au public…
 

De la création du Métro SK de Noisy-le-Grand…..
  


 


 

 

 

 

Le premier projet est annoncé en 1988 dans le cadre du « complexe Maille Horizon » du promoteur Christian Pellerin à l’origine du quartier de la Défense. La vocation de cette ligne de 518 mètres de long, de voies doubles, entièrement en tunnel, avec deux stations, était de faciliter l'accès à ce vaste projet immobilier en assurant une liaison rapide et continue entre le cœur du complexe et la gare de Noisy-le-Grand-Mont d'Est sur la ligne A du RER d'Île-de-France.

 

Le 4 juillet 1991, le Syndicat des Transports Parisiens (STP), ancêtre du Syndicat des Transports d'Île-de-France (STIF, maintenant Île-de-France Mobilités), en autorise la construction. Le 30 juillet 1991, la concession est accordée à la Société Ligne Horizon.

En octobre 1991, la Société Soulé de Bagnères-de-bigorre est choisie pour installer, mettre en service et entretenir (pour la durée de la concession) le système SK à Noisy-le-Grand.

Il s'agissait de la première installation d'un système SK dans un environnement urbain, avec une fonction de rabattement sur un axe de transport lourd. Le 22 février 1993 les travaux sont terminés.

En raison de la banqueroute du projet de Christian Pellerin, la ligne est mise sous cocon en novembre 1994.

Un entretien régulier et une circulation à vide par mois sont cependant effectués, avec un coût annuel estimé à un million de francs (150 000 euros)

Le 7 octobre 1999, le Conseil d'administration du STP prend la décision d'autoriser la résiliation de la concession d'exploitation et de clôturer le projet.


…..à son abandon….


Cet équipement appartient aux Établissements Publics d'Aménagement de Marne-la-Vallée (Épamarne), dépendant de l'État, qui reste responsable de son éventuelle démolition. Le système SK a été racheté par la RATP en 1996 ; elle assure son entretien. Aucune ouverture n'est envisagée ni envisageable.
Le matériel et les stations semblent en bon état jusqu'en 2006. Dès 2007 la station, les équipements et les installations électriques sont régulièrement pillés. En 2010, selon le Député Maire Socialiste de la ville, Michel Pajon, la technologie est obsolète, les pièces de rechange indisponibles, les compétences techniques n'existent plus, les cabines ne sont plus entretenues depuis cinq ans. La RATP refuse de communiquer sur les coûts d'entretien. Le site est prisé par les amateurs d'exploration urbaine et de Street Art.

En fait, nous pouvons dire aujourd’hui que le Projet SK de Noisy-le-Grand fut un beau gâchis industriel et commercial.

Une étude est lancée en 2017 pour connaître le volume d'amiante utilisée dans les infrastructures du projet, et l'éventuel rachat du matériel par la ville pour un euro symbolique.

Le Permis de démolir, est délivré le 17 janvier 2018, portant sur l'ouvrage Mailles-Horizon en sous-sol. En juillet 2018, la démolition de la station terminus Maille Horizon est entamée, afin de permettre la construction d'habitations sur la ZAC de Maille-Horizon-Nord. Le tunnel, ainsi que la station Mont d'Est ne seront cependant pas détruits. .


En août 2020, la Commune de Noisy-le-Grand sous l’impulsion de son Edile Brigitte MARSIGNY, annonce la reconversion du site de Mont d’Est à l’horizon 2023 en un « espace hybride underground chic » sur un niveau en surface et deux niveaux souterrains, comprenant un jardin, une brasserie, un bar à vin, une épicerie, une salle de concert, un espace de coworking, une aire de jeux, un mur d’escalade et un magasin éphémère. D’abord envisagé à l’horizon 2023, cette reconversion a fait l’objet d’un appel à projet en avril 2022, pour une ouverture possible en 2025.


Des visites guidées sont encore organisées !
 


 
Contribution bibliographique :
https://fr.wikipedia.org – Photos du Vernissage de l’exposition SK à l’Espace Michel SIMON le vendredi 14 octobre 2022.
 
Remerciements : Toute notre gratitude à Messieurs Romain ANCEL et Pierre BOUILLET, ainsi qu’à la Commune de Noisy-le-Grand pour nous faire revivre la saga du Projet SK de Noisy-le-Grand.

____

 

Retrouvez-nous sur Facebook

 

Publié dans Divers

Isabelle ROME, une ministre qui rappelle des souvenirs...

Publié le par ADIHBH-V

ISABELLE ROME,

UNE MINISTRE QUI SE RAPPELLE

AUX BONS SOUVENIRS

DU PRÉSIDENT DE L’ADIHBH-V !
______

 


Haute-fonctionnaire, Isabelle ROME est nommée Ministre chargée de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances dans le Gouvernement MACRON 2.  Née le 29 avril 1963 à Bourg-en-Bresse, elle fut la plus jeune Juge de France en 1987, à l’âge de 24 ans. Mariée à un ancien Député et Sénateur Socialiste de l’Oise. Chargée de l’égalité femmes-hommes au Ministère de la justice, Isabelle ROME a entamé sa carrière à Lyon. Elle y fut Juge de l’application des peines, Juge d’instruction, et Secrétaire générale de la Présidence. Devenue Cheffe de la prévention de la délinquance à la Délégation interministérielle à la ville puis Conseillère technique de la Garde des Sceaux, Marylise LEBRANCHU.

En 2012, elle devient conseillère à la Cour d'Appel de Versailles et Présidente des Cours d’Assises de Nanterre, Versailles, Pontoise et Chartres (2012-2018).

C’est dans cet environnement que le Président de l’ADIHBH-V a eu l’occasion (nous ne dirons pas le plaisir) de rencontrer Isabelle ROME lors de l’audience publique de la Cour d’Appel de Versailles le 16 avril 2013, suite au marathon juridique relatif à la citation directe du 26 avril 2007 devant le TGI de Paris (17ieme Chambre correctionnelle de la Presse) du Député-Maire Socialiste de Noisy-le-Grand Michel PAJON.

Audience publique du 1er juin 2007, Alain CASSÉ et l’Association ADIHBH-V devant répondre, respectivement comme auteur et civilement responsable du délit de diffamation publique envers un citoyen chargé d’un mandat public, pour avoir publié le 07 février 2007 le commentaire suivant sur le blog http://www.noisy-les-bas-heurts.com.

À savoir : « Par ailleurs, Michel PAJON cumule plusieurs mandats (Député-maire) : sont-ils compatibles avec d’autres fonctions (dans l’immobilier par exemple) ? Ne confond-il pas intérêts personnels et spoliation des ‘petites gens’ », qu’il juge diffamatoire à son égard.

Un vrai parcours du combattant…

Un marathon juridique qui s’est poursuivi de 2007 à 2013 et dont il n’est pas inutile de rappeler pour mémoire le parcours du Président de l’ADIHBH-V sur cette période, soit :

-       Le 14 mars 2008 - 17ème Chambre correctionnelle de la Presse-Paris, Michel PAJON débouté, Alain CASSÉ renvoyé des fins de la poursuite,

-       28 janvier 2009 – 11ème Chambre du TGI, Paris, Michel PAJON (PS) est encore débouté en appel,

-       16 février 2010 – Arrêt de la Cour de Cassation, casse (sans jeu de mots) et annule l’arrêt de la 11ème Chambre. Renvoie la cause et les Parties devant la Cour d’Appel de Rouen,

-       10 novembre 2010 - Cour d’Appel de Rouen, déclare Alain CASSÉ seul entièrement responsable du préjudice subi par Michel PAJON et condamne Alain CASSÉ à payer à Michel PAJON (PS) la somme de 2.000 € à titre de dommages intérêts. Condamne également Alain Cassé à payer à Michel PAJON (PS) 1.000 € sur le fondement de l’article 475-1 du Code de procédure pénale,

-       30 octobre 2012 – Nouvel Arrêt de la Cour de Cassation, qui casse et annule en toutes ses dispositions l’arrêté de la Cour d’Appel de Rouen, et renvoie la cause et les parties devant la Cour d’Appel de Versailles.

Toutefois précisons que devant cet imbroglio, la Cour de Cassation avait déposé préalablement une QPC (Question de Priorité Constitutionnelle) au Conseil Constitutionnel qui avait amendé la Jurisprudence dans sa décision n° 2011-64 en date du 16 septembre 2011, puisque constitutive d’une ingérence au sein du droit à la liberté d’expression, en s’appuyant sur une décision de la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) du 25 février 2010.

Alain CASSÉ : Cour d’Appel de Versailles le 26 juin 2013.

-       Le 16 avril 2013 – 8ème Chambre : Cour d’Appel de Versailles, Alain CASSÉ jamais condamné et libre comparait devant une Cour constituée de Madame SEM, Présidente- Madame MORICE et Madame Isabelle ROME Conseillères.

-       Le 26 juin 2013 – La 8ème Chambre confirme le jugement qui a renvoyé Alain CASSÉ des fins de la poursuite en son intégralité devant la 17ème Chambre correctionnelle de Paris le 14 mars 2008 (ouf, enfin) et déboute encore une fois Michel PAJON (PS) de ses demandes.

À ce titre, la Cour d’Appel de Versailles rappelle que dans ce cadre, les limites de la critique admissible sont plus larges à l’égard d’un homme politique, visé en cette qualité, que d’un simple particulier.

À la différence du second, le premier s’expose inévitablement et consciemment à un contrôle attentif de ses faits et gestes tant par les journalistes que par la masse des citoyens.

Il doit par conséquent montrer une plus grande tolérance.

Néanmoins, ce jugement de Versailles mentionne qu’Alain CASSÉ ne justifiant d’aucun préjudice précis à ce titre, sera débouté de sa demande de dommages et intérêts (article 800-1 du Code de procédure pénale).

[NDLR : Effectivement, pendant 6 ans le Président de l’ADIHBH-V a fait, avec son Avocat Pénaliste, du tourisme et testé les meilleurs restaurants des villes visitées. Que du plaisir… (sic)].

Christophe GRÉBERT : Cour d’Appel de Versailles le
03 juillet 2013

Le 04 septembre 2012, notre collègue Christophe GRÉBERT, Journaliste et éminent blogueur de Puteaux comparaît pour la Xème fois devant la 14ème Chambre du Tribunal correctionnel de Nanterre (92) suite à la plainte en Citation directe du Maire LR de Puteaux Madame Joëlle CECCALDI - RAYNAUD, pour une sombre affaire dans le cadre d’un article publié le 20 octobre 2011 par un Journaliste sur le site « le figaro.fr » sous le titre : "Le Maire de Puteaux prive ses habitants du Canard". 

Dans cette affaire, l’article indique que l’auteur du « figaro.fr » aurait pris contact avec Christophe GRÉBERT, Conseiller municipal MODEM de Puteaux, à qui les kiosquiers auraient confirmé qu’un employé municipal aurait acheté en liquide les exemplaires du journal satirique.

Selon le Conseil de Madame Joëlle CECCALDI - RAYNAUD, ces allégations fallacieuses portent incontestablement atteinte à son honneur et constituent ainsi un délit de diffamation publique envers un citoyen chargé d’un mandat public par parole, écrit, image ou moyen de communication au public par voie électronique ;

Le 04 septembre 2012, le Tribunal de Nanterre a déclaré Christophe GRÉBERT entièrement responsable et le condamne à la somme de 500 € au titre de dommage et intérêt et en outre la somme de 1.000 € au titre de l’article 475-1 du Code de procédure pénale.

Le 11 septembre 2012, Christophe GRÉBERT interjette appel. L’audience devant la 8ème Chambre de la Cour d’Appel de Versailles est fixée au 22 mai 2013.

Lors du délibéré en date du 03 juillet 2013, la 8ème Cour d’Appel de Versailles constituée de Madame SEM, Présidente, Mesdames MORICE et Isabelle ROME, Conseillères. C'est-à-dire la même Cour que celle qui a jugé le Président de l’ADIHBH-V huit jours avant :

-       Relaxe Christophe GRÉBERT,

-       Condamne Madame Joelle CECCALDI - RAYNAUD (LR) à verser à Christophe GRÉBERT la somme de 5.000 € en application de l’article 472 du Code de Procédure pénale.

Singulièrement, ce Jugement de la Cour d’Appel de Versailles mentionne qu’au vu du caractère long et contraignant de la présente procédure subie par Christophe GRÉBERT, la cour Condamne Madame le Maire LR de Puteaux à verser la somme de 5.000 €.

Conclusion.

Bizarre bizarre me disais-je en juillet 2013. Moi, Alain CASSÉ, après 6 ans (72 mois) de multiples procédures, ce jugement de la Cour de Versailles mentionne que je n’ai subi aucun préjudice. Alors qu’en seulement 20 mois, cette même Cour constituée de Mesdames SEM, MORICE et Isabelle ROME, déclare que la procédure de Christophe GRÉBERT fut longue et contraignante, et lui accorde à huit jours d’intervalle 5.000 €.

Tant mieux pour lui, la question n’est pas là. Mais sur le coup je me suis posé la question: dois-je m’encarter au PS ou chez LR ?

Non, finalement il faut comprendre que notre justice républicaine est humaine, rendue par des hommes et des femmes, et que la tartine ne tombe pas toujours du bon côté….
 
Alain CASSÉ
Président de l’ADIHBH-V

_____

Contribution bibliographique :

-        Alain CASSÉ - Jugement de la Cour d’Appel de Versailles en date du 26 juin2013,

-      Christophe GRÉBERT – Jugement de la Cour d’Appel de Versailles en date du 03 juillet 2013

____

 

Retrouvez-nous sur Facebook

Quel bilan pour l'opération "Voisins vigilants" ?

Publié le par ADIHBH-V

VOISINS VIGILANTS

ET SOLIDAIRES
______

 


 
Quelques mois après la mise en place du partenariat Police Nationale/Voisins Vigilants et Solidaires, c’est le Sénat qui s’intéresse au dispositif.
 
Le 07 février 2022, les Sénateurs ont rendu au nom de la délégation du Sénat aux Collectivités Territoriales et à la Décentralisation leur rapport « Territoires connectés et Protection des populations ».
 
Deux pages sont consacrées au dispositif Voisins Vigilants et Solidaires. Il y est notamment  mentionné :
-       « Ce dispositif paraît présenter un bilan coût/avantages très intéressant »
-       « Le dispositif Voisin Vigilant semble avoir démontré son efficacité ».

 
Ce chapitre se conclut par : « Les rapporteurs estiment que ce partenariat novateur répond opportunément à la philosophie du continuum de sécurité et aux besoins de sécurité de la population ».
 

Vous trouverez le chapitre concerné en cliquant sur ce lien :
Territoires connectés et Protections des populations.
Par ailleurs, la rédaction de la chaîne de TV « Public Sénat » a réalisé un reportage intéressant sur la mise en place du dispositif Voisins Vigilants et Solidaires de Cannet d'Aude.
 
Voir le reportage vidéo sur You Tube :
Voisins Vigilants Cannet d'Aude.
 

Bilan de Bry-sur-Marne

·      Nombre d’adhérents : 526 foyers,
·      Alertes citoyens: 78
·      Interpellations : 10 en sept mois,

Bilan de Noisy-le-Grand

·      Nombre d’adhérents :  2004, la Ville de France qui comporte le plus de VV/habitants,
·      Alertes des citoyens: 242 sur les 12 derniers mois, dont 115 comportements suspects et 96 interventions pour vérifications,
·      Alertes de la Police municipale (PM) sur le réseau VV : 110, dont activités suspectes, alertes météo,…..
·      Aujourd’hui, la PM dispose d’un référent PM par quartier. Il sera présenté lors de chaque réunion VV,
·      À ce jour 50 PM à Noisy-le-Grand - 47 Opérationnels,
·      200 Caméras sur la Ville. En 1995 avec Michel PAJON : 40,
En 2021 pour la PM:
·      3439 demandes d’interventions,
·      505 réquisitions d’images de la vidéo protection pour les enquêteurs de la Police nationale ,
·      671 arrestations,
·      653 Contrôles de vitesse,
·      1328 Contrôles routiers,
·      63 Contrôles Alcool et Drogue,
·      239 Véhicules abandonnés mis à la fourrière
·      7767 PV pour stationnement (dont 1 pour le Président de l’ADIHBH-V qu’il a payé de sa poche bien évidemment). Bravo, bel exemple  
·      3167 PV pour infractions liées à la circulation (non respect feu rouge, stop, téléphone portable au volant…,
·      4669 Rondes dans les Espaces verts de la Ville.
Remarque générale du Chef de la Police municipale sur les Cambriolages : D’une façon générale, les habitants doivent renforcer la protection de leur habitation.
 

 


Quelques références utiles


·      Téléphone Police municipale : 01.45.92.58.58
·      Page facebook PM : https://m.facebook.com/NoisylegrandPM
·      Inscription voisins vigilants : https://www.voisinsvigilants.org/

Contribution bibliographique :
-       Association Voisins Vigilants, Thierry CHICHA- Président fondateur.
contact@voisinsvigilants.org

Remerciements : Toute notre gratitude à Monsieur Xavier PETIBON, Chef de la Police municipale de Noisy-le-Grand, pour nous avoir communiqué son bilan 2021

____

 

Retrouvez-nous sur Facebook


 
 

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>