Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Et le lycée international ?

Publié le


LYCEE-COLLEGE INTERNATIONAL
DE L’EST PARISIEN,
A NOISY LE GRAND
ET BRY SUR MARNE
 

DSC03468


 
 

L’Association des Collectivités Territoriales de l’Est Parisien (ACTEP) a proposé à l’Etat et à la région Ile de France qui en ont accepté le principe, l’implantation d’un équipement d’enseignement international d’envergure sur son territoire : un Lycée-Collège international [1].

L’implantation de ce futur établissement sur le secteur de Maille Horizon en limite des communes de Noisy le Grand et de Bry sur Marne [Seine Saint Denis (93) / Val de Marne(94)] a été annoncée par Jean Paul HUCHON, Président du Conseil Régional le 1er mars 2006, lors des 3èmes rencontres de l’Est Parisien à Val de Fontenay (94). Sa réalisation a été inscrite au programme régional de construction des Lycées (PPI 6èmes tranches), votée le 17 mars 2006.

Afin de faire de l’Est Parisien un territoire exemplaire en matière de formation et plus particulièrement de formation linguistique, conformément au Contrat d’objectif signé en novembre 2003 entre l’Education Nationale et l’ACTEP, cet établissement international d’environ 1800 élèves constituera la tête de réseau des établissements d’enseignement du territoire.

L’objectif est que chaque enfant maîtrise trois langues. L’enseignement de l’Anglais, l’Allemand, l’Espagnol, le Portugais, l’Italien ; l’Arabe, le Chinois, le Japonais, et le Français pour les non francophones, est prévu.

Il s’agit d’un établissement désectorisé mais afin de l’ancrer territorialement, le recrutement prévoit 1/3 d’élèves franciliens, 1/3 d’élèves de l’Est Parisien et 1/3 d’élèves étrangers. Dans les établissements internationaux, le nombre d’heures d’enseignement est plus élevé et doit être assuré, pour une partie importante, par des enseignants ayant la langue étrangère étudiée comme langue maternelle, ce qui signifie des coûts supplémentaires. Pour ce nouvel établissement, aucune participation ne sera exigée de la part des familles.

Sur un terrain de 6,4 ha, à la frontière du 93 et du 94, le Lycée et le Collège se trouveront sur la Commune de Noisy le Grand. L’internat, le restaurant et autres services seront sur Bry sur Marne

Afin de démontrer que le Lycée-Collège international était bien entré dans sa phase opérationnelle, le 03 septembre 2008 Jean Paul HUCHON, encadré par ses amis Socialistes Claude BARTOLONE (Président du Conseil Général de Seine Saint Denis) et Michel PAJON (Député Maire de Noisy le Grand), est venu inaugurer un panneau d’information sur le site de Maille Horizon, symbolisant la réalisation proche de ce projet.

Toutefois, ce spectacle s’est déroulé sans même en informer le moindre membre de l’ACTEP porteur du projet, ne fut-ce que le Maire de Bry sur Marne, partie prenante dans cette affaire, puisqu’il doit accueillir une partie du site sur son territoire. Vous comprendrez que ce manque d’élégance a créé quelques turbulences au sein de l’Association. D’ailleurs, le Député Maire de Saint Mandé, n’a pas manqué de condamner fermement cette initiative d’un autre âge le 12 septembre 2008, en rédigeant sur son blog un billet désapprobateur (voir : http: //www.patrickbeaudouin.com/article-2274623.html). En fait, la plupart des membres de l’ACTEP ont appris l’évènement le lendemain en découvrant la photo dans la presse (Le Parisien du 04 septembre 2008).

Depuis, plus rien, et pas le moindre coup de pioche ne vient justifier les belles promesses politiques. Ainsi, malgré ces gesticulations, le projet de Lycée-Collège international prend du retard. A cela, Le Vrai Journal de Noisy le Grand voit plusieurs raisons :

- Le terrain, d’une superficie de 6,4 ha, n’a été mis à disposition du projet par Epamarne pour l’euro symbolique, que depuis 2 ou 3 mois,

- Le Conseil Général du Val de Marne a décidé de ne pas participer au financement car, comme l’annonçait son Président Christian FAVIER, à Bry sur Marne le 30 septembre 2009, la priorité pour le 94 sera la restauration d’une vingtaine d’anciens Collèges du département. En conséquence, c’est la Région Ile de France qui doit assurer le complément du financement. Le coût est aujourd’hui évalué entre 70 et 80 millions d’euros, soit le plus cher Lycée de la région jamais financé.

- Les études ne sont pas commencées, et pourtant il faut savoir si le terrain n’est pas argileux [2].

- Le concours d’Architecte qui devrait être lancé en juin 2010, prendra entre 18 et 24 mois.

Pourtant, tout le monde s’accorde à dire que ce Lycée-Collège verra le jour, puisqu’il y a un large consensus autour de ce projet. En effet, l’enjeu dépasse largement la simple création d’un établissement d’enseignement, puisqu’il aura aussi pour vocation de redynamiser l’Est Parisien pour attirer des entreprises étrangères. Cet aspect économique des choses, était la motivation première du projet initié par l’ACTEP en 2002.

Si le calendrier initial énonçait une ouverture en 2009/2010, aujourd’hui les premiers élèves seraient attendus en 2014 ou 2015 !


 

[1]- Pour plus d’information, cliquer sur : Présentation du Lycée-Collège International de l’Est Parisien, a Noisy-le-Grand (93) et Bry-sur-Marne (94).

 

[2]-Lorsque nous consultons les cartes du BRGM, nous constatons que le secteur de Maille Horizon à Noisy le Grand est identifié en rouge (voir la carte : Argiles) sur la carte départementale comme une zone d’Aléa fort, particulièrement sensibles au phénomène de Retrait / Gonflement de l’argile. Ce retrait / Gonflement des sols argileux est bien connu des géotechniciens D’où l’intérêt de faire procéder, par un Bureau d’Etude spécialisé, à une reconnaissance des sols avant construction. Cette étude doit vérifier la nature et la formation géologique afin d’adapter au mieux le système de fondation de la construction envisagée.

En effet, les matériaux argileux présentent de très fortes amplitudes de gonflement lorsque leur teneur en eau augmente et, inversement, se rétractent en période de sécheresse .Des constructions résistent parfois mal à de tels mouvements de sol, ce qui se traduit par des désordres coûteux tels que la fissuration des façades et des soubassements.

 

Informations éco-citoyennes

Publié le



UNE RAFALE D’INFORMATIONS
ECO-CITOYENNES



 Photo 1

 


 

Le Conseil Municipal du 17 décembre dernier a donné lieu à la communication des rapports annuels 2008 du :

-Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF)
-Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP),
-Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères de la Seine Saint Denis (SITOM 93).

Heureusement commenté sur un ton humoristique, quoique parfois rébarbatif à la lecture, ces rapports nous donnent de précieuses informations éco-citoyennes. Combien de fois avons nous entendu : «  mais les impôts locaux sont trop élevés, l’eau est trop chère !!!... », sans toutefois ne jamais connaître le détail de la structure de prix. Aussi, nous avons décidé d’en extraire quelques valeurs significatives. Ces chiffres d’éco-consommation sont des acteurs du développement durable, et peuvent interpeler notre conscience de citoyen.
 
 

LOGO SEDIF

 

 vaiss dche


Notre facture d’eau se décompose en 3 ensembles :

- Le premier relatif à la distribution de l’eau potable (1+2+3),
- Le second intéresse la collecte des eaux usées (9+8+11),
- Le troisième se rapporte à la préservation de la ressource (7+4+6+5).


A Noisy le Grand, un ménage consomme environ 120 m3 d’eau / an. Sa facture moyenne s’établit pour 120 m3 comme suit (prix au 1er janvier 2009)




1/1/2008

1/1/2009

1

Prix unitaire / m3 (HT)

178,19 €

185,05 €

2

Prime fixe (HT)

12,80 €

13,55 €

3

Location du compteur (HT)

11,64 €

12,30 €

4

Redevance pollution de l’Agence Eau Seine Normandie

44,21 €

45,96 €

5

Modernisation du réseau

33,24 €

34,56 €

6

Taxe pour le développement des Voies Navigables de France

1,63 €

1,20 €

7

Redevance de Bassin

7,84 €

6,48 €

8

Redevance de Département

52,80 €

52,80 €

9

Redevance Interdépartementale

78,10 €

78,10 €

10

Prix pour 120 m3 (HT)

420,45 €

430,00 €

 

TVA à 5,5%

23,13 €

23,65 €

11

Redevance Communale

56,40 €

56,40 €

 

Prix pour 120 m3 (TTC)

499,98 €

510,05 €



Le prix moyen du m3 d’eau pour une consommation de 120 m3/ ménage est donc de 4,25 € / m3 TTC, soit une variation de + 2% sur 2008-2009.


Données générales

Population de Noisy le Grand au 31/12/2008

61 341 hab

Nombre de logements (INSEE)

25 724 log

Superficie de zone urbanisée

1315 ha

Consommation d’eau sur l’aire d’étude en 2008

3 417 068 m3/an

Taux de raccordement estimé au réseau des eaux usées

90%


La consommation d’eau par habitant (y compris la consommation industrielle) est de 152 litres / habitant / jour.
Le volume d’eau rejeté par habitant est de 134 litres / habitant / jour.


Noisy le Grand est desservie par un réseau de type séparatif de 194 Km, soit : 99 km  de collecteurs pour les eaux usées et 95 Km pour les eaux pluviales.

En 2008, 659 contrôles des branchements ont été réalisés sur l’ensemble de la ville en majorité à la demande des habitants, à l’occasion de la revente de leur logement. 14,8% ont révélé des situations de non-conformité à la réglementation, contre 10,7% en 2007. 4,7 kilomètres de réseaux ont été inspectés par vidéo.
 


LOGO SITOM 93

 

Photo3


Depuis 1997, Noisy le Grand s’est engagée dans un programme de collecte séparative des déchets ménagers qui concerne aujourd’hui l’ensemble de la ville. Cette collecte se présente sous deux formes :

- La collecte au porte à porte
- La collecte en apport volontaire :
    - L’Ecobus
    - La déchèterie municipale.



Collecte des déchets

 Collecte au porte à porte

Flux

Tonnage collecté

Kg/hab/an

Ordures Ménagères

283,6

Encombrants

34,19

Emballages à recycler

30,67

Verre

17,09

Déchets verts

32,06


Collecte par apport volontaire à la déchèterie

Flux

Tonnage collecté

Kg/hab/an

Déchets verts

2,82

Gravats

17,36

Papiers

0,28

Ferrailles

0,68

Encombrants

5,16

Déchets dangereux

0,42


La quantité totale de déchets collectés, quelque soit le mode de collecte, s’élève à 424,4 kg/hab/an



Coût de service public

Coût de la collecte

Coût de la collecte

 

2007

2008

Evolution

2008                          kg / hab /an

Ordure / Encombrants / Ménagers : OM - EM

1 351 722

1 465 458

8,41%

23,71 €

Verre + Déchet Propre et Sec : DPS

526 509

628 970

19,46%

10,18 €

Déchets Verts : DV

235 294

211 454

- 10,13%

3,42 €

Archives confidentielles

4 074

7 360

80,67%

0,12 €

Déchets Ménagers Spéciaux :DMS

40 823

24 464

- 40,07%

0,40 €

Prestations ponctuelles

5 147

7 655

48,72%

0,12 €

TOTAL

2 163 569

2 345 365

8,40%

37,95 €


Coût du traitement

Coût du traitement

2007

2008

Evolution

2008                            kg / hab /an

Ordure / Encombrants / Ménagers

1 557 830

1 810 606

16,23%

29,30 €

Déchet Propre et Sec

158 800

6 035

-96,20%

0,10 €

Plateforme Verre

8 343

7 837

-6,06%

0,13 €

Déchets Verts

64 413

58 708

-8,86%

0,95 €

Déchets Ménagers Spéciaux

48 417

46 958

- 3,01%

0,76 €

Prestations ponctuelles

0 €

25 789

100,00%

0,42 €

TOTAL

1 837 803

1 955 933

6,43%

31,65 €


Synthèse des tonnages de déchets collectés-Comparaison 2002-2008


OM

EM

DPS

Verre

DV

DMS

Déchèterie

Total des Ménages

2002

18242

2 045

1 665

1 237

1 643

21

4 071

28 924 tonnes

2008

17525

2 113

1 895

1 056

1 981

26

1 625

26 221 tonnes


- La production des déchets à Noisy le Grand est en nette diminution.

- La baisse significative 2% de la quantité d’Ordures Ménagères (OM) collectées en 2008 est constatée sur l’ensemble des collectivités d’Ile-de-France. Elle est liée à une baisse de la consommation et à une modification des modes de consommation qui favorise la diminution de la quantité de déchets produite.

- La quantité des Encombrants Ménagers (EM) collectés reste stable ;

- Le tonnage des Déchets Propres et Secs (DPS) triés continue à progresser, pour atteindre 30,7 kg/hab/an.

- Le tonnage de verre collecté régresse de 15,2% sur la période 2002-2008. Toutefois, sur les deux dernières années, elle progresse de 1%.Cette progression peut être liée aux actions de communication menées par la ville, visant à inciter les habitants à trier leurs déchets.

- Le tonnage de Déchets Verts (DV) pour l’année 2008 est stable par rapport à 2007, mais reste élevé. Cette situation correspond à des conditions météorologiques favorables au développement végétal qui amène, à avancer la collecte à fin mars et à la prolonger jusqu’à la mi-décembre.

- Depuis plusieurs années, nous constatons une baisse régulière du tonnage des collectes en déchèterie. Ce phénomène pourrait s’expliquer par :

  • Le déménagement de la déchèterie, conduisant les Noiséens à préférer déposer les encombrants devant chez eux 
  • Le retrait des déchets d’équipements électriques et électroniques, repris en fin d’année par un éco-organisme 

NDLR : Espérons que cela ne correspond pas à la multiplication des décharges sauvages que nous constatons dans Noisy le Grand (voir notre article : Civisme ou es-tu ?, du 29 octobre 2009)


Bilan financier du Service Public d’élimination des déchets en 2008



2007 €
 


2008 €

Evolution
2007 / 2008

2008
Kg/hab/an

Collecte

2 163 569

2 345 365

8,40 %

37,95 €

Traitement

1 837 803

1 955 933

6 43 %

31,65 €

Location / Maintenance conteneurs

319 152

265 183

- 16,91 %

4,29 €

Déchèterie

188 574

138 523

- 26,54 %

2,24 €

Achats conteneurs et sacs végétaux

26 337

11 994

- 54 ,46 %

0,19 €

Communication

3 437

848

- 75,33 %

0,01 €

Adhésion SITOM

93

15 442

16 156

4,62 %

0,26 €

Adhésion
SYCTOM

405 192

439 323

8,42 %

7,11 %

Frais de gestion par les services

401 800

300 731

- 25,15 %

4,87 €

Frais de structure et
Frais généraux

244 780

218 962

- 10, 55 %

3,54 €

TOTAL

5 606 086

5 693 018

1, 55 %

92,13 €


Le coût d’élimination des déchets s’élève à 92,13 € / kg/ha /an.

Avec seulement une progression de 1,55% sur la période 2007-2008, le coût d’élimination des déchets ménagers reste maîtrisé


Les recettes du Service Public d’élimination des déchets proviennent presque intégralement de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM). A cette taxe s’ajoutent des subventions d’Eco-emballages et du SITOM pour la valorisation des matières recyclable, le rachat de verre par SAINT GOBAIN et le rachat de la partie valorisante des encombrants par l’entreprise REP.

Les recettes du Service d’élimination des déchets s’élèvent à 90,86 € / kg/ha/an

___


L’intégralité de ses rapports 2008 sont consultables au Service Documentation de la Mairie, et sont communicables, moyennant uniquement les frais de photocopies  (0,18 € l’unité).

Green Vallée

Publié le

 

 

GREEN VALLEE,
LA FUTURE VITRINE ECOLO
DE LA CITE DESCARTES

 


GV-Photo 1 



Annoncé comme le futur quartier tertiaire de
la Cité Descartes, à Champs-sur-Marne, ce pôle sera le pionnier de la ville verte du futur. Baptisé GREEN VALLEE, ce projet est porté par Epamarne et le spécialiste du développement et de la gestion de projets immobiliers, Fédéral Développement Europe. Cette Société américaine a été retenue à l’issue d’un appel à projets international, lancé en fin 2008.

Le 02 décembre, à l’occasion du Salon de l’Immobilier d’Entreprise (SIMI), ou le
Vrai Journal de Noisy-le-Grand était présent, l’investisseur a dévoilé son projet. Ce quartier d’affaires comprendra sur 6,4 ha, 124 000 m² de bureaux durables, 8 000 m² de Commerces et d’activités tertiaires en pieds d’immeubles, 15 000 m² d’Hôtellerie installés de part et d’autre du RER, reliés par une passerelle et 1 500 m² d’espaces réservés à l’animation du site.

 

 GV-Photo 2

 GV-Photo 3



La première tranche de
50 000 m² pour une livraison en 2013, débutera en octobre 2010 au sein du Cluster [*] de la Cité Descartes, et prendra place le long du prolongement du boulevard Newton et de la ligne du RER A. Ce projet, développé avec le Groupe Les Nouveaux Constructeurs s’appuie sur une philosophie basée sur : la mobilité durable, la biodiversité, l’efficience énergétique et le bien-être au travail. Cela se traduira par des bâtiments Haute Qualité Environnementale (HQE) économes, voire producteur d’énergie, qui comporteront des ossatures en bois et des panneaux solaires.

Dans un premier temps, les bâtiments seront conçus économes d’énergie, ils vont ainsi recevoir une isolation renforcée et grâce à un système de ventilation double flux, les besoins en chauffage seront réduits au maximum en profitant de la chaleur des ordinateurs et de l’éclairage électrique. En été, des solutions comme une protection solaire efficace et ne nuisant pas à l’éclairage naturel, et la sur-ventilation nocturne, devront permettre de limiter au maximum l’utilisation de froid produit par des appareils frigorifiques.

Dans un deuxième temps, les bâtiments seront producteurs d’énergie. La production générée par des capteurs photovoltaïques devra permettre de compenser les consommations de chauffage, de ventilation, d’éclairage, d’auxiliaires d’installations électriques et, si possible, d’ascenseurs.

L’eau de pluie sera récupérée dans des noues peu profondes végétalisées, quand elle ne sera pas directement réutilisée dans les bâtiments pour les chasses d’eau ou encore l’arrosage.

Les
150 000 m² de programme, répartis sur 16 bâtiments, seront complétés par 33 000 m² d’espaces paysagers agrémentés d’un amphithéâtre de verdure, d’un terrain de sport… A terme, le quartier tertiaire de la Cité Descartes recevra entre 10 000 et 15 000 personnes qui seront accueillies dans un esprit conciliant de travail avec une certaine conception du « bien vivre ». Ainsi, chaque mois des manifestations ouvertes à la population seront organisées, propices à un brassage des professionnels du Cluster et des habitants proches. Par exemples : marché bio, activités culturelles, tournois sportifs interentreprises,…

Les 2000 places de parking créées en sous-sol se répartiront entre un Parking de Stationnement Régional (PSR) et les places liées aux constructions. Enfin, un système de location de vélos en libre-service est à l’étude.


_____


 

[*] Un Cluster ou Technopôle est un bloc urbain dont les activités sont homogènes. C’est un pôle économique reposant sur la recherche scientifique de haut niveau
 

Contribution bibliographique :

- Le Parisien, 04/12/2009, G.Co, 
- La Marne, 09/12/2009, Arnaud Dewaste,
- Le Moniteur, 04/12/2009, Nathalie Moutarde.
- Illustrations :Plaquette GREEN VALLEE : « Travailler autrement » ; Les Nouveaux Constructeurs / Fédéral Développement Europe / Epamarne-Epafrance.

Avec tous nos remerciements.

 

Un accident dramatique route de Neuilly

Publié le


ADIEU HARRIS…


____

 


Harris, quatorze ans, habitant le quartier de
La Varenne décède suite à un accident de la circulation…

 

 

Harris

 


 PARIS, 4 janvier 2010 (Source AFP)

"L'adolescent de quatorze ans renversé le 29 décembre par une ambulance privée à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) est décédé samedi, a-t-on appris lundi de source hospitalière. Le jeune, qui est décédé samedi en fin de matinée à l'hôpital  Lariboisière à  Paris, se trouvait jusque là dans un état de mort clinique. Son corps va être rapatrié dans le pays d'origine de sa famille, la Centrafrique, a indiqué la  source hospitalière.

Le conducteur de l'ambulance, âgé de 47 ans, a été mis en examen jeudi pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire, avec l'obligation de remettre son permis de conduire et l'interdiction de conduire tout véhicule à moteur.

L'adolescent avait été "très violemment" percuté par l'ambulance le 29 décembre en début de soirée alors qu'il traversait une route à une  intersection, avait rapporté une source policière.

L'ambulance, qui circulait sans gyrophare ni avertisseur sonore, transportait un patient mais sans caractère d'urgence.

Le lendemain de l'accident, le conducteur avait affirmé n'avoir commis aucune infraction, être passé au feu vert et avoir roulé à une vitesse réglementaire. Une source policière avait cependant indiqué qu'il semblerait qu'il roulait au-dessus de la vitesse autorisée, 50 km/h".

 

Voilà une bien triste nouvelle, encore un adolescent de quatorze ans, élève de 4ème du Cinquième Collège de notre quartier, qui décède lors d’un accident de la circulation. HARRIS était bien connu des jeunes des Bas Heurts-La Varenne, puisque il partageait le terrain de foot avec de nombreux copains sportifs comme lui. En hommage, une marche silencieuse a été organisée avec ses copains dans le quartier, le dimanche 03 janvier 2010.

Nous nous associons de tout cœur à la douleur de sa famille et de ses amis.


 

La cité Descartes, pôle scientifique et technique

Publié le

   
LE PÔLE SCIENTIFIQUE
ET TECHNIQUE PARIS-EST

La Cité Descartes

______

 

Le Pôle Scientifique et Technique Paris-Est est un Pôle d’excellence et d’innovation pour répondre aux défis de la ville durable. L’Enseignement, la Formation, la Recherche et l’Ingénierie se rapprochent sur la Cité Descartes, à Marne-la-Vallée, pour traiter ensemble des questions liées à la ville de demain et contribuer à la mise en œuvre des engagements du Grenelle Environnement.


 vueCiteDescartes



Des activités liées en recherche amont, en recherche appliquée, en recherche et développement, en études et ingénierie, menées  par :

  • des chercheurs, des doctorants et des ingénieurs dans des unités de recherche évaluées sur le plan national (Université Paris-Est Marne la Vallée, Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, ESIEE, LCPC, INRETS)
  • des ingénieurs et techniciens dans les établissements CSTB, ESIEE, LCPC, INRETS

Un site unique par l’étendue disciplinaire de ses forces de recherche et d’ingénierie permettant de traiter les problématiques et les questions de la ville et des systèmes urbains, des transports et des réseaux, des communications informatiques et des systèmes intelligents, de l’environnement et de l’économie d’énergie en alliant :

  • les Sciences et Technologies,
  • les Sciences Humaines et Sociales.

Des outils pour travailler avec le monde socio-économique avec le pôle compétitivité ADVANCITY « Ville et mobilité durable » et deux Instituts Carnot : VITRES (Consortium pour l’innovation  dans  La Ville, les Infrastructures de Transports, les Réseaux, l’Environnement et les Services ) et le CSTB

La Cité Descartes est un lieu unique permettant  l’innovation en matière de Ville et systèmes urbains, d’infrastructures de transport, de réseaux , d’informatique et des systèmes intelligents dans la ville et des services

 

La cité Descartes  un partenaire privilégié de l’ensemble des acteurs du secteur du bâtiment et du génie civil, de l’aménagement territorial et urbain et des services fondamentaux associés (déplacements des personnes et du fret, distribution de l’énergie et des fluides, réseau de télécommunication, traitement de l’information et systèmes complexes intelligents),

La Cité Descartes offre des capacités d’innovation dans les champs :

-  de la conception et de la réalisation de l’habitat,

- des infrastructures (infrastructures de transport, infrastructures urbaines, réseaux d’alimentation en énergie et en fluides),

- de l’innovation des technologies pour la Ville Intelligente (réseaux informatiques, traitement de l’information, signalisation, connaissance des paramètres d’un système urbain complexe),

-  de l’économie d’énergie,

- de la maîtrise de l’environnement (qualité de l’eau, qualité de l’air, pollution, traitement des déchets, etc),

- des services associés à ces infrastructures (planification, formation de compétences, exploitation et maintenance dans le contexte du développement durable).

 

Cite Descartes-Batiment - Energie Positive

 «  En 2012, un bâtiment à Energie Positive »
 

La Cité Descartes offre un cœur de compétences techniques en  génie civil, génie urbain,  infrastructures de services  incluant des compétences en géophysiques et géotechniques, en  ingénierie de construction des bâtiments et de travaux publics,  en matière énergétique et en matière de protection des nuisances chimiques, biologiques, thermiques et acoustiques dont l’origine est attribuable aux infrastructures ou à leur usage, en particulier dans les transports, au contrôle et à  la prévision de la qualité de l’air, sur la prévention, l’information et la maîtrise des suites d’accidents naturels ou d’origine anthropique.

La Cité Descartes offre un cœur de compétences en matière d’urbanisme et de réseaux incluant des compétences sur la ville, les formes urbaines et la gestion de l’espace, sur l’aménagement de l’espace urbain et non urbain, sur le tracé des grandes infrastructures, sur les transports, leur fluidité et leur accessibilité, sur les questions d’économie et de gestion et de sociologie pour la mobilité et les transports, sur l’élaboration de modèles de politiques publiques permettant de vivre en harmonie dans les systèmes urbains complexes,  la prévision des conséquences des décisions publiques et privées sur la vie des concitoyens.

La Cité Descartes offre un cœur de compétences en matière de modélisation, de simulation et de contrôle, incluant les dynamiques urbaines, l’effet des infrastructures de transports et les conséquences induites par les capteurs de diverses natures, en matière de développement des systèmes intelligents pour la ville, la « réalité virtuelle » et ses applications pour l’habitat, le « génie des territoires et leur durabilité » , en matière de matériaux, notamment sur leurs propriétés mécaniques et physiques, ainsi que sur les précurseurs, les étapes et procédés d’élaboration, de contrôle ou de fin de vie de ces matériaux, en matière de communications et télécommunications à haut débit au rythme d’évolution des TIC, en matière d’inter communicabilité avec des compétences en matière d’image et multimédias, en matière d’économie.

Forces de recherche localisée sur la Cité Descartes est menée dans des laboratoires d’excellences évaluées sur le plan national et reconnue et s’inscrivent dans trois des départements de recherche du  PRES Université Paris-Est

 

 

Département de recherche

sur la Cité Descartes 

 

 
 

 Chercheurs


 

Doctorants

 
 

Ingénieurs et Techniciens 

 
 

Total des forces de recherche 

Ville, transport et territoires

168

144

27

339

Sciences, Ingénieries et Environnement

145

201

110

456

 Mathématiques et STIC

154

157

58

369

Totaux

467

502

195

1164

 

Pour accéder à plus de détail sur l’Université Paris-Est, cliquer sur : Laboratoires de recherches.

 

Contribution bibliographique : EPAMARNE / EPAFRANCE : Noisiel -  77426 Marnes-la-Vallée.       Avec tous nos remerciements.

 

1 2 > >>