Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Urbanisme et RER

Publié le par adihbhv

RER BONDES, POLITIQUE D’URBANISATION RATEE !
___
 
 
 
Cela fait 2 semaines que divers incidents s’accumulent sur la ligne du RER A avec pour conséquences des annulations de trains et des retards très importants.
Les causes de ses incidents sont diverses selon la RATP : problème d’alimentation électrique, malaises des voyageurs, objets tombés sur la voie, etc…
Concrètement, pour les usagés noiséens cela se traduit par des retards variant de 15 à 75 minutes pour un trajet jusqu’à Châtelet les Halles devant durer normalement 20 minutes.
 
Bien entendu, qui dit RER en retard, dit plus de monde en attente et donc des wagons bondés, dans lesquels règne un climat quasi tropical (en terme de température et d’humidité).
 
Pire encore, ce phénomène s’auto entretien : plus les trains sont en retards, plus les trains sont remplis, plus il y a de malaises voyageurs et plus cela crée de nouveaux retards, etc...
 
La situation, aujourd’hui à la limite du supportable, semble condamnée à se dégrader dans les toutes prochaines années.
 
En effet, aux heures de pointes, les RER A se suivent à moins de 3 minutes d’intervalle sur le tronçon principal (c'est-à-dire à partir de Vincennes). Il est donc techniquement impossible d’augmenter la fréquence des trains.
Dès lors, la seule solution consisterait à généraliser les trains à doubles niveaux qui peuvent accueillir un plus grand nombre de voyageurs. Le problème est que l’effet de cette solution serait marginal, puisque déjà plus de la moitié des trains roulant aux heures de pointes, sont à deux étages.
 
Et encore, la fulgurante expansion des villes nouvelles de Marne La Vallée en bout de ligne de RER A (Bussy St Georges, Chessy) nous montre que la limite est loin d’être atteinte. Dans ces villes nouvelles, les projets immobiliers poussent comme des champignons sur des terrains vagues, ou sur d’anciennes terres agricoles et, précisons le, sans expropriations/démolitions de maisons.
 
Et c’est là que l’on peut de nouveau s’interroger sur la logique de Michel Pajon qui avec une certaine frénésie et sans véritable concertation, décide de démolir puis reconstruire dans tous les quartiers de Noisy le Grand, avec expropriations à la clé.
Au bas mot, sur les futurs projets que l’on connaît, nous pouvons  compter 10 000 à 15 000 Noiséens de plus dans 5 ans, et ce sans prendre en compte les traditionnelles surprises, d’après élections. Donc, cela ferait à la louche 4000 usagers supplémentaires par jour, et ceci juste pour Noisy le Grand.
 
Dans quelques années, il faudra réserver son billet de RER deux mois à l’avance, tellement ils seront pleins. Et l’on nous parle d’écologie et de développement des transports en commun ? Nous pourrions  pourtant attendre que le Conseil Régional d’Ile de France réponde à ces problèmes.
 
Donc, si l’on devait résumer la politique menée à Noisy le Grand, c’est : « je démolis d’abord, je construis ensuite et pour finir, je réfléchis aux moyens de faire vivre les Noiséens dans leur ville ».
 
Enfin, espérons que cette semaine qui débute se déroulera dans de meilleures conditions de transports pour tous les usagers de la ligne A du RER.
 

La fête des Cerises 2007

Publié le par adihbhv

 LA FÊTE  DES CERISES 2007
 
 


...L'ADIHBH-V DEPASSE LES FRONTIERES

 

 

 

         

 

 

Merci à tous pour cette fête réussie malgré le temps incertain. Merci particulièrement aux nombreux commerçants qui nous ont aidé. Merci aussi à la chorale "La Clé des Chants" qui nous a offert un florilège de leurs meilleurs morceaux.

Il n'a pas plu mais il y avait du vent... C'est pourquoi les ballons cette année ont dépassé les frontières : le ballon gagnant a parcouru près de 900 km pour atteindre la ville de Völpke,
Saxe, en Allemagne !

D'autres cartes nous sont retournées d'outre Rhin : de KALLETAL-HENSTORF  (700 km) et de NÜMBRECHT  (550 km) ; et également de Belgique : THIMISTER-CLERMONT  (400 km). En France, une carte nous est retournée des Ardennes (180 km) et une autre de l'Oise (80 km).

Le quartier des Bas-Heurts est toujours aussi vivant...
Retrouvez les photos de la fête en cliquant sur l'image ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

2ème tour

Publié le par adihbhv

 
ELECTIONS LEGISLATIVES
13e circonscription
(Noisy le Grand - Neuilly sur Marne - Neuilly Plaisance - Gournay -sur Marne)
______
 
Match serré entre M Pajon et E Demuynck,
 sur les bords de Marne
______
 
 
REVUE DE PRESSE
 
-    Le Parisien; 06/06/07:
Les enjeux. ?? Les scores de dimanche montreront si Michel Pajon a toujours le soutien de ses habitants. Certains de ses projets d'aménagement, notamment dans le quartier des Bas Heurts, ont suscité de fortes oppositions parmi les riverains qui pourraient se traduire dans les urnes (?)
 
-    Le Parisien; 11/06/07:
Le PS conforte ses positions. ??..En revanche, Michel Pajon (34,1%), dans la 13e circonscription, est talonné par l'UMP Elisabeth Demuynck (33,6%)
 
-     Le Parisien; 12/06/07:
Match serré entre Pajon et Demuynck?..Le second tour s'annonce serré, Michel Pajon ayant à peine 210 voix d'avance sur sa rivale UMP. Le député sortant est en tête dans sa ville de Noisy le Grand (34,6%), mais ne fait pas le plein des voix.
Le sortant Michel Pajon parle des "coups bas" de sa rivale (?), des informations démenties par la droite locale qui, elle, dénonce l'ouverture d'un bureau de vote à 8 heures sans les bulletins de la candidate UMP?..
 
 
Quoi qu'il en soit, l'ADIHBH-V constate bizarrement que des candidats dits "de droite" qui ont totalisé 14,4% des voix soutiennent implicitement ou directement le destructeur de nos maisons. Ces "leaders politiques" qui jouent à ce jeu en prenant les électeurs en otage se discréditent et ne méritent pas notre considération. Pourtant, à chaque élection, ils refont surface. Ce sont les mêmes, mais ils ne soutiennent malheureusement pas des combats proches de gens comme celui de notre Association.
 
Alors, qui est trompé ? Qui est le sous-marin de qui ? Qui soutient qui ? Qui va voter pour qui le 17 juin ? Electeurs, chercher l'erreur ? A qui risque de profiter le crime ?
 
Comment des gens  qui se disent responsables peuvent-ils être incapables de mettre de côté leur ambition personnelle au risque de faire perdre tout ce qui permet à Noisy le Grand de rester une ville à taille humaine ?
 
            Depuis septembre 2004, le combat de l'ADIHBH-V est juste, légitime, moral, honnête, transparent, dans le respect de chacun, du dialogue, de l'écoute, de l'humour, de la fête, de la fraternité entre voisins et de la simplicité. Parfois aussi, malheureusement, dans la peine et le chagrin.
 
Nous rappelons que nous voulons éviter l'expulsion des familles et des personnes âgées et la destruction de nos maisons si durement acquises. Mais aussi que l'équilibre respecté de chaque quartier rejaillisse sur le bien être de toute une ville.
 
Alors le 17 juin allons voter. Après le succès du soutien des noiséens aux Enquêtes Publiques de janvier et février 2007, mobilisons nous encore une fois. L'ADIHBH-V lance un appel à tous les Electeurs de la 13e circonscription pour conforter notre lutte et SAUVER TOUTES NOS MAISONS à NOISY LE GRAND.
 
Merci à tous.
 
Alain Cassé
Président de l'ADIHBH-V
 
 
 
 
 

Promotion immobilière à Noisy-le-Grand

Publié le par adihbhv

VENTE D'UNE PROPRIETE MUNICIPALE,
LA VILLE DE NOISY-LE-GRAND SE DESENGAGE
_______
 
 
CELA AURAIT PU ETRE UNE ANNONCE IMMOBILIERE !!!.....
 
Vous rêviez de pouvoir construire la maison de vos rêves, sur un secteur très recherché, à Noisy le Grand (93). Venez découvrir ce beau terrain constructible de 1201 m², sise 28, avenue Houette. Excellent quartier, à coté du cimetière Saint Sulpice, calme assuré. Alors n'hésitez plus, ce bijou existe, stoppez vos recherches et consulter immédiatement la Direction de l'Urbanisme de Noisy le Grand. Il y a urgence, un professionnel est déjà sur l'affaire, vente au plus rapide !
 
En fait, par acte du 7 mai 2004, la ville avait acquis l'ensemble de cette propriété de 1424 m² pour une valeur de 303 294 ? (soit : 213 €/m²). Cet aménagement devant participer à la mise en valeur paysagère du cimetière ancien et permettre une meilleure desserte de l'Eglise Saint Sulpice et du cimetière, contribuant ainsi au désenclavement de cet ilot. (voir délibération du Conseil Municipal du 27 novembre 2003).
 
Lors du Conseil Municipal du 24 mai 2007, la Ville envisageait de procéder à la division de cette propriété, et deux terrains respectivement de 658 et 543 m² avaient vocation à être cédés, en vue de la construction de maisons individuelles.
 
A cette occasion, nous apprenions que la SARL Entreprise Générale de Bâtiment PIETROGIOVANNA PROMOTION, était intéressée par l'acquisition de ces terrains aux prix de 315 000 €   (soit 262 €/m²)-(Tout autre personne intéressée peut aussi s'y substituer). Cette SARL, est bien connue à Noisy le Grand, elle oeuvre déjà depuis de nombreuses années (voir Article L'EQUILIBRISTE, http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-5415694.html).
 
Toutefois, il n'échappera à aucun Noiséen qu'il est surprenant de constater que la vente municipale risque de se réaliser quasiment au prix d'achat de 2003, alors que la hausse de l'immobilier souvent mentionnée en Conseil Municipal atteindrait sur la période 2004-2007, plus de 50% en trois ans ! De plus, lorsque nous consultons le site « seloger.com », nous constatons qu'à Noisy le Grand les prix varient entre 420 et 620 €/m². Comprenne qui pourra...
 
Cet état de fait surréaliste a interpellé les Conseillers Municipaux d'opposition qui ont posé quelques questions subsidiaires du type :
 
-      Mais qui était informé de cette vente, comment fut réalisée la publicité ? Réponse :?.. ?
 
-      Le service des domaines a-t-il été contacté pour estimer à nouveau la valeur de ces biens, le document ne le mentionne pas ? R : Oui, nous vous fournirons les informations ! Pour mémoire, rappelons que le service des domaines avait fortement réévalué les propositions municipales initiales, dans le cadre des expropriations de l'Ilot Mairie. ( voir article http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-6353028.html )
 
-      Pourquoi un prix de vente aussi bas ? R : Pour deux raisons :
-       L'acheteur doit s'engager à réaliser à ses frais les clôtures séparant les terrains privés, du cheminement public menant au cimetière, suivant notre cahier des charges. Coût estimé : 45 000 € (information orale de M le Maire, sous réserve d'erreur de compréhension de notre part). Ceci étant, même avec cette charge supplémentaire, cela porte le coût à 300 €/m². Mais c'est encore une excellente affaire, non ? Les spécialistes apprécieront.
 -       Nous avons eu beaucoup de mal à trouver un acquéreur, car la vue sur un cimetière, ce n'est pas vendeur !!!....
 
-      Au non de l'Intérêt Général, ces terrains ne pouvaient-ils pas faire l'objet d?une cession à un bailleur socia pour la construction de logements sociaux pavillonnaires, du type « maison BORLOO » ? R : Nous ne sommes pas maître des réalisations du promoteur. (NDLR : Parions que SARL PIETROGIOVANNA ne réalisera pas de social, ce ne serait pas son domaine de prédilection).
 
 
ET LA SAGA URBANISTIQUE DE NOISY LE GRAND
SE POURSUIT...
_______
 
 
 
                                                            
 
Lors de ce même Conseil Municipal du 24 mai 2007, nous apprenons que par acte notarié du 25 janvier 2007, la Ville a acquis la propriété du 57, rue Pierre Brossolette. Cette propriété est située dans le Périmètre d'Etude de La Varenne, instauré par délibération du Conseil Municipal en date du 15 décembre 2005. A l'époque, c'était le cadeau de Noël de Monsieur le Maire, aux habitants de La Varenne.
 
Cette propriété bénéficie d'une superficie de 962 m², elle comporterait un bâti vétuste qui aurait vocation à être démoli lors du réaménagement du secteur. De mémoire, cette propriété aurait été vendue initialement par une Agence Immobilière de Bry sur Marne (94), et préemptée par la Ville de Noisy le Grand. Donc, finalement, pas si  vétuste que ça pour son propriétaire et l'acquéreur potentiel. L'ADIHHB-V doit vérifier la délibération du Conseil Municipal et son prix d'acquisition. Comptez sur nous pour vous informer.
 
Quoi qu'il en soit, espérons que dans quelques mois, la Ville ne va pas se désengager encore une fois et revendre le terrain à un Promoteur Constructeur. En effet, tous les citoyens auront constaté sur la photo ci-dessus, qu'actuellement, au 59 rue Pierre Brossolette, se construit un petit immeuble de 8 appartements. Après vérification, il n'y a pas de logements sociaux ! (voier article Des programmes immobiliers à deux vitesses : http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-3151907.html).
 
Alors, chiche Monsieur le Maire, avec le PLU pas de blague cette fois ci, vous allez construire du VRAI LOGEMENT SOCIAL, avec un VRAI BAILLEUR SOCIAL, pour les familles monoparentales et les enfants de Noisy le Grand qui veulent décohabiter.
 
Par ailleurs, de source bien informée, l'ADIHBH-V vous signale qu'aujourd'hui un Promoteur Constructeur National (filiale du Groupe BNP Paribas), leader sur le marché du logement résidentiel affirme-il dans ses courriers, rôde sur La Varenne et sur Gournay Cossonneau, afin d'envisager la réalisation de programmes immobiliers neufs. Ainsi va la vie de la promotion immobilière à Noisy le Grand... 
_________
 
 

La fête des Cerises 2007

Publié le par adihbhv

 

LA FÊTE DES CERISES

Comme tous les ans, à la même époque, c'est avec plaisir que l'ADIHBHV vous invite à sa FÊTE DES CERISES le samedi 16 juin 2007, à partir de 15h 30. De la bonne humeur, du spectacle et de nombreux lots à gagner! (un week end en Gascogne, des places de théâtre...)

LE SAMEDI 16 JUIN
À PARTIR DE 15H30

   

- ANIMATIONS, MAQUILLAGE ET POTERIE POUR ENFANTS 
- JEUX DIVERS AVEC DE NOMBREUX LOTS
- PORTRAITS PAR DESSINATEURS
- CHORALE
- DANSE MODERNE
- MINI BROCANTE
- TROC AUX PLANTES
- NUMEROLOGIE
- CRÊPES, BOISSONS, GATEAUX
- LÂCHER DE BALLONS
- ET D'AUTRES SURPRISES...
 
 
AMBIANCE GARANTIE !
VENEZ NOMBREUX !
 
 
À NOISY-LE-GRAND, PASSAGE DES AULNETTES
(FACE AU GYMNASE LA VARENNE, AU DEBUT DE LA RUE PIERRE BROSSOLETTE)