Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Inquiétude sur les Bas-Heurts

Publié le par ADIHBH-V

ÇA PATINE

SUR L’AMÉNAGEMENT

DU QUARTIER DES BAS-HEURTS
______

Inquiétude sur les Bas-Heurts

Pour la rentrée scolaire 2016-2017 le groupe scolaire de La Varenne s’est étendu dans les locaux du Centre de loisirs maternel, avec notamment la création d’une salle de cours supplémentaire. Lors d’une réunion de concertation avec l’Association des Parents d’élèves, l’ADIHBH-V et la Municipalité le 14 avril 2016, il fut décidé d’une relocalisation d’un nouveau Centre de loisirs maternel de substitution sur le terrain de sport donnant sur la rue de la Croix-aux-Biches. Mais quid du terrain multisports fréquemment utilisé par les jeunes du quartier de La Varenne ?

Inquiétude sur les Bas-Heurts

Le terrain multisports des Bas-Heurts

 

Dans ce contexte, la Municipalité s’est engagée à construire un nouveau terrain multisports lors de l’aménagement du quartier des Bas-Heurts. Cette décision fut confirmée au moment de la Concertation avec les habitants du quartier en février 2017. Début des travaux juin 2017, nous a t’on dit !

À ce jour, ne voyant toujours rien venir sur le terrain, le Président de l’ADIHBH-V a contacté le 02 août écoulé la Direction du Service Environnement et Espace Public. Réponse du Directeur : "Suite à vos interrogations je me permets de revenir vers vous. La ville a déposé deux dossiers pour la réalisation de terrains multisports avec aire de fitness auprès de la Région et du CNDS suite à des appels à projets.

Ces dossiers ont été fait en mai et nous attendons le retour des subventionneurs que nous n’avons pas et que nous attendons avec impatience. Le montant de subvention variant aux alentours des 200 000€ je n’ai pas le droit de passer commande avant la date de notification de la subvention au risque de la perdre.

Nous attendons donc malheureusement. Nous allons les relancer pour savoir si, au moins, nous pouvons lancer la fabrication pour gagner du temps mais je pense que c’est peine perdu.

Je dois donc confirmer que le terrain ne sera pas fait avant la rentrée malheureusement mais que nous nous tenons prêt à intervenir dès accord de principe.

Cordialement

Matthieu SAUTET
Directeur Environnement et de l’Espace Public"
 
Si la course aux subventions n’a rien de contestable en soit, en cette période de disette avec la diminution des dotations de l’Etat aux Collectivités Locales, la jeunesse et les établissements scolaires du secteur se trouvent aujourd’hui pénalisés.
Un autre sujet préoccupe très sérieusement l’ADIHBH-V, à savoir :

- La ZAC des Bas-Heurts.

Durant plus de 10 ans, le projet d’aménagement du quartier des Bas-Heurts a constitué à la fois une source d’inquiétude pour les habitants et une charge financière considérable pour la collectivité en raison de la durée anormalement longue du portage des terrains, puisque ce secteur a connu de nombreuses procédures contentieuses (toutes gagnées par l’ADIHBH-V, contre la Commune, dirigée alors par l’ancienne équipe municipale, faut-t-il le rappeler).
Toutefois, maintenant, la nouvelle municipalité a su proposer en Janvier et Février 2017 une nouvelle concertation avec les habitants et l’ADIHBH-V afin d’élaborer  un projet qui développe des formes urbaines attentives aux quartiers pavillonnaires environnants et aux habitants préservés.
Ce nouveau projet envisagé a été restitué aux habitants lors de la réunion publique du 19 avril dernier et a suscité l’adhésion des habitants du quartier. À cette occasion, la Municipalité nous a promis un vote de la ZAC des Bas-Heurts au Conseil Municipal de  septembre prochain. Le Conseil Municipal du 18 mai a approuvé les modalités de mise à disposition du public de l’étude d’impact relative au dossier de création de la ZAC. Toutefois, ce dossier devra préalablement faire l’objet d’une évaluation environnementale, et la mise à disposition au public devrait durer deux semaines.
Hors, à ce jour, cette mise à disposition du dossier au public n’est toujours pas réalisée. La Direction de l’Urbanisme n’a pas encore répondu  à nos sollicitations et dans ces conditions nous ne voyons pas comment ce dossier pourra être présenté en Conseil Municipal le 14 septembre prochain !!!....
Et encore :


- Les friches des Bas-Heurts

Nous apprenons que le secteur des Bas-Heurts situé dans les Zones de courtoisies (rue Pierre Brossolette, rue des Aulnettes) n’est pas un secteur prioritaire d’aménagement pour la Commune de Noisy-le-Grand. Résultat pour les propriétaires qui veulent vendre, l’Etablissement Public Foncier d’Ile de France (EPF- IdF) ou la Mairie ne se précipitent pas pour acheter, ou proposent des prix hors du marché.
Ceci étant, les friches ne sont pas entretenues depuis 12 ans, les ronces cheminent sur les appentis des maisons mitoyennes, les sapins pénètrent dans les lignes électriques, les Rats et les Fouines développent leur habitat, les pavillons vendus mais sélectionnés pour être réhabilités ne le sont pas, au risque d’héberger des squatteurs. Squatteurs qui sont chassé par une Société de Gardiennage mise en place par l’EPF-IdF, financé encore une fois sur de l’argent public de nos impôts. À quand l’arrivée des renards ?
Tout cela illustre peut être un paysage bucolique dans ce quartier, mais en aucun cas ne donne satisfaction aux habitants de cet endroit, qui en ont « ras le bol », par manque de réactivité des uns et des autres. En effet, à plusieurs reprises les « Voisins vigilants » ont informé la SOCAREN sur l’état déplorable des friches par manque d’entretien, alors que c’est une obligation exprimée dans le « Règlement sanitaire de la Seine-Saint-Denis ». Rien ne bouge, c’est le néant….Que se passera-t-il si un illuminé craque une allumette en période de sécheresse, comme nous l’avons déjà connu il y a quelques années dans la friche du n° 12, rue des Aulnettes ? C’est tout le quartier qui brûle. Dans ce cas, la responsabilité de la Commune sera fortement engagée….Faut-il prendre ce risque ?

Inquiétude sur les Bas-Heurts
Inquiétude sur les Bas-Heurts
Inquiétude sur les Bas-Heurts

En conclusion, les habitants des Bas-Heurts constatent avec satisfaction le développement de la ville de Noisy-le-Grand, avec tout particulièrement l’Eco quartier des bords de Marne, les Espaces d’Abraxas de Ricardo BOFILL ou la réhabilitation du Fort de Villiers. Mais en aucun cas ces résidants n’accepteront d’être des laissés-pour-compte et la dernière roue de la charrette, si l’urbanisation de la totalité du quartier des Bas-Heurts n’avance pas de façon satisfaisante dans les mois prochains.
Tous les éléments énoncés ci-avant, sont toujours pour nous des sources d’inquiétudes, rien n’est définitivement réglé.


______

Retrouvez notre page Facebook:
https://www.facebook.com/Le-Vrai-Journal-de-Noisy-le-Grand-732266683571568/