Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Questions sur l'enquête de satisfaction des Noiséens sur la vie à Noisy le Grand.....

Publié le par ADIHBHV

 

  ENQUÊTES DE SATISFACTION

 

  À NOISY-LE-GRAND, POSONS LES BONNES QUESTIONS !

 

 

 

Sondage-d-opinion-Photo1.jpg

 

 

Depuis  1997, la ville de Noisy-le-Grand charge un Institut de Sondage de réaliser auprès des Noiséens, une enquête de satisfaction sur l’action municipale. Réalisée en décembre 2012 par IPSOS, cette dernière étude révèle que 87% des Noiséens sont satisfaits de vivre à Noisy-le-Grand. Pourquoi pas, puisque ce fut même une surprise pour le Maire. Mais attention, à ce rythme, à force de sonder l’édile va trouver du gaz de schiste…

 

Au Vrai Journal de Noisy-le-Grand, c’est chaque année pour nous une stupéfaction jamais apprivoisée de constater que la « mariée n’est jamais trop belle » ! La question de la vérité en politique nous rend suspicieux. Nous avons bien conscience que nous vivons en démocratie médiatique, et que notre système politique est entièrement fondé sur la conquête de l’opinion à tout prix. Ainsi, les conseillers en communication, les agences, les organismes de sondage travaillent «sur commande». La clé du succès est d’impressionner, d’exciter. Le sondage d’opinion doit faire gagner des points à force de bluff, d’habileté des prestidigitateurs et parfois même en habillant la vérité (1). Ils sont en politique comme au spectacle, il faut épater, aux frais du contribuable.

 

Néanmoins, si nous considérons dans notre inconscient collectif que tous ces séducteurs risquent de nous "embobiner", il est d’autant plus nécessaire que les citoyens exercent un contrôle démocratique des annonces. Ici, c’est d’autant plus opportun que « 87% des Noiséens seraient satisfaits de vivre à Noisy-le-Grand », alors que depuis 1990, le solde migratoire est négatif sur la ville. Sur la période 2002 -2007, 14600 personnes sont venues s’installer à Noisy-le-Grand et 15400 personnes ont quitté la ville sur la même période. Même si les bords de Marne sont magnifiques, Noisy-le-Grand n’est qu’une étape dans le parcours résidentiel de certains ménages. En fait, l’origine des récents emménagés sont majoritairement de jeunes couples en provenance des arrondissements situés au Nord et à l’Est de Paris (11e, 12e, 13e, 18e, 19eet 20e arrondissements), compte tenu du prix des loyers parisiens ou du coût des acquisitions lorsque vous êtes primo-accédant (2). Selon le Vrai Journal, ce choix de résidence n’aurait  donc pas forcément pour seule origine le « mieux vivre » à Noisy-le-Grand, lorsque nous connaissons les problèmes de circulation et de stationnement.

 

En outre, aux dernières élections municipales de mars 2008, Michel Pajon a été élu avec seulement 22,9% des électeurs inscrits. Pire, sur les quatre bureaux de La Varenne (9-10-21 et 29), le Maire récolte 14,7% des inscrits ! Avec une telle performance, il serait judicieux d’expliquer aux citoyens comment l’on peut arriver à 87% de Noiséens satisfaits. Des interrogations subsistent : combien de sondés sur ce quartier ? Quelle a été la méthode utilisée ?

 

Sondage-d-opinion-Photo2.jpg

 

Donc, armé de notre bonne conscience  citoyenne, dès le 12 févier 2013 nous avons sur le fondement de la Loi n°78-753  du 17/07/1978, sollicité le Maire afin d’obtenir communication de l’intégralité du sondage d’opinion en question, publié partiellement dans le n° 190 (février 2013) de Noisy Magazine. Sans réponse, nous avons réitéré notre demande à plusieurs reprises par courriel, sans plus de succès !

 

Refusant d’être uniquement auditeur  de la communication municipale, le 12 mars 2013, l’ADIHBH-V a saisi la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA), afin que cette dernière se positionne sur ce refus de communication du  Maire de Noisy-le-Grand. Le jugement de la CADA n° 20131665 du 25 avril 2013 est édifiant, à savoir : «  La commission considère que le rapport établi par un prestataire extérieur, auquel la commune a demandé de réaliser une enquête de satisfaction auprès de ses habitants, est un document administratif communicable dans son intégralité, à toute personne qui en fait la demande en application de l’article 2 de la Loi du 17 juillet 1978 ».

 

La CADA émet donc un avis favorable à la demande de l’ADIHBH-V. Ceci dit, à ce jour nous n’avons toujours pas communication de ce fameux sondage. À Noisy-le-Grand la démocratie est équivoque . Elle refuse d’éclairer les citoyens, elle ignore la mise à disposition de l’intégralité d’éléments de connaissances qui pourraient illuminer les décideurs, c'est-à-dire les électeurs. Et pourtant ce serait  le minimum que l’on devrait exiger du débat public !

 

La Commission des Sondages du Conseil d’Etat, nous signale dans son courrier du 26 février 2013, qu’en l’espèce : « si la publication de cette étude (sondage d’opinion de décembre 2012 ) ne paraît pas dépourvue de tout lien avec l’élection municipale de mars 2014, elle ne relève toutefois pas du champ de l’article 1er de la Loi de 1977, en ce qu’elle ne comprend ni intention de vote, ni souhait de victoire, non plus qu’aucune comparaison de notoriété de candidats réels ou supposés ».

 

Et voilà, avec un système politique entièrement fondé sur la conquête de l’opinion, le succès électoral justifie tous les moyens, les illusionnistes sont passés par là. Pour reprendre l’expression de Martine Aubry, lors des primaires Socialistes : « Lorsque c’est flou, il y a un loup ». Face à ce nouvel  abus outrecuidant (3), les électeurs jugeront………

 

Le sondage IPSOS de décembre 2012

 

La publication et la diffusion de tout sondage tel que défini à l'article 1er de la Loi n° 2002-214 du 19 février 2002 doivent être accompagnées, entre autres,  des indications suivantes, établies sous la responsabilité de l'organisme qui l'a réalisé, soit : la méthode utilisée ; les moyens ; le nombre des personnes interrogées (sexe, âge, profession du chef de ménage) ; la ou les dates auxquelles il a été procédé aux interrogations. En l’espèce, la publication de ce sondage IPSOS  dans le n°190 de Noisy magazine ne comporte aucune de ces informations. Cela contribue au flou énoncé par Martine Aubry.

Par ailleurs, il faut s'interroger d'une façon générale sur la valeur scientifique d'un sondage. Quelle réalité reflète-il ? Nous présentons ici de possibles sources d'erreurs, de manœuvres intentionnelles ou non, ou encore de mauvaises interprétations.

 

A tout niveau de réalisation d'une enquête, l'objectivité et la valeur des résultats peuvent être mises en cause. Tout d'abord, l'opinion individuelle est difficile à établir. Ensuite, des difficultés apparaissent lors de la construction du questionnaire, pour décrire objectivement, et sans ambiguïté l'opinion des personnes. En effet, il apparaît que dans certains cas, le questionnaire peut influencer les réponses et donc modifier sensiblement les résultats. Enfin, le passage de l'opinion individuelle à une répartition de réponse en pourcentage pose des difficultés. Il en résulte que l'utilisation de résultats d'un sondage n'est pas toujours légitime.

Comment choisit-on les personnes interrogées ?

 

Les personnes interrogées devraient être choisies au hasard par tirage au sort, c'est ce que l'on appelle la « méthode aléatoire ». En France, les Instituts de sondage utilisent la «méthode des quotas». Il s'agit alors d'interroger un échantillon de personnes qui ont les mêmes caractéristiques socio - démographiques que l'ensemble de la population. Les critères sont généralement le sexe, l'âge, la profession, la ville... Cette méthode a l'avantage d'être rapide. L'inconvénient majeur de la méthode des quotas serait de ne pas permettre de calculer scientifiquement la marge d'erreurs (4).


Les sondages par téléphone sont-ils fiables ?

 

Ils réduisent les risques de "bidonnage" des enquêteurs, puisque la vérification de leur travail peut être contrôlée plus facilement. Le sondage téléphonique a cependant l'inconvénient de se prêter difficilement aux enquêtes plus complexes, dans la mesure où il est impossible de soumettre aux sondés, par écrit, une liste d'argument. En fait, le questionnaire doit être simple.

 
Toutefois, ces dernières années, il est apparu qu'environ 50% de la population ne pouvait pas être sondée car, soit elle a seulement un téléphone mobile (surtout les jeunes), soit parce qu'elle n'est pas présente chez elle aux heures où les sondeurs appellent.

 

Comment élabore-t-on un questionnaire d'enquête ?

 

L'élaboration du questionnaire est une phase très importante du sondage. La qualité du questionnaire conditionne largement la pertinence de l'enquête. Certaines formulations sont trop complexes. D'autres peuvent être biaisées, c'est-à-dire que la manière de poser la question influencera plus ou moins fortement la réponse. L'institut de sondage est intellectuellement responsable des questions posées.

Mais il doit souvent résister à la pression de ses clients qui cherchent consciemment ou inconsciemment, à lui faire poser des questions rédigées dans une forme favorable à leurs points de vue.

 

L'honnêteté des réponses ?

 

La critique des sondages montre que l'importance apportée au sondage paraît démesurée en comparaison de la fiabilité des réponses.

Plusieurs phénomènes peuvent concourir à donner des réponses absurdes.

Par exemple (liste non exhaustive) :

 

- les sondés n'ont pas d'idées précises sur les questions et ils répondent au hasard,
- les sondés trouvent le questionnaire trop long, et répondent au plus vite pour abréger la douleur,

- les sondés répondent en fonction des idées qui circulent dans leur proche

entourage,
- les sondés anticipent le résultat du sondage et répondent en fonction des résultats qu'ils aimeraient voir publier,

- les sondés n'assument pas la réalité de leur opinion et préfèrent déclarer quelque chose de consensuel…

 

Peut-on faire dire n'importe quoi aux sondages ?

 

Avec une parfaite bonne foi, il est toujours possible de faire dire n'importe quoi aux chiffres en général, et aux sondages en particulier. Un sondage réalisé dans des conditions fantaisistes et basé sur un questionnaire biaisé a toutes les chances d'aboutir à des résultats peu significatifs.

 

En conclusion, il est évident que  depuis des années, le Maire ne souhaite pas communiquer l’intégralité de ses sondages d’opinion. Au lieu de privilégier un résultat électoral à court terme, il ferait mieux de promouvoir une pédagogie de la vérité.

 

_______

 

 

Contribution bibliographique :

 

-        De la vérité en politique, François BAYROU, mars 2013, chez PLON,

-        Courrier du Conseil d’Etat, 26 février 2013,

-        Jugement CADA du 25 avril 2013,

 

1- Quelques souvenirs : Dépôt de bilan de la Société DUTHEIL, constructeur du Centre aquatique ; programme immobilier des Epinettes ; versement de 100 000 € de la SOCAREN à Jules Vernes Développement (JVD), au titre de l’indemnité de résiliation de contrat anticipé ; et les embrouilles du projet de la Mairie sur le Pavé Neuf en 2008, qui n’ont jamais été évoqué par Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand ;…….

 

2- Plan Local de l’Habitat (PLH) 2012 – 2018, adopté,

 

3- Déjà en mars 2006, Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand sollicitait le Maire afin d’obtenir la communication du sondage Sofres réalisé entre le 12 et le 15 décembre 2005. Dans sa réponse du 23 mars 2006, Michel Pajon nous informait qu'il saisissait la Commission d'Accès aux Documents Administratifs (CADA), afin que cette dernière lui précise si l'ensemble des éléments pouvaient être communiqué. Le 20 juin 2006, la CADA confirmait que ce document administratif était communicable de plein droit à toute personne qui en faisait la demande, en application de l'article 2, de la loi du 17 juillet 1978. Le 23 juin 2006, nous réitérions notre demande auprès de Monsieur le Maire, mais sans plus de succès.

 

4- A l’ADIHBH-V, nous ne connaissons personne du quartier de La Varenne, qui a été sondé

 

Fête des Cerises 2013 : les photos !

Publié le

LES PHOTOS

DE LA FÊTE DES CERISES 2013 :

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

Fete-des-cerises-2013 3227

Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013

Publié le

Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013
Album - FÊTE-DES-CERISES - 2013

Justice à Noisy le Grand : Michel Pajon débouté !

Publié le par ADIHBHV

Justice à Noisy le Grand :

Michel Pajon débouté,

Alain Cassé libéré !

 

 

 

cour-d--appel_2.jpg 

 

 

Après une Question de Priorité Constitutionnelle (QPC du 16 septembre 2011) devant le Conseil Constitutionnel, la Cour de Cassation cassait le jugement de la Cour d’Appel de ROUEN, qui condamnait Alain Cassé en tant que « Producteur du blog http://www.noisy-les-bas-heurts.com, et le renvoyait pour la troisième fois devant une Cour d’Appel : VERSAILLES cette fois-ci.

 

Aujourd’hui, Alain Cassé se dit satisfait d’avoir pu « être entendu par la justice ». En effet, le  Mercredi 26 juin 2013, la Cour d’Appel de VERSAILLES, déboutait Michel Pajon, Député-maire de Noisy-le-Grand  de sa plainte en « diffamation publique envers un citoyen chargé d’un mandat public », et relaxait Alain Cassé, en confirmant le jugement du 14 mars 2008, devant la 17e Chambre Correctionnelle (Chambre de la Presse), du TGI de Paris.

 

Au motif sur le caractère diffamatoire

des propos visés dans la citation.

(Extrait)

 

« …Etant rappelé que le message retenu comme contraire à l’honneur et à la considération de Michel PAJON, par les premiers juges prend place dans un blog d’une Association de Citoyens habitant une Commune dont Michel PAJON est le Maire ; participant en tant que tel au débat politique et démocratique, il est rappelé que dans un tel cadre, les limites de la critique admissible sont plus larges à l’égard d’un homme politique, visé en cette qualité, que d’un simple particulier.

 

A la différence du second, le premier s’expose inévitablement et consciemment à un contrôle attentif de ses faits et gestes tant par les journalistes que par la masse des Citoyens. Il doit, par conséquent, montrer une plus grande tolérance.

 

En l’espèce, le passage du message publié sur le blog de l’Association de Défense des Intérêts des Habitants des Bas-Heurts-La Varenne et attaqué par la partie civile est le suivant :

 

« Par ailleurs, Mr PAJON cumule plusieurs mandats (député, maire), sont-ils compatibles avec d’autres fonctions (dans l’immobilier par exemple) ? Ne confond-il pas intérêts personnels et spoliation des « petites gens » ?

 

Il sera constaté en premier lieu que le message incriminé a été rédigé par un habitant de Noisy-le-Grand, Mr AG est médecin. (ndlr : En fait, AG réside dans le 92, et exerce la profession de Chercheur, spécialisé en Cancérologie, dont la réputation et l’honneur sont bien établis). Il ne pourra être contesté en second lieu que le passage du dit message, tel que visé dans la Citation, n’émet qu’une seule affirmation : celle selon laquelle Michel PAJON cumule les mandats (député-maire), conforme à la stricte réalité.

 

Considérant que Mr AG pose ensuite une première question : sont-ils compatibles avec d’autres fonctions (dans l’immobilier par exemple) ; qu’une telle interrogation relative aux conflits d’intérêts susceptibles d’être entraînés par l’exercice cumulatif de certaines activités par un même élu, peut à juste titre être soulevée par tout Citoyen dans une démocratie. Qu’une seconde question est ensuite posée : Ne confond-il pas intérêts personnels et spoliation des petites gens ? Que si le terme de spoliation contenu dans ces derniers propos relève, sans nul doute, d’une connotation péjorative, il sera constaté néanmoins que ceux-ci demeurent sous la forme d’une interrogation et non d’une affirmation, encore moins d’une accusation.

 

De rappeler qu’ils sont tenus par un internaute sur un blog d’une Association de Citoyens habitant Noisy-le-Grand, dans le cadre d’un débat politique et démocratique autour de la vie de leur Commune et que, dès lors ils ne peuvent être considérés que comme une expression du doute de ces derniers sur la compatibilité des différentes fonctions exercées par leur élu (député-maire), par rapport à l’Intérêt Général, et en particulier ) l’intérêt des personnes les plus démunies, comme ne dépassant pas les limites de la critique admissible à l’égard d’un homme politique qui doit montrer, dans un tel contexte, une plus grande tolérance, et comme ne constituant donc pas une atteinte à l’honneur et à la considération de Michel PAJON ?.... »

 

Michel Pajon ne parvenant pas à mettre un terme au litige,

il y aura une suite !

 

Le lundi 1er juillet 2013, Alain Cassé et l’ADIHBH-V recevaient  la notification d’un nouveau Pourvoi en Cassation de Michel PAJON.

 

C’est la troisième fois que ce dossier retournera devant la plus haute instance juridictionnelle nationale. Manifestement pour ce Citoyen chargé d’un Mandat Public « temporaire », c’est l’affaire du siècle. Cet acharnement juridique de la part de l’Edile de Noisy-le-Grand est affligeant, car :

 

  • Le Président de l’ADIHBH-V ne fait finalement que son « Métier de Citoyen ».

 

  • La responsabilité de l’auteur identifié du commentaire n’a jamais été recherchée par Michel Pajon. Il fallait se concentrer exclusivement sur Alain Cassé,

 

  • C’est délibérément dans le but de porter atteinte au fonctionnement d’une Association contestataire à ses projets urbains, qui mettait en lumière les nombreux contentieux administratifs défavorables dans ses dossiers, que Michel Pajon n’a, à aucun moment, cherché à obtenir le retrait du commentaire incriminé. C’est la raison pour laquelle Michel Pajon a laissé perdurer le commentaire en cause de nombreuses semaines, démontrant par là même le peu d’urgence que la situation lui inspirait.

 

  • Michel Pajon pensait ainsi se trouver en position de force, en asséchant financièrement les ressources de l’Association ADIHBH-V,

 

A suivre…..

 

 

Grand succès pour la 9ème "Fête des cerises"

Publié le par ADIHBHV

 

LA 9ème

FÊTE DES CERISES

ANIME LES BAS-HEURTS

  FdC-2013---Photo-1.jpg 

 

Le samedi 15 juin 2013, la Fête Citoyenne du quartier des Bas-Heurts a confirmé son statut de grand rendez-vous de l’Ouest Noiséen, avec 1083 visiteurs (Police et organisateurs sont unanimes sur ce comptage). Nous avions annoncé du beau temps, et tenant nos promesses, le soleil est venu réchauffer nos cœurs en nous sortant de la morosité et de la grisaille hebdomadaire.

 

Cette année, au rythme des tambours et des danses Antillaises comme la Biguine, la Valse, la Mazurka, la Haute taille, le Bel air, le Groka, la Calenda,… le Groupe Folklorique Cœur Tropical de Garges-les-Gonesse (95) a enflammé le passage des Aulnettes : un régal !

 

FdC-2013---Photo-2.jpg

 

Les jeunes  s’en sont donnés à cœur-joie.  Dans un atelier créatif et ludique, ils ont pu cette année s’initier au travail de la terre en réalisant de magnifiques pendentifs. D’autres et parfois les mêmes, ont pu se faire maquiller la frimousse ou se défouler avec les nouveaux jeux de Gérard .

 

FdC-2013---Photo-3.jpg

 

Pour la troisième année consécutive, de jeunes et moins jeunes artistes ont investi  une immense bâche, pour réaliser une BD géante, intitulé : « Le mur du bonheur ». Chacun pouvait s’y exprimer et illustrer les vicissitudes urbaines du quartier. C’était sympathique et amusant ! Les petits et les plus grands ont de l’humour. Ainsi, ils ont pu concurrencer Guillaume BARTH, notre « artiste de rue » noiséen, dont c’était cette année le grand retour aux Bas-Heurts, après son tour du monde artistique.

 

FdC-2013---Photo-4.jpg

 

Une nouveauté en 2013 avec l’animation « Ici, nous reconstruisons nos maisons ». Il s’agissait, au travers de quatre puzzles, de faire renaître quelques pavillons victimes des affreux bulldozers de la commune, alors que nous manquons de logements.

 

Au menu également, cerises, crêpes et gâteaux (congolais, cakes, tartes, clafoutis,…..) de nos pâtissières expertes, qui régalent chaque année tous les gourmands de la Fête.

 

FdC-2013---Photo-5.jpg

 

La Fête s’est terminée vers 18h30, avec le traditionnel lâcher de ballons et la non moins traditionnelle loterie très richement dotée grâce à la générosité de sympathiques commerçants et entreprises de Noisy-le-Grand et Bry-sur-Marne ou d’ailleurs.


FdC-2013---Photo-6.jpg

 

Après toute  cette "débauche" d’énergie des organisateurs, un repas voisin réparateur dans le passage privé des Aulnettes, a clôturé cette 9ème Fête des Cerises. Fête qui symbolise le mieux vivre ensemble et  la convivialité intergénérationnelle. Elle alimente toujours la cohésion sociale des résidents de ce quartier historique de Noisy-le-Grand.

...Et l'album photos arrive bientôt ! 

 

 

Nous vous donnons rendez-vous le samedi 05 octobre 2013,

pour notre 7e Fête d’Automne.

Merci à toutes et à tous pour vos très nombreuses contributions.

_____

 

-        Poids du panier gourmand : 4,650 Kg, l’heureux gagnant l’estime à 4,633 Kg. Il a du nez notre ami FB, grand randonneur de la rue de Malnoue.

 

-        Distance des ballons : A ce jour : 181 Km, dans le Camp Militaire de SUIPPES-51600.