Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C’est parti pour le sauvetage des studios de Bry-sur-Marne !

Publié le par ADIHBH-V

 

SAUVONS LES STUDIOS

MYTHIQUES

DE BRY-SUR-MARNE

______

Studio de BRY - Photo 1

 

Les mythiques studios de Bry-sur-Marne (94), que l’on dénomme encore « SFP » malgré leur rachat en 2001 par le groupe Euromédia sont menacés de fermeture dans le courant de l’année 2015. Si cette décision venait à être confirmée, et ce malgré un taux d’occupation de 70%, cela reviendrait à porter un coup terrible à toute l’industrie du cinéma Français et de l’audiovisuel.

 

A Bry-sur-Marne on tourne des émissions TV comme «The Voice» ou « Le plus grand cabaret du monde » ou encore des films comme « Hunger Games 3, Marie Antoinette, etc... ».

Studio de Bry-Photo 2

 

Douze associations du monde du cinéma et de l’audiovisuel, ainsi que les élus de Bry-sur-Marne, ne peuvent s’y résoudre. Si depuis de nombreuses semaines les professionnels de l’audiovisuel et du cinéma se mobilisent pour préserver cet outil de travail, c’est bien parce qu’ils savent qu’ils peuvent trouver à Bry-sur-Marne ce qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs : une gigantesque réserve d’accessoires, des décors extérieurs, et du personnel hautement qualifié dans les ateliers.

 

En conséquence, comment dès lors peut-on comprendre qu’on envisage de se priver de 50% des surfaces de tournage d’Île-de-France, alors que dans le même temps, notre pays multiplie les mesures incitatives pour défendre l’excellence française en matière de production audiovisuelle et pour éviter que les tournages se « délocalisent » à l’étranger ?.

 

Les studios de Bry-sur-Marne sont situés à 15 Km de Paris, juste à côté de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel), ce qui en fait un pôle audiovisuel majeur, et s’étendent sur 12,5 ha. Construits en 1978, ils disposent de 8 plateaux ainsi que de 1500 m2 de décors extérieurs. D’ailleurs, sur France Inter, Jean Pierre Jeunet racontait récemment : « j’ai tourné à Bry-sur-Marne « Un long dimanche de fiançailles » et « Micmacs à tire larigot ».

 

Liquidation sur l’autel de la spéculation foncière et immobilière ?

 

Les promesses de développement des studios de Bry-sur-Marne lors de leur rachat par Euromédia en 2001, n’ont jamais été tenues.

Ces studios ont été vendus à un marchand de biens, adossé à un investisseur Brésilien, spéculant vraisemblablement sur la flambée des prix à venir, avec l’opération d’aménagement de la future gare Bry-Villiers-Champigny de la ligne 15, du Métro Express Automatique située à proximité.

Toutefois, sans révision du PLU, il est impossible aujourd’hui de construire des logements sur cette zone d’activité.

 

Mais il existe un espoir de sauvetage !

 

Pour Jean Pierre Spilbauer, Maire de Bry-sur-Marne, il est hors de question que ce site change de vocation. Il doit demeurer une zone d’activité économique, tel que le prescrit le PLU et tel que le confirme le CDT des « Boucles de la Marne » (Bry – Champigny - Villiers et Chennevières). Ce dont Bry-sur-Marne a besoin, c’est d’emploi.

Avec 0,7 emplois/habitants, contre 1,2 dans l’Ouest, l’Est Parisien accuse un déficit que viendrait encore aggraver la destruction de l’activité des anciens studios de la SFP.

 

Studio de BRY - Photo 3

 

Suite à la réunion du 12 janvier écoulé à la Mairie de Bry-sur-Marne, entre la Ville, le Conseil Général du 94 et tous les acteurs du dossier, le propriétaire du site, Rudy Marzouk, a confirmé que finalement ces studios resteront un lieu de tournage, sans révéler le nom du repreneur avec qui un partenariat doit être signé d’ici la fin du mois de janvier 2015.

 

Le propriétaire a indiqué avoir prévu de gros investissements pour rénover les lieux . « J’ai bien écouté les revendications des professionnels et nous allons adapter le site durant l’année 2015, tout en maintenant l’activité, a insisté Rudy Marzouk ».

 

Les 12 ha du site ne seront pas, en revanche, tous occupés par les studios. Conformément à ce qui est indiqué dans le Contrat de Développement Territorial (CDT), la moitié du site devrait accueillir des « start-up » du domaine de l’image, mais jamais aucun logement, répète Jean Pierre Spilbauer, qui s’est dit confiant à l’issue de cette première rencontre. Rudy Marzouk espère maintenant que les villes de Bry-sur-Marne  et Villiers-sur-Marne, où sont situés les studios joueront le jeu, en accordant rapidement les Permis de Construire nécessaires !

 

Contribution bibliographique :

 

-        jpspilbauer-brydemain.com,

-        La vie à Bry, n° 406, décembre 2014,

-        http://ecrannoir.fr,

-        Le Parisien, 13/01/2015,Laure Parny

______

La liberté d’expression assassinée !

Publié le par ADIHBH-V

 

SOUTENONS

LA LIBERTE

D’EXPRESSION

______

 

CHARLIE HEBDO - 1A

 

Rendre hommage aux victimes de l’attentat visant

CHARLIE HEBDO, permet de combattre la terreur

que cet acte criminel nous inspire…

 

CHARLIE HEBDO -2A

Bernard Maris – Wolinsky – Cabu – Charb - Tignous

 

Comment peut-on répondre à des dessins et à des mots par des armes ?

CHARLIE HEBDO-3A

Dessin de ZEP en hommage aux dessinateurs de CHARLIE HEBDO assassinés le 07 janvier 2015

 

______

 

Les autres victimes :


Honoré – Dessinateur de CHARLIE HEBDO
Mustapha Ourad - Correcteur
 Franck - Policier
 Ahmed - Policier
 Frédéric Boisseau - Responsable de l'entretien
Elsa Cayat – Psychiatre

Michel Renaud – Clermont Ferrand

 

 

À LA UNE ! LE CDT DE NOISY-CHAMPS

Publié le par ADIHBH-V

 

À LA UNE !

L’ENQUÊTE PUBLIQUE

SUR LE CONTRAT

DE DEVELOPPEMENT

TERRITORIAL

NOISY-CHAMPS.

______

 

Noisy-Champs-Photo 1

 

Ateliers Lions Associés

 

Maîtrisons l’avenir de Noisy-le-Grand !

 

Vous êtes invités à participer à l’Enquête Publique sur le « Contrat de Développement Territorial (CDT) GRAND PARIS EST NOISY-CHAMPS » du lundi 05 janvier au vendredi 06 février 2015.

 

Le Contrat de Développement  Territorial (CDT) a été instauré par la loi n°2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, dans le but de définir des objectifs et des priorités en matière d’aménagement, de développement économique, de logement et d’équipement dans les zones concernées par les futures stations du projet de métro du Grand Paris.

En favorisant la construction de logements et l’accueil d’activités prioritairement dans les zones desservies par le futur métro, ce dispositif apparaît tout d’abord conforme aux orientations du développement urbain durable visant une densification de l’urbanisation autour des noeuds du réseau de transports collectifs afin, notamment, d’encourager le report modal de la voiture individuelle vers les transports collectifs.

Il se réfère également à un objectif de croissance économique découlant de la nécessité de « soutenir la concurrence des autres métropoles mondiales », dans la perspective promue par le principal inspirateur de la loi, Christian Blanc, de relancer le développement de l’agglomération parisienne afin qu’elle conserve son rang de « métropole mondiale ».

 

Le CDT est motivé par la mise en oeuvre d’une politique de construction de 70.000 logements chaque année, géographiquement et socialement adaptés en Ile-de-France, qui constitue une des principales priorités de l’Etat à l’échelle régionale depuis 2007, et contribue à la maîtrise de l'étalement urbain.

 

Noisy Champs - Photo 2

 

Noisy Champs - Photo 3

Ateliers Lions Associés

 

Le nouveau Métro Automatique du Grand Paris, base de ce CDT est sur les rails. Les travaux de la gare de Noisy-Champs commenceront fin 2015, début 2016. La création de la nouvelle ligne 15 du métro (ligne rouge) s’accompagnera d’un développement autour de cette gare, tout particulièrement avec le Cluster Descartes de Champs-sur-Marne, mais aussi sur Noisy-le-Grand.

 

Par ailleurs, le gouvernement actuel crée la Métropole du Grand Paris (MGP) qui regroupera Paris et les trois départements de la petite couronne (92, 93 et 94). La MGP sera divisée en territoires de 350.000 habitants.

Noisy-le-Grand fera obligatoirement partie de l’un d’eux.

Aujourd’hui ce n’est pas défini, et le Vrai Journal de Noisy-le-Grand se gardera bien d’émettre une quelconque  hypothèse quant aux rattachements qui pourraient être faits, tant le sujet semble épineux pour Michel Pajon, Maire de Noisy-le-Grand !

 

Enfin, le CDT s’impose à l’ensemble des documents d’urbanisme et de planification, du PLU (Plan Local d’Urbanisme) au SDRIF (Schéma Directeur Région Île de France) en passant par le PLH (Plan Local de l’Habitat), le Scot (Schéma de Cohérence Territorial), les schémas de développement économique etc. Cette mise en compatibilité se fait à l’initiative de la Commune, selon une procédure simplifiée, sans Commissaire Enquêteur.

 

La position de l’ADIHBH-V

 

Comme toutes les Enquêtes Publiques, l’avis de la population est demandé à un moment ou les textes sont élaborés, mais peuvent encore être discutés. Ils ne sont pas figés.

L’avis de la population est fondamental car les habitants de Noisy-le-Grand et Champs-sur-Marne sont les premiers concernés, en prenant conscience des enjeux qui ne sont pas faciles à intégrer puisque le dossier est complexe.

 

En premier lieu acceptons le développement économique puisque l’implantation d’entreprises nouvelles est une opportunité d’emplois pour l’ensemble de la population de la ville.

Acceptons que ce soit une priorité fondamentale par rapport à la construction de logements car, à contrario, avec l’édification de 600, 1000 ou 1500 logements/an, Noisy-le-Grand deviendra tout simplement une ville dortoir.

 

Le CDT concerne tous les Noiséens, mais aussi tous les partis politiques qui doivent exprimer leur vision pour les 15 prochaines années.

 

Refuser de participer à cette Enquête Publique en présence d’un Commissaire Enquêteur (chose de plus en plus rare), c’est accepter de se voir imposer un développement de Noisy-le-Grand que nous ne voulons pas. La politique de la chaise vide ou l’abstention aux élections est une carence alarmante.

 

Le CDT concerne tous les Noiséens, et s’imposera demain à tous les documents d’urbanismes (PLU, PLH, etc…). Il faut donc continuer à se battre ensemble dès maintenant pour protéger la ville tout en l’inscrivant dans l’avenir.

 

Donnez votre avis pour l’avenir de Noisy-le-Grand :

 

Les dossiers et le registre d’observations seront mis à disposition au pôle Urbanisme de l’hôtel de ville et le Commissaire Enquêteur recevra le public :

 

-       le lundi 05 janvier de 9h à 12h,

-       le mercredi 21 janvier de 13h30 à 17h45,

-       le vendredi 06 février de 13h30 à 17h45.

  

Fichiers à télécharger :

 

·       

·       1) CDT_Grand_Paris_Est_-_Avis_Enquete_publique.pdf

·       2) CDT_Grand_Paris_Est_-_Arrete_DG_2014-130.pdf

·       3) CDT_Grand_Paris_Est_-_01_Note_explicative.pdf

·       4a) CDT_Grand_Paris_Est_-_02_Titres_I-II-III-IV_et_annexe_logement_2013-09-05.pdf

·       4b) CDT_Grand_Paris_Est_-_02_Titres_I-II-III-IV_et_annexe_logement_2013-09-05.pdf

·       4c) CDT_Grand_Paris_Est_-_02_Titres_I-II-III-IV_et_annexe_logement_2013-09-05.pdf

·       5) CDT_Grand_Paris_Est_-_03_Perimetre.pdf

·       6) CDT_Grand_Paris_Est_-_04_Evaluation_environnementale_5-09-2013.pdf

·       7) CDT_Grand_Paris_Est_-_05a_Avis_delibere_131211.pdf

·       8) CDT_Grand_Paris_Est_-_05b_Complement_avis_autorite_environnementale.pdf

·       9) CDT_Grand_Paris_Est_-_06a_Avis_Atelier_international_Grand_Paris_0312013.pdf

·       10) CDT_Grand_Paris_Est_-_06b_Avis_Paris_Metropole.pdf

·       11) CDT_Grand_Paris_Est_-_06c_Avis_CR_IdF_061213.pdf

·       12) CDT_Grand_Paris_Est_-_06d_Courrier_CG77.pdf

·       13) CDT_Grand_Paris_Est_-_06e_Avis_CG93_29-11-13.pdf

·       14) CDT_Grand_Paris_Est_-_06f_Prise_en_compte_PPA.pdf

·       15) CDT_Grand_Paris_Est_-_07_Mention_textes_procedure.pdf

______

 

_______________________

2015 !

Publié le

LE VRAI JOURNAL

DE NOISY-LE-GRAND

VOUS SOUHAITE

UNE TRES BELLE ANNEE

2015 !2015 BONHEUR

Fumeuse interdiction des feux de cheminée en Île-de-France

Publié le par ADIHBH-V

 

 

C’EST NOËL !...

L’ECOLOGIE

DICTATORIALE

INTERDIT

LES FEUX

 DE CHEMINEE.

______

Cheminée -Photo 1

Ségolène Royal fait feu de tout bois. Selon la Ministre de l’Ecologie, interdire les feux de cheminée en Ile-de-France est ridicule. Elle a annoncé son intention de revenir sur l’arrêté préfectoral prévoyant de les interdire à compter du 1er janvier 2015.

 

C’était dans les cartons depuis l’automne 2013. Aujourd’hui, c’est la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Energie et de l’Environnement (DRIEE) qui a décidé d’interdire les feux de cheminée à Paris et dans 435 communes d’Ile-de-France à compter du premier janvier prochain.

 

Cheminée-Photo 2

 

Une interdiction qui pose question !

 

Au-delà du grotesque, l’écologie impose aux Français son modèle totalitaire du meilleur des mondes, jusque dans le détail de notre vie quotidienne. Fini le doux spectacle des bambins attendrissants qui attendent les yeux rouges de sommeil, devant la cheminée l’arrivée du Père Noël. A l’Hospice le vieillard à la barbe blanche et aux habits rouges qui raconte des histoires à nos chères têtes blondes. Au chômage, les rennes qui seront obligés de retourner pointer chez les éleveurs de Laponie.

 

Soit disant que la fumée dégage des nuages de particules fines qui polluent abondamment l’atmosphère lumineuse de la région parisienne. De plus, selon l'ancienne Ministre de l'Ecologie, Delphine BATHO, 60% de la population de notre pays est exposée à une qualité de l’air dégradée, dont les effets sur la santé sont désormais avérés : irritations, allergies, asthme, insuffisances respiratoires, maladies cardio-vasculaires, accidents vasculaires cérébraux, cancers…Même Bruxelles y va de son avis d’expert. La pollution par les particules serait à l’origine d’environ 42.000 décès prématurés par an en France.

 

Bigre…que va dire la grand-mère qui, à 92 ans et en pleine santé, passe son temps devant la cheminée de sa ferme de Seine et Marne : que l’administration perd la tête ?  Heureusement nous allons pouvoir la consoler en lui précisant que cette politique bobo parisienne a pensé à tout. Ainsi, en remplaçant son foyer ouvert par un insert fermé labellisé 5 étoiles à 6.000 €, elle sera éligible au crédit d’impôt développement durable ! Que du bonheur, Mémé….

 

Les Franciliens utilisent-ils réellement leurs cheminées?

Sur les 135.000 cheminées à foyer ouvert à Paris, 10% sont utilisées. Elles ne servent que 6 à 7 fois par an. Ce sont des feux d'agrément. On ne se chauffe pas avec à Paris. Les belles flambées sont réservées aux fêtes de famille, à Noël, aux réunions entre amis, ou aux rendez-vous romantiques.

Cette décision provoque un grand coup de gueule de la part des ramoneurs parisiens, qui voient depuis des années leur profession s'éteindre à petit feu.

 

Les cheminées sont-elles responsables des particules atmosphériques à Paris?

Cheminée-Photo 3

Autre motif d’étonnement, les chiffres avancés pour justifier la mesure. La DRIEE ne craint pas d’affirmer que le chauffage au bois contribue à hauteur de 23 % aux émissions totales de particules fines de moins de 10 microns en Île-de-France, soit autant que l’échappement des véhicules routiers. L’information est tout simplement renversante. Près de huit millions de trajets routiers, au bas mot, sont réalisés chaque jour en Île-de-France par des voitures, des bus et des camions. Et les cheminées pollueraient autant ?

Alors  posons la question : pourquoi avoir investi des fortunes colossales dans la réduction du trafic routier depuis des années, si on pouvait diminuer spectaculairement les rejets de particules, pour un coût quasi nul, par un coup de baguette magique en interdisant les feux de cheminées ?

Désaccord entre la DRIEE et AIRPARIF !

La réponse est très simple, la DRIEE se serait lourdement trompée. Selon les études d’AIRPARIF, les causes principales d’émissions de particules de moins de 10 microns de diamètre dans l’aire urbaine parisienne sont la circulation automobile (44 % des particules) et les apports extérieurs (39 %). Un fort vent de nord-est rabat sur les Franciliens des pollutions belges ou allemandes, et réciproquement en cas de vent de sud-ouest

Reste 17 % de sources diverses, dont 4 % de combustion de bois. Dix fois moins que la circulation routière ! AIRPARIF parle bien des  feux de bois , ce qui englobe aussi les feux agricoles et les feux de jardin, pas si rares dans les Yvelines, l’Essonne ou la Seine-et-Marne. D’ailleurs, les rejets connaissent des pics pendant les vagues de froid, ce qui incrimine le chauffage, mais ils sont loin de disparaître aux beaux jours, ce qui montre bien que les cheminées ne sont pas seules coupables.

Pollution de l’air, pollution d’origine locale, bois brûlé, feux de cheminée... L’interdiction des foyers ouverts va jouer sur une fraction de fraction de fraction des particules présentes dans l’air ! Les résultats seront fatalement modestes. Pourquoi tenter de faire croire le contraire ? Nous avions mis la DRIEE en garde contre une telle présentation, affirme-t-on chez AIRPARIF. Visiblement sans succès !

Ca suffit !!!

Marre de ces interdictions qui polluent notre vie ! Faudra-il se contenter d’une fausse flambée sur l’écran de sa tablette ?...

La défense de la planète est une cause tellement incontestable, que l’écologisme totalitaire peut régenter le monde par simples circulaires ou arrêtés préfectoraux ! L’essentiel est de faire peur, en s’en prenant au crépitement des bûches de résineux qui diffusent un parfum enveloppant qui se glisse sous les portes de la cage d’escalier de la capitale. L’écologisme nous impose sans résistance une nouvelle norme de vie.

Un feu de cheminée est beau, il permet de partager un bien-être palpable et facile, qui contient toute la quintessence d’être bien et donc heureux. Et puis voilà que vient cette nouvelle désolante et ridicule, ce crime contre le plus exquis et le plus convivial de notre civilisation ; le feu de cheminée peut s’interdire ! Mais ce n’est pas suffisant,  après s’en être pris au camembert au lait cru, qui ne présentait pas, paraît-il, toutes les garanties d’hygiène, nos politiques s’enflamment pour nous faire croire qu’ils servent encore à quelque chose. Pour exemples:

- Au nom de la laïcité, les crèches de Noël peuvent s’interdire.

- Les notes à l’Ecole sont injustes ! Elles  peuvent s’interdire,

- Travailler le dimanche bouscule les conservatismes, il peut s’interdire,

- Dans nos campagnes, les cloches qui sonnent l’angélus pourraient s’interdire,

- Et les bougies parfumées, profitez en bien, elles seront bientôt interdites,

- Le diesel est polluant, il peut s’interdire, mais  pas avant 2020 !!!...

Seule la stupidité n’est pas interdite, elle se cultive. Ainsi, on pourrait citer Audiard : « si les cons volaient, tu serais chef d’escadrille ». Mais les stupides et autres du même acabit sont tellement nombreux, que l’on pourrait parodier Frédéric Dard : « si les chefs d’escadrille volaient, le ciel serait noir ». Et dans ce cas, sur l’Ile-de-France, ce ne serait pas les particules qui obscurciraient le ciel….

________