La méga-blanchisserie très mal acceptée par les riverains lors de la réunion de présentation

Publié le par ADIHBH-V

_____________________________________________________________________

LE PROJET

DE BLANCHISSERIE

 INTER-HOSPITALIÈRE

 DE BRY-SUR-MARNE

 VACILLE !
______

La méga-blanchisserie très mal acceptée par les riverains lors de la réunion de présentation

À la demande de la Commune de Bry-sur-Marne et de l’ADIHBH-V, le Groupement de Coopération Sanitaire-Blanchisserie de l’Est Francilien (CGS-BEF) a enfin organisé une réunion publique le mercredi 22 mai, à 18h, sur son futur site du 110 rue Georges Clémenceau, à Bry-sur-Marne.
Le but étant bien évidemment de répondre aux interrogations légitimes portées par les riverains Noiséens et Bryards dans le registre déposé à la Mairie de Bry-sur-Marne dans le cadre de la consultation publique entre le 25 mars et le 25 avril 2019, relatives à l’implantation de cette nouvelle Blanchisserie dans une zone pavillonnaire. (voir nos deux billets des 16 avril et 23 avril).
En fait, une réunion publique organisée dans des conditions précaires pour une centaine d’auditeurs chauds bouillants ; pas assez de chaises, pas de sonorisation, etc….
Dans une atmosphère hostile, avec des riverains qui manifestaient leur mauvaise humeur, GCS-BEF, assisté de ses Ingénieurs spécialisés (Architecte, Maître d’œuvre,…) furent dès le début de la réunion publique totalement dépassés par les évènements.

Ambiance…cliquer ici

Après deux réunions de présentation du dossier les 13 novembre et 06 décembre 2018 en Mairie de Bry-sur-Marne par les représentants de GCS-BEF et les Services Techniques de la ville (Monsieur le Maire étant absent), manifestement ces interlocuteurs ont mal appréhendé les soucis environnementaux de l’implantation d’une telle blanchisserie dans cette zone industrielle située dans un quartier pavillonnaire de Bry-sur-Marne et limitrophe du quartier des Bas-Heurts et de La Varenne à Noisy-le-Grand ( bruit, circulation des camions, stationnement, ….)
Lorsque Jean Pierre SPILBAUER (Maire) a pris conscience de ces difficultés et du mécontentement des riverains, il a immédiatement convoqué les responsables de la Blanchisserie, dont certains se sont avérés absents. Pour autant, cette nouvelle réunion n’a apporté aucune réponse satisfaisante aux questions posées.
Aussi, face à ces nombreuses difficultés accumulées, lors du Conseil municipal du 06 mai écoulé, le Conseil municipal de Bry-sur-Marne a émis un avis défavorable sur la demande présentée par CGS-BEF compte tenu des remarques énoncées par les riverains et du caractère insuffisant des réponses apportées aux inquiétudes soulevées. Il en fut de même lors du Conseil municipal de Noisy-le-Grand le 16 mai 2019.

La méga-blanchisserie très mal acceptée par les riverains lors de la réunion de présentation

Enfin, le paroxysme du ridicule de cette réunion publique fut atteint lorsque la Directrice de l’institution hospitalière de Ville Evrard a présenté les caractéristiques techniques des modalités de fonctionnement de cette nouvelle Blanchisserie en total déphasage avec celles indiquées dans le formulaire CERFA de demande d’enregistrement en Préfecture du Val -de-Marne.
Finalement, ce dossier doit être totalement repris dans le respect des riverains, des Lois et des Règlements en vigueur, à savoir : nouvelle demande en Préfecture, nouvelle instruction avec les Services Techniques de Bry-sur-Marne, Nouvelle Enquête publique et mise en œuvre de l’article 512-7-2 du Code de l’Environnement par Monsieur le Préfet de Val-de-Marne, afin que ce projet soit soumis à évaluation environnementale.


Déclaration du Président de l’ADIHBH-V
Cliquer ici :

Délibération du Conseil municipal de Bry-sur-Marne
le 06 mai 2019

Cliquer ici :

Délibération du Conseil municipal de Noisy-le-Grand
le 16 mai 2019

Cliquer ici :

 

Commenter cet article

Alain Cassé -Président de l'ADIHBH-V 27/05/2019 20:46

Cette réunion fut très mal préparée, tant sur le contenu que d’un point de vue matériel (manque de chaises, pas de sono, etc…etc...), Nous n’avons jamais vu cela en 15 ans de combat à Noisy-le-Grand.
Le paroxysme du ridicule de cette réunion fut lorsque Madame Sophie ALBERT nous a délivré des chiffres en contradiction totale avec ceux du document CERFA que nous avions parfaitement examiné. Il faut tout de même avoir de courage de vouloir nous enfumer de cette manière.
Notre Association de défense (ADIHBH-V) du quartier limitrophe des Bas-Heurts à Noisy-le-Grand, lutte depuis 2004 contre un projet immobilier pharaonique, et à ce jour le premier coup de pioche n’est pas encore donné.
Vous comprendrez que nous avons beaucoup travaillé avec des Juristes puisque nous avons trois Cabinets Conseils, et des Cabinets d’Architectures, ainsi qu’avec des Etudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette et leurs Professeurs pour nos « contres projets urbains ».
Donc, connaissant bien le milieu de l’Architecture, nous pouvons affirmer que le jeune Architecte n’a pas pris le sujet par le bon bout. Il aurait pu être meilleur. Il ne faut jamais attaquer un projet d’une telle envergure de cette manière. Si vous aviez eu affaire à un vieux barbu ayant beaucoup de métier, il aurait déjà pris l’atmosphère des quartiers pavillonnaires de Bry et de Noisy plusieurs mois avant. Il aurait marché et encore marché dans les rues. Il aurait discuté avec les riverains et les industriels de la zone. Il aurait rencontré notre Association de défense ADIHBH-V. Il aurait pris conscience des difficultés de circulation le matin, le soir, à la sortie des Ecoles, des Collèges et des lycées. En un seul mot, il aurait respiré l’humeur des lieux, et il aurait raisonné comme un véritable Urbaniste. A contrario, rien de tout cela…
Il faut maintenant tout reprendre à zéro, de la demande en Préfecture à la mise en œuvre de l’article 512-7-2 du Code de l’Environnement, ou retrouver un lieux plus adapté dans une véritable zone industrielle, et non dans un quartier pavillonnaire.
Ceci dit, en accord avec le Responsable Opérationnel, notre Association ADIHBH-V envisage d’aller visiter le site de MEAUX.

ADIHBH-V 27/05/2019 17:40

Lors de cette réunion publique du 22 mai, deux Conseillers municipaux de Noisy-le- Grand étaient présents: Me Bettina Léon et Mr Vincent Monnier.
Alors qu’il s’agissait d’un problème typiquement environnemental, le Directeur du Service Environnement de Noisy-le-Grand était absent. Pourtant Madame le Maire souhaitait sa présence !!!...
Ca fait tâche

VALOU 27/05/2019 15:38

Présentation, c'est bien gentil, mais les riverains étaient plutôt venus demander des réponses aux questions déjà posées.
Beaucoup d'approximations et de contradictions, à revoir et à suivre...