Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

106 articles avec divers

Manque de sécurité pour les élèves sur le Boulevard du Mont d'Est

Publié le par ADIHBH-V

LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE

 SUR LE BOULEVARD

DU MONT D’EST EN QUESTION !
______

 

Manque de sécurité pour les élèves sur le Boulevard du Mont d'Est
Manque de sécurité pour les élèves sur le Boulevard du Mont d'Est

Attention danger, accident imminent..

Le 23 mars dernier, à 16h15 nous nous trouvions boulevard du Mont d’Est, à l’intersection avec l’avenue Montaigne. Nous avons été le témoin que de nombreux élèves sortant du Collège François MITTERRAND,  remontant le prolongement de l’avenue Montaigne en travaux, au travers du Parc de Maille Horizon, traversent au milieu de la circulation en toute insécurité le boulevard du Mont d’Est, en face de l’arrêt du bus 120, pour se diriger vers les Arcades ou ailleurs.

Sur cette avenue les véhicules circulent à grande vitesse et aucun dispositif ne permet de sécuriser les piétions. Aucun passage clouté, aucun zébra au sol, aucun feu tricolore ni aucun dispositif de ralentissement.

 

Manque de sécurité pour les élèves sur le Boulevard du Mont d'Est

Si cette situation perdure, nous affirmons que demain, si aucune action corrective n’est apportée rapidement,  un accident mortel est envisageable !

Je n’ose même pas penser au mois de septembre 2018, lorsque tous les jeunes Elèves du Clos des Aulnes devront rejoindre le nouveau Groupe scolaire Samuel Wallis sur le secteur de Maille Horizon-Nord, et donc traverser le boulevard du Mont d’Est en cet endroit.

Suite à nos alertes du 23 mars à Madame le Maire, à Monsieur le Directeur du Cabinet, à Monsieur le Responsable de la Police Municipale, à Madame l’Adjointe au Maire du quartier Ouest et autres responsables locaux, nous avons obtenu deux réponses, à savoir :


La Maire adjointe, Déléguée à l’Education communique sur Facebook,

‘La ville a anticipé les soucis de sécurité. Des réunions Écoles, Collèges sont organisées. Le département s’est engagé à sécuriser l’accès du Clos des Aulnes à la future École Samuel Wallis, idem pour le Collège. Un passage piéton, feu et traversière sont programmés pour la rentrée de septembre 2018.

Mais nous ne pourrons jamais empêcher les jeunes de traverser en dehors des passages protégés comme vos photos le montrent.

Actuellement deux passages protégés sont présents en attendant celui devant accéder au nouveau Groupe Scolaire’.

 

Réponse du Directeur général adjoint du développement
et aménagement durable,


Bonjour M. Cassé,

‘La ville est consciente de la dangerosité de cet axe départemental, où la vitesse des véhicules peut être importante du fait de la configuration de la voie (2 fois 3 voies avec terre-plein central).

C’est pourquoi, la ville a demandé au CD93, compétent sur les voies départementales d’agir sur la sécurité de cet axe et plus particulièrement au niveau du carrefour de l’avenue Montaigne et du boulevard du Mont d’Est, notamment dans la perspective de l’ouverture de la nouvelle école Samuel Wallis en septembre prochain.

Aussi, les travaux (concertés entre les services techniques de la ville et du département) vont prochainement commencer et consisteront à redresser l’avenue Montaigne côté Mont d’Est pour la faire arriver perpendiculairement au boulevard en face de l’avenue Montaigne prolongée côté Maille Horizon Nord. Puis le CD93 réalisera un carrefour à feux permettant d’une part de diminuer la vitesse des véhicules sur le boulevard du Mont d’Est et d’autre part de permettre une traversée piétonne sécurisée notamment pour les enfants, collégiens et lycéens.

Par ailleurs, une traversière sera également présente à cet endroit à partir de septembre aux heures d’école’.

Cordialement.

Benoît NAGEL


L’ADIHBH-V s’interroge !

Si nous pouvons admettre que des démarches ont été effectuées auprès du CD 93 pour aménager ce carrefour en vu de la prochaine rentrée scolaire, autant nous nous inscrivons en faux avec les propos de Madame l’Adjointe au Maire à l’Education. Non, la ville n’a pas anticipé les soucis de sécurité pour les Elèves du Collège François MITTERRAND ou du Lycée Evariste GALOIS qui fréquentent ce passage clairement identifié (voir photo) depuis de nombreux mois.

 

Manque de sécurité pour les élèves sur le Boulevard du Mont d'Est

Par ailleurs, si aujourd’hui, deux passages protégés existent bien sur le boulevard du Mont d’Est, l’un se trouve à 150 m, coté boulevard Méliés (150 x 2 = 300 m) et l’autre à 80 m, coté route de Neuilly (80 x 2 =160 m). Autant dire que pas un élève (en retard ou pas), ne fait le détour comme nous avons pu le constater.


Enfin, le Vrai Journal de Noisy a été à la rencontre d’une quinzaine d’élèves du Collège (6e, 5e et 3e) pour appréhender leurs notions de sécurité routière suite aux réunions. Pas un seul, nous disons bien pas un seul ne se souvenait d’une quelconque information sur la « sécurité routière ». Par contre, ils avaient tous un très bon souvenir d’une annonce diffusée par la SNCF sur la « sécurité dans les trains ».

Poursuivant nos investigations, Madame la Conseillère Principale d’Éducation nous a affirmé qu’un consultant venait chaque année préparer les élèves à l’examen de « l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière » (ASSR-1 (*) pour les Elèves de 5e et ASSR-2 (*) pour les Elèves de 3e).

En conséquence, s’il y a bien formation des élèves à la « sécurité routière » (sauf pour les 6e) , il faut bien avouer que l’efficacité sécuritaire sur le terrain n’est pas au rendez-vous ! Il serait peut être nécessaire de vérifier l’approche et les outils pédagogiques du consultant en question  pour atteindre l’objectif du zéro accident ?

Alain Cassé
Président de l’ADIHBH-V
Voisin vigilant Bas-Heurts


_____

 

(*) - Les ASSR de 1er et 2e niveaux s'obtiennent dans le cadre d'un enseignement obligatoire des règles de sécurité routière. Elles sont délivrées, après un contrôle des connaissances théoriques de sécurité routière, pendant le temps scolaire. Toute personne née depuis 1988 doit détenir au moins une de ces attestations pour passer la formation pratique du Brevet de Sécurité Routière (BSR) et doit détenir l'ASSR de 2e niveau pour obtenir un 1er permis de conduire.

______

Retrouvez-nous sur Facebook

 

Publié dans Divers

Inquiétude pour les studios de cinéma de Bry sur Marne

Publié le par ADIHBH-V

LES STUDIOS


 DE BRY-SUR-MARNE


SUSCITENT


DE NOUVELLES INQUIÉTUDES !
______

Deux ans après que les studios de cinéma de Bry-sur-Marne (94) aient été menacés de fermeture, de nouvelles incertitudes pèsent sur eux. Propriétaire des terrains, NEXITY promet qu’il ne mettra pas fin à ses activités même si le secteur est constructible.


La magie du cinéma peut-elle résister à la fièvre immobilière parisienne ? À Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), les meilleurs studios français, grâce auxquels le film ‘Au revoir là-haut’ vient de remporter le César des meilleurs décors, s’inquiètent depuis leur rachat par le mastodonte de l’immobilier NEXITY.


Ces studios à 15 kilomètres de Paris, dans le Val-de-Marne, collectionnent les têtes d’affiches. Nombre de professionnels les considèrent comme «les meilleurs» de l’Hexagone, car autour des huit plateaux, l’infrastructure de 30.000 m2 est pensée pour le cinéma, explique leur directeur, Pascal Bécu. Pourtant, les studios sont toujours sur le fil, souligne celui qui les exploite depuis 2015 avec la société TRANSPALUX. Le problème, c’est la pression foncière.


Inauguré en 1987, ce village de l’illusion s’étend sur 12 hectares, entre les communes de Bry-sur-Marne et Villiers-sur-Marne. Une opportunité immobilière rare pour construire des logements proches de la capitale et à 500 mètres de la future gare du Grand Paris Express, Champigny-Villiers-Bry.


En 2013, le spécialiste de l’audiovisuel EUROMEDIA, propriétaire d’alors, rechigne à rénover les studios et souhaite se concentrer sur ceux de la Cité du cinéma de Luc Besson à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Il vend le terrain de Bry-sur-Marne au promoteur immobilier NEMOA, et interdit toute activité audiovisuelle après son départ: le site semble condamné.


Mais le monde du cinéma empêche ce clap de fin. Avec les associations de décorateurs, des réalisateurs renommés : Cédric Klapisch, François Ozon, Roman Polanski se mobilisent, via une pétition, pour sauver Bry-sur-Marne. Ces efforts permettent l’arrivée de l’exploitant actuel, TRANSPALUX, locataire de NEMOA. On croyait tenir notre happy end, soupire Sabine Chevrier, réalisatrice du documentaire «Main basse sur les Studios de Bry», lorsque, à la surprise générale, le géant immobilier NEXITY rachète NEMOA fin 2017: Ça relance toutes les incertitudes.


Début mars 2018, la profession a failli s’étrangler. Le PDG de NEXITY, Alain Dinin, désignait Bry-sur-Marne comme d’anciens studios de cinéma, dans une interview au Moniteur le 02 mars 2018. Des propos déformés, selon le groupe NEXITY (voir courrier d’Alain Dinin). Si ces studios, qui offrent un confort de travail sans équivalent en France, sont menacés, il y aura forcément une nouvelle réaction de la profession, prévient Pierre Quefféléan, chef décorateur sur ‘Au revoir là-haut’, auréolé d’un César pour ses décors construits à Bry-sur-Marne. Les perdre serait incohérent, selon lui, au moment où le nouveau crédit d’impôt cinéma incite des films comme celui d’Albert Dupontel qui devait tourner en Hongrie, à rester en France.


Pierre Quefféléan, auréolé d’un César le 02 mars 2018 pour le film : « Au revoir là-haut »

 

NEXITY, lui, jure ne pas vouloir jouer les fossoyeurs. Le terrain est à bâtir, mais les studios restent la «pierre angulaire» d’un projet co-construit avec les collectivités locales et les professionnels. Ses pistes: rénover l’existant, une solution difficile à exécuter sans interrompre l’activité des studios, ou bien reconstruire 100 mètres plus loin, puis détruire les studios historiques. NEXITY est un bâtisseur, ils veulent faire du logement, redoute Bertrand Seitz, Vice-président de l’Association des chefs décorateurs de cinéma (ADC).


Selon lui, la reconstruction pourrait être un moyen d’acheminer les studios sur le territoire de Bry et de libérer la partie appartenant à Villiers-sur-Marne, où le maire serait plus ouvert à d’autres projets. Les PLU des deux villes ne permettent pas la construction de logements. Pour les changer, il faudra se lever de bonne heure, rétorque le maire de Bry-sur-Marne, Jean-Pierre Spilbauer. L’édile divers droite veut croire que NEXITY a acté la survie des studios.


Une étude a été lancée pour attirer d’autres entreprises autour d’un pôle audiovisuel. Elle sera déterminante: le loyer payé par TRANSPALUX augmente chaque année et, sans personne avec qui le partager, l’exploitant des studios pourrait être déficitaire à l’horizon 2021.


Jean Pierre SPILBAUER, Maire de Bry, droit dans ses bottes !


Sur son blog, Jean Pierre SPLIBAUER a réaffirmé sa volonté de pérenniser l’activité des Studios de Bry-sur-Marne et sa détermination à développer un véritable pôle « cinématographique » autour de ceux-ci. Il rappelle également que les PLU de la Commune interdit la construction de logements sur ces terrains.


Courrier du PDG de NEXITY, en date du 07 mars 2018
 


_____


Référence bibliographique :
-    
http://www.la-croix.com avec l’AFP, le 18 mars 2018,
-    Blog de Jean Pierre SPILBAUER :
http://www.jpspilbauer-brydemain.com,

 

______

Retrouvez-nous sur Facebook

 

Publié dans Divers

Un spectacle pour aider l'île Saint Martin : "Hôtel Seven"

Publié le par ADIHBH-V

« HÔTEL SEVEN »,

UN SPECTACLE

POUR AIDER L’ÎLE-SAINT-MARTIN

______

Un spectacle pour aider l'île Saint Martin : "Hôtel Seven"Un spectacle pour aider l'île Saint Martin : "Hôtel Seven"

Vous le savez peut être déjà, « HOTEL SEVEN » est le nouveau spectacle de Matthieu GRENIER (STUDIO EXPRESS YOURSELF [1]), produit par Robin Hermouet, qui se tiendra les 20 et 21 janvier 2018, salle DAGUERRE, à Bry-sur-Marne, 94360, pour venir en aide à l’Île de Saint Martin qui doit se reconstruire


Synopsis du spectacle

Un soir de janvier, une voiture s'élance sur la route 66 malgré la tempête qui ravage tout le pays. En chemin pour leur mariage, un jeune couple se retrouve pris au piège devant les portes d'un mystérieux hôtel perdu au beau milieu de nulle part. Lorsque les portes s'ouvrent et que la cloche de l'accueil retentit, il est trop tard pour faire marche arrière : l'Hôtel Seven sera leur refuge jusqu'au lever du soleil. Un lieu magique, dingue et totalement surréaliste qui sera pour eux une révélation, un nouveau départ.

Lien vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=dBu_97Ruq_s&feature=youtu.be


Soutien à l’Île-Saint-Martin

Tout comme la Commune de Bry-sur-Marne qui soutient à fond ce spectacle, pour Matthieu GRENIER c’est une grande aventure humaine, et comme tout artiste, toute sa troupe de 26 artistes à besoin de nous. De nos applaudissements, de nos encouragements, de nos sourires. C’est comme cela que la magie s’opère.

Aidons-les à aller au bout de ce projet pour cette bonne cause, les surprises seront de taille.

Alors, allez réserver votre chambre à l’Hôtel Seven…..


_____

[1]- STUDIO EXPRESS YOURSELF, 12 rue Pierre Brossolette, Noisy-le-Grand.
www.studioexpressyourself.fr
contact@studioexpressyourself.fr

______

Retrouvez notre page Facebook:
https://www.facebook.com/Le-Vrai-Journal-de-Noisy-le-Grand-732266683571568/

 

Publié dans Divers

Fête du quartier de La Varenne

Publié le par ADIHBH-V

 

 

LE 03 JUIN 2017,

LE QUARTIER DE LA VARENNE

EST EN FÊTE

______

 

Du 13 mai au 03 juin, les différents quartiers de la Ville sont en Fête. Au fil des semaines, le Pavé neuf, le Palacio, le Champy et les Richardets seront successivement à l’honneur avant qu’une grande fête commune, le 03 juin 2017 à La Varenne, vienne clore ce mois de festivités dans le Square de La Varenne, sur le terrain de sport et rue de La Croix- Biche.

 

Programme

 

De 14h30 à 19h

  • Ateliers créatifs (confection de bateaux de pirates, coffrets à bijoux, longues vues, drapeaux, chapeaux et épées…)
  • Démonstrations et initiations : danses antillaises, zumba, salsa, kisomba, danses de salon, etc.
  • Jeux, parcours d’adresse, énigmes, chasse au trésor,…
  • Structures gonflables
  • Maquillage
  • Boissons, pâtisserie et confiserie en vente aux deux pôles buvette
  • Animation du conseil citoyen
Épreuves du défi des mers

Cette année, un défi est lancé aux quatre quartiers de Noisy-le-Grand : le défi des mers. Chaque quartier relèvera des épreuves sur le thème de l’eau et les meilleurs adversaires se rencontreront en finale lors de la soirée de clôture le samedi 3 juin. Venez relever le défi tout en vous amusant !

Le défi des mers

  • Réalisation d’une fresque collective
  • Performance à réaliser sur une structure surf
  • Surprise scénique

À 19h

  • Les champions du défi surf s’affrontent pour élire le gagnant !
  • Les enfants du CME désigneront le lauréat de la fresque !
  • Défi danse

À 20h

  • Apéritif et retour en images sur toutes les fêtes de quartiers !

À 20h30

  • Animations et ateliers

À 21h30

  • Spectacle musical de rue « Pat’Mouille et ses mouillettes »

À 22h15

  • DJ et soirée dansante !

_____

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Divers

Quel avenir pour l'Esplanade de la Commune de Paris à Noisy le Grand ?

Publié le par ADIHBH-V

UNE SECONDE JEUNESSE


 POUR L’ESPLANADE


 DE LA COMMUNE DE PARIS


À NOISY-LE-GRAND
______

Quel avenir pour l'Esplanade de la Commune de Paris à Noisy le Grand ?

Noisy-le-Grand avait lancé une concertation avec les habitants afin de déterminer ensemble l'avenir de l’Esplanade de la Commune de Paris, face au Centre Commercial des Arcades. Une première réunion publique s’est déroulée le 30 janvier dernier.

Ainsi, une large réflexion s'est engagée sur plusieurs thèmes, à savoir : commerces, loisirs, mobilités, accessibilité, environnement, espaces publics. L'objectif serait de réhabiliter cet espace piétonnier, construit dans les années 1970 et aujourd’hui vieillissant. L’idée serait de recréer un lieu de vie, un endroit plus agréable.
.
Selon Christian MARION, Directeur de l’Urbanisme et de l’Aménagement, « Il pourrait s’agir d’une nouvelle place urbaine agrémentée d’espaces paysagers avec, tout autour, des commerces de proximité de qualité. Les cheminements piétonniers de la gare du RER A vers l’avenue Montaigne seraient améliorés pour le confort des habitants et des actifs de ce secteur et du futur quartier Maille Horizon Nord. » Autre enjeu : donner une nouvelle vie à l’ancienne gare routière désaffectée située sous la dalle.

Le 02 mai 2017, Brigitte MARSIGNY et ses services ont présenté le résultat de la concertation relative au réaménagement de l’Esplanade de la Commune de Paris.

Présentation visuelle de l’Esplanade de la Commune de Paris.

cliquez ici

 

Article du Parisien – Sébastien THOMAS,
le 02 mai 2017

 

______

Retrouvez notre page Facebook:

https://www.facebook.com/Le-Vrai-Journal-de-Noisy-le-Grand-732266683571568/

 

Publié dans Divers

<< < 10 20 21 22 > >>