La vérité sur les expropriés de l'Ilôt Mairie

Publié le par adihbhv

RETOUR D'EXPERIENCE SUR LES SIX EXPROPRIES
DE L'ILOT MAIRIE EN 2005.
 
LA VERITE SUR LES INDEMNITES D'EXPROPRIATION VERSEES PAR LA COMMUNE DE NOISY LE GRAND
______
 
 

Comme nous vous l'avions déjà communiqué, le collectif d'expropriés du Parc de la Mairie de Noisy le Grand vient de créer un blog, 

http://noisy-expropries-mairie.over-blog.com ,

pour :

-            informer les Noiséens de la procédure administrative toujours en cours contre
la DUP   et l’arrêté de cessibilité,

-           dénoncer le comportement de la commune à l’égard des personnes âgées,

-           informer de ses revendications légitimes, afin de réussir à obtenir
de justes indemnités d’éviction,

-            informer par solidarité les habitants des autres quartiers également touchés par des périmètres d’études et menacés d’expropriation par M. le Maire de Noisy le Grand.

 

Ainsi, en lisant le tableau ci-dessous, vous serez informés de la vérité sur les indemnisations des 6 familles du Parc de la Mairie, et vous pourrez facilement constater l’évolution des indemnités à partir des premières offres de la commune en janvier 2004, jusqu’aux montants fixés par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, en février 2005.

 
 
Propriétaire
SDPHO*
en m² 
Offre
de la commune  
 01/2004
en €/m²
Offre TGI Bobigny
 02/2005
en €/m²
Variation
entre 01/2004 et 02/2005
 en
€/m²
Maison A
261
1115
1900
+70.40 %
Maison B
179
1201
1700
+41.55 %
Maison C
376
1322
2600
+96.67 %
Maison D
184
1318
1700
+28.98 %
Maison E
224
1005
1700
+69.15 %
Maison F
197
990
1700
+71.71 %
 * Surface Développée Pondérée Hors Œuvre
 
De plus, les 4 personnes âgées ont pu obtenir une indemnité de 15 000 € pour frais de réinstallation grâce à leur opiniâtreté, ce qui est remarquable d’après les Associations habituées des expropriations.
 
Par ailleurs, ce que ne disait pas Monsieur le Maire en public, c’est que la Commune avait voté lors du Conseil Municipal de février 2003, un budget de 3,2 Millions d’euros pour réaliser ces acquisitions foncières des parcelles à exproprier. Montant validé par les Domaines et inscrit dans le dossier d’Enquête Publique.
Donc, le montant global proposé aux 6 expropriés par la commune en janvier 2004 (soit 1 665 728 €), ne représentait finalement que 50% de la somme validée par les Domaines !!!
 
A l’évidence, la démonstration est faite qu’il y avait bien à l’origine spoliation des propriétaires par la Commune.
 
 
 
LA MORALITE DE CETTE HISTOIRE
POUR LES HABITANTS DES BAS-HEURTS…
 
1 – Refuser toute proposition amiable,
2 – Ne jamais vendre à l’amiable à la SOCAREN,
3 – Utiliser la juridiction civile du Tribunal de Grande Instance de Bobigny,
4 – Utiliser les services d’un Avocat spécialisé
 
 
 
EN CONCLUSION…
 
Cette effroyable histoire concernait en 2005, les expropriés du Parc de la Mairie de Noisy le Grand. Elle nous a montré l’ignominie et les pratiques scandaleuses de la Municipalité de Noisy-le-Grand.
 
A l’heure actuelle, les habitants des Bas Heurts ne sont pas dans ce cas de figure, et nous attendons sereinement les conclusions de la Commission d’Enquête Publique.
 
Pour l’ADIHBH-V, tous les Noiséens ont mené un beau combat pour soutenir la juste cause des Bas Heurts ; aussi, il n’y a aucune raison pour ne pas être entendus par des Enquêteurs totalement indépendants, humains et raisonnables.
 
 
AYONS CONFIANCE !!!

 

 

Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.com

 

 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

jean-christophe 16/04/2007 20:02

Spoliation ça rime avec ...
Pour ceux qui poussaient des cris d'orfraies lorsque ce mot a été prononcé, l'évidence est  désormais flagrante et officielle puisque juridiquement constatée! Que penser d'une estimation qui varie du simple au double en un an ?  
Auront ils l'honnêté de reconnaitre cette vilenie (restons polis!)?
 
 
 

vincent 15/04/2007 17:27

Une seule pensée me vient à l'esprit : Quel gachi !

Robert 11/04/2007 14:14

Nous reconnaissons là la générosité affichée de Michel Pajon qui n'hésitait pas à annoncer sans rire lors d'un Conseil Municipal : "Je mets un point d'honneur à indemniser correctement les personnes expropriés" (!!!)