Questions sur le Bois Saint-Martin

Publié le par adihbhv



Quatre questions à Françoise Thuin, Présidente de l'ADIHR (Association de Défense des Intérêts des Habitants des Richardets) :


 
Alain Cassé, Président de L'ADIHBH-V :

Nous avons du mal à comprendre ce qui se passe à nouveau pour le Bois Saint Martin face à la énième annonce du maire dans le Noisy Magazine du mois de novembre 2006 et la protection de biotope pour laquelle l'ADIHR s'est engagée et qui vient enfin d'être signée par le Préfet ? Que pensez-vous de cette nouvelle action ?
 

Françoise Thuin :

Très sincèrement, je suis heureuse que le maire commence à comprendre, du moins je l'espère, et vous savez bien que l'espoir nous fait tous vivre, alors gardons cet espoir !
 
Ce bois est un espace exceptionnel d'un point de vue écologique et il ne peut être destiné à la pratique d'activités destructrices de sa faune et de sa flore.
Ce n'est surtout pas par magie qu'il possède autant d'espèces animales et végétales protégées au niveau européen, c'est simplement parce que ce bois a été pendant des siècles un havre de paix, où toutes ces espèces ont trouvé refuge.
 
Il y a encore de nombreuses contradictions dans l'article de ce Noisy Magazine mais je dois reconnaître qu'il n'était pas facile, pour notre Maire, de faire le grand écart entre la première enquête publique, les différentes réunions du PLU, où il a été question du Bois Saint Martin à de multiples reprises, et cet article. J'admets que de l'eau a coulé de ses sources. 
 
Aujourd'hui on nous dit : « Le bois Saint Martin doit être protégé ». 
A cela, je réponds « Ce bois a toujours été très bien protégé et, aujourd'hui, cet arrêté de biotope assurera sa protection pour l'avenir ». 
 
On nous dit : « Imaginez ! 285 hectares de bois, de prairies,? A 13 kms de Paris ».
Je réponds : « La prairie est classée en zone A au biotope pour 67 ha, on ne peut y mettre les pieds, alors ne rêvons pas, inutile d'imaginer ». 
Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il s'agit de la zone la plus fragile.  
 
Je voudrais aussi corriger une phrase de cet article, car on nous dit : « Et cet espace naturel exceptionnel est à 97% noiséen ».
Il s'agit certes d'un territoire noiséen mais, pour l'instant en tout cas, il est la propriété d'une famille que nous devons remercier car elle a su garder ce poumon vert noiséen dont chacun de nous profite déjà, à n'importe quel endroit de la ville où il se trouve. 
Heureusement d'ailleurs car, notre maire, qui semble tellement attaché à la préservation des espaces verts, n'a pourtant pas hésité à sacrifier le square du Colonel Rémy et ses arbres centenaires !!!  
 
En ce qui concerne le classement en Espace Naturel Sensible de 1995, Monsieur le Maire oublie de dire que la totalité du bois n'a pas cette classification au POS puisque quelques parcelles en sont exclues. 
D'ailleurs comment aurait-il pu imaginer y construire le lycée international à une certaine époque? Profitons donc du PLU pour parer à cet oubli! Ce qui ne fera que renforcer l'arrêté signé par le Préfet le 29/09/2006.   
 

Alain Cassé :

Depuis plus d'un an j'entends dire que M. Pajon a demandé le classement en Natura 2000, pensez-vous que cette demande va aboutir ?  
 

Françoise Thuin :

Il est possible que cette demande ait été faite, mais d'après les services du Ministère de l'Environnement, le réseau Natura 2000 est clos et même si de nouvelles dérogations devaient être traitées, la prise d'effet de cette protection demanderait plusieurs années. Comme je le faisais remarquer aux membres de notre association, la demande Natura 2000 pour la Haute Ile vient seulement d'être acceptée alors que cela fait plus de trois ans que cette requête a été faite. 
Mais chaque noiséen est en droit de demander, au maire, une copie du récépissé de cette démarche.   
 

Alain Cassé :

Lorsque le Maire s'insurge car il entend dire ici et là que la ville aurait pour projet des constructions nouvelles dans le bois, qu'en pensez-vous, est-ce possible qu'il puisse construire car c'est vrai qu'il a une réputation de démolisseur / constructeur  ?  


Françoise Thuin :
 
Pour ma part, je pense davantage au souhait d'acquérir un endroit de prestige qui manque cruellement sur sa ville afin de pouvoir recevoir dignement les personnalités qui viennent le visiter. Mais pour ce qui est du reste, je suis certaine qu'il a raison, il n'a jamais pensé construire autre chose, (mis à part le lycée international). Il veut simplement utiliser les habitations. Pourtant, il s'agit de demeures habitées par des familles et cela justifie, pour notre maire, la mise en oeuvre d'une procédure d'expropriation.  
 

Alain Cassé :

Pour conclure sur cet article, irez-vous visiter La Fabrique pour jouer à dessiner le bois Saint Martin de vos rêves le 29 novembre prochain?
 

Françoise Thuin :

J'irai visiter la Fabrique, mais j'ai passé l'âge et surtout l'envie de jouer avec mon environnement, je le respecte du mieux que je peux, j'apprends chaque jour comment faire pour le protéger et si certains s'imaginent que l'on a encore le droit de jouer (exposition ludique et interactive) avec notre environnement, nos réserves naturelles sensibles, c'est que décidément ils n'ont rien compris. Il n'appartient pas aux noiséens de dessiner le bois Saint Martin de leurs rêves. Il existe, il n'est pas à créer, il est comme il est, mais maintenant il est protégé par un arrêté de biotope sur 248 ha. 
Cet arrêté, en son article 6, ne laisse une porte entrebâillée qu'à la Région Ile de France par l'intermédiaire de l'Agence des Espaces Verts. Alors comment Monsieur Benayoun, Président de cette toute nouvelle association  « Les amis du bois Saint Martin », peut-il avancer que la ville de Noisy-le-Grand peut faire partie des acquéreurs ? 
De plus, lorsqu'il dit : « Le Bois Saint Martin est le premier site naturel de l'Est parisien, par sa taille et sa qualité, juste après le bois de Vincennes », je rétorque simplement que le bois de Vincennes n'a rien à voir au niveau qualité, vraiment rien à voir !!! Le bois de Vincennes a perdu toute cette richesse faunistique et floristique que possède encore le bois Saint-Martin. 
Notre association est donc favorable à une ouverture d'une partie du bois Saint-Martin dans un cadre purement pédagogique et nous savons bien que c'est possible avec l'Agence des Espaces Verts de la Région Ile de France.  
 
 
 
 
 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Henri 26/01/2007 20:47

A propos de la demande Natura 2000, même si les listes sont effectivement pour le moment closes ( la Frabce ayant envoyé assez de dossiers à Bruxelles), la proposition de classement Natura 2000 a déjà été faite il y a bien longtemps par le Préfet aux propriétaires qui l'ont acceptée.
Le dossier est de toutes façons ouvert, et ce bien avant une éventuelle demande du Maire.
Les études faites lors de la prise de l'arrêté de biotope viennent évidemment le conforter. Arrêté de biotope que le Maire tente 'n fait de faire annuler....
Voilà encore une marque de sa duplicité et de son "double jeu" !!!

Michel 23/01/2007 03:59

Pour répondre au premier commentaire: oui! il s'agit bien du triton crêté sur la photo.

Michel 23/01/2007 03:55

Notre Maire est égal totalement à lui même...!!
Tout en se parant des plumes du paon et malgré de belles déclarations...il attaque maintenant le Préfet sur le planjuridique pour faire annuler cette mesure de protection indispensable à la préservation du Bois St Martin pour le générations à venir.
Double language, une fois de plus !!!!
Il n'a donc évidemment rien perdu de sa volonté initiale de faire du Bois StMartin "sa chose".

AC - Les Bas Heurts 14/11/2006 08:52

Malheureusement je ne suis pas un spécialiste du maintien des équilibres biologiques entre BETON et TRITON, comme Michel Pajon. Toutefois, sur la photo, s'agit-il du fameux TRITON CRETE dont le Maire parle réguliérement dans ses réunions publiques, dès qu'il veut valoriser l'action des défenseurs du Bois Saint Martin ? Si un érudit, non municipal, de la protection des faunes et des flores peut me renseigner !.Merci d'avance.