Se déplacer à vélo à Noisy ? (suite)

Publié le par ADIHBHV

 

UNE NOISEENNE NOUS

INFORME :

MON VELO S’APPELLE

REVIENT !

______

 

 

Vélo volé - Photo1

 

 

« Il y a encore quelques mois, je me rendais au RER à vélo. C’était non seulement un plaisir, mais en plus, j’avais l’impression de participer d’une manière ou d’une autre au bien public et ça me plaisait bien », dit une adepte de la petite reine. «J’étais une actrice de ma mobilité. C’était bon pour la planète sauf que, contrairement aux affirmations de Noisy mag du mois d’octobre, ce fut dévastateur pour mon porte-monnaie. »

 

Un jour, en voulant rentrer chez moi, il n’y avait plus de vélo. Et ceci à trois reprises (deux fois aux Yvris, une fois à Mont d’Est). Contre mon gré, je devenais collectionneuse de cadenas cisaillés. Je me souviens qu’après le premier moment de stupéfaction, je me suis dit : « J’espère au moins qu’il en avait plus besoin que moi ». Cette pensée positive m’avait aidé à faire passer la valve. J’avais toujours cette idée naïve en tête : « si quelqu’un m’avait volé mes vélos, c’est qu’il n’avait pas les moyens de s’en offrir un ! » En quelque sorte, en étant volée, j’avais continué à faire œuvre utile, au même titre que mes actions au Resto du Cœur, à la Fondation de France, ou ailleurs.  Mais ici, sans le certificat de « dons aux œuvres » qui officialiserai mes déductions fiscales !.

 

Aujourd’hui je suis perspicace. Début 2014, la ville révisera son Schéma Directeur des pistes cyclables qui n’a ni queue ni tête. La municipalité nous informe de la création de pistes cyclables entre les grands pôles de vie noiséens, telles que les gares du RER, les équipements publics ou les établissements scolaires, qui s’accompagneront  de l’implantation de parkings à vélo.

 

Comme moi, vous avez pu constater qu’à l’issue d’un chantier qui a duré quatre ans, le pôle multimodal moderne de Noisy-le-Grand Mont d’Est a ouvert ses portes au public le 28 juin dernier et fût  inauguré le 4 septembre 2013. Ce projet de 31,1 millions d’euros, a été financé à hauteur de 59% par la Région, de 30% par l’Etat, de 10% par le Conseil Général de Seine-Saint-Denis et de 1% par la RATP. Une autre partie du projet, menée en co-maîtrise d’ouvrage avec la Ville de Noisy-le-Grand, concernait l’aménagement des abords de la gare routière : rénovation des trottoirs et des traversées, création de pistes cyclables et d’un abri à vélos. Une réorganisation d’ampleur destinée à faciliter le cheminement et l’accessibilité des voyageurs, à diminuer les nuisances sonores pour les riverains, et plus généralement à améliorer la qualité de vie des usagers et des noiséens, disaient les bons communicants de la commune.

Mais en fait, on prend les cyclistes pour des niais !!!...

De quel abri s’agit-il?

 

Nous construisons une gare routière moderne, à l'air libre, capable d'accueillir 25 .000 voyageurs /quotidiens. Il parait que cette réorganisation doit développer "l’intermodalité "! Mais en fait, en guise de parc à vélo, la ville de Noisy-le-Grand à juste été capable d’édifier un minuscule abri de bus, de 40 emplacements. Soit la présence d’un vélo pour 625 usagers ! En termes de faciliter le quotidien des voyageurs qui souhaiteraient utiliser et sécuriser  leur machine afin d’éviter les vols, on peut mieux faire ! C’est toujours du baratin pour tromper ou séduire. C’est désolant, je suis outrée, fâchée, et offensée.

 

Vélo volé Photo 2

 Vélo volé Photo 3

Un exemple de solution sécurisé : l’Îlot vélo de la gare RER de Neuilly-Plaisance !

 

Voilà une commune engagée efficacement avec la RATP, dans la promotion de "l’ écomobilité" urbaine et dans le développement de "l’intermodalité" Vélos-RER.

Dans ce cas d’espèce, la RATP propose aux cyclistes un parc de stationnement pour vélos à la Gare de Neuilly-Plaisance (RER A). D’une capacité de 340 vélos, l’îlot Vélos fonctionne 7 jours sur 7, de 5h30 à 1h30. Ce parc est un espace clos, abrité et sécurisé par un double dispositif de vidéo-protection et de bornes d’alerte.

 

Vélo volé - Ilot de Neuilly Plaisance - Photo 4

 

Pour les personnes déjà titulaires d’un forfait transport, il est possible de faire enregistrer l’abonnement à l’Îlot Vélos directement sur un passe Navigo. Une carte spécifique est également disponible. L’abonnement annuel à l’Îlot Vélos est de 48 euros (soit environ 0,22 euros par jour lorsque l’on utilise quotidiennement son vélo pour aller travailler).

 

Pour plus d’informations sur ce service, cliquer sur : http://www.rouelibre.fr

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

catherine 31/03/2015 14:36

Je souhaite apporter des informations complémentaires sur l'Ilot Vélos de Neuilly Plaisance.
D'une part la commune de Neuilly Plaisance n'a d'aucune manière participé à sa création et son financement.C'est un Ilot qui aujourd'hui est en grandes difficultés car considéré par la RATP plus comme une charge que comme un fonctionnement intermodal.Les 200 usagers se battent actuellement pour sa préservation et son usage convivial et fonctionnel ce qui est loin d'être le cas.La défense du transport à vélo n'est jamais un acquis.

Doug 12/03/2014 08:48


Peut être serez vous plus écouté sur ce sujet que sur vos propositions positives sur l'évolution des Bas Heurts....

Alain Cassé 11/03/2014 14:51


Vélo : Le Président de l’ADIHBH-V est convoqué le mercredi 12 mars, à 18h, en Mairie de Noisy-le-Grand, pour participer à la
concertation sur :  L’étude de mise à jour du schéma
communal des aménagements cyclables.

ADIHBH-V 07/03/2014 16:46


Lu sur Localtis.info, le 06/03/2014, Morgan Boëdec : « Vélo et Marche: premières mesures concrètes pour encourager les "mobilités actives" »


C'est, aux yeux du ministère délégué aux Transports, un début, l'amorce d'un "programme plus ambitieux". A l'issue d'une réunion avec le comité
de pilotage du plan d'action mobilités actives, le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a présenté le 5 mars une vingtaine de mesures qui constituent le premier jet d'un
plan global encore soumis à d'âpres discussions. Une dizaine de réunions de préparation ont eu lieu en amont pour les mettre à plat, avec les associations, les élus, et sous la houlette de la
coordination interministérielle pour le développement de l'usage du vélo. Pour que ces mesures soient "suivies d'effet, évaluées, amplifiées", un suivi s'impose et même si aucune date n'est pour
l'heure fixée, le ministère promet qu'un comité de pilotage se réunira "une à deux fois par an".


Reconnaissance


Rappel de base, le ministre a tenu à souligner que la marche et le vélo sont bien des modes de déplacement "à part entière". Six groupes de
travail ont planché sur des axes tels que le partage de l'espace public et la sécurisation des modes actifs, le développement des itinéraires de loisir à vélo ou encore la prise en compte des
politiques de mobilité active dans l'urbanisme, le logement et notamment le logement social. Qu'en ressort-il ? En matière d'intermodalité, des mesures intéressantes mais pas nouvelles sur la
possibilité, lors de l'achat d'un billet de train, de réserver des places pour les cyclistes et leur vélo ou de généraliser à l'ensemble des lignes TET la possibilité d'en embarquer un. Un
chantier ouvert avec la SNCF. Autre partenaire à mettre dans la boucle, l'Agence française de l'information multimodale et de la billettique (Afimb), dont Localtis a éclairé le rôle discret dans un
précédent article. Mais aussi les régions, pour que le vélo trouve sa place dans les schémas régionaux de l'intermodalité instaurés par la loi de modernisation de l'action publique
(Mapam).


Stationner son vélo


Le problème du stationnement en gare n'est pas non plus nouveau. En soi, il est aigu mais indissociable des difficultés également posées sur
l'espace public ou dans les espaces privés, au domicile ou au travail. Reste que dans les gares françaises, l'accès à vélo ne peut se faire que dans 2 à 10% des cas pour les mieux équipées
d'entre elles alors que cette part atteint 30% aux Pays-Bas, où ce problème de l'accroche et du stationnement est en grande partie réglé. Au Parlement, le sujet a déjà été abordé, notamment en
avril dernier par le biais d'un amendement parlementaire au projet de loi sur les infrastructures de transport. Au tour du gouvernement donc, de proposer de "fixer pour chaque gare, des objectifs
de création de places de stationnement sécurisé pour les vélos à l'horizon 2020". Leur calcul pourrait se faire "en proportion des fréquentations voyageurs". Cela se joue donc "au niveau local",
à travers plus de "coordination entre collectivités et représentants du domaine ferroviaire, de façon à assurer une continuité de la signalétique urbaine jusqu'aux quais".


Circulation apaisée


Autre mesure proposée, la mise en place de "zones de circulation apaisée", où la vitesse sera réduite. "Cette mesure a crispé les débats durant
la phase de préparation car elle incite à modifier le code de la route", confie Geneviève Laferrère, présidente de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB). En agglomération,
les autorités de police pourront en effet limiter la vitesse des véhicules non seulement à 50, 30 mais aussi 20 km/h, voire au pas, selon la "configuration" et "l'usage des voies". Autre piste :
généraliser le double-sens cyclable dans toutes les rues limitées à 30 km/h et, "tout en prenant en compte, dans la réglementation, des pratiques des collectivités", autoriser dans ces zones
apaisées la signalisation par marquage au sol sur toute la largeur de la chaussée. D'autres retouches réglementaires sont proposées, notamment pour étendre dans la rue l'usage du pictogramme
vélo. La pratique du vélo n'étant pas la seule à fleurir sur la chaussée, les "conditions de circulation" des engins de déplacement personnel (EDP : rollers, trottinettes, fauteuils électriques)
devraient aussi bénéficier d'un meilleur cadre.


Autoriser les maires


Cette somme de mesures se veut aussi une "boîte à outils réglementaires à disposition des collectivités". Le but ? Améliorer la sécurité, le
confort de ces modes actifs, en donnant par exemple "la possibilité aux maires et présidents d'EPCI d'étendre le régime du cédez-le-passage au feu rouge pour les cyclistes, notamment aux feux
positionnés hors intersection". Et "aggraver le niveau des sanctions pour infraction à l'occupation des cheminements piétons ou des voies réservées aux cyclistes". L‘idée est aussi d'imposer aux
collectivités "qu'à l'occasion de toute réfection de la voirie, aucune place voiture ne puisse être aménagée dans ces cinq mètres en gardant néanmoins la possibilité d'aménager un espace de
stationnement deux roues".


Indemnité kilométrique vélo


L'autre innovation réside dans l'expérimentation, avec des entreprises volontaires, d'une indemnité kilométrique vélo, calculée sur la base d'un
barème de 25 centimes le kilomètre. L'Ademe suit de près l'expérience. Du côté du tourisme à vélo, il faut encore mieux communiquer. Et au sujet des ateliers vélo, en plein boom depuis dix ans,
une rapide mention est faite. Ce qui est insuffisant aux yeux d'une autre association, L'Heureux Cyclage, qui estime que ces ateliers créent des emplois et "répondent à un vrai besoin". Quant au
Club des villes et territoires cyclables, un réseau d'élus, il se dit sur l'ensemble attentif à ce que toutes ces positions "fassent l'objet de mesures concrètes". Enfin, d'autres élus ont
également réagi, dont les députés membres du Club des parlementaires pour le vélo, qui promet lui aussi de "continuer de jouer un rôle d'interpellation, de pression et de veiller à ce que
toutes les opportunités législatives de transcrire certaines dispositions du plan soient utilisées et qu'un certain nombre de mesures soient engagées dans les meilleurs délais". 

VALERIE 28/10/2013 10:52


Vous avez mis le grand braquet pour cet article. Des progrès sont faits pour favoriser l'utilisation des vélos. Dans les grandes villes celà pose problème, vous n'avez qu'à voir à Paris pour ceux
qui y circulent... Même à pied on risque de s'y faire renverser... code de la route non respecté et j'en passe. La circulation en ville est encore très dangereuse, je me suis hasardée plusieurs
fois d'aller de Noisy à Bry en petite reine...... j'y ai renoncé. A quand une randonnée à vélo dans Noisy ?

AC 28/10/2013 10:19


Le vendredi 29 juin 2013, à 14h50 sur le parvis de la Gare du RER de Bry-sur-Marne, un jeune homme de 16-18ans, s’est approché du
Parc à vélo. Alors que le marchand de fruits et légumes et moi-même nous trouvions à 10m, il a cisaillé  le cable de l’antivol avec une pince, et en
une fraction de seconde à enfourché et volé un VTT. Le temps de réagir, il avait 20 m d’avance.


La Police….elle, n’est préoccupée que par le flagrant délit. Après coup, elle vous expliquera que ce n’est que du formalisme
administratif pour les Assurances.


Dans le meilleur des cas, après une interpellation pour un vol de vélo, le Magistrat remettra l’individu en liberté, 2h
après.

Vincent 25/10/2013 16:03


Ce qui me choque particulièrement, c'est le manque de courage de "certains passants" qui aperçoivent des voyous en train de piquer un vélo et qui ne bougent
pas.


Même pas pour passer un simple appel à la police !



ADIHBH-V 25/10/2013 13:19


Si vous vous êtes déjà fait voler votre vélo? Quelles méthodes utilisez-vous maintenant pour
l’attacher? Racontez-nous dans un commentaire. Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand est preneur de votre expérience !


 

francis 24/10/2013 11:59


Mon fils et un de ses copains allaient aux Arcades, par le côté des beaux immeubles de l'avenue Montaigne, en pleine journée.


Ça craint Noisy  !


Ils ont été agressés et on a piqué à l'un, un vélo neuf, et à l'autre, une trottinette neuve aussi ; déclaration en partie inutile a été faite au commissariat, car les assurances opposent une
franchise. 


 

ADIHBH-V 24/10/2013 10:35


Vu sur directmatin.fr le 14 juin 2013 : « Ils se font pincer après le vol de 349 vélos en 2 mois ».


En Seine-Saint-Denis, trois hommes ont été arrêtés pour le vol de 349 vélos en moins de 2 mois. Ils se sont fait repérer par les
forces de l'ordre sur le web… faute de précautions.


Ils croyaient avoir mis en place un système presque infaillible en
Seine-Saint-Denis : les trois individus volaient des vélos la nuit. Le matin, ils mettaient en ligne des annonces
pour les revendre, non sans prendre la précaution de créer plusieurs comptes et d’utiliser trois lignes téléphoniques
différentes.


Ils ont ainsi revendu 349 vélos depuis le 1er avril.  Mais les
hommes n’avaient pas pensé à utiliser plusieurs connexions internet. Et c’est ainsi que la police les a confondus.


C’est un homme qui avait vu sur un site de vente en ligne son vélo volé la
veille qui avait donné l’alerte en avril dernier.


Les trois hommes, âgés de 21, 26 et 31 ans, ont été déférés au parquet
de Bobigny. L’un deux avait déjà était déjà en rétention pour vol de vélo lors de son interpellation. 

ADIHBH-V 24/10/2013 10:25


Voici le type d’annonce que l’on trouve sur le site : http://www.voldevelo.com


 


Ville (lieu du vol): Noisy le grand
Volé le : 27/04/2012
Titre: Volé à NOISY LE GRAND


 


Marque: Go sport, Modèle: AFFIX 3, Couleur: Bleu, Vélo attaché ?: OUI, Anti-vol: Python Spirale.


CIRCONSTANCES DU VOL : Mon vélo a été volé le 27/04 entre 9h et 16h au parking vélo de la gare des Yvris Noisy le grand
sur la ligne du RER E. Le 27/04 est le dernier jour des vacances scolaires. La gare gare est également desservie par la ligne bus 320.



La selle du vélo est de marque Selle royale et est attaché par un anti vol spirale au cadre du vélo.



SIGNES DISTINCTIFS : Ce vélo a une très grande valeur sentimentale. Récompense à la clé si vous nous aidez à le retrouver.


Etat : Neuf


Contact:
Pour avoir accès au contact, identifiez-vous ou inscrivez-vous


 

Josiane 24/10/2013 09:02


Bien évidemment, lorsque les Parcs à vélos sont ridicules, les vélos sauvages se
fixent sur les barrières. Ce n’est pas top pour l’esthétique. Pour un Gare neuve qui se veut moderne, c’est le signe d’un fiasco du Maître d’Ouvrage Municipal.


J’aime beaucoup, sur la photo 3, le propriétaire du VTT jaune qui enlève la selle
pour éviter le vol. Ca aura la même efficacité que lorsque moi-même, il y a quelques années, dans ma grande naïveté je retirai la pompe !!!....