Aïe, aïe, aïe... Michel Pajon a encore des ennuis avec le Bois Saint-Martin !

Publié le

  
AVIS DEFAVORABLE
A LA DUP
DU BOIS SAINT-MARTIN



 

Hier soir, lors du Conseil Municipal du jeudi 22 octobre 2009, en réponse à une question diverse de « Noisy Solidaire », sur l’Enquête Publique du Bois Saint Martin, Michel Pajon précise qu’il a bien reçu le rapport du Commissaire Enquêteur, mais que ses services n’ont pas encore eu le temps de l’analyser. De toute façon, nous en reparlerons, et nous organiserons peut être bien un Conseil Municipal exceptionnel sur le sujet dit-il !!!

Noiséens, comprenez par là, que l’Edile veut nous refaire le coup de l’ANRU au Pavé Neuf, en supposant que cette parade ait eu une quelconque efficacité sur la décision du Conseil d’Administration de l’ANRU.

Ceci dit, le Vrai Journal de Noisy, a déjà fait l’analyse des huit pages du rapport, c’est très clair et sans ambigüité, soit :

 

.../... pour toutes ces raisons,

 

après avoir constaté toutes les mesures légales de publicité des enquêtes conjointes,

après avoir visité le Bois Saint Martin, son pourtour et ses abords, ainsi que la plupart des bois et forêts du massif quasi continu de 10 000 ha proche de Noisy le Grand,

après avoir été à la disposition des citoyens, des élus et des propriétaires ou de leurs avocats lors de mes permanences dans les services Urbanisme des mairies de Noisy le Grand et Villiers sur Marne, ou lors de rendez-vous avec eux,

après avoir constaté et déduit de mes rencontres le bon état écologique et la bonne gestion du Bois Saint Martin, et donc l’inutilité de l’acquisition pour cet objectif,

après avoir noté la possibilité légale d’ouvrir le Bois à un public restreint à travers une convention telle que le préconise le SDRIF en cours d’approbation,

après avoir constaté l’insuffisance d’Utilité Publique présenté par l’ouverture du Bois à un large public et l’organisation d’activités pédagogiques, de loisir et de défense, face aux risques multiples de dégradation du biotope et de nuisances pour le voisinage,

 

En tant que Commissaire Enquêteur, j’émets un :
 

 

Avis défavorable

à la DUP du projet d’acquisition de 278 ha
du Bois- St- Martin

à Noisy-le-Grand et Villiers-sur-Marne,
pour la constitution de réserves foncières
pour la sauvegarde ou la mise en valeur du patrimoine bâti ou non bâti et des espaces naturels .


 

Lire les conclusions du rapport en cliquant sur : Enquête Publique du Bois Saint –Martin


 


 

Commenter cet article

Forges d'AURIN 22/05/2010 21:47



 


Suite à l’Enquête Publique préalable à la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) de l’acquisition du Bois Saint Martin qui c’était
soldé par un avis défavorable du Commissaire Enquêteur, Michal Pajon avait demandé la radiation d’Yves Egal auprès du Président du Tribunal Administratif de Cergy Pontoise.


 


Certes, le rapport comportait vraisemblablement quelques regrettables digressions dont le rédacteur aurait pu se dispenser. Mais
bon, à Noisy le Grand tout le monde aura bien compris que l’on ne plaisante pas avec l’éthique, la neutralité et l’impartialité.


 


Par courrier en date du 3 mai 2010, le Président du Tribunal répond à Michel Pajon et indique, entre autre :
« Il ne m’apparaît pas que M. Égal doive être, à ce stade, radié de la liste d’aptitude des commissaires enquêteurs des Hauts-de-Seine……………………….. »
( voir la page du site web de la Ville).


 


Par ailleurs, même si le Maire a tenu à manifester sa très grande
satisfaction pour ce haut fait de guerre, à la tribune du Conseil Municipal le 20 mai dernier, selon moi, ça ne laisse en rien présager de la décision des Préfets du Val de Marne et de Seine
Saint Denis, dans quelques semaines sur la DUP.


 


En effet, les maladresses rédactionnelles et les pseudos références
scientifiques n’entachent en rien la qualité des conclusions du rapport d’Enquête Publique qui, sur le fond, sont très bien étayées. Et ça, c’est le plus important.


 


Donc, que Monsieur le Maire ne vende pas la peau de l’ours
avant……………… !!!


 


 



Dizzy 08/11/2009 23:05


Pour rebondir sur l'argument de Mr Follet,
Si je trouve que le commissaire enquêteur a fait un travail remarquable et "retoquant" parfois les arguments des uns et des autres de façon impartiale et étayée, la position n'était pas facile à
tenir et je salue son courage.
Même si cela sera certainement attaqué par la partie ayant été "déboutée".
Cependant, il serait primordial, en tant que citoyen,  de demander que les Enquêtes Publiques sur un périmètre d'étude et leurs analyses de répercussions ne se
cantonnent pas uniquement à ce périmètre donné et ne tiennent pas compte du voisinage!

Comme si celui ci n'avait aucune incidence avec son environnement proche!



Lucien Follet 28/10/2009 11:26



J'ai été un catastrophé de voir qu'un commissaire enquêteur ( Bois-Saint-Martin)


donnait sa vison du futur aménagement, construction dans la périphérie du bois autour 


d'une nouvelle gare, que personne ne demande actuellement et qui est hors enquête...


 Incroyable, même si son avis est négatif quand à l'enquête elle même, acquisition du bois et c'est tant mieux, Il semblerait que ce monsieur cherche à se positionner pour
la promotion des objectifs du grand Paris...
 Il devance l'appel d'offre des compétents en la matière en quelque sorte.


Laissant voir aux grands décideurs que l'on peut compter sur lui pour l'urbanisation future du secteur ? Ce n'est donc qu'une question de temps avec le Grand Paris pour les générations
futures.....


Meilleurs sentiments 


lemarneux 



Dominique 26/10/2009 21:27


Rapport parfait .

Effectivement cette évocation de créer une nouvelle gare entre  celle des les Yvris et de Pontault et de relever  que l'ile de france est déjà tres pourvue en forets ,contrebalance tout
excès d'optimisme pour la sauvegarde du bois mais pour l'heure l'ensemble se montre tres négatif pour l'idée  du  "sieur Pajon" ...

DD


Philippe ROY, association R.E.N.A.R.D. 26/10/2009 11:11


Bonjour,

Il ne faut pas confondre le rapport du commissaire-enquêteur, qui relate le déroulement de l'enquête, avec les conclusions motivées du
commissaire-enquêteur, qui contiennent son avis.

L'avis du commissaire-enquêteur peut être favorable ou défavorable ou encore comporter des réserves. Si il y a des
réserves l'avis doit être considéré comme défavorables tant que les réserves n'ont pas été satisfaites.

Les recommandations n'ont absolument aucune valeur juridique, elles ne sont pas prévues dans les textes réglementaires.

Par conséquent il est inutile d'y attacher la moindre importance.

Allez donc lire sur legifrance les articles R11-14-1 et suivants du Code de l'Expropriation.

Philippe ROY



26/10/2009 12:46


Effectivement, pour cela nous publions dans le prochain article les
conclusions motivées et le rapport complet.


ADIHBH-V 23/10/2009 20:07



L’Association R.E.N.A.R.D : Nature-Environnement de Roissy-en-Brie, communique :


 


Le rapport et les conclusions défavorables du commissaire-enquêteur, déposés le 21 octobre 2009, sont sur le site
du R.E.N.A.R.D. :


 


http://pagesperso-orange.fr/renard-nature-environnement/


 


à la page : Enquêtes Publiques, Noisy-le-grand, terminées.


 


A lire en détail, après avoir lu les pages qui donnent les informations et la réponse du R.E.N.A.R.D. à l'enquête
publique, pour toutes les argumentations développées qui fondent l'avis du Commissaire-Enquêteur.


 



Jean-remy 23/10/2009 18:21



Stéphane,
Pour Information ce ne sont pas des politiques qui se sont prononcés contre le projet ce sont des citoyens qui ne sont plus entendus.
Si le maire voulait les entendre il n'y aurait pas tout ces problèmes et pas que sur ce sujet.


Hier soir, les paroles prononcées par le Maire confirme qu’il veut garder sa
politique ! Hourra pour cette défaite du maire (Une de plus).Il faudra qu’il comprenne un jour.


 


Si j’avais pu parler hier soir sur les propos de son avancé pour traverser une
rivière.


J’aurai dit qu’il y a du brouillard sur sa trajectoire concernant sa
politique.



Josiane 23/10/2009 18:08



Allez, restons calme, nous n’allons
pas nous fâcher, finalement il n’y a qu’un électeur sur quatre qui a voté pour le Maire en mars 2007.


 


Au fait, c’est à quelle date la prochaine Fête du Bois Saint Martin aux
Yvris? J’aimerai bien être encore une fois présente en 2010 car le 16 mai dernier j’avais vécu des sensations très …natures ! Je viens tout juste maintenant d’en ressentir les effets
bénéfiques sur mon moral !


 


Peut être que nos « Amis du Bois » vont la supprimer par manque de subventions municipales, mais cela
serait dommageable puisque l’un des buts d’après Monsieur Ulrich, était d’informer tous les Noiséens sur l’importance de l’acquisition de ce Bois par la Ville. Manifestement, ils n’ont rien
compris ces Noiséens !!!... Alors, comme à l’Ecole nous devons redoubler en 2010. Et puis, ils vont peut être nous payer pour participer, comme dans les Collèges Professionnels, un VTT pour
tout le monde.


 


Enfin, si ce moment festif ne peut avoir lieu aux Yvris l’année prochaine, venez participer en juin 2010, à la Fête
des Cerises des Bas Heurts, c’est également de bons moments d’échanges et de convivialité. Chez-nous elle aura lieu, car l’ADIHBH-V ne touche pas de subventions municipales.



scapal 23/10/2009 17:53


Dépassionnons le débat et prenons l'en tête de l'article comme une accroche humoristique comme le pratique la presse en général.
Pour certains commentaires, libre
à chacun de manifester sa réaction comme il l'entend, cette tribune est ouverte à tous, d'après ce que j'ai pu en juger, dans la mesure où la décence et la légalité est respectée.

Il reste que ce rapport est parfaitement étayé et impartial (j'invite chacun à le lire dans son intégralité).
Il bat en brèche bien des idées reçues "des deux camps".
C'est vrai que cela peut ouvrir certaines options et pistes qui peuvent être inquiétante pour l'avenir si chaque citoyen n'y prend pas garde, dans le cadre du Grand Paris notamment, mais le projet
présenté (retoqué ou non) n'y aurait rien changé de toute façon.
Ne nous trompons pas de débat!

Le commissaire ne fait que rappeler le droit : les motifs pour procéder à une expropriation doivent être fondés et
démontrés.

Tel n'était pas le cas selon lui.

Si je ne me trompe, l'avis du Commissaire enquêteur est un moyen légal pour aider le Préfet à se faire une opinion la plus claire et dépassionnée possible.
C'est le Préfet qui décide en dernier recours.

À chacun d'en tirer les leçons et de goûter l'existence de la démocratie





Jean S 23/10/2009 16:20


A chaque fois que quelqu'un s'oppose à une décision de Michel Pajon, c'est un complot politique ! Que Michel Pajon ne puisse pas se remettre en question, on le sait depuis longtemps, ses amis
devraient tenter de réfléchir sans lui ! 


Forges d'AURIN 23/10/2009 16:04



Comme disait hier soir Michel Pajon en Conseil Municipal : « il n’y a pas de
petits plaisirs ». Comme quoi, même si l’acquisition du Bois Saint Martin était dans son programme électoral, lorsque le peuple s’exprime dans une Enquête Publique avec un Commissaire
Enquête indépendant de Haut Niveau, le succès municipal n’est pas radicalement inscrit pas le marbre.


D’autres d’ailleurs, du côté de la Défense, viennent aussi le même jour d’en faire la ‘triste’ démonstration.


Mais alors !!! qu’elle « baffe » pour les Conseillers Municipaux qui c’étaient impliqués dans cette sale histoire. Et les Amis du Bois Saint Martin, il va
falloir revoir sa subvention municipale  basée sur des Objectifs Municipaux, à la baisse. Il devrait y avoir des retours de
bâtons ?



Stephane 23/10/2009 15:45


Les deux premiers commentaires sont pour moi des réactions de satisfaction... et je les déplore. L'avenir du Bois saint-Martin est menacé et je trouve que les clivages politiques ne devraient pas
avoir lieu, et la lecture de certains commentaires ne vont pas dans ce sens.


Jean S 23/10/2009 14:40


Stéphane, où avez vous lu dans cet article un motif de satisfaction ? Il n'y a que de l'information ! Ce rapport n'apparaîtra pas dans le prochain Noisy-mag ! 


Robert 23/10/2009 14:31


Réponse à Stéphane : on entrevoit ici comment M. Pajon va positiver cette échec. L'histoire de la densification est une réflexion annexe du commissaire enquêteur et cela mériterait un grand débat.
Bien sûr qu'il y aura densification autour des gares mais cela doit se faire naturellement au fil des mouvements de population et certainement pas par expulsion/destruction/reconstruction.


Edouard 23/10/2009 13:53



Ahurissant, lisez bien la page 4 du rapport du Commissaire Enquêteur , soit : « L’argument de la mauvaise gestion et de la mauvaise protection de la biodiversité du Bois –Saint –Martin est si
éloigné de la réalité, qu’il ressemble à un prétexte fabriqué pour justifier l’Utilité Publique de l’acquisition ».


 


Moi je dirais préfabriqué . Mais enfin, Monsieur Michel Pajon est Député Maire, c’est un élu de la République ! En
d’autres termes, le Commissaire Enquêteur semblerait dire qu’il s’agirait d’une affabulation, d’un
travestissement de la vérité ?  mais c’est très grave, comment pourra-t--on faire confiance ? C’est une « atteinte à l’honneur des Noiséens ». Pour moins que ça, certains ce sont retrouvés avec un procès aux fesses, en Correctionnelle.



Jean-remy 23/10/2009 12:59



J'ai oublié de dire que Vendredi dernier en voyant le commissaire enqueteur j'ai demandé le resultat de cette enquête et aussi Jeudi soir vers 17 Heures, je suis retourné à l'Urbanisme
demandé s'il avait reçu quelque  chose sur le sujet. La réponse etait NON. Il n'y a pas que la poste qui a des problémes de courrier.  



Jean-remy 23/10/2009 12:54


Lors du conseil municipal présentant l'enquête Monsieur le Maire a dit cela va être un moment historique pour Noisy le Grand. Je confirme c'est un moment Historique.


Stephane 23/10/2009 12:54


Je ne comprend pas votre satisfaction, car à la lecture de ce rapport je suis plutôt dépité ! Car si la décision de ne pas suivre ce projet est évidemment contre le projet de Pajon, le reste me
fait trembler car recommander la densification autour de la gare des Yvris et la densification autour d'une deuxième gare vers Emmerainville/Le Plessis ne va pas du tout dans le bon sens. Et si le
préfet va dans le même sens, c'est du coup un blanc seing pour que les collectivités (avec la bénédiction des propriétaires du bois car je n'arrive même pas à imaginer la montagne d'argent que cela
représenterait) de raser et de construire dans le bois. Je crois vraiment que vous n'êtes satisfait que du côté politique de la décision et que vous ne prenez en compte ni l'intérêt de la nature ni
l'intérêt des riverains du bois. C'est vrai que vous n'êtes finalement pas concernés par cette décision et que votre quartier, que vous défendez avec vigueur par ailleurs, n'aura pas à en
pâtir.
Je pouvais croire à la lecture de bon nombre de précédents articles que vous vous placiez en défenseur des intérêts de toute la ville, et je suis au regret de m'apercevoir que finalement vous
n'êtes que le défenseur de vos propres intérêts.
 


Jacques 23/10/2009 11:55



M. Pajon a inventé avant l'heure la méthode Sarkosy : multiplier les initiatives, montrer une détermination sans faille, impressionner sa famille politique, être
le chef incontesté et finalement se retrouver seul sans contradiction interne. Résultat : des initiatives malheureuses et des échecs.  



Robert 23/10/2009 11:40


Les arguments du commissaire enquêteur sont remarquables ! 


mozart 23/10/2009 11:15


BRAVO !!