Promotion immobilière à Noisy-le-Grand

Publié le par adihbhv

VENTE D'UNE PROPRIETE MUNICIPALE,
LA VILLE DE NOISY-LE-GRAND SE DESENGAGE
_______
 
 
CELA AURAIT PU ETRE UNE ANNONCE IMMOBILIERE !!!.....
 
Vous rêviez de pouvoir construire la maison de vos rêves, sur un secteur très recherché, à Noisy le Grand (93). Venez découvrir ce beau terrain constructible de 1201 m², sise 28, avenue Houette. Excellent quartier, à coté du cimetière Saint Sulpice, calme assuré. Alors n'hésitez plus, ce bijou existe, stoppez vos recherches et consulter immédiatement la Direction de l'Urbanisme de Noisy le Grand. Il y a urgence, un professionnel est déjà sur l'affaire, vente au plus rapide !
 
En fait, par acte du 7 mai 2004, la ville avait acquis l'ensemble de cette propriété de 1424 m² pour une valeur de 303 294 ? (soit : 213 €/m²). Cet aménagement devant participer à la mise en valeur paysagère du cimetière ancien et permettre une meilleure desserte de l'Eglise Saint Sulpice et du cimetière, contribuant ainsi au désenclavement de cet ilot. (voir délibération du Conseil Municipal du 27 novembre 2003).
 
Lors du Conseil Municipal du 24 mai 2007, la Ville envisageait de procéder à la division de cette propriété, et deux terrains respectivement de 658 et 543 m² avaient vocation à être cédés, en vue de la construction de maisons individuelles.
 
A cette occasion, nous apprenions que la SARL Entreprise Générale de Bâtiment PIETROGIOVANNA PROMOTION, était intéressée par l'acquisition de ces terrains aux prix de 315 000 €   (soit 262 €/m²)-(Tout autre personne intéressée peut aussi s'y substituer). Cette SARL, est bien connue à Noisy le Grand, elle oeuvre déjà depuis de nombreuses années (voir Article L'EQUILIBRISTE, http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-5415694.html).
 
Toutefois, il n'échappera à aucun Noiséen qu'il est surprenant de constater que la vente municipale risque de se réaliser quasiment au prix d'achat de 2003, alors que la hausse de l'immobilier souvent mentionnée en Conseil Municipal atteindrait sur la période 2004-2007, plus de 50% en trois ans ! De plus, lorsque nous consultons le site « seloger.com », nous constatons qu'à Noisy le Grand les prix varient entre 420 et 620 €/m². Comprenne qui pourra...
 
Cet état de fait surréaliste a interpellé les Conseillers Municipaux d'opposition qui ont posé quelques questions subsidiaires du type :
 
-      Mais qui était informé de cette vente, comment fut réalisée la publicité ? Réponse :?.. ?
 
-      Le service des domaines a-t-il été contacté pour estimer à nouveau la valeur de ces biens, le document ne le mentionne pas ? R : Oui, nous vous fournirons les informations ! Pour mémoire, rappelons que le service des domaines avait fortement réévalué les propositions municipales initiales, dans le cadre des expropriations de l'Ilot Mairie. ( voir article http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-6353028.html )
 
-      Pourquoi un prix de vente aussi bas ? R : Pour deux raisons :
-       L'acheteur doit s'engager à réaliser à ses frais les clôtures séparant les terrains privés, du cheminement public menant au cimetière, suivant notre cahier des charges. Coût estimé : 45 000 € (information orale de M le Maire, sous réserve d'erreur de compréhension de notre part). Ceci étant, même avec cette charge supplémentaire, cela porte le coût à 300 €/m². Mais c'est encore une excellente affaire, non ? Les spécialistes apprécieront.
 -       Nous avons eu beaucoup de mal à trouver un acquéreur, car la vue sur un cimetière, ce n'est pas vendeur !!!....
 
-      Au non de l'Intérêt Général, ces terrains ne pouvaient-ils pas faire l'objet d?une cession à un bailleur socia pour la construction de logements sociaux pavillonnaires, du type « maison BORLOO » ? R : Nous ne sommes pas maître des réalisations du promoteur. (NDLR : Parions que SARL PIETROGIOVANNA ne réalisera pas de social, ce ne serait pas son domaine de prédilection).
 
 
ET LA SAGA URBANISTIQUE DE NOISY LE GRAND
SE POURSUIT...
_______
 
 
 
                                                            
 
Lors de ce même Conseil Municipal du 24 mai 2007, nous apprenons que par acte notarié du 25 janvier 2007, la Ville a acquis la propriété du 57, rue Pierre Brossolette. Cette propriété est située dans le Périmètre d'Etude de La Varenne, instauré par délibération du Conseil Municipal en date du 15 décembre 2005. A l'époque, c'était le cadeau de Noël de Monsieur le Maire, aux habitants de La Varenne.
 
Cette propriété bénéficie d'une superficie de 962 m², elle comporterait un bâti vétuste qui aurait vocation à être démoli lors du réaménagement du secteur. De mémoire, cette propriété aurait été vendue initialement par une Agence Immobilière de Bry sur Marne (94), et préemptée par la Ville de Noisy le Grand. Donc, finalement, pas si  vétuste que ça pour son propriétaire et l'acquéreur potentiel. L'ADIHHB-V doit vérifier la délibération du Conseil Municipal et son prix d'acquisition. Comptez sur nous pour vous informer.
 
Quoi qu'il en soit, espérons que dans quelques mois, la Ville ne va pas se désengager encore une fois et revendre le terrain à un Promoteur Constructeur. En effet, tous les citoyens auront constaté sur la photo ci-dessus, qu'actuellement, au 59 rue Pierre Brossolette, se construit un petit immeuble de 8 appartements. Après vérification, il n'y a pas de logements sociaux ! (voier article Des programmes immobiliers à deux vitesses : http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-3151907.html).
 
Alors, chiche Monsieur le Maire, avec le PLU pas de blague cette fois ci, vous allez construire du VRAI LOGEMENT SOCIAL, avec un VRAI BAILLEUR SOCIAL, pour les familles monoparentales et les enfants de Noisy le Grand qui veulent décohabiter.
 
Par ailleurs, de source bien informée, l'ADIHBH-V vous signale qu'aujourd'hui un Promoteur Constructeur National (filiale du Groupe BNP Paribas), leader sur le marché du logement résidentiel affirme-il dans ses courriers, rôde sur La Varenne et sur Gournay Cossonneau, afin d'envisager la réalisation de programmes immobiliers neufs. Ainsi va la vie de la promotion immobilière à Noisy le Grand... 
_________
 
 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

v-elle 15/06/2007 17:24

Je suggère au bloggeur auteur du commentaire n°1 de changer sa signature verbale, car "le bande de bon à rien" (en berne dans le texte)  à déjà été utilisé lors d'un précédent commentaire dans un autre article. Il y a fort à parier que l'Education Nationale n'y est pour rien.
D'ailleurs quel est le rapport de son " commentaire"  avec la teneur et les informations données dans l'article paru ?
Vous parlez d'esprit critique Christophe ? Allons donc !
 

jean-christophe 14/06/2007 21:48

Je suis triste de voir à quel point l'Education Nationale a failli à sa mission lorsque je lis le commentaire qui précède! Autant de fautes d'orthographe sur une phrase aussi courte, c'est navrant. Ce qui l'est plus encore c'est la pauvreté des propos tenus qui souligne, oh combien ! l'absence de sens critique que pourtant l'Ecole essaie d'inculquer aux futurs citoyens. Qui peut croire un seul instant que les habitants des Bas Heurts sont des égoïstes lorsqu''ils défendent leurs biens , chèrement acquis ,au prix de maints sacrifices, face aux appétits de ceux qui sont prêts à faire de l'argent sur leur dos? D'ailleurs qui est il ce petit ... qui se permet de juger les autres? Que fait il pour eux? Je le plaint.
Maintenant sur le fond des faits rapportés dans l'article ci-dessus, c'est un élément de plus au dossier qui  laisse à penser que transparence, saine gestion des fonds publics sont pour certains des mots et uniquement des mots et c'est bien pour ça, ajouté à d'autres raisons (démagogie, sectarisme, absence de démocratie et j'en passe)  que nous ne leur accorderons pas notre confiance.

berne 10/06/2007 22:41

feriez mieux de faire vos carton bande de bon a rien egoiste