De sérieux doutes pour le prolongement de la ligne 11 de la RATP ?

Publié le par ADIHBH-V

PROLONGEMENT
 
DE LA LIGNE 11 DE LA RATP,
 
QUEL AVENIR

POUR NEUILLY-SUR-MARNE ?
______

De sérieux doutes pour le prolongement de la ligne 11 de la RATP ?

Le samedi 20 janvier dernier, la section du PCF de Neuilly-sur-Marne organisait une rencontre débat sur la problématique du prolongement de  la ligne 11 de la RATP entre Rosny-Bois-Périer et la Gare de Noisy-Champs (ligne 15 Sud du Grand Paris Express). Rencontre avec Jacques BAUDRIER, Conseiller de Paris et Membre du STIF, et Bertrand HAMMACHE, Secrétaire du Syndicat CGT du Réseau Ferré à la RATP. Le tout mis en musique par Michel TAVET et Henriette ZOUGHEDI.

 

De sérieux doutes pour le prolongement de la ligne 11 de la RATP ?

Alors que la ZAC de Maison Blanche prévoit dans un premier temps la construction de 1.200 logements et la programmation à terme de 4.200 appartements sur Maison Blanche mais aussi un autre programme de 2.000 logements sur Ville Evrard, un problème majeur doit préoccuper les Nocéens et les futurs habitants car, semble-t-il, la commercialisation des logements est lancée. A savoir : le prolongement de la ligne 11 du métro en provenance de la Porte des Lilas, n’est pas financé et donc fortement remis en cause.

Avec 6.200 logements et 18.000 habitants sur ce secteur, l’impact environnemental sera particulièrement dévastateur. En fait, comment assurer le transport d’une telle augmentation de population sans la ligne 11 jusqu’à Noisy-Champs, alors que les lignes du RER A et E (à partir du Chénay-Gagny) sont déjà largement saturées et que l’offre de transport en commun est notoirement insuffisante ?

En l’état, ces projets engendreront une très forte croissance de la circulation automobile sur l’ex RN 370 (axe Nord-Sud) en direction de Noisy-le-Grand, entraînant pollution et désagréments pour l’ensemble de la population.

Curieuse comme toujours, l’ADIHBH-V a eu l’indiscrétion de consulter l’Etude d’Impact de la ZAC de Maison blanche. Ainsi, que se soit au travers du dossier de réalisation ou du traité de concession de la ZAC à l’Agence Foncière et Technique de la Région Ile de France (AFTRP) nous trouvons quelques allusions au fait que ce secteur initialement enclavé serait directement desservi par le prolongement de la ligne 11, et contribuerait à dynamiser la ville de Neuilly-sur-Marne.

Néanmoins, si ce dossier a fait l’objet d’une absence d’observation de l’Autorité Environnementale, ceci ne veut pas dire que le Préfet de Région a validé la ZAC de Maison Blanche. C’est tout simplement que si l’Autorité Environnementale n’a pas émis d’avis, c’est parce qu’elle est  totalement débordée (Cliquer sur : Décision de l’AE du 10 octobre 2017).

Aujourd’hui il n’y a pas d’étude. Patatras ! Tout tombe à l’eau. Dans le financement des 35 milliards du Grand Paris Express  il n’y a pas le prolongement de la  ligne 11. Ce chantier s’il veut voir le jour devra être financé par les crédits Etat - Région, ce qui coûterait 1,5 milliard d’euros. Aussi, en ce moment nous pouvons nous poser la question de savoir si la mobilisation des élus des villes de Gagny, Villemomble et Neuilly sur Marne,…. a été suffisamment efficace pour porter ce projet, contrairement au Maire de Rosny sous Bois qui, dés le début avait flairé le bon coup, en rejoignant  la mobilisation du Val-de-Marne avec à sa tête le Président Christian FAVIER. Aujourd’hui, la ligne de métro 11 en provenance de la Porte des Lilas arrive à Rosny sous Bois, et de plus, l’implantation du Centre d’exploitation de la ligne 15 Est, Champigny - Val de Fontenay - Rosny-sous-Bois se trouve aussi localisé dans cette  ville.

De sérieux doutes pour le prolongement de la ligne 11 de la RATP ?

Cliquer sur : Présentation de la réunion publique sur le Paris Grand Express janvier 2018

 

Exposé de Jacques BAUDRIER,
Conseiller de Paris, membre du STIF

Cliquer sur les numéros de fichier:

 

1/4

 

2/4

 

3/4

 

4/4

 

Cliquer sur : Dernière intervention de Jacques BAUDRIER

 


Une solution ?

Pas de prolongement de la ligne 11 Rosny-sous-Bois – Noisy Champs, pas de constructions sur la ZAC de Maison Blanche !

______

Retrouvez notre page Facebook:
https://www.facebook.com/Le-Vrai-Journal-de-Noisy-le-Grand-732266683571568/

Commenter cet article

Jean Paul 13/02/2018 14:30

Le seul moyen reste d'être mobilisé et de continuer à se tenir au courant, en vérifiant les informations et en poussant nos élus à tenir leurs engagements.
Il en va de la ligne 11 comme du reste.
À Noisy le Grand, Neuilly ou ailleurs....

Jean 12/02/2018 22:24

Bel article, mais quel poids a t'on réellement en tant que citoyen ?
Un coup de pied dans la fourmilière, pour voir ce qui va en sortir ?
Le temps des grandes mobilisations semble être, pour le moment passé....
Le juridique, par le biais d'association semble actuellement le plus efficace, pour peu qu'elles soient soutenues par un nombre conséquents de citoyens décidés.
Vous en savez quelques choses...

Jérome 12/02/2018 22:17

N'est on pas en train de nous balader ? Et que peut réellement faire le citoyen lambda ?

Michel 08/02/2018 21:51

Très bon dossier.
Merci pour ces informations.
Le pire n'est pas toujours inéluctable, mais les politiques ne sortent pas grandis de tout cela.

Jean Charles 08/02/2018 21:41

Encore des promesses avec des plans sur la comète...
Nos politiques locaux font croire qu'ils maîtrisent les choses, alors qu'il n'en est rien !
Sauf à avoir pris les devants pour préserver le peu de marge de manoeuvre dont ils disposaient avant l'application des EPT (établissements Publics Territoriaux) qui ont pris la main sur les prérogatives municipales !

Taillandier 31/01/2018 08:40

N'étant pas membre d'un Etablissement Public de Coopération Intercommunale ou d'un Syndicat Mixte, la ville de Neuilly-sur--Marne est dans l'incapacité de mettre en place un Plan Local de Déplacement (PLD). C'est donc le Plan de Déplacement Urbain de l'Ile-de-France (PDUIF) qui s'applique sur le territoire Communal.
Ce plan vise pour 2020:
- une croissance de 20% des déplacements en transport en commun,
-une croissance de 10% des déplacements en modes actifs (marche et vélo),
-une diminution de 2% des déplacements en voiture et deux roues motorisés.
Je vous laisse apprécier la justesse des prévisions pour 2020