Vidéo de la conférence de Riccardo BOFFIL aux espaces d'Abraxas de Noisy le Grand

Publié le par ADIHBH-V

RICARDO BOFILL


AUX ESPACES D’ABRAXAS.


2e partie
_____

Vidéo de la conférence de Riccardo BOFFIL aux espaces d'Abraxas de Noisy le Grand

Après la visite de Ricardo BOFILL le 17 mai écoulé aux Espaces d’Abraxas (1) de Noisy-le-Grand, le projet de rénovation de l’ensemble immobilier a été acté.

L’Architecte Catalan qui a conçu le projet en 1978, s’est engagé à travailler à sa rénovation avec la nouvelle municipalité.

Ricardo BOFILL n’était pas revenu à Noisy-le-Grand  depuis 20 ans, à cause de la présence de Michel PAJON (Maire PS) qui voulait détruire son œuvre dès 2006.

Aujourd’hui, les Espaces d’Abraxas présentent des atouts : bonne desserte routière, transports collectifs, centre commercial régional, qualité architecturale, logements spacieux avec une vue imprenable sur Paris.

Mais ils comptent aussi des points faibles : trame routière surdimensionnée, architecture renfermée sur elle-même, aggravation des problèmes d’insécurité et d’incivilités depuis les années 2000, charges élevées, antagonismes internes entre locataires et propriétaires du Palacio et du Théâtre.

Vidéo de la conférence de Riccardo BOFFIL aux espaces d'Abraxas de Noisy le Grand

En conséquence, il ne faut pas simplement envisager une réhabilitation urbaine, mais une restructuration architecturale pour retrouver une logique urbaine.

Le Palacio ne doit pas être un objet posé à côté de la ville, mais être inséré dans la ville.

Brigitte MARSIGNY, Maire LR, a indiqué le 17 mai que la réflexion sur les Espaces d’Abraxas commençait.

Le projet doit s’appuyer sur les bâtiments eux-mêmes, susciter un contexte harmonieux de mise en valeur de l’architecture en démolissant une rampe d’accès en béton de forme hélicoïdale du parking du centre commercial et l’école du Clos des Aulnes, obsolète.

Cette conférence débat du 17 mai 2016 fut enregistrée par un sympathisant du Vrai Journal de Noisy-le-Grand.

Comme suite à notre appel, il a bien voulu nous autoriser la diffusion de cette réunion publique sur notre site internet, merci bien à lui.

 

Exposés vidéos de la réunion publique avec Brigitte MARSIGNY et Ricardo BOFILL

(cliquez sur chaque extrait....c'est instructif)

 

Extrait 1

 

Extrait 2

 

Extrait 3

 

Extrait 4

 

Extrait 5

 

Extrait 6

 

Extrait 7

Modération

Ce jour là, dans la salle, se trouvaient 350 à 400 personnes, ainsi que Michel PAJON qui vociférait dans son coin.

En fin de séance l’Architecte Catalan, chaud bouillant, prend la parole et étrille magistralement son contradicteur, ex édile de Noisy-le-Grand.

La virulence des propos fait que Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand, par bienveillance, n’a pas jugé nécessaire de diffuser ce passage afin de ne pas réduire ce personnage qui a déjà un genou à terre et qui souffre toujours moralement de son échec électoral du 20 septembre 2015.


______

(1) – Les Espaces d’Abraxas se composent de 609 logements. Le  Palacio à l’Est (R+18, 440 logements dont 330 pour le bailleur Efidis), de l’Arche au centre (R+9, 19 logements) et du Théâtre à l’Ouest (R+8, 150 logements dont 50 pour le bailleur Domaxis).

 

 

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

Valou 15/07/2016 17:01

Je n'ai pu assister à cette réunion et je vous remercie pour nous avoir permis d'en voir des extraits. Très intéressant et instructif.

Forge d'AURIN 15/07/2016 11:22

Effectivement vu la « volée de bois vert » que lui a administré Ricardo BOFILL le jour de cette conférence, Michel PAJON a un genou à terre. Cet une position intermédiaire puisque nous sommes dans l’attente du jugement du Conseil d’Etat. Si ça tourne en sa faveur, il est susceptible de se redresser (toutefois on peut en douter lorsque vous avez traité les adhérents du PS de charognard). Dans le cas contraire (probable à 90%), il va s’aplatir comme une limande.
Dans ce cas, j’ose espérer qu’il va fermer son « sucrier » pour toujours, car aujourd’hui il est inadmissible qu’un Député de la République donne la primauté à des constructions intellectuelles déconnectées de la réalité pour défendre ses intérêts particuliers, tout en faisant croire qu’il défend l’intérêt général de la ville.
En allant dans ce sens, il alimente l’incompréhension générale de l’opinion des Noiséens et trompe les électeurs. Dans ce cas de figure, qui alimente le mensonge ? Nous pouvons nous poser la question ! Sûrement pas Brigitte MARSIGNY. Consternant, oui, mais pas pour mes mêmes raisons !!!!....