Et le lycée international ?

Publié le


LYCEE-COLLEGE INTERNATIONAL
DE L’EST PARISIEN,
A NOISY LE GRAND
ET BRY SUR MARNE
 

DSC03468


 
 

L’Association des Collectivités Territoriales de l’Est Parisien (ACTEP) a proposé à l’Etat et à la région Ile de France qui en ont accepté le principe, l’implantation d’un équipement d’enseignement international d’envergure sur son territoire : un Lycée-Collège international [1].

L’implantation de ce futur établissement sur le secteur de Maille Horizon en limite des communes de Noisy le Grand et de Bry sur Marne [Seine Saint Denis (93) / Val de Marne(94)] a été annoncée par Jean Paul HUCHON, Président du Conseil Régional le 1er mars 2006, lors des 3èmes rencontres de l’Est Parisien à Val de Fontenay (94). Sa réalisation a été inscrite au programme régional de construction des Lycées (PPI 6èmes tranches), votée le 17 mars 2006.

Afin de faire de l’Est Parisien un territoire exemplaire en matière de formation et plus particulièrement de formation linguistique, conformément au Contrat d’objectif signé en novembre 2003 entre l’Education Nationale et l’ACTEP, cet établissement international d’environ 1800 élèves constituera la tête de réseau des établissements d’enseignement du territoire.

L’objectif est que chaque enfant maîtrise trois langues. L’enseignement de l’Anglais, l’Allemand, l’Espagnol, le Portugais, l’Italien ; l’Arabe, le Chinois, le Japonais, et le Français pour les non francophones, est prévu.

Il s’agit d’un établissement désectorisé mais afin de l’ancrer territorialement, le recrutement prévoit 1/3 d’élèves franciliens, 1/3 d’élèves de l’Est Parisien et 1/3 d’élèves étrangers. Dans les établissements internationaux, le nombre d’heures d’enseignement est plus élevé et doit être assuré, pour une partie importante, par des enseignants ayant la langue étrangère étudiée comme langue maternelle, ce qui signifie des coûts supplémentaires. Pour ce nouvel établissement, aucune participation ne sera exigée de la part des familles.

Sur un terrain de 6,4 ha, à la frontière du 93 et du 94, le Lycée et le Collège se trouveront sur la Commune de Noisy le Grand. L’internat, le restaurant et autres services seront sur Bry sur Marne

Afin de démontrer que le Lycée-Collège international était bien entré dans sa phase opérationnelle, le 03 septembre 2008 Jean Paul HUCHON, encadré par ses amis Socialistes Claude BARTOLONE (Président du Conseil Général de Seine Saint Denis) et Michel PAJON (Député Maire de Noisy le Grand), est venu inaugurer un panneau d’information sur le site de Maille Horizon, symbolisant la réalisation proche de ce projet.

Toutefois, ce spectacle s’est déroulé sans même en informer le moindre membre de l’ACTEP porteur du projet, ne fut-ce que le Maire de Bry sur Marne, partie prenante dans cette affaire, puisqu’il doit accueillir une partie du site sur son territoire. Vous comprendrez que ce manque d’élégance a créé quelques turbulences au sein de l’Association. D’ailleurs, le Député Maire de Saint Mandé, n’a pas manqué de condamner fermement cette initiative d’un autre âge le 12 septembre 2008, en rédigeant sur son blog un billet désapprobateur (voir : http: //www.patrickbeaudouin.com/article-2274623.html). En fait, la plupart des membres de l’ACTEP ont appris l’évènement le lendemain en découvrant la photo dans la presse (Le Parisien du 04 septembre 2008).

Depuis, plus rien, et pas le moindre coup de pioche ne vient justifier les belles promesses politiques. Ainsi, malgré ces gesticulations, le projet de Lycée-Collège international prend du retard. A cela, Le Vrai Journal de Noisy le Grand voit plusieurs raisons :

- Le terrain, d’une superficie de 6,4 ha, n’a été mis à disposition du projet par Epamarne pour l’euro symbolique, que depuis 2 ou 3 mois,

- Le Conseil Général du Val de Marne a décidé de ne pas participer au financement car, comme l’annonçait son Président Christian FAVIER, à Bry sur Marne le 30 septembre 2009, la priorité pour le 94 sera la restauration d’une vingtaine d’anciens Collèges du département. En conséquence, c’est la Région Ile de France qui doit assurer le complément du financement. Le coût est aujourd’hui évalué entre 70 et 80 millions d’euros, soit le plus cher Lycée de la région jamais financé.

- Les études ne sont pas commencées, et pourtant il faut savoir si le terrain n’est pas argileux [2].

- Le concours d’Architecte qui devrait être lancé en juin 2010, prendra entre 18 et 24 mois.

Pourtant, tout le monde s’accorde à dire que ce Lycée-Collège verra le jour, puisqu’il y a un large consensus autour de ce projet. En effet, l’enjeu dépasse largement la simple création d’un établissement d’enseignement, puisqu’il aura aussi pour vocation de redynamiser l’Est Parisien pour attirer des entreprises étrangères. Cet aspect économique des choses, était la motivation première du projet initié par l’ACTEP en 2002.

Si le calendrier initial énonçait une ouverture en 2009/2010, aujourd’hui les premiers élèves seraient attendus en 2014 ou 2015 !


 

[1]- Pour plus d’information, cliquer sur : Présentation du Lycée-Collège International de l’Est Parisien, a Noisy-le-Grand (93) et Bry-sur-Marne (94).

 

[2]-Lorsque nous consultons les cartes du BRGM, nous constatons que le secteur de Maille Horizon à Noisy le Grand est identifié en rouge (voir la carte : Argiles) sur la carte départementale comme une zone d’Aléa fort, particulièrement sensibles au phénomène de Retrait / Gonflement de l’argile. Ce retrait / Gonflement des sols argileux est bien connu des géotechniciens D’où l’intérêt de faire procéder, par un Bureau d’Etude spécialisé, à une reconnaissance des sols avant construction. Cette étude doit vérifier la nature et la formation géologique afin d’adapter au mieux le système de fondation de la construction envisagée.

En effet, les matériaux argileux présentent de très fortes amplitudes de gonflement lorsque leur teneur en eau augmente et, inversement, se rétractent en période de sécheresse .Des constructions résistent parfois mal à de tels mouvements de sol, ce qui se traduit par des désordres coûteux tels que la fissuration des façades et des soubassements.

 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Dizzy 25/01/2010 22:26



Cela semble dans la continuité, si l'on se réfère à votre article du 21/09/2009


http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-36360459.html


 


Malheureusement pour nous citoyens, les vraies informations objectives ont du mal à remonter à la surface médiatique ou même accessible (vu le flot de propagande en tous genre).


Merci pour cet éclairage qui incite à creuser le sujet.


Au moins ,chacun peut il tenter de se faire sa propre opinion.



Guy LECLANCHE, La Garenne, Bry-sur-Marne 24/01/2010 17:01



Il suffit de relire l’histoire de
Noisy le Grand, d’Adrien MENTIENNE, pour constater que le coteau de Maille Horizon, en dehors de la présence d’argiles, est aussi une Zone
Humide.


 


MENTIENNE relate le conflit à propos de la source du Bois des Aulnettes, entre les successeurs des Moines de Saint
Martin occupant le territoire de Noisy le Grand, et les Seigneurs de Bry sur Marne qui, finalement, s’est soldé par un arrêt du Parlement, le 03 septembre 1756, fixant la frontière entre les deux
Communes et permettant aux eaux collectées par des drains, de s’écouler vers Bry sur Marne, pour alimenter le Château et deux fontaines publiques.


 


MENTIENNE, cite également dans son ouvrage, les anciennes sources du Clos-Montfort.


 


Plus récemment, tous les habitants des quartiers des Bas Heurts et de la Garenne à Bry sur Marne se souviennent du
glissement de terrain de mars 1976, lors des travaux de terrassement du tunnel du RER A qui avaient enseveli les engins de TP et nécessité la pose de drains sur une largeur de 100 m environ. Ces
drains ont délivrés de l’eau claire pendant toute la période de sécheresse de l’été 1976


 


Enfin, s’il était encore nécessaire de démontrer la présence d’eau dans ce coteau, je montre deux photos qui
illustrent des vestiges de la captation des eaux de cette zone. Vestiges apparents et visibles lors de la réalisation des fouilles archéologiques au moment de la construction de l’Hôpital Privé
de Marne la Vallée, il y a quelques mois.


 


Donc, attention, lors de l’édification de constructions sur Maille Horizon,
Lycée International ou autre, aux désordres  que ceci peut engendrer pour les habitations construites en contrebas, sur Noisy le Grand et
Bry sur Marne, s’il y a détournement des cours des eaux souterraines.


 
 




 



francky 24/01/2010 09:19


Merci pour cet article, encore une fois trés interessant.

Une petite remarque, le lien vers le blog de Patrick beaudouin est erroné :
http://www.patrickbeaudouin.com/article-22746523.html (il manque un petit chiffre et du coup, ça marche pas ;-) )

Sur le fond, il est difficile dans ce genre de situation de déméler le vrai du faux ... le coté partisant du coté réellement problèmatique.
Oui, les élus UMP sont indignés de l'attitude des socialistes ... est-ce rééllement étonnant ?

Enfin, pour conclure, le vrai journal de Noisy Le grand, est une source d'informations passionnante pour qui s'interesse un tant soit peu à la vie de la collectivité. Nous lirons l'information dans
le noisy mag papier ... mais il manquera sans doute une partie de l'information


24/01/2010 09:43


Le lien semble réparé, merci !