Le métro futuriste de Noisy le Grand

Publié le par ADIHBH-V

L’HISTOIRE DU SK


DE NOISY-LE-GRAND :


MÉTRO FUTURISTE,


 MAIS ABANDONNÉ
______

Le métro futuriste de Noisy le Grand

À la fin des années 1980, le Syndicat des Transports Parisiens (devenu STIF dans les années 2000) lançait une étude pour la création d’un métro à Noisy-le-Grand (il existe un métro semblable à Roissy CDG et au Parc des Expositions de Villepinte). Le 4 juillet 1991, le STP donne son aval. Tout démarre en 1991, lorsque Christian Pellerin, le promoteur du quartier de la Défense (92) jette son dévolu sur le futur quartier d'affaires Maille-Horizon-Nord. Le chantier démarre quelques mois plus tard. Terminé en 1993, d’un coût total de 70 MF soit 10, 5 M€ dont 2,2 M€ à la charge de la Commune de Noisy-le-Grand.


Il s’agit d’un mini-métro automatique en circuit fermé, constitué de petites cabines de dix places, allant jusqu’à 20 km/h, parfois tractées par câble un peu à la manière d’un téléphérique sur roues, proposé par la Société Soulé de Bagnères-de-Bigorre (65) et son concepteur Yann de Kermadec-(SK).


La ligne de métro relie la gare de RER A de Noisy-le-Grand-Mont d’Est, située au niveau du centre commercial des Arcades, à un futur quartier d’affaires Maille-Horizon-Nord. La ligne de métro est constituée d’un tunnel de 560 mètres, avec une capacité prévue de 2300 passagers/heure/sens).
Mais patatras ! Le quartier d’affaires périclite suite à la faillite du promoteur Christian Pellerin. D’ailleurs ce quartier d’affaire est toujours en 2020 une énigme, puisque la commercialisation d’éventuels bureaux sur 60.000 m² est à ce jour un fiasco.


La RATP, exploitant de la ligne, va faire tourner les équipements à vide pendant six ans, mais cela a un prix. Faire tourner les cabines revient à 150.000 €/an à la RATP et à EPAMARNE. En 1999, on arrête les frais. Les cabines sont mises sur cales.


Jusqu’en 2006, les stations et les équipements sont conservés en parfait état. Mais dès 2007 la station, les équipements et les installations électriques sont régulièrement pillés.

 

Le métro futuriste de Noisy le Grand

Aujourd’hui, dans le cadre du réaménagement en cours de l’Esplanade de la Commune-de-Paris, Noisy-le-Grand tire de l’oubli la ligne de métro SK. À l’horizon 2023, elle deviendra un lieu branché du quartier du Mont d’Est. Dans la journée : Restaurants, Coworking, Sport et le soir : Bar troglodyte, Scène musicale, Street art et Galerie.


La ligne fantôme est en effet située sous la future place urbaine qui sera créée prochainement et qui accueillera de nouveaux commerces sur 5.000 m². L’idée de Brigitte MARSIGNY est de conserver et détourner l’esprit du « métro fantôme », en s’appuyant sur les volumes cathédrales du lieu. Laurent FORET, Directeur de l’Aménageur  SOCAREN explique qu’ils développeront une terrasse de restaurants au bout du tunnel, dans un espace paysager au milieu du bassin.


Visionner sur France 3 : Abandonné depuis 27 ans à Noisy-le-Grand, cette station de métro n’a jamais servi.


https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/insolite-a-la-decouverte-du-metro-abandonne-de-noisy-le-grand-en-seine-saint-denis_4125221.html


______

Référence bibliographique :
-    fr.wikipedia.org,
-    Le PARISIEN 93, 21 novembre 2017 – Sébastien THOMAS,
-    Noisy mag, Octobre 2020, n° 270.

 

Commenter cet article

Raoul Dubac 12/10/2020 12:46

Merci pour ces précisions, je ne savais pas qu'elle avait tourné à vide et qu'elle était restée intacte jusqu'en 2006. Donc il n'y a rien au bout du tunnel, c'était en attente d'être "percé" depuis le haut ?
"Ce quartier d’affaire est toujours en 2020 une énigme" reconversion en immeubles d'habitation sans doute, là il y a de la demande !