Conseils consultatifs de quartiers

Publié le


CONSEILS DE QUARTIERS
AUX BAS-HEURTS
- LA VARENNE 

______

 

Les premières réunions plénières des Conseils Consultatifs de quartier se dérouleront du 15 au 23 juin prochain.


L'agenda est le suivant :

-  Pour le Conseil Consultatif du Quartier Ouest (Bas Heurts) : le mercredi 17 juin à 19 heures, à l'Ecole du Clos des Aulnes (quartier du Mont d'Est, voie de la Courtine).

-  Pour le Conseil Consultatif du Quartier Nord (La Varenne) : le mardi 23 juin à 19 heures, à la Maison pour tous de La Varenne.


L'Ordre du jour est le suivant :

-  Présentation par les Adjoints au Maire délégués des quartiers des objectifs poursuivis par les Conseils Consultatifs de Quartier, ainsi que ses règles de fonctionnement,

-  Tour de table de présentation des membres des 1er et 2ème collèges des Conseils Consultatifs des Quartiers,

-  Présentation, par chacun des Conseillers, des projets et souhaits d'actions pour les Conseils de Quartiers.

-  Questions diverses.


Ces réunions sont publiques, et nous vous demandons de venir nombreux soutenir vos délégués de quartier.


Dès à présent, si les habitants du quartier historique des Bas Heurts - La Varenne envisagent des sujets de discussions lors de ces réunions, nous vous demandons de bien vouloir les transmettre préalablement aux délégués respectifs des quartiers, ou de les déposer dans la boite aux lettres de l'ADIHBH-V qui fera suivre.


Comme vous le savez, le 2ème collège est constitué par 5 membres désignés par le Maire de Noisy-le-Grand. L'ADIHBH-V avait posé officiellement sa candidature, mais à ce jour n'ayant pas encore reçu de convocation, il est vraisemblable que l'Edile a jugé que notre Association n'était pas représentative à ses yeux. Si un tel état de fait se confirmait, nous en reparlerons le moment venu.

______



Commenter cet article

Jean-remy 19/06/2009 07:43

Bonjour,
J’ai aimé particulièrement la dernière phrase de CC pounder la nécessité pour les démocraties d’être plus délibératives pour gagner en efficacité et en légitimité.  Elle sonne très juste et j’espère qu’elle laissera au maire et aux politiciens une certaine méditation, surtout pour le dernier mot, à voir les résultats derniérement.
 
Pour information on trouve ce document sur internet très facilement, accompagné d’un résumé pour ceux qui ne veulent pas l’acheter. Ce document est d'un coût très abordable : pour le cout et le résumé cliquez sur le lien :
 Voir le site http://www.ladocumentationfrancaise.fr/revues-collections/problemes-politiques-sociaux/index.shtml.
 
Monsieur Cassé, je pense qu’il ya très peu, voir une poignée de personnes, qui estime que vous n’êtes pas dans le vrai. Ce qui est dommage c’est que la poignée de personnes ne vous entendent pas !
 
 

Alain Cassé 17/06/2009 17:39

Merci CCPOUNDER de cette information précieuse. Nous allons très rapidement nous procurer cet ouvrage à La Documentation Française, et l'étudier. Je pense que le Maire de Noisy le Grand devrait en faire de même. Dans tous les cas, cela démontre encore une fois, que nous sommes dans le vrai.

ccpounder 17/06/2009 15:52

A propos de la "démocratie participative" et de la manière dont elle peut être conduite et évaluée : le numéro de Problèmes politiques et sociaux » (Documentation française) d’avril dernier a été consacré à la démocratie participative. Yves Sintomer, professeur de sociologie à l’université Paris-8 qui a coordonné les travaux de publication, souligne, qu’un mouvement de fond est engagé : « en ce début du 21ème siècle, la « participation » s’impose de plus en plus comme le terrain obligé de la politique et de l’action publique ». Il évoque notamment :
 
- l’idée que gestion publique serait plus efficace lorsqu’elle s’effectue au plus proche des usagers ;
- l’idée selon laquelle, pour faire face au degré de complexité de nos sociétés, il faut démocratiser les décisions techniques et intégrer les savoirs des usagers ;
- le constat d’une recherche grandissante de l’implication de citoyens non élus dans les processus de décision ;
- et la nécessité pour les démocraties d’être plus délibératives pour gagner en efficacité et en légitimité.