Paris Express : retards pour la ligne 15 sud !

Publié le par ADIHBH-V

DEUX ANS DE RETARD

POUR LA LIGNE 15 SUD

DU GRAND PARIS EXPRESS

Paris Express : retards pour la ligne 15 sud !

Contrairement aux annonces du Maire de Noisy-le-Grand en réunion publique, tous les Noiséens qui espéraient monter dans le supermétro à Noisy-Champs en 2020 vont devoir patienter.

En effet, si les travaux de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express ont déjà commencé à Issy-les-Moulineaux et à Champigny-sur-Marne, un retard de deux ans a été annoncé le 28 avril 2015 par Philippe Yvin, Président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP). Il explique que la mise en service de la ligne 15 du supermétro aura lieu en 2022 et non en 2020..

Il a justifié ces deux années de retard par la nécessité d’un peu plus de temps d’études, l’optimisation de la phase achat pour permettre aux entreprises de génie civil de répondre aux appels d’offres complexes dans les meilleures conditions, et l’allongement de la phase de travaux.

Des études plus complexes que prévues !

La SGP a dû réaliser des centaines de sondages et des carottages tout au long des 33 km de la future ligne 15 Sud, qui va de Pont-de-Sèvres à Noisy-le-Grand. Jusqu'à présent il n’existait que des données bibliographiques. Les natures des sols n’ont pas aidé, beaucoup de terre argileuse et des carrières. Les difficultés se sont multipliées et impliquent soit de revoir le positionnement des gares au niveau de la profondeur, comme à Saint-Maur par exemple (cette gare sera finalement positionnée à 52,6 m de profondeur, la plus profonde de la ligne 15 Sud), soit d’exproprier plus d’habitants que prévu.

Philippe Yvin ajoute qu’il faut compter 9 ans entre le démarrage et l’ouverture de la ligne . C’est un nouveau coup dur pour les Franciliens après l’annonce en octobre 2014 par la RATP  du report de la mise en service de l’extension de la ligne 14, qui doit être prolongée au-delà de la gare Saint-Lazare, à travers les gares Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy-Saint-Ouen RER et Mairie de Saint Ouen.Prévue initialement en 2017, l’inauguration de ce prolongement n’est dorénavant plus attendue avant mi 2019.

Et les difficultés ne sont sans doutes pas terminées, si nous écoutons l’ancien patron de la RATP, Pierre Mongin, qui a fait part avant son départ pour GDF SUEZ de ses inquiétudes quant à la partie des chantiers du Grand Paris Express, notamment sur la réalisation de la gare Pleyel à Saint-Denis, connectée à la station RER D Stade-de-France, et qui doit accueillir les lignes 14, 15 et 16/17.

Les interconnexions compliquent la tâche.

Certaines étaient prévues, d’autres se sont ajoutées, comme celle par exemple avec le RER E à Bry-Villiers-Champigny-sur-Marne.

Le manque de personnel à la SGP montré du doigt !

Le personnel de la SGP a tiré la sonnette d’alarme il a quelques semaines. Ils estiment de ne pas être en capacité de bien répondre à leur mission, faute d’effectifs suffisants. Une inquiétude reprise par Jean Paul Huchon, Président PS de la Région Ile-de-France, ou encore par les élus Christian Favier, Président PCF du Conseil départemental du Val-de-Marne et Jean Paul Martin, Maire UMP de Nogent-sur-Marne. Selon certains salariés de la SGP, 30% du retard peut être imputé au manque de personnel !

Et le financement ?

C’est la surprise du chef pour demain, mais nous connaissons déjà la chanson. Nous avons l’expérience avec l’EPR de Flamanville et le Philharmonique de Paris. Qui dit retard de la mise en service, dit surcoût. Il faut donc s’attendre raisonnablement à l’application du facteur « Pi » bien connu dans les grands travaux. Soit un coefficient multiplicateur du coût final par 3,14. Déjà Philippe Yvin annonce une rallonge de 400 millions d’euros, pour les interconnexions. Mais chut…c’est une surprise pour 2030, personne n’en parle !
Afin de financer le Grand Paris Express, la Société du Grand Paris a signé un protocole de coopération avec la Caisse des dépôts qui va lui permettre d’emprunter 4 milliards d’euros sur fonds d’épargne. Cette enveloppe sera déclinée en contrats de prêts qui seront signés en fonction de l’avancement des travaux et des besoins de financement de la SGP.

______

Contributions bibliographiques :
-    http://www.vmtv.fr
-    http://www.metronews.fr

-    http://www.leparisien.fr

-    http://www.20minutes.fr
 

Commenter cet article

v.elle 20/05/2015 16:47

Vous dites un pudding, moi un gloubi boulga.....

Et si on se réjouissait bientôt ? Y a t'il une fête des cerises de prévue ?

ADIHBH-V 19/05/2015 09:59

Lu dans le CANARD ENCHAINE du 13 mai : « Indigestion législative pour le Grand Paris ».

Ce n’est plus un mille feuille, c’est un pudding !!!...Les députés ont votés la création d’un Haut Conseil des Territoires. Adoptée dans une belle unanimité Droite-Gauche, cette disposition devrait offrir un fauteuil doré à 52 heureux élus (Députés, Sénateurs, Maires, Présidents de Région et de Département).

Les 130 Communes concernées seront ainsi censées coexister avec 19 Etablissements Publics Territoriaux. Lesquels devront également s’entendre avec les quatre Conseils Départementaux subsistants, les 348 élus du Conseil Métropole et les 209 Conseillers Régionaux d’Ile-de-France. Sans oublier les fonctionnaires de la Société du grand Paris contrôlée par l’Etat. Au total, près de 5.000 élus auront leur mot à dire. Nous ne parlons même pas des nombreux collaborateurs qui alimenterons en petits-fours !!!....

Les salaires de tout ce beau monde varieront entre 3.800 et 5.500 € mensuel. A ajouter à leurs autres indemnités d’élus, dans la limite du plafond de 10.500 €.

La fête continue, faites de la politique, vous vivrez bien. Pour obtenir de tels salaires dans le privé, il faudra déjà aligner quelques compétences, avoir de sérieuses responsabilités et rendre des comptes au patron.

Quel désastre….

Forge d'AURIN 17/05/2015 15:26

Oui, un coup dur pour les Noiséens.
En effet la ligne 15 Sud est stratégique pour le développement du Sud de l'Ile-de-France. Longue de 33 Km, elle desservira 22 Communes et plus d'un million d'habitants.
Cette ligne du Grand Paris Express devrait assurer 300.000 voyages quotidiens dès sa mise en service.
Pendant ce temps Noisy-le-Grand construit pour passer à 85.000 habitants, et les Noiséens sont en galère tous les jour pour se rendre au travail.
En fait, nous mettons la charrue avant les bœufs!

Nimbus 16/05/2015 08:59

Merci pour ces informations !