Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

32 articles avec zac des bas heurts

Pour la rentrée, rappel sur les combats à venir et les actions de cette année

Publié le par ADIHBH-V

Pour la rentrée, rappel sur les combats à venir et les actions de cette année

Afin de repartir du bon pied, après ces vacances que l'on vous souhaite avoir été régénérantes, tout comme nous l'avions fait en ce début d'année civile (cliquer ici), il est bon de faire le point sur ce qui a été fait et ce qui va suivre de façon rapprochée (Méga-blanchisserie, ZAC des Bas-Heurts...).

Bonne lecture à tous !

Tout d'abord, les sujets en cours sur le quartier :

- Le projet d'installation d'une Méga-blanchisserie à la frontière de Noisy-le-Grand et de Bry-sur-Marne.

Vous pouvez relire nos articles du 16 avril,  du 26 mai et du 17 juin 2019. Malgré le dernier courrier de la direction (cf dernier commentaire), nous restons vigilants de même que l'association de parents d'élèves du groupe scolaire de La Varenne voisine.

- L'aménagement (enfin) de la ZAC des Bas-Heurts fait aussi, par essence, l'objet de toute notre attention

Voir nos articles du 24 mars, du 31 mars et du 27 avril 2019. Depuis, des commissions d'attribution des différents lots se sont réunis suite à l'ouverture des marchés publics afin de déterminer quel opérateur sera habilité à construire sur chaque lot, en fonction du cahier des charges établi par la mairie pour l'aménagement de la ZAC des Bas-Heurts.

Ensuite, les sujets plus généraux qui nous concernent tous :

- Les projets qui changent Noisy :

- Les travaux et retards des lignes de métro du Grand Paris; Lire notre article du 13 juin 2019, entre autres

- Entre deux articles, il nous faut aussi gérer des attaques "absurdes" ..... voir nos articles du 5 mai et du 9 mai 2019

ATTENTION DANGER (suite) ! Pour les 3 quartiers de La Varenne, des Bas-Heurts (Noisy le Grand) et de La Garenne (Bry sur Marne)

Publié le par ADIHBH-V

PLUS QUE DEUX JOURS !

POUR RÉPONDRE

ET ARGUMENTER

SUR LE PROJET

DE MÉGA-BLANCHISSERIE

 

Il ne reste plus que deux jours pour réclamer une réelle concertation avec toutes les parties concernées par ce projet

De nombreux points posent problème et soulèvent des interrogations :

Défaut de publicité :
Quel a été le niveau d’information portée à la connaissance du public pour la réalisation d’un tel projet impactant forcément la vie de tout le secteur environnant ?
En tous les cas il semble avoir été largement insuffisant pour un tel établissement. Nos amis bryards, pourtant riverains n’étaient pas au courant !

Selon nos sources, hormis, les trois ou quatre affiches apposées sur les locaux de l’ancienne usine EIFFAGE, la diffusion sur le blog d’information 94.citoyens.com (très au fait des actualités de Val de Marne.) et d’un entrefilet de quelques lignes dans le journal de « La Vie à Bry », rien ne semble avoir été fait pour assurer une information à la hauteur du projet.

ATTENTION DANGER  (suite) ! Pour les 3 quartiers de La Varenne, des Bas-Heurts (Noisy le Grand) et de La Garenne (Bry sur Marne)

Nuisances sonores :
- Cette Méga-Blanchisserie va traiter le linge de 15 hôpitaux et de maisons de retraites.
Lesquels exactement ? Ce n’est pas mentionné.

Cela va générer de 20 à 30 tonnes de linge par jour.
Soit une activité de 6 jours sur 7, potentiellement 24h sur 24 (c’est écrit noir sur blanc au chapitre 4.1 de l’annexe 1 de l’enquête mise à disposition du public), avec des camions de 3h du matin au soir tard dans la nuit.
Soit 20 camion par jour en semaine et 8 le samedi !
Quel itinéraire prendront ils, selon leur point d’origine ?
  Sauf erreur de notre part, cela n’est pas mentionné
L’impact sonore et sur la qualité de l’air dû à ce trafic environnant est évident !

Nuisances sur la qualité de l’air :
- 3 tonnes de vapeur par heure…. !
- Le désenfumage et l’évacuation des vapeurs devraient tenir compte de la configuration des terrains vers l’EST en coteau,  les vents dominants venant de l’OUEST, cela peut impacter jusqu’au centre ville de Noisy-le-Grand. D’autant qu’il doit bien exister des systèmes de récupération et de condensation des vapeurs pour les réexpédier, débarrassées de toute impureté, dans le réseau des eaux usées.
- Dans la pièce jointe N°29 il est indiqué :
« Le désenfumage est en cours d’étude »…….
Ça fait un peu amateur ou désinvolte pour un tel projet !
- 1 blanchisserie industrielle, ELIS, située 102 avenue G. Clémenceau, à l'angle de la rue Léon Menu est déjà sur le secteur. 2 blanchisseries sur le même secteur, cela fait beaucoup !
- au point 5.d de la Déclaration initiale d’une installation classée relevant du régime de déclaration, au niveau des rejets dans l’atmosphère, il noté :
« Essentiellement non dangereux : fibres textiles, films plastiques et cartons ».
Les grosses particules seront filtrées par un système de treillis, nos poumons n’ont pas, pour autant, vocation à filtrer les nanos particules de quelque matière que ce soit !
L’air parisien est déjà suffisamment pollué comme cela
Il faut exiger une surveillance fréquente des rejets atmosphériques.
Actuellement, il n’est prévu qu’un contrôle tous les 3 ans !
De plus, ces contrôles devraient être effectués, de façon aléatoire et non programmées, par un organisme indépendant, avec un compte rendu au voisinage.

Risques liés au stockage :
Toujours dans le document Annexe 1 au point 4.3 , pour le stockage des comburants de catégorie 1, 2 ou 3, il est noté :
« La télé-déclaration sera réalisé ultérieurement  et sera transmise dès que possible »
Il est prévu 2,3 tonnes de comburants et ils ne communiquent même pas aux autorités administratives, donc au public, le mode de stockage ?

Risques liés à l’usage :
Dans la pièce jointe N°29, il est noté usage de produits corrosif, irritants et/ou dangereux pour l’environnement……

Si ce projet devait voir le jour……, il faut imposer un contrôle mensuel de façon aléatoire et non programmées, par un organisme indépendant, avec un compte rendu au voisinage, pour éviter toute dérive de fonctionnement.

Les dossiers peuvent être présentés, de façon cartésiennes, mais il ne suffit pas de cocher toutes les cases administratives en disant que tout est prévu. La réalité sur le terrain est souvent toute autre.

D’ou la nécessité de contrôles réellement contraignants, à priori et à postériori.
Il s’agit ni plus ni moins que de la santé des habitants des communes concernées par l’impact environnemental et le principe de précaution devrait prévaloir dans telle zone urbanisée !

Ce secteur, proche du RER de Bry sur marne, est en pleine mutation avec beaucoup de nouvelles constructions à Bry sur marne: maisons et petits immeubles - rue Léon Menu, Allées J. Roblin, P. Berthet.
N’oublions pas non plus qu’à la lisière de cette zone d’implantation envisagée, (donc vers l’Est) est prévue (sur la commune de Noisy-le-Grand) l’aménagement de la  ZAC des Bas Heurts de 900 logements et qu’il n’aura échappé à personne que les vents dominants vont de Bry à Noisy (OUEST ou OUEST/NORD- OUEST).

Sans omettre non plus qu’à proximité du site se situent 2 groupes scolaires (La Varenne et Samuel WALLIS), 2 collèges (François MITTERAND  et le collège international) et 2 lycées (Evariste GALLOIS et le Lycée international).
Certes sur la commune de Noisy-le Grand, mais en périmètre limitrophe et les frontières administratives n’arrêtent pas les les pollutions……
Une étude récente a par ailleurs révélé qu'en région parisienne les enfants étaient beaucoup trop exposés à la pollution de l'air, car plus sensibles que les adultes !

Notre association a toujours, dans son combat sur Les Bas Heurts à Noisy-le-Grand, défendu les bryards avec notre revendication d’une "Zone de Courtoisie", afin d'éviter qu'ils aient un mur de 22 m en face de chez eux. Il serait "peu courtois" en retour que la ville de Bry-sur-Marne fasse subir à ses concitoyens, ainsi qu’à nous même une telle nuisance avec  cette blanchisserie.

Il faut, à minima, avoir une réunion publique et une nouvelle réelle concertation avec tous les acteurs (Municipalités et dirigeants de la société GCS) et les citoyens concernés par l’impact du projet (noiséens et bryards).

_______________________

Retrouvez nous sur Facebook

ATTENTION DANGER ! Pour les 3 quartiers de La Varenne, des Bas-Heurts (Noisy le Grand) et de La Garenne (Bry sur Marne)

Publié le par ADIHBH-V

_____________________________________________________________________

PROJET D’IMPLANTATION

D’UNE

MÉGA-BLANCHISSERIE

INDUSTRIELLE !

ATTENTION DANGER ! Pour les 3 quartiers de La Varenne, des Bas-Heurts (Noisy le Grand) et de La Garenne (Bry sur Marne)

Un « Avis de consultation du Public » relatif à l'implantation de la Société GCS Blanchisserie de l'Est Francilien (dans les locaux des anciens Etablissement EIFFAGE), Avenue Georges CLÉMENCEAU à Bry-sur-Marne (proche de la rue des Aulnettes et de l’avenue BROSSOLETTE à Noisy-le-Grand), est actuellement affiché sur le site et dans les environs.

En plus de celle déjà existante sur le secteur !

Il s'agit d'un gros « Établissement Classé » qui va traiter le linge de 15 Hôpitaux Parisiens.  
Un truc énorme en terme de trafic routier du matin de bonne heure au soir tard dans la nuit !

Se posent aussi les questions du stockage des produits de nettoyage, des rejets, des ventilateurs, du bruit, de la qualité de l'air et des nuisances en général sur l'environnement proche des quartiers des Bas-Heurts, de La Varenne à Noisy-le-Grand et de La Garenne à Bry-sur-Marne.

Nous demandons et vous incitons à demander aussi de votre côté, la tenue d’une réunion publique avec la municipalité de Bry sur Marne et la société SGS Blanchisserie de l’Est Francilien, afin d’avoir des précisions autres que des données techniques incompréhensibles pour le citoyen !


Le dossier est à consulter en Mairie de Bry sur Marne :
Jusqu'au jeudi 25 avril 2019 inclus (08h30 à 12h - 13h30 à 17h30).

Pour le consulter en ligne, cliquez ici

 

Il est urgent d'aller le consulter pour que vous puissiez noter vos observations !

Le projet sur les Bas Heurts à prouvé notre attachement à une gestion harmonieuse entre ces trois quartiers: Zones de construction urbanistique dites "de courtoisie", réflexion commune sur la gestion des flux de circulation etc...  Afin d'assurer une qualité de vie pour tous les habitants. Notre sort commun est lié car les nuisances ne connaissent pas les frontières administratives !

N'hésitez pas à partager cette information à vos connaissances

_______________________

Retrouvez nous sur Facebook

Aménagement de la ZAC des Bas-Heurts (2ème partie)

Publié le par ADIHBH-V

_____________________________________________________________________

OPÉRATION D’AMÉNAGEMENT

DE LA  ZAC DES BAS-HEURTS

À NOISY-LE-GRAND

Partie 2

___

Aménagement de la ZAC des Bas-Heurts (2ème partie)

La ZAC des Bas-Heurts s’inscrit dans la continuité de l’aménagement de la ZAC Maille Horizon-Nord. L’aménagement de la ZAC des Bas-Heurts est prévu pour se faire sur les ténements fonciers maîtrisés ou maîtrisable par voie amiable par la puissance publique, en tenant compte de la préservation sur le périmètre de l’opération, du tissu pavillonnaire existant où résident encore des habitants.


L’aménagement de la ZAC des Bas-Heurts représente ainsi aujourd’hui une opportunité de raccorder ce quartier à la ZAC voisine de Maille Horizon -Nord, ce qui était déjà l’initiative de l’ADIHBH-V lors de la présentation d’un premier contre-projet réalisé en 2007 par des Etudiants Architectes de l’ENSAPLV (Contre-projet alternatif répugné à l’époque par Michel PAJON, Serge EPINARD, Emmanuel CONSTANT et consort qui n’avaient même pas daigné assister à la conférence organisée par notre Association pour présenter ce contre-projet aux Noiséens, sans s’excuser).  Ceci, afin d’améliorer l’environnement général des habitants amenés à rester sur place et de favoriser la construction de nouveau logements et d’équipements publics à proximité d’un pôle tertiaire et d’infrastructures de transport en commun structurantes du Grand Paris.


La démarche de ce nouveau projet urbain élaborée après de nombreuses réunions de concertation avec l’ADIHBH-V et notre Cabinet d’Architecture ASPHALT, est donc finalement à la fois un programme de logements à densité acceptable sur le quartier et celle d’une amélioration du fonctionnement du secteur Ouest de la ville de Noisy-le-Grand.


Pour la petite histoire, rappel historique !


Ce nouveau projet des Bas-Heurts fait suite à la défunte ZAC du Clos aux Biches de Michel PAJON, qui prévoyait la construction d’un quartier d’habitation dense de 1500 logements, voire même de 1800 en y regardant de plus près. Projet envisagé sur un périmètre d’opération entièrement maîtrisé par la puissance publique, après acquisition préalable du foncier soit par voie amiable, soit en envisageant le recours à l’expropriation.


Enfin rappelons que s’appuyant sur des insuffisances de l’Etude d’Impact élaborée sous la responsabilité de l’Adjoint au Maire à l’Urbanisme Serge EPINARD, le Tribunal Administratif de Cergy Pontoise a annulé cette ZAC en 2008. Décision confirmée par la Cour d’Appel de Versailles en 2010. Une nouvelle Etude d’Impact préalable à la création d’une nouvelle ZAC, cette fois-ci la ZAC des Bas-Heurts, a été établie en 2015 et pour laquelle l’Autorité Environnementale a émis un avis le 13 octobre 2015.


Pour être complet, l’annulation en juin 2015 des élections municipales des 23 et 30 mars 2014 a conduit à un renouvellement du Conseil municipal en septembre 2015 suite à une nouvelle élection partielle qui a eu pour effet de dégager le Socialiste Michel PAJON après 20 ans de souveraineté sur la ville, et de saluer l’arrivée d’un nouveau Maire LR, en la personne de Brigitte MARSIGNY.


Cette nouvelle équipe municipale a souhaité, avec l’ADIHBH-V, réorienter ce projet d’aménagement pour le rendre plus humain, avec 900 logements maximum.


C’est ce résultat qui est présenté dans nos derniers billets.


Dossier d’Étude d’Impact.

Aménagement de la ZAC des Bas-Heurts (2ème partie)

Cliquer ici :

Délibération n°18 – Approbation du dossier de réalisation de la ZAC des Bas-Heurts à Noisy-le-Grand par le Conseil de Territoire.


Cliquer ici :

_______________________


Lien Facebook

 

L'opération d'aménagement de la ZAC des Bas-Heurts adoptée par le Conseil du Territoire (T9)

Publié le par ADIHBH-V

_____________________________________________________________________

OPERATION  

D’AMÉNAGEMENT

DE LA

ZAC DES BAS-HEURTS

À NOISY-LE-GRAND

Partie 1
______

L'opération d'aménagement de la ZAC des Bas-Heurts adoptée par le Conseil du Territoire (T9)

L’opération d’aménagement de la ZAC des Bas-Heurts à Noisy-le-Grand fut définitivement adoptée lors de la séance du Conseil de Territoire (T9) le 21 février 2019.
Le programme de construction global est de 58.700 m² de surface de plancher (SDP) répartis comme suit :
-    57.000 m² SDP de logements, soit 900 logements maximum, dont 1 résidence pour personnes âgées,
-    700 m² SDP d’équipements publics, consacrés à la construction d’une Maison pour Tous (MTP),
-    1.000 m² SDP d’activités, de commerces et/ou de services

Ce programme proposera une offre diversifiée de logements du T1 au T5 répartie dans le quartier et les différents lots afin de favoriser la mixité sociale et générationnelle, soit :
-    75% de logements en accession libre,
-    25% de logements sociaux.
Le programme de construction se développe sur 7 îlots (M1 à M7) représentant une surface opérationnelle de l’ordre de 6,5 hectares. À noter que le terrain d’assiette des îlots est susceptible d’évoluer au gré des acquisitions amiables susceptibles de se faire tout au long de la vie du projet.

 


L’instauration d’une « zone de courtoisie » le long de la rue des Aulnettes et de la rue Pierre Brossolette permettra d’intégrer harmonieusement la ZAC aux voisinages immédiats en garantissant la progressivité des hauteurs pour les constructions en contact des tissus pavillonnaires existants sur le quartier de LA GARENNE à Bry-sur-Marne et de LA VARENNE à Noisy-le-Grand.


Par ailleurs, la création d’une conciergerie, à l’échelle du quartier, permettrait de dispenser les services traditionnels du concierge, additionnés à d’autres répondant aux nouveaux usages : gestion et location des RdC, organisation de session de jardinage, gestion d’espaces partagés (coworking, jardins partagés…), offres de service adaptés (dépôts de colis, dépôts de paniers de légumes…).


Le premier lot M1 a été lancé depuis quelques semaines lors d’un « Appel d’Offre » auprès de groupements Promoteurs-Architectes. Le premier Jury va se dérouler le mercredi 27 mars afin de sélectionner 3 ou 4 groupements qui ultérieurement participeront au Concours d’Architecture. Le second lot M4 sera lancé dans quelques semaines lorsque l’assiette foncière sera définitivement matérialisée sur le secteur.

Dossier de réalisation de la ZAC des Bas-Heurts approuvé :

Cliquer ici

Bilan de la mise à disposition de l’Etude d’Impact et du projet de Dossier de réalisation de la ZAC des Bas-Heurts :

Cliquer ici
 

_______________________


Lien Facebook

 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>