Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

279 articles avec lettre de l'adihbh-v

La propreté à Noisy le Grand ?

Publié le par ADIHBH-V

NOISY - LE - GRAND

 AGIT POUR LA PROPRETÉ
_____

Soucieuse de consulter les noiséens sur la propreté de Noisy-le-Grand, la Ville a mis en ligne en septembre et octobre 2017 un questionnaire auquel plus de 700 noiséens auraient  répondu. Sauf erreur, il semblerait que les résultats de cette étude n’ont pas été divulgués au public. Faut-il en conclure que 85% des Noiséens n’étaient pas satisfaits ?

Conjointement, Brigitte MARSIGNY a lancé à l’automne dernier une grande campagne de sensibilisation à la propreté (affichage, actions du Conseil des Sages avec le Conseil municipal des enfants, …..)

En s’appuyant sur les observations des habitants, la Ville a construit un plan d’action ciblé, avec une réorganisation de ses équipes dédiées à la propreté, un découpage de la Commune en deux secteurs d’intervention pour plus d’efficacité, et l’achat de corbeilles de rue et de matériel supplémentaire pour le nettoyage.

Consulter : La propreté en actions, NOISY mag n°244
Cliquer ici

Autant de mesures qui ne seront efficaces qu’avec l’implication de tous…

Mais ce n’est pas tout…, par exemple :

L’affichage sauvage,

Une vraie plaie cette affaire. De novembre 2017 à Janvier 2018 « l’Ile aux Pirates » a maculé tout le quartier de La Varenne, tant sur les poteaux de signalisation que sur certains édifices. Après maintes et maintes protestations, enfin, le propriétaire a été verbalisé par la Police municipale début janvier 2018 et a été convoqué au Tribunal de Police. Aujourd’hui, c’est le « Cirque Zavatta » qui prend le relais de ce même affichage sauvage.

 

La propreté à Noisy le Grand ?
La propreté à Noisy le Grand ?La propreté à Noisy le Grand ?

Les chantiers de BTP,

Tout Noisy-le-Grand est en chantier pour les 10 à 15 prochaines années. Se pose donc ici les modalités de mise en œuvre de la coordination de chaque chantier (loi n°93-1418 du 31 décembre 1993) qui précise les obligations du Maître d’ouvrage, du Maître d’œuvre, du Coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé (CSPS) et des Entreprises en ce qui concerne, entre autre, la propreté. Le Coordonnateur SPS, nommé par le Maître d’Ouvrage rédige un Plan Général de Coordination (PGC) qui est diffusé au moment de l’appel d’offre. Le PGC fait partie du Dossier de Consultation des Entreprises (DCE).

Le contenu de la mission du Coordonnateur SPS est précisé dans l’Article L.4121-2 du Code du Travail. Il a tout pouvoir sur un chantier de l’arrêter à tout moment pour risque de danger, de travail illicite,……

En ce qui concerne la propreté des voies d’accès au chantier, le PGC doit prévoir un poste de lavage des roues de camions à la sortie du chantier, notamment lors des phases de gros œuvres, d’approvisionnement et d’évacuation des déchets. Voir ci-dessous un extrait d’un PGC appliqué sur un chantier à Saint-Mandé (94), en 2017.


Extrait du PGC


Armé de ces informations, nous avons voulu vérifier la propreté aux abords du chantier de la Gare de Noisy-Champs (ligne 15 Sud), en construction. Tout est dans les normes : présence d’un « Homme trafic » à l’entrée du chantier pour la sécurité, postes de lavage, nettoyage des rues à l’aide d’une balayeuse de voirie,…Mais à la décharge de Noisy-le-Grand, c’est un chantier à très gros budget !              

 

La propreté à Noisy le Grand ?La propreté à Noisy le Grand ?

Plus près de nous, sur le quartier des Bas-Heurts, nous avions constaté de nombreuses lacunes de nettoyage sur les rues des Bas-Heurts et Daniel Perdrigé lors du gros œuvre lorsque le Groupe scolaire Samuel Wallis (Maille-Horizon –Nord) sortait de terre. Aussi, nous avons consulté plusieurs riverains (1) qui ont vécu un véritable enfer. Pendant plusieurs mois, les rues étaient recouvertes d’une épaisse couche de boue liquide (car il pleuvait beaucoup). Ce marécage a subsisté pendant l’arrêt du chantier au moment des fêtes de fin d’année. Certaines familles n’ont même pas pu accueillir leurs invités. Une autre a encore une épaisse couche de boue qui a coulé au fond de sa piscine.

Aussi, en terme de propreté puisque c’est de cela dont il s’agit, posons nous les bonnes questions. Le poste de lavage des roues de camions était-il en place ou pas à la sortie du chantier ? Etait-il imposé dans le PGC ? Pourquoi le nettoyage journalier des rues  n’était-il pas effectué en fin de journée ou de semaine? Pourquoi le Coordonnateur SPS n’est-il pas intervenu pour remédier à ce dysfonctionnement?

Mais le Coordonnateur SPS n’est pas un Policier, alors qui sanctionne pour des défaillances aux abords des chantiers ? La Police municipale ?

Demain, avec ce nouveau plan d’action propreté 2018 de la Ville, a-t-on l’assurance que les rues de Noisy-le-Grand aux voisinages des chantiers BTP seront plus propres ? Peut être, mais il faudra y regarder de plus prêt avec une Maîtrise d’Ouvrage qui devra resserrer les boulons sur ses nombreux chantiers. Aujourd’hui, nous manquons d’informations  sur ce sujet (2).

 

La propreté à Noisy le Grand ?

Et encore nous pourrions parler des dépôts sauvages, des poubelles, des épaves automobiles,…

Les « dépôts sauvages », une maladie incurable car la Municipalité ne pourra  jamais mettre une caméra de vidéo-surveillance et un policier à chaque coin de rue ! Mais aussi des « poubelles » de certains garages qui restent en place sur la voie publique pendant la semaine ou le week-end, sans jamais être retirées. Et encore les « véhicules épaves » des garages qui encombrent les espaces publics ou privés depuis des années.

Pour conclure, rappelons l’Article 1 du règlement du PLU 2017 qui mentionne que les occupations et utilisations du sol sont interdites pour : les dépôts à ciel ouvert de ferrailles, de matériaux, de déchets ainsi que des véhicules épaves.

Comme le dit l’Adjoint au Maire, Délégué à la Sécurité et à la Tranquillité Publique ; les incivilités, ça peut coûter cher. Alors verbalisons les contrevenants.


_____


(1)    – Il faut aussi le dire. Un riverain de la rue des Bas-Heurts exprime toute sa gratitude au Directeur de la SOCAREN (Maître d’Ouvrage) ainsi qu’au Chef de Chantier du Groupe scolaire Samuel Wallis pour toutes les attentions qu’ils ont pu apporter aux riverains de la rue des Bas-Heurts en étant toujours à l’écoute et répondant promptement à toutes les sollicitations, afin de minimiser les désagréments permanents du chantier.
Reste maintenant à nettoyer la fameuse piscine et à payer les M3 d’eau. Par ailleurs, les plus intrépides sollicitent le Président de l’ADIHBH-V afin qu’il signale à Madame le Maire qu’il serait de bon goût de diminuer la « taxe foncière » pour cette année !

(2)    – L’ADIHBH-V a sollicité les Cabinets BTP Consultants et BEDOC chargés de la Coordination SPS sur Maille Horizon afin de récupérer les Plans Généraux de Coordination, dans le but de s’informer. Nous ferons de même auprès des Entreprises principales afin de connaître les Plans d’Installation de Chantier (PIC), car les sorties de chantiers débouchent sur le boulevard du Mont d’Est, une voirie très fréquentée par des véhicules et des Elèves du Collège François MITTERRAND et du Collège International.

______

Retrouvez-nous sur Facebook

 

Nouvelle phase de concertation pour les Bas Heurts

Publié le par ADIHBH-V

NOUVELLE ET DERNIÈRE

PHASE DE CONCERTATION

 SUR LES BAS-HEURTS
______

Nouvelle phase de concertation pour les Bas Heurts

Suite à la création de la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) des Bas-Heurts en octobre 2017, les habitants du quartier sont invités à une nouvelle phase de concertation.
Deux ateliers de travail sur « les prescriptions architecturales, urbaines, paysagères et environnementales », ainsi que les « Fiches de prescriptions d’Ilots »  pour le quartier des Bas-Heurts sont organisés à l’hôtel de ville de Noisy-le-Grand:
•    Le mercredi 11 avril à 19h, atelier n°1
•    Le mercredi 16 mai à 19h, atelier n°2
Le fruit de ces ateliers de travail sera présenté lors d’une réunion de restitution qui aura lieu le mercredi 13 juin à 20h, à l’Espace Michel-Simon.

Courrier du Président de l’Établissement Public Territorial GRAND PARIS GRAND EST et de Brigitte MARSIGNY


Cliquer ici


Plus précisément…


Nous avons contacté le Directeur de la SOCAREN (aménageur de la ZAC) afin d’obtenir plus de précisions sur ces deux ateliers de concertation.
En fait, Laurent FORET est très attaché à associer étroitement les habitants sur les points suivants, qui seront discutés lors de ses réunions, à savoir :
-    La qualité architecturale des constructions :
o    Les façades : Matériaux, couleurs, mitoyenneté, balcons, toitures, les accès aux îlots, poubelles, stationnement,….
-    Les prescriptions paysagères :
o    Les clôtures en limite d’espaces publics, les clôtures en limite d’espace privatif, le mobilier urbain, la gestion de l’eau pluviale, …..
-    Et autres éléments……

______

Retrouvez-nous sur Facebook

 

Un nouveau groupe scolaire à Noisy le Grand

Publié le par ADIHBH-V

CONSTRUCTION


D’UN GROUPE SCOLAIRE


RUE NAVIER
______

r2K Architectes
r2K Architectes

r2K Architectes

Préambule

La ville de Noisy-le-Grand s’est engagée dans une volonté d’assurer aux noiséens des équipements éducatifs performants. La forte demande sociale dans le secteur Nord de la Commune en matière de logements conduit à une augmentation croissante des besoins en équipements municipaux. À ce titre, la ZAC Île-de-la-Marne, futur Eco-Quartier, doit accueillir de nouveaux logements et équipements urbains liés à l’évolution des effectifs du secteur.

Afin de poursuivre la volonté municipale de valoriser l’éducation, un nouveau projet d’Equipement de qualité est donc envisagé avec la construction du Groupe scolaire rue René NAVIER. La livraison de ce Groupe scolaire est prévue en deux phases et doit accueillir, dès la rentrée 2019, une partie des effectifs scolaires. La livraison finale est prévue en février 2020 pour l’ensemble des locaux et espaces extérieurs.

Les éléments du programme

 

r2K Architectes

r2K Architectes

•    Un Groupe scolaire totalisant 18 classes, soit environ 462 élèves,
o    Une section maternelle de 6 classes, soit environ 162 élèves (27 élèves/classe),
o    Une école élémentaire de 12 classes, soit environ 300 élèves (25 élèves/classe),
o    Deux classes mixtes, permettant l’accueil de classes élémentaires ou maternelles selon les besoins des écoles à chaque rentrée scolaire. Soit 54 élèves,
o    Des locaux communs pour chaque section comprenant principalement : locaux pour le personnel enseignant et pour le personnel d’entretien, etc…

•    Locaux communs aux sections maternelles et élémentaires :
o    Hall d’accueil,
o    Des locaux de restauration qui seront utilisés par les élèves, ainsi que par les enfants du Centre de loisirs, maternelle et élémentaire, prévus dans l’opération,
o    Une salle polyvalente
o    …….

•    Locaux à destination du Réseau d’Aide Spécialisé aux Enfants en Difficultés (RASED),
•    Un Centre de loisirs : Maternelle et Elémentaire,
•    Une salle polyvalente à destination des élèves de l’école, des éducateurs sportifs et des associations municipales,
•    Un parvis, des préaux et cours de récréation associés à chacune des sections

Lauréat du concours : r2K Architectes

 

r2K Architectes

r2K Architectes

La ville de Noisy-le-grand choisit la proposition de r2k architectes pour le Groupe scolaire René Navier. Une école bas carbone et BEPOS construite en bois. Lieu ouvert propice à la création de petites unités, ou l'enfant s'autonomise avec des espaces à investir, renforçant sa spontanéité naturelle. L'idée est de désenclaver le savoir de l'unité stricte de la salle de classe, donner des lieux informels à vivre et stimulants. Une école qui s'inspire des modèles nordiques, appuyés sur les recherches récentes sur le fonctionnement du cerveau en apprentissage. Un mot du site exceptionnel, 10m de pente au Nord, ouvert sur la Marne et le quai de la Rive Charmante qui porte bien son nom. L'école en terrasses suit la pente naturelle tout en douceur et vient s'inscrire dans un tissu de maisons et de jardins calmes et verdoyants...Un an d'étude qui débute.


______

Retrouvez-nous sur Facebook

Réaction noiséenne face au report du Métro Express 16 Est

Publié le par ADIHBH-V

REPORT

DU METRO EXPRESS 16 EST

 ENTRE CLICHY-MONTFERMEIL

 ET NOISY-CHAMPS.
______

 

Réaction noiséenne face au report du Métro Express 16 Est

C’est avec stupeur que les noiséens ont appris le 22 février écoulé le report du tronçon de la ligne 16 Est du métro du Grand Paris Express, reliant Clichy-Montfermeil à la gare de Noisy-Champs pour 2030, soit un retard de 6 ans. Les sites  Olympiques pour deux semaines de festivités seront desservis, les citoyens qui tous les jours de l’année se déplacent pour aller travailler attendront 6 ans, et peut être plus !

Cette gare de Noisy-Champs qui devait être un pôle de correspondance et d’inter modalité va être livrée en 2024 pour desservir uniquement la ligne 15 Sud en connexion avec le RER A, alors qu’elle a été conçue pour assurer la connexion de trois lignes.

Nous souhaitons beaucoup de plaisir aux Ingénieurs de la Société du Grand Paris lorsque nous savons que la ligne 16 Est passe en dessous de la ligne 15 Sud en gare de Noisy-Champs, lorsqu’il faudra reprendre les travaux ultérieurement. Que fait-on du Tunnelier lorsqu’il va arriver de Champigny ? Le sort-on du tunnel pour le réintroduire quelques années après ?

Par ailleurs, que deviendra ce chantier en déshérence alors que, dès à présent, les travaux et les nuisances qui vont avec sont une source d’inconfort et de mécontentement des riverains. En fait, il semble inconcevable pour les noiséens que ce secteur du Champy et de la Butte Verte devienne pour plusieurs années un chantier à l’abandon et impacte leur vie au quotidien !

Enfin, en terme de coût et de difficultés techniques liés au report de 6 ans  de l’arrivée de la ligne 16 Est, cela a-t-il bien été pris en compte ? Sûrement pas….

Finalement ce type de gare devient caduque. Nous ne parlerons même pas de l’abandon de la ligne 11 entre Rosny-Bois-Perrier et Noisy-Champs dont aucun calendrier de réalisation n’est avancé, ce qui laisse présager qu’elle ne puisse voir le jour.

En conclusion, la ville de Noisy-le-Grand et Brigitte MARSIGNY ne peuvent se résigner à subir passivement un tel report des engagements initiaux du Gouvernement. D’où le courrier au Premier ministre et le Communiqué de presse ci-après, en date du 23 février 2018.

Communiqué de presse de Brigitte MARSIGNY

 

Réaction noiséenne face au report du Métro Express 16 Est
Réaction noiséenne face au report du Métro Express 16 Est
Réaction noiséenne face au report du Métro Express 16 Est

Courrier au Premier ministre de Brigitte MARSIGNY

 

-------------------------

Retrouvez-nous sur Facebook

Changement de calendrier pour le Grand Paris Express

Publié le par ADIHBH-V

GRAND PARIS EXPRESS.


UN NOUVEAU  CALENDRIER


EN TROIS TEMPS :


2024-2027-2030
______

Changement de calendrier pour le Grand Paris Express

Le gouvernement a dévoilé le jeudi 22 février 2018 le nouveau calendrier du Grand Paris Express. L’ensemble du réseau est sanctuarisé et le chantier s’achèvera définitivement en 2030.
Rendre le projet « totalement irréversible » : tel est le message du Premier ministre. Le 22 février, Édouard Philippe a dévoilé, aux côtés de la Ministre des Transports Elisabeth Borne, la nouvelle feuille de route du Grand Paris Express. Cet arbitrage est le fruit d’un mois et demi d‘études et de consultations, tant des élus que des acteurs du chantier. Édouard Philippe a non seulement confirmé la réalisation de l’intégralité du nouveau métro, mais aussi assuré qu’il sera bien au rendez-vous des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.


Un chantier titanesque


Soulignant que la construction du nouveau métro était bien le « chantier du siècle », le Premier ministre a rappelé l’ampleur de ce défi technique, avec l’équivalent de « huit pyramides de Gizeh » à excaver, dans un environnement où les contraintes géologiques sont fortes. Ce sont 21 tunneliers qui creuseront simultanément le sous-sol francilien composé d’anciennes carrières, de sols complexes (sables, marnes, argiles vertes, etc.), de multiples nappes phréatiques et de réseaux déjà existants. Les nouvelles lignes seront creusées à une profondeur de 30 à 40 mètres en moyenne, voire à plus de 50 mètres. Pour mémoire, le métro parisien est situé à environ 10 mètres dans le sol. Un défi humain ensuite avec, chaque année, 15 000 travailleurs mobilisés au plus fort des chantiers. Les entreprises de travaux publics et d’ingénierie sont sollicitées à un niveau une fois encore unique et sans précédent sur le continent : dans l’univers du souterrain, le Grand Paris Express multiplie par quatre le volume habituel de travaux. « Avec la ligne 14, on a construit 9 km de lignes en 9 ans. Là, on doit construire 200 km en 20 ans », insiste Édouard Philippe.


Mise en service en intégralité d’ici à 2030


Ce chantier de tous les superlatifs se justifie par des enjeux considérables. Le Grand Paris Express vise à doter l’Île-de-France d’un réseau automatique en rocade, pour décongestionner le centre de l’agglomération parisienne et apporter des solutions durables, dans une région où le réseau de transport est utilisé chaque jour par 8,5 millions de voyageurs. Le nouveau métro, avec ses 68 gares et ses 200 km de lignes, renforcera la desserte de Pôles de développement économique, comme le Triangle de Gonesse ou le plateau de Saclay, mais aussi de territoires populaires comme La Courneuve, Clichy-sous-Bois ou Montfermeil, où l’arrivée du nouveau métro va réduire considérablement les temps de trajets.


Un nouveau calendrier : 2024-2027-2030.

 

Changement de calendrier pour le Grand Paris Express

En 2024
¬    la ligne 14 Nord et le tronçon commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis Pleyel et Le Bourget RER, l’extension de la ligne 14 Sud jusqu’à l’aéroport d’Orly
¬    la ligne 15 Sud de Pont de Sèvres à Noisy - Champs,
¬    la ligne 16 entre le Bourget RER et Clichy – Montfermeil,
Pour la ligne 17, les appels d’offres seront lancés au plus tôt pour vérifier la faisabilité technique d’une mise en service jusqu’au Bourget aéroport dès 2024. Ces lignes bénéficieront au plus grand nombre de Franciliens et desserviront les principaux sites olympiques pour les Jeux de Paris 2024.
En 2027
¬    la ligne 17 jusqu’à la gare Triangle de Gonesse
¬    la ligne 18 d'Orly jusqu’à la gare CEA Saint-Aubin.
En 2030
¬    la ligne 15 Ouest, de Pont de Sèvres à Saint-Denis Pleyel,
¬    la ligne 15 Est, de Saint-Denis Pleyel à Champigny Centre,
¬    la ligne 16, de Clichy – Montfermeil à Noisy – Champs,
¬    la ligne 17, de la gare Triangle de Gonesse jusqu’au Mesnil-Amelot,
¬    la ligne 18, de CEA Saint-Aubin à Versailles Chantiers.
Le Premier ministre a prévenu que le nouveau calendrier était « réaliste, tenable, mais déjà tendu », et a annoncé que « les marchés de toutes les lignes seront signés durant le quinquennat », ce qui permettra de valider définitivement le coût à terminaison. La Société du Grand Paris est déjà au travail pour relever le défi.


Réduire les coûts de 10%


Le député (LR) Gilles Carrez, ancien Maire du Perreux-sur-Marne et ancien Président de la Commission des finances de l’Assemblée nationale, doit aussi faire des propositions au gouvernement pour « consolider le modèle économique de la SGP en augmentant ses ressources ». « Il faut renforcer les moyens de la SGP et ses capacités d’emprunter », estime-t-on à Matignon. La SGP est financée par trois taxes locales essentiellement portées par les entreprises d’Ile-de-France. Ces taxes devraient lui rapporter près de 580 millions d’euros en 2018. Ces recettes pourraient être accrues de 100 à 200 millions d’euros par an, par une hausse de la fiscalité locale sur les bureaux ou par des ressources nouvelles, comme une taxe sur le tourisme.
Enfin le premier ministre demande à la SGP de « réduire de 10 % le coût global du projet ». Des pistes sont déjà à l’étude, qui promettent de nouvelles polémiques : revoir à la baisse le dimensionnement des gares, revenir sur certaines interconnexions techniques, remettre sur des camions, plus polluants et plus gênants mais moins coûteux, une partie des montagnes de déblais qui devaient être évacués par voie fluviale ou ferrée…( et l’Ecologie ????). Pour certains observateurs, une gestion plus rigoureuse des appels d’offres et des contrats avec les sociétés de BTP pourrait suffire à faire économiser au moins 3 milliards d’euros. « C’est à la SGP d’être imaginative, proactive et de faire ses choix », estime-t-on dans l’entourage du Premier ministre. Voilà le futur Président de la SGP prévenu.


Observations de l’ADIHBH-V


Rien pour la ligne 11(ex ligne Orange) qui devait relier Rosny-Bois-Perrier à Noisy-Champs et qui n’est absolument pas financée par la RATP, car ce n’est plus un projet du Grand Paris Express. Donc stoppons les constructions des 7000 logements sur les ZAC de Neuilly-sur-Marne de Maison blanche et Ville Evrard.


_____


Référence bibliographique :
-    
https://leblogdesinstitutionnels.fr
-    https:// www.la-croix.com

-------------------------

Retrouvez-nous sur Facebook