Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Noisy-le-Grand dans le Grand Paris : une décision de technocrate irréaliste !

Publié le par ADIHBH-V

QUEL AVENIR


POUR  NOISY-LE-GRAND


DANS LE FUTUR


SCHEMA TERRITORIAL


DU GRAND PARIS ?

 

Noisy-le-Grand dans le Grand Paris : une décision de technocrate irréaliste !

Au 1er janvier 2016, Noisy-le-Grand appartiendra à l'un des Territoires de la Métropole du Grand Paris, Territoire qui exercera en lieu et place des Communes qui le composent des compétences importantes comme la gestion de l'Eau et de l'Assainissement, le Plan Local d'Urbanisme et l'Habitat, l'Aménagement du territoire, la gestion des Déchets, le Développement Economique...


Alors que le Premier Ministre a exprimé en avril dernier, au congrès des maires d'Île-de-France, sa profonde conviction sur la nécessité de construire le Grand Paris avec les collectivités locales et d'abord avec les Maires en sachant dépasser les clivages habituels et se rassembler autour d'une même ambition, il est resté totalement sourd aux volontés des villes de se regrouper en respectant les logiques de bassins de vie.


Son projet de décret prévoit donc d’intégrer Noisy-le-Grand dans un Territoire dit T9, avec des Communes situées essentiellement au nord de notre ville, avec lesquelles Noisy-le-Grand n’a jamais partagé aucun projet et avec lesquelles notre Commune n'a connu aucune pratique collaborative (Clichy-sous-Bois, Vaujours, Coubron, Livry-Gargan, etc….


Il en va de la même problématique pour d’autres villes de Seine-Saint-Denis, telles Neuilly-sur-Marne, Neuilly-Plaisance et Rosny-sous-Bois.
À contrario, depuis quinze ans, 14 communes de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne (Fontenay-sous-Bois, Nogent-sur-Marne, le Perreux-sur-Marne, Villiers-sur-Marne, Bry-sur-Marne, ...) de tout bord politique confondu travaillent au sein de l'ACTEP, (Syndicat mixte d'Etudes et de Projets), avec un objectif commun visant au développement cohérent de ce territoire, au renforcement de l'attractivité de l'Est parisien et au rééquilibrage Est-Ouest à l'échelle régionale.


Mais voilà, si l’ACTEP voulait bien travailler avec Noisy-le-Grand, l’ACTEP ne voulait pas subir le diktat de l’ex Maire de Noisy-le-Grand Michel PAJON. Aujourd’hui, le changement étant en place, les données sont différentes et il serait opportun que la nouvelle édile Brigitte MARSIGNY repose la candidature de Noisy-le-Grand au sein de l’ACTEP. Ce regroupement avec, entre autres, nos voisins de Villiers-sur-Marne et de Bry-sur-Marne respecterait nécessairement la logique d’un vrai bassin de vie. C'est-à-dire un territoire présentant une cohérence géographique, sociale, culturelle et économique, exprimant des besoins homogènes en matière d'activités et de services.


Si nous pensons que Clichy-sous-Bois n’a rien à voir avec Noisy-le-Grand, ce n’est pas seulement la dynamique de l’Est parisien qui sera demain  entravée par cette nouvelle organisation territoriale, mais c’est aussi l’identité du pôle économique de Noisy-le-Grand qui est niée. Cette décision a été prise sans logique ni concertation des acteurs de terrain.


Ainsi, sur les territoires du T9 et de l’ACTEP, 20 communes sur 27 ont déjà manifesté, à plusieurs reprises leur mécontentement. Aussi, nous pensons  que le Conseil municipal de Noisy-le-Grand doit s’exprimer rapidement sur ce nouveau Schéma territorial.


Enfin, nous pensons par ailleurs qu’aucune logique liée au Grand Paris Express n’est respectée sur le territoire T9, alors même qu’un Contrat de Développement Territorial (CDT) a été signé entre Noisy-le-Grand et Champs-sur-Marne, et que le périmètre de ce CDT et la cohérence de la Métropole en dépendent !


En effet, l’Etat, après avoir voulu imposer à ces deux communes les dynamiques de ce CDT « Grand Paris Est Noisy-Champs », après avoir participé à son élaboration, et alors même qu’il est signataire de ce contrat, refuse maintenant d’en tenir compte dans la définition des périmètres des futures structures intercommunales.


En conclusion, c’est le grand désordre. On ne peut que douter de l’efficacité d’un tel système pour un développement cohérent de ce territoire.
 

_____

Fête d'automne 2015 : Une cuvée exceptionelle !

Publié le par ADIHBH-V

UNE FÊTE D’AUTOMNE


SENSATIONNELLE


SUR LES BAS HEURTS

Fête d'automne 2015 : Une cuvée exceptionelle !
Fête d'automne 2015 : Une cuvée exceptionelle !

Au baromètre des sourires, de la convivialité et de la bonne humeur, la cuvée 2015 de notre 9e édition de la fête d’automne sur le quartier des Bas Heurts a été extraordinaire.

Certains lecteurs parlent de reconnaissance démocratique. D’autres disent renaissance. Ce qui est certain c’est que les citoyens du quartier se sentent revivre car maintenant ils seront considérés, voire certainement consultés et écoutés puisqu’ils sont actifs et font partie du tissus de la vie locale, comme toutes les autres associations de Noisy-le-Grand d’ailleurs.  Nous en voulons simplement pour preuve notre présence sur le site internet de la commune, une première noiséenne…

Oui, en ce 20 septembre 2015, la chape de plomb qui s’abattait sur les Bas Heurts a volé en éclat, satellisant tous ces interprètes politiques qui polluaient l’atmosphère.

Même le soleil est venu embellir le tableau, ce qui a permis aux visiteurs de s’asseoir et d’échanger longuement autour du « projet d’inflexion » exposé.

Fête d'automne 2015 : Une cuvée exceptionelle !

Merci également aux délégations politiques (Pour Noisy tout simplement  et  Noisy solidaire à Gauche Vraiment) de Noisy-le-Grand qui chaque fois marquent leur intérêt pour nos manifestations. La aussi les discussions furent conviviales et respectueuses. Bry-sur-Marne était aussi de la fête avec l’un de ses Adjoint au Maire et Conseiller départemental du Val-de-Marne.

La consultation de l’album photo est un réel bonheur. Le plus jeune visiteur avait à peine 1 mois et la plus agée près de 95 ans. Dans cette large palette générationnelle, nous admirons  les nombreux enfants qui tournent les manivelles où remplissent les bouteilles de jus de pomme ; des sourires, de l’amusement et de la joie.

C’est cela le « vivre ensemble sur le quartier des Bas Heurts », au travers de toutes ces générations pour quelques heures festives, mais aussi tout au long de l’année.

 

Pour accéder à l'album cliquez ici

Fête d'automne 2015 : Une cuvée exceptionelle !

Reconnaissance démocratique, enfin ?

Publié le par ADIHBH-V

LE CHANGEMENT,


PLUS QUE JAMAIS,


C’EST MAINTENANT !

 

Reconnaissance démocratique, enfin ?

Après 11 ans d’oppression et de harcèlement stupide :

-    Procès en correctionnelle contre le Président de l’ADIHBH-V. Sept ans de procédure avant que Michel PAJON ne soit débouté (Cour d’Appel de Versailles, juin 2013),
-    Menace de procès pour affichage sauvage sur le Quartier de La Varenne,
-    Démolition partielles de pavillons totalement arbitraire et fantaisiste (TGI de Bobigny du 06/11/2006,
-    Aucun représentant des Bas Heurts au dernier CCQ Ouest,
-    Aucune photo et aucun article sur Noisy mag, en 11 ans,
-    Aucun élu, et aucun Adjoint au Maire représentant le CCQ Ouest, dont les Bas Heurts,  ne visitent les deux Fêtes annuelles de l’ADIHBH-V,
-    Aucun prêt de chaises et de tables pour nos Fêtes,
-    Et nous passerons sur les meilleures…..

 la 9e Fête d’Automne a eu les honneurs du site internet de la ville pour la première fois de sa vie (voir photo ci –dessus). De plus, le photographe de la ville étant longuement présent ce bel  après midi, nous pourrions bien avoir quelques beaux souvenirs  dans le prochain Noisy mag !

Youpi !!!... les sectaires ont été balayés, les habitants des Bas Heurts La Varenne existent et sont maintenant considérés, comme vraisemblablement les habitants des autres quartiers de Noisy-le-Grand.

A suivre notre album photos de cette magnifique 9e Fête d’Automne dans quelques jours.

 

 

C'est reparti pour la cuvée 2015 !

Publié le par ADIHBH-V

SAMEDI 03 OCTOBRE,


 C’EST LA TRADITIONNELLE

FÊTE D’AUTOMNE


SUR LES BAS HEURTS –


LA VARENNE
______

 

C'est reparti pour la cuvée 2015 !

Après « le coup de pompe »…le coup de cidre !!! (comprenez le « jus de pomme »).

Dès 11 h du matin, venez nombreux respirer la nouvelle atmosphère des Bas Heurts ! Toujours de la convivialité, le verre de l’amitié et du mieux  vivre ensemble…

Dégustation gratuite de la « Cuvée 2015 », pressée devant vous.
Les enfants adorent tourner les manivelles du grugeoir !

Vous pourrez déjeuner sur place avec les « Casses croûtes » de Bertrand et Martine, les frites de Valérie et les bonnes pâtisseries de Ginette et Claudine.

N’oubliez pas vos paniers !!!


Nous exposerons à cette occasion le « Projet d’Inflexion » du Collectif A.U et de l’ADIHBH-V, sur le Clos aux Biches !

Sur les photos ci après, les visiteurs pourront comparer l’Urbanisation envisagée par la Commune, avec le Cabinet de Christian DEVILLERS et l’inflexion retenue par le Collectif A.U et l’ADIHBH-V, sur les franges de la rue Pierre Brossolette et de la rue des Aulnettes.

 

C'est reparti pour la cuvée 2015 !
C'est reparti pour la cuvée 2015 !

Tartufferie ou Conseil municipal d’installation ?

Publié le par ADIHBH-V

BRIGITTE MARSIGNY,


MAIRE DE NOISY-LE-GRAND

SOUS LES APPLAUDISSEMENTS

ET LES CLAMEURS
______

 

Tartufferie ou Conseil municipal d’installation ?

Le Conseil municipal d’installation du nouveau maire s’est tenu le 25 septembre 2015 à 19h  dans un tollé indescriptible. Brigitte MARSIGNY (liste d’union LR,UDI, Modem) a été élue avec  37 voix sur 49 sièges. Au total, la nouvelle équipe compte dix-huit Adjoints au Maire, dont Vincent MONNIER adjoint au développement économique et membre de l’ADIHBH-V.

Lorsque Brigitte MARSIGNY prend la parole, les beuglements de la gauche socialiste, sont tels qu’ils couvrent la déclaration et nous sommes dans l’impossibilité d’enregistrer le discours (*). C’est ce que Michel PAJON appelle le respect démocratique pour les citoyens.

Si Mrs PAJON, MIERSMAN, CONSTANT, FOUCHY, EPINARD et Mes LEBLEIS et FOUCHET étaient si remontés, c’est que l’ex Maire voulait prendre la parole, mais Michele CLAVEAU,  Doyenne de séance lui a refusé cette intervention. À juste titre d’ailleurs, car si c’était pour revivre l’expérience du dimanche soir 20 septembre, au 2e tour des élections, et se faire bassiner par une intervention haineuse de l’ex Maire, il valait mieux s’abstenir !

(En 2008 et 2014, Michel PAJON n’a jamais donné la parole à la droite, en ces circonstances).

 

Tartufferie ou Conseil municipal d’installation ?

Les élus  du PS ont  donc frappé dans leur mains et sur les tables pendant toute la séance en criant : « La parole, la parole » .(cliquer sur le lien).

Cette belle pagaille fut éminemment  mise en exergue par la compagne de Michel PAJON qui braillait à s’en époumoner pour déstabiliser Brigitte MARSIGNY. Mais cette dernière, Avocate de son état et deux fois Bâtonnière du Barreau de Bobigny n’est plus réceptive à ce genre de vociférations publiques stériles !

Pire, alors que nous ne nous connaissons même pas, elle s’est même permis d’apostropher Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand en lui interdisant de la prendre en photo dans notre maison commune du Conseil municipal, et de les publier sur le blog http://www.noisy-les-bas-heurts.com sous peine de procès. Signalons pour l’occasion à cette  dame que nous n’avions nullement l’intention d’encombrer notre site avec ses minois. Ce serait lui faire bien trop d’honneur ; Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand choisissant ses inspiratrices dans un autre répertoire.

Ceci étant, l’extraordinaire chahut qui a agité le Conseil municipal de Noisy-le-Grand hier soir avec ce comportement de l’opposition socialiste fut calamiteux.

Ces personnages n’ont qu’un seul credo : leur intérêt, la haine et la revanche. En cette circonstance, ils se « foutent » royalement des citoyens présents, c’est pitoyable…c’est lamentable.

Supposons un habitant qui assiste pour la première fois à ce cirque orchestré par l’ex Maire et encore Député. C’est à le dégoûter de la vie politique pour le reste de ses jours. C'est  ainsi que s’envole l’abstention…

Rappelons à Michel PAJON que si les invectives et les algarades sont courantes à l’Assemblée nationale, les noiséens souhaiteraient que l’enceinte du Conseil municipal de cette ville soit un lieu de respect réciproque et non une cour de récréation ou se défoule un élu de la République.

 

Néanmoins, nous pourrions mieux faire !

 

Devant l’allégresse des habitants de Noisy-le-Grand suite à cette alternance de majorité après 20 ans d’autocratie, il était manifeste que la salle du Conseil municipal serait bien trop petite pour accueillir cet évènement.

L’ADIHBH-V l’avait signalé antérieurement aux autorités, mais il lui fut précisé que le lieu de réunion du Conseil municipal est défini, depuis la loi du 20 décembre 2007, comme étant la Mairie de la Commune. La règle est ainsi arrêtée dans le cadre de l’article L.2121-7 du CGCT, dont le dernier alinéa vient confirmer le principe précédemment établi par la jurisprudence (CE sect., 19 déc. 1930, Rossi, rec. CE p. 1080). Donc ce fut la Mairie…

Mais c’était sans compter sur la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, lorsque les citoyens se sont aperçus que toutes les places étaient réservées à l’avance pour des invités, et qu’il fallait obligatoirement se rabattre devant un écran de télévision !

Ce fut l’origine des invectives et le début du coup de force des barons du socialisme local. La procédure qualité serait à revoir .


_____

(*) – Nous publierons l’intégralité du discours d’intronisation de Brigitte MARSIGNY, lorsque nous en aurons connaissance.