Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Promotion immobilière à Noisy-le-Grand

Publié le par adihbhv

VENTE D'UNE PROPRIETE MUNICIPALE,
LA VILLE DE NOISY-LE-GRAND SE DESENGAGE
_______
 
 
CELA AURAIT PU ETRE UNE ANNONCE IMMOBILIERE !!!.....
 
Vous rêviez de pouvoir construire la maison de vos rêves, sur un secteur très recherché, à Noisy le Grand (93). Venez découvrir ce beau terrain constructible de 1201 m², sise 28, avenue Houette. Excellent quartier, à coté du cimetière Saint Sulpice, calme assuré. Alors n'hésitez plus, ce bijou existe, stoppez vos recherches et consulter immédiatement la Direction de l'Urbanisme de Noisy le Grand. Il y a urgence, un professionnel est déjà sur l'affaire, vente au plus rapide !
 
En fait, par acte du 7 mai 2004, la ville avait acquis l'ensemble de cette propriété de 1424 m² pour une valeur de 303 294 ? (soit : 213 €/m²). Cet aménagement devant participer à la mise en valeur paysagère du cimetière ancien et permettre une meilleure desserte de l'Eglise Saint Sulpice et du cimetière, contribuant ainsi au désenclavement de cet ilot. (voir délibération du Conseil Municipal du 27 novembre 2003).
 
Lors du Conseil Municipal du 24 mai 2007, la Ville envisageait de procéder à la division de cette propriété, et deux terrains respectivement de 658 et 543 m² avaient vocation à être cédés, en vue de la construction de maisons individuelles.
 
A cette occasion, nous apprenions que la SARL Entreprise Générale de Bâtiment PIETROGIOVANNA PROMOTION, était intéressée par l'acquisition de ces terrains aux prix de 315 000 €   (soit 262 €/m²)-(Tout autre personne intéressée peut aussi s'y substituer). Cette SARL, est bien connue à Noisy le Grand, elle oeuvre déjà depuis de nombreuses années (voir Article L'EQUILIBRISTE, http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-5415694.html).
 
Toutefois, il n'échappera à aucun Noiséen qu'il est surprenant de constater que la vente municipale risque de se réaliser quasiment au prix d'achat de 2003, alors que la hausse de l'immobilier souvent mentionnée en Conseil Municipal atteindrait sur la période 2004-2007, plus de 50% en trois ans ! De plus, lorsque nous consultons le site « seloger.com », nous constatons qu'à Noisy le Grand les prix varient entre 420 et 620 €/m². Comprenne qui pourra...
 
Cet état de fait surréaliste a interpellé les Conseillers Municipaux d'opposition qui ont posé quelques questions subsidiaires du type :
 
-      Mais qui était informé de cette vente, comment fut réalisée la publicité ? Réponse :?.. ?
 
-      Le service des domaines a-t-il été contacté pour estimer à nouveau la valeur de ces biens, le document ne le mentionne pas ? R : Oui, nous vous fournirons les informations ! Pour mémoire, rappelons que le service des domaines avait fortement réévalué les propositions municipales initiales, dans le cadre des expropriations de l'Ilot Mairie. ( voir article http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-6353028.html )
 
-      Pourquoi un prix de vente aussi bas ? R : Pour deux raisons :
-       L'acheteur doit s'engager à réaliser à ses frais les clôtures séparant les terrains privés, du cheminement public menant au cimetière, suivant notre cahier des charges. Coût estimé : 45 000 € (information orale de M le Maire, sous réserve d'erreur de compréhension de notre part). Ceci étant, même avec cette charge supplémentaire, cela porte le coût à 300 €/m². Mais c'est encore une excellente affaire, non ? Les spécialistes apprécieront.
 -       Nous avons eu beaucoup de mal à trouver un acquéreur, car la vue sur un cimetière, ce n'est pas vendeur !!!....
 
-      Au non de l'Intérêt Général, ces terrains ne pouvaient-ils pas faire l'objet d?une cession à un bailleur socia pour la construction de logements sociaux pavillonnaires, du type « maison BORLOO » ? R : Nous ne sommes pas maître des réalisations du promoteur. (NDLR : Parions que SARL PIETROGIOVANNA ne réalisera pas de social, ce ne serait pas son domaine de prédilection).
 
 
ET LA SAGA URBANISTIQUE DE NOISY LE GRAND
SE POURSUIT...
_______
 
 
 
                                                            
 
Lors de ce même Conseil Municipal du 24 mai 2007, nous apprenons que par acte notarié du 25 janvier 2007, la Ville a acquis la propriété du 57, rue Pierre Brossolette. Cette propriété est située dans le Périmètre d'Etude de La Varenne, instauré par délibération du Conseil Municipal en date du 15 décembre 2005. A l'époque, c'était le cadeau de Noël de Monsieur le Maire, aux habitants de La Varenne.
 
Cette propriété bénéficie d'une superficie de 962 m², elle comporterait un bâti vétuste qui aurait vocation à être démoli lors du réaménagement du secteur. De mémoire, cette propriété aurait été vendue initialement par une Agence Immobilière de Bry sur Marne (94), et préemptée par la Ville de Noisy le Grand. Donc, finalement, pas si  vétuste que ça pour son propriétaire et l'acquéreur potentiel. L'ADIHHB-V doit vérifier la délibération du Conseil Municipal et son prix d'acquisition. Comptez sur nous pour vous informer.
 
Quoi qu'il en soit, espérons que dans quelques mois, la Ville ne va pas se désengager encore une fois et revendre le terrain à un Promoteur Constructeur. En effet, tous les citoyens auront constaté sur la photo ci-dessus, qu'actuellement, au 59 rue Pierre Brossolette, se construit un petit immeuble de 8 appartements. Après vérification, il n'y a pas de logements sociaux ! (voier article Des programmes immobiliers à deux vitesses : http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-3151907.html).
 
Alors, chiche Monsieur le Maire, avec le PLU pas de blague cette fois ci, vous allez construire du VRAI LOGEMENT SOCIAL, avec un VRAI BAILLEUR SOCIAL, pour les familles monoparentales et les enfants de Noisy le Grand qui veulent décohabiter.
 
Par ailleurs, de source bien informée, l'ADIHBH-V vous signale qu'aujourd'hui un Promoteur Constructeur National (filiale du Groupe BNP Paribas), leader sur le marché du logement résidentiel affirme-il dans ses courriers, rôde sur La Varenne et sur Gournay Cossonneau, afin d'envisager la réalisation de programmes immobiliers neufs. Ainsi va la vie de la promotion immobilière à Noisy le Grand... 
_________
 
 

La fête des Cerises 2007

Publié le par adihbhv

 

LA FÊTE DES CERISES

Comme tous les ans, à la même époque, c'est avec plaisir que l'ADIHBHV vous invite à sa FÊTE DES CERISES le samedi 16 juin 2007, à partir de 15h 30. De la bonne humeur, du spectacle et de nombreux lots à gagner! (un week end en Gascogne, des places de théâtre...)

LE SAMEDI 16 JUIN
À PARTIR DE 15H30

   

- ANIMATIONS, MAQUILLAGE ET POTERIE POUR ENFANTS 
- JEUX DIVERS AVEC DE NOMBREUX LOTS
- PORTRAITS PAR DESSINATEURS
- CHORALE
- DANSE MODERNE
- MINI BROCANTE
- TROC AUX PLANTES
- NUMEROLOGIE
- CRÊPES, BOISSONS, GATEAUX
- LÂCHER DE BALLONS
- ET D'AUTRES SURPRISES...
 
 
AMBIANCE GARANTIE !
VENEZ NOMBREUX !
 
 
À NOISY-LE-GRAND, PASSAGE DES AULNETTES
(FACE AU GYMNASE LA VARENNE, AU DEBUT DE LA RUE PIERRE BROSSOLETTE)
 
 


Colloque "Le Citoyen face aux abus de pouvoir", le samedi 2 juin 2007 à la Sorbonne

Publié le par adihbhv

  

François Ameli, avocat et Maître de Conférences à l'Université de Paris-I (Panthéon-Sorbonne) organise un colloque le samedi 2 juin, de 9 à 13h, à l'Amphithéâtre de Gestion de la Sorbonne, sur le thème «Le citoyen face aux abus de pouvoir».


Au programme :

Conférence introductive :"La notion d'abus de pouvoir" ;

«Premier Débat : constats et témoignages» :
«L'affaire
Monputeaux.com et la place du 5e pouvoir» ; «une affaire de diffamation peu banale» ; «L'affaire de l'infirmerie de la Préfecture de police de Paris» ; «Projection vidéo : témoignages de personnalités et micro trottoir» ;

«Second Débat : analyses et solutions ».
Interviendront notamment M. Christian Charrière-Bournazel, Bâtonnier désigné, M. Pierre Rancé, chroniqueur judiciaire Europe 1, Mme Jasna Stark, avocat à la cour, Mme Corinne Lepage, ancien ministre, et M. Serge Portelli, vice-président TGI de Paris.


Lieu du colloque :
Université de Paris-I (Panthéon-Sorbonne)
Centre Sorbonne
Amphithéâtre de Gestion,
17 rue de la Sorbonne
75005 PARIS
Contact : François Améli, avocat à la cour
Tél. : 01 53 57 78 00
E-mail : fameli@bea.fr
 
VENEZ NOMBREUX !
 
(d'après un article de "webcitoyen" : http://www.webcitoyen.com/)

Délicatesse et censure...

Publié le par adihbhv

  

Voici encore un article censuré que vous ne lirez pas dans le prochain Noisy-Magazine. Il semble d'ailleurs que les élus communistes n'aient plus beaucoup d'espoir de pouvoir s'exprimer dans la tribune du journal malgré leur appartenance à la majorité municipale.

Pour bien comprendre le vocabulaire employé, il faut se rappeler un incident le vendredi 6 avril lors d'un rassemblement de soutien à des employés municipaux où Michel Pajon dans un grand moment de délicatesse lance à l'encontre des élus communistes : "Vous êtes des mouches à merde !"...


Conformément à nos habitudes, nous vous proposons cet article :

 

 

 

Mouches à m... le feuilleton

 

   undefined

Loin des calculs politiciens et du mépris ambiant, une mouche s’envole, s’envole … Prend de la hauteur sur le petit monde local qu’elle voit sous ses ailes. Ailes qui bruissent et déclenchent ce bourdonnement, cause de bien des ennuis à venir car « entendre une mouche voler » ne signifie-t-il pas que l’on ne sait pas faire silence, que l’on ne sait pas se taire.

 
Mais, silence sur quoi ?
Silence sur l’imposture de Bayrou et celle de Michel Rocard, par exemple ? Au fait, l’était pas rocardien comme on dit, n’tre maire, avant ?
Silence, sur la violence xénophobe du projet politique de Le Pen et sa banalisation ?
Silence sur le flirt dangereux de Sarkozy avec l’extrême droite, sur sa chasse anti-immigré, sur son programme ultra-libéral ?
Silence, sur cette idée saugrenue de vote utile pour Mme Royal, vote qui gommerait les différences et ferait croire que seule la victoire compte, même sans aucune certitude d’un projet politique transformateur pour notre pays ?
Se taire quand, ici à Noisy, on vérifie concrètement ce qu’il faut entendre par démocratie participative avec un maire, parait-il, de gauche ?
Se taire devant la propagande trompeuse sur le besoin en logement social sans rien dire sur les conditions réelles d’accès à ce dernier pour les plus démunis et pour la jeunesse ?
Se taire encore devant la dérive sécuritaire démagogique qui fait payer deux fois les noiséens, l’une par l’impôt républicain pour la police nationale, l’autre par l’impôt local pour la police municipale et la vidéosurveillance ?
Non ! Décidément, la mouche ne peut s’y résoudre. Tant pis, autant qu’elle le pourra, elle sera la « mouche du coche ».
D’ailleurs, il paraît que de nombreuses mouches se posent des questions. Pour l’instant, un peu dispersées les mouches… Mais si elles décidaient de s’organiser pour montrer qu’un autre monde est possible ?

Pour les Elus Communistes Etienne DOUSSAIN Le 16 avril 2007

 

 

(Pour plus d'infos, voir article "syndrome du petit chef" sur le site PCF de Noisy-le-Grand)

 
 
 
Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.over-blog.com/

Michel Pajon attaque en diffamation le blog des Bas-Heurts "Blog Noisy"

Publié le par adihbhv


 

L'ADIHBH-V NE SE TAIRA PAS !!!

 

Le succès du blog citoyen des Bas-Heurts ne plait pas à Michel Pajon...
En moins d'un an et demi d'existence, notre blog compte plus de 30 000 connexions uniques*. Notre blog permet d'informer les Noiséens sur de nombreux sujets jamais abordés dans la Presse ou dans le Noisy Magazine, il donne aussi la parole aux habitants.

Outre quelques tentatives d'intimidations révélées sur le blog
(
http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-4783309.html ; http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-3926076.html), Michel Pajon a déjà attaqué ou menacé d'attaquer en justice plusieurs membres de notre association. A la vue d'un commentaire d'un Noiséen sur notre blog au moment des Enquêtes publiques, c'est donc maintenant l'association elle-même qui est attaquée en diffamation ainsi que son président en la personne d'Alain Cassé.

La stratégie est connue et récurrente : attaquer avec l'argent de la municipalité des habitants ou des associations pour des motifs mineurs qui eux auront du mal à faire face aux frais de défense, provoquer la peur et paralyser ainsi toute forme d'opposition. Peu importe les conclusions du tribunal : Michel Pajon aura empoisonné la vie de quelques Noiséens dérangeants et les conclusions de la justice arriveront de toutes façons quelques année plus tard. Il semble d'ailleurs que Michel Pajon perde la plupart de ses procès.


Alors effectivement, Monsieur Pajon, vous nous empoisonnez la vie, et depuis 2004 en ce qui nous concerne ! Mais c'est sans compter sur notre détermination. Encouragés par de très nombreux Noiséens et leurs centaines de commentaires, nous sommes plus que jamais déterminés à nous exprimer et à laisser exprimer les internautes.



*plusieurs connexions du même internaute le même jour = une connexion

 

Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.com