Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le pseudo quartier "Ouest" à Noisy-le-Grand

Publié le



 


Le 22 mars 2008, dans le cadre de la mise en place de Conseils de Quartiers, Michel Pajon  communique un découpage pour le moins surprenant : le quartier des Bas-Heurts, historiquement intégré au quartier de La Varenne rejoint ceux du Pavé Neuf et du Mont d'Est. Ce pseudo quartier Ouest nous inspire quelques réflexions...

 

 

UN CONSEIL DE QUARTIER

« C'est quoi, qui, comment, pour quoi faire ? »

 


Un quartier est une division administrative ou géographique d'une ville. En France, le conseil de quartier est la représentation de ses habitants au sein de la Mairie, par des volontaires non élus.

Examinons les critères d'identification et de délimitation :

  • Le découpage d'une commune en quartiers doit proposer une partition du territoire de telle façon que chaque logement et chaque citoyen qui y réside de façon habituelle appartiennent à un et un seul quartier,
  • Le quartier constitue une aire formant dans l'espace, un seul tenant. Chaque quartier aura une superficie assez comparable,
  • Le quartier doit regrouper un nombre suffisant de citoyens, sans toutefois dépasser un seuil maximum de 10 000,
  • Le quartier doit correspondre à un centre de peuplement où les citoyens vivent en convivialité sur un même territoire qui est leur espace de vie commun. Il abrite par conséquent certains éléments de réponse aux besoins prioritaires de la population en matière d'approvisionnement, de scolarisation élémentaire, de lieu de réunion ou de culte....,
  • Les limites précises d'un quartier sont définies en prenant en compte, dans la mesure du possible, les limites anciennes, historiquement parlant, soit : le cours d'eau des ruisseaux, le tracé des voies de chemins de fer et autoroutes,....les changements de relief, de paysage ou de type d'habitat,

Les Conseils de quartier ont été créés par la loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, dont les dispositions sont codifiées à l'article L. 2143-1 du Code des Collectivités territoriales. Ils existent obligatoirement dans les communes de plus de 80 000 habitants. Leur création est facultative dans les communes de 20 000 à 80 000 habitants. Le Conseil Municipal est chargé de définir le périmètre couvert ainsi que la composition du Conseil. Dans de telles conditions, la question de la représentativité du Comité de quartier devient primordiale.

Le Conseil de quartier est une instance de démocratie participative de proximité, ouverte à tous les habitants. Il permet de susciter le dialogue, diffuser l'information auprès de la population des quartiers, de soumettre des propositions et des vœux au Conseil Municipal. En d'autres termes, il fixe un cadre permettant de créer des liens privilégiés avec la population dans l'élaboration de la politique municipale.

Le Conseil de quartier n'a pas de pouvoir de décision, mais le Maire peut le consulter sur les décisions affectant le quartier ou la ville.

Des Adjoints aux maires sont élus dans chaque quartier. Ils sont les représentants du Maire et du Conseil Municipal. Ils sont chargés de faire remonter les désidératas des citoyens, des Associations et du quartier vers le Conseil Municipal et le Maire, permettant ainsi, lors de l'élaboration des budgets, de réserver les crédits nécessaires en matière d'équipement. Ils ont également pour fonction d'expliquer et de présenter dans les quartiers, la politique municipale.


ANALYSE DE L'ADIHBH-V

 

 

 


 

Si nous nous basons sur le document INSEE de mars 1999 « recensement de la population de Noisy le Grand et ses quartiers », nous constatons que la ville de Noisy le Grand se compose  de 16 quartiers, qui sont : Butte Verte, Centre, Champy, Cormiers, Grenouillère, Hauts Bâtons, Marnois, Mont d'Est, Montfort, Pavé Neuf, Richardets, Rive Charmante, Rives de Marne, Varenne, Yvris, ZI des Richardets).

Lors de la séance inaugurale du 22 mars 2008, le Maire  communique les délégations qui sont confiées à chaque Adjoint. A cette occasion,  nous constatons non pas la création de 16 Comités de quartiers, ce qui, pour une ville de 62 000 habitants serait acceptable, mais la mise en place d'autorité de 5 Inter-quartiers. Ainsi, le  quartier Ouest qui nous intéresse, regroupe :  Pavé Neuf, Mont d'Est et Bas Heurts (Clos aux Biches).

 

Tableau (source INSEE mars 1999)

Quartier

Superficie en m²

Nombre d'habitants

Butte-Verte

552 274

5199

Centre

1 336 930

7790

Champy

186 276

3281

Cormiers

168 389

2023

Grenouillère

421 880

2497

Hauts-Bâtons

144 948

2653

Marnois

599 227

3339

Mont-d'Est

708 873

3141

Montfort

522 591

1606

Pavé-Neuf

301 898

7751

Richardet

792 965

3698

Rive Charmante

723 965

3162

Rive de Marne

852 681

3707

La Varenne

1 079 438

3717

Yvris

1 158 462

4665

Z.I des Richardets

630 316

88

 

Avouons que ce découpage administratif de mars 2008  est atypique. Y-a-t-il des superficies comparables ? Y-a-t-il une densification semblable ? Y-a-t-il une typologie urbanistique identique ? Y-a-t-il une problématique commune avec le Pavé Neuf ? Y-a-t-il une organisation fonctionnelle cohérente ? Avons-nous des liens historiques communs avec ces quartiers, alors que depuis toujours les Bas Heurts sont intégrés au quartier de La Varenne.

 

Nous en voulons simplement pour preuve le dossier de création de la ZAC du « Clos aux Biches », de mars 2005, page 30, paragraphe 2.2 : Morphologie urbaine et occupation du site, composition du quartier de La Varenne . Nous lisons : Aujourd'hui, le quartier de La Varenne est composé de 3 sous-ensembles urbains........., c'est dans le secteur Sud qu'est localisé le périmètre de la ZAC du « Clos aux Biches ». Ce périmètre ... est inclus dans le quartier de La Varenne. Il assure l'interface entre le quartier du Mont d'Est réalisé dans le cadre de la ville nouvelle et la future zone d'activités des Mailles Horizon. Cette description est confortée par la localisation des bureaux de vote. Que dit le Plan Local d'Urbanisme ?


Alors pourquoi, suite aux avis défavorables des Enquêtes Publiques, au moment où il faudrait concerter avec les habitants sur l'avenir de ce quartier à urbaniser, la municipalité saucissonne autrement le territoire ; d'un côté La Varenne dans le quartier Nord (Rive Charmante, « Villeflix », La Varenne). De l'autre, un quartier Ouest avec Pavé Neuf, Mont d'Est, et « Clos aux Biches » ? C'est pour le moins étonnant, voir surprenant.  Voudrait-on noyer le poisson ?


Espérons que derrière la création de ce pseudo quartier Ouest ne se cache pas une motivation politicienne insidieuse, une provocation, un mauvais coup porté à une démocratie participative réelle qui voudrait prendre naissance à Noisy le Grand ?


L'ADIHBH-V n‘est pas naïve, mais nous ne ferons pas aujourd'hui de procès d'intention. Nous pensons qu'il est particulièrement important que ces conseils de quartiers soient ouverts à tous les habitants, à toutes les Associations,....Il est aussi important de dire, qu'un Conseil de quartier ne se décrète pas, une « charte » devra être préparée et rédigée  avant l'assemblée constituante, sur la base des propositions de ces « acteurs ». L'ADIHBH-V est disponible pour travailler avec les élus. Cette « charte » sera un cadre de départ, mais c'est la vie réelle qui donnera ultérieurement la forme « définitive » à ces Conseils, sans acharnement thérapeutique piloté à distance sur tel ou tel collectif, mais avec des différentiations possibles d'un quartier à l'autre.


Soyons clair, l'ADIHBH-V souhaite bien sûr, que tous les conseils vivent dans un esprit, essentiel en ce moment, de renouvellement de cette démocratie locale malade. Mais comme nous l'avons dit, cela ne se décrète pas. Pour nous, la concrétisation d'une « charte » devrait créer de bonnes conditions pour avancer. A tous les élus de faire partager ces bonnes résolutions aux habitants.


 

  Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.com

 

Municipales 2008

Publié le

LES ELECTIONS SONT PASSEES...

 

Vous avez peut-être fait un commentaire qui n'a pas été publié... Il nous semble que notre blog ne doit pas servir de tribune aux attaques politiques ou personnelles des hommes et des femmes publiques de notre ville. Les élections sont passées et nous prenons acte de la nouvelle équipe municipale. Nous serons bien sûr vigilants sur les décisions prises et vous pourrez compter sur nous pour dénoncer les éventuelles manoeuvres que notre édile pourrait nous préparer. Merci donc de votre compréhension...

Ce qu'il faut retenir de ces élections, c'est qu'avec seulement 21% des suffrages et 49,3% d'abstention, soit 3,8 points de plus que le niveau national, les Noiséens n'ont en aucun cas approuvé ni le bilan ni le projet de Michel Pajon. Par contre, l'augmentation du taux d‘abstention marque un désintérêt profond des citoyens de Noisy-le-Grand pour les affaires publiques et la politique de cette ville.
Ces chiffres ne sont satisfaisants pour personne !




  Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.com

Le Président de l'ADIHBH-V relaxé de délit de diffamation !

Publié le

 

 

 

« DELIT DE DIFFAMATION »

LE PRESIDENT DE L'ADIHBH-V RELAXE

LE 14 MARS 2008.

______

 

 

Par acte en date du 26 avril 2007, Michel PAJON, député-maire de Noisy le Grand, a fait citer devant la 17ème chambre correctionnelle (Chambre de la Presse), du TGI de Paris, pour l'audience du 1er juin 2007, Alain CASSE en sa qualité de Directeur de Publication et l'Association de Défense des Intérêts des Habitants  des Bas Heurts-La Varenne, pour y répondre respectivement comme auteur civilement responsable, du délit de diffamation publique envers un citoyen chargé d'un mandat public, prévu et réprimé par les articles 29, alinéa premier, 31, alinéa premier, de la loi du 29 juillet 1881, pris ensemble l'article 93-3 de la loi du 29 juillet 1982, pour avoir publié le commentaire d'un internaute sur le blog de l'Association noisy-les-bas-heurts.com, qu'il juge diffamatoire à son égard.

 

 

DECISIONS

 

Le tribunal statuant publiquement, en matière correctionnelle, en premier ressort et par jugement contradictoire à l'encontre d'Alain CASSE, prévenu, et par jugement contradictoire à l'égard de l'Association de Défense des Intérêts des habitants des Bas Heurts-La Varenne civilement responsable, et par jugement contradictoire à l'égard de Michel PAJON, partie civile :


  • RENVOIE Alain CASSE des fins de la poursuite,
  • RECOIT Michel PAJON en sa constitution de partie civile, mais le déboute de ses demandes en conséquence de la relaxe intervenue,
  • REQUALIFIE la demande d'indemnité pour les frais exposés à l'occasion de la présente instance,
  • CONDAMNE Michel PAJON à payer, à ce titre et sur ce fondement, à Alain CASSE et à l'ADIHBH-V pris ensemble, la somme de 750 € .

 

APPEL

 

Bien évidemment, Michel PAJON a diligenté appel de ce jugement du 14 mars 2008. Donc, affaire à suivre.......

____


  Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.com

 

Une crêche à La Varenne ?

Publié le

 

AMENAGEONS UNE CRECHE SUR LES BAS HEURTS !



 

Projet de fin d'étude de l'ENSAPLV (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-La-Villette) : Mlle Chanez KHALEF


Depuis plus de 4 ans, le quartier des Bas-heurts est laissé à l'abandon. Les 25 maisons achetées ont été détruites au mépris des familles en attente de logement et la voirie n'a pas été entretenue. Après ces dernières années de gâchis, il est grand temps d'aménager notre quartier. Chanez Khalef, étudiante à l'ENSAPLV  a  imaginé un projet de crêche, infrastructure manquante sur le quartier de La Varenne.


 


En terme d'équipement public sur les Bas Heurts, il est clairement établi que le besoin d'un équipement pour la petite enfance se fera sentir. C'est sur cette hypothèse qu'une Etudiante de l'ENSAPLV a décidé de travailler sur un projet de crèche de 60 berceaux.

Le choix de la localisation du projet s'est porté sur la rue des Aulnettes, ce qui procurerait à cet équipement un cadre calme et agréable.

La crèche viendrait s'implanter en alignement sur la rue des Aulnettes (voir plan de masse). L'équipement fonctionnerait sur deux niveaux, respectant ainsi les hauteurs préconisées lors du projet urbain. Au rez-de-chaussée, nous trouverons les sections des petits et des moyens (3 à 24 mois), la section des grands étant située à l'étage (24 à 36 mois).

La façade de la rue correspond aux locaux de service. La façade sur la venelle étant orientée au Sud, nous avons choisi de réduire la taille des baies, afin de limiter l'apport de lumière et de chaleur. Par contre, les façades sur cour ont des ouvertures assez larges afin de donner aux salles de jeux une lumière suffisante.

Les façades sont travaillées avec des panneaux de béton blanc, sauf sur l'avancée dont la réalisation serait en brique.

 




 

 

  Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.com

Patchwork

Publié le


Pour un tour d'horizon de vos sujets favoris sur notre blog, cliquez sur les images que vous souhaitez...



undefinedundefinedundefined  undefined    
undefined  undefined   undefined   undefined

       undefined   undefined   undefinedundefined