Valorisation des bords de Marne à Noisy-le-Grand

Publié le par ADIHBH-V

 

    VALORISATION

DES BORDS DE MARNE

A NOISY-LE-GRAND

 

 

 

Bords-de-Marne---Photo-1.jpg 

 

 

Le 25 novembre 2010, le Conseil Municipal approuve le Schéma Directeur pour la valorisation des Bords de Marne. L’étude réalisée par le Cabinet AM Environnement en octobre 2010, a conduit dans un premier temps à l’élaboration d’un  schéma d’orientation, sur la base d’un diagnostic dressant l’état des lieux du site et mettant en évidence les grandes séquences de paysage. C’est le sujet du jour, en s’inspirant des travaux du Cabinet AM Environnement présentés en Conseil Municipal et dans le projet du PLH de mars 2012.

 

Le projet de revalorisation de la Marne à Noisy doit être entendu comme un projet d’espace naturel de 160 ha. L’ensemble représente un enjeu paysager exceptionnel. Dans ce cadre, le Schéma Directeur permet la constitution d’une trame paysagère s’appuyant sur la Marne, son fil conducteur, et s’inscrivant dans une continuité en reliant les espaces naturels entre eux. Ce parcours paysager continu prend en compte les différentes ambiances paysagères participant à la qualité et à l’attractivité du lieu qu’il convient de protéger, de faire valoir et de partager.

 

La valorisation des vues est un élément essentiel de la mise en valeur et protection des paysages dont il faut tenir compte. Les belvédères et les balcons urbains offrent des ouvertures sur le parc et sur la ville; on retrouve ici l’idée d’un paysage étroitement lié à l’horizon où la vue constitue le paysage. Le développement des coteaux doit se réaliser en maintenant des espaces ouverts afin d’organiser un paysage urbain à travers des fenêtres paysagères "donnant à voir ou à découvrir" les Bords de Marne. Le re-profilage et l’écrêtement des berges participent à augmenter les zones d'expansion des crues mais ils participent également à la réappropriation visuelle des Bords de Marne.

 

Les berges de Marne doivent être pensées comme de véritables espaces publics, faisant partie intégrante de la ville. Les aménagements d’abords conçus pour la promenade et l’accès à l’eau favoriseront de nouvelles animations ludiques (rollers, jeux d’enfant, pétanque...) sportives (canoë, football, tennis...), festives et culturelles (événements, bouquinistes...).

 

Cet aménagement devra donc permettre de «raccrocher» le tissu urbain à cet espace public de grande qualité et d'associer le plus possible leur développement à celui de la voie d’eau. Ce maillage doux s’articulera avec le réseau viaire et de transports en commun afin d’assurer la desserte du territoire à l’échelle de la ville et des quartiers. La création de traversées piétonnes et cyclables permettra de relier et favoriser les échanges notamment avec le parc de la haute-île.

 

La cohabitation d’activités différentes impose une gestion maîtrisée des conflits d’usages. Les lieux devront être adaptés aux pratiques afin de favoriser la mixité et la

cohabitation harmonieuses des usages. La conciliation des usages sera fonction de différents critères d’appréciation tels que :

 

- la proximité et l'accessibilité des usagers à la berge

- les caractéristiques propres aux diverses pratiques

- le contexte tel que la largeur des berges.

 

La requalification de la RD370 permettrait, avec une éventuelle transformation du pont existant, de requalifier l'espace public. Source de nuisance, le stationnement devra faire l’objet d’une gestion raisonnée et cohérente par l’organisation du coteau afin d'éviter les descentes systématiques de véhicules vers la Marne.

 

La continuité et la valorisation écologique des berges constituent les deux enjeux fondamentaux du projet d’aménagement des bords de Marne avec pour objectifs le maintien de la biodiversité, le renforcement des liaisons fonctionnelles entre les écosystèmes, la protection des zones d’abris et de nourriture pour la faune inféodée aux bords des cours d’eau (corridor écologique) ...

 

L’utilisation de techniques mixtes sera privilégiée pour l’aménagement des berges. Ce type d’aménagement en pied de berge favorisera (grâce à une emprise de berge plus large) le développement d’une végétation rivulaire sur des berges en pente douce et permettra une continuité du corridor écologique.

 

Le génie végétal (utilisation de plantes vivantes à la place de matériaux de construction inertes) sera employé le plus souvent possible en remplacement des protections de berges en génie civil pour lutter contre les effets du courant et du batillage.

 

Le parti d’aménagement proposé repose sur l’aménagement différencié des espaces

sur le linéaire des berges et sur la recomposition et l’évolution du tissu urbain du coteau. La création d’un parc animé où cohabite une diversité de fonctions : logements sociaux sur le secteur des Epinettes, bateaux, logements), industrielle (prise d’eau au droit de l’usine SEDIF), loisirs (aménagement de la «plage » et des accès à l’eau), commerciale (implantation de bateaux-restaurants sur la rive et d’une plaine de jeux (terrains de sport) contribue fortement à la réappropriation de la Marne par les Noiséens.

 

Trois entités paysagères ont été identifiées en Bord de Marne.

 

1ère séquence : Les quais de la Marne.

 

Cette séquence est marquée par la forte présence des installations industrielles du SIAAP et du SEDIF.

 

Cliquer sur : Quais de la Marne

 


2ème séquence : La Marne Village.

 

Cette appellation joyeuse cache des réalités très contrastées et ne doit pas masquer une situation plus terne. La baignade est interdite en Marne ; à Noisy-le-Grand, les guinguettes se sont tues ; les pavillons des Bords de Marne sont inclus dans les périmètres réglementés par le PPRI,…..

 

Cliquer sur : Marne Village

 

 

 

3ème séquence : Le Parc.

 

Les plus belles propriétés de la Vallée de la Marne sont là. Le Parc de la Haute-Ile à Neuilly-sur-Marne offre un vis-à-vis remarquable avec une forte valeur écologique, hydraulique, paysagère et symbolique.

 

 

Cliquer sur : Le Parc

 

 

En conclusion, à travers ces objectifs, ce Schéma Directeur assure la cohérence des projets tout en garantissant la mixité des usages le long de la Marne. Un jour viendra le moment de la concertation permettant de sensibiliser les habitants aux enjeux, avant la réalisation des travaux au regard du coût, en cette période de crise économique.

______

 

Contribution bibliographique : Schéma Directeur pour la valorisation des Bords de Marne – Octobre 2010 – Noisy-le-Grand- réalisé par le Cabinet AM Environnement, 90/96 avenue du Bas-Meudon – 92130 Issy-les-Moulineaux.

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Le claf' 11/05/2013 09:37


@Francis (le commentateur précédent)


Tu te gargarises de ta propre prose et tu manques sérieusement d'esprit de synthèse.
Du coup, on ne comprend rien à ton message (ou alors très difficilement après une 3ème lecture). Tu voulais dire quoi exactement ?

C'est le web ici, pas le XVIIIe siècle ("ah ah, Monsieur, tremblez que je ne prenne ma plume..."). Ridicule.


++

francis 30/11/2012 15:41


Pour le père Noël, il y a d'autres priorités... non ?


 Avant le grand Palais  


http://www.facebook.com/photo.php?fbid=482027541817523&set=o.85560911007&type=1&theater


 Avant "Le périmètre d'étude du quartier la Varenne "


http://www.noisy-les-bas-heurts.com/article-le-perimetre-d-etude-du-quartier-de-la-varenne-se-modifie-108065629-comments.html#anchorComment


 et ce commentaire



-Désolé de vous décevoir, mais il me semble que Monsieur Pajon, Député et Maire, sait quand même ce qu’il dit !Son très grand intérêt pour la sécurité routière 



http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-128447QE.htm


montre que nous avons affaire à un pédagogue, que dire un prophète courageux pour entamer une réflexion audacieuse sur l’accidentologie.


Un proverbe chinois proclame :



« Il faut faire vite ce qui ne presse pas, pour pouvoir faire lentement ce qui presse. »


Comprenez-vous votre erreur ?


« Il faut tailler les réseaux de liaison qui poussent et qui toussent, pour pouvoir mailler les réseaux de liaisons douces »


Il est de l’intérêt de tous les Noiséens vivants et morts de se plier à ce dicton puisque c’est à l’aulne de la conduite en société d’un
élu qu’on mesure la grandeur de ses décisions. 


Vous voilà donc bien marri ; ne serait-il pas préférable, par exemple, d’emprunter l’avenue Charles de Gaulle en sortant de la A4 vers Noisy centre, puis l’avenue Houette
en prenant soin de mettre ces 2charmantes voies à double sens, d’aménager le quai des 2 ponts, pour parvenir ainsi à celui de Neuilly sans embarras, sans fatigue,
avec le sentiment d’avoir participé à l’effort républicain qui chante dans sa Marseillaise ; 


« Français, pour nous, ah! quel outrage
Quels transports il doit exciter? »



Il y a toujours ça sur le quartier du Collège/Lycée international


http://pival.free.fr/au%2030-11-12.JPG


 


Alors avant de fantasmer sur les berges du Styx, il faudrait d'abord s'atteler aux tâches les plus urgentes et non aux rennes de la fumée sans feu.