Sarkozy en campagne

Publié le


NICOLAS SARKOZY LANCE LA CAMPAGNE
DES
REGIONALES
EN BANLIEUE

 

 

Nicolas Sarkozy s’en cache à peine, il est désormais en campagne pour les élections régionales. Le mardi 24 novembre 2009 il a visité Epinay-sur-Seine, Bobigny et Le Perreux sur Marne ou se tenait à 12h, une table ronde sur la lutte contre l’insécurité.

Le Vrai Journal de Noisy le Grand était présent dans les locaux du Centre Culturel des Bords de Marne.  La table ronde était animée par Monsieur Gilles Carrez,  Député Maire du Perreux et Rapporteur Général de la Commission des Finances à l’Assemblée Nationale.

Le Président de la République était accompagné de Madame Michelle Alliot Marie, Messieurs Brice Hortefeux, Eric Woerth et du Préfet de Police. Autour de la table se trouvait : un Buraliste du Val de Marne, Madame la Proviseur d’un Lycée de Villeneuve-le-Roi, un Directeur Responsable de la Sécurité à la RATP, la Direction des Finances Publiques, le Procureur de la République du Val-de-Marne et le Député Maire de Villers-sur-Marne.

Aux questions des invités, Nicolas Sarkozy dans ses réponses  renouait avec ses thèmes favoris que sont : la sécurité, l’immigration et la fiscalité, même si parfois il devait avouer non sans humour que : « ce n’était pas votre question, mais c’est ma réponse !».

Toutefois, un thème ne fut pas abordé car vous comprendrez que nous ne pouvions nous exprimer, c’est celui de la ‘densification massive des futures Cités’ de banlieues, telles que Michel Pajon veut en édifier encore à Noisy le Grand sur le Clos d’Ambert (1200 logements) et le Clos aux Biches (1500 logements). En effet, nous ne sommes pas les seuls à penser au Vrai Journal de Noisy le Grand, que la construction de grands ensembles tels que nous les trouvions dans les années 1970, et qui conduit maintenant aux programmes de Démolition-Reconstruction ANRU, concours grandement à l’Insécurité et à l’incivilité de la ville.

Hormis de disposer d’une batterie de caméras de vidéosurveillance (20 000 000 en Grande Bretagne, un Anglais est filmé 300 fois / jour), et de mettre un Policier derrière chaque habitant 24h/24, nous sommes persuadés qu’une urbanisation mixte raisonnable des quartiers (pavillons historiques, maisons de ville, petits collectifs, commerces et équipements publics,…), avec de vrais logements sociaux, serait aussi un moyen moderne, élégant et intelligent de développer le « mieux vivre ensemble », à Noisy le Grand.

Mais peut être que les problèmes sont ailleurs, comme le suggère Ingrit Nappi-Choulet, Professeur à l’ESSEC, dans son excellent ouvrage : « Les mutations de l’immobilier : de la finance au développement durable ». En effet, ce Professeur indique très bien que le secteur de l’immobilier a profondément évolué ces dix dernières années. En se financiarisant, l’immobilier est désormais considéré comme un actif financier, géré par des acteurs aux logiques nouvelles. D’un produit répondant à des attentes d’utilisateur, il est devenu un produit financier. Les répercutions sur la ville sont immédiates…

N’est-ce-pas Monsieur le Maire, pourquoi voudriez-vous raser les Bas Heurts ? Pour réaliser 30% de logements sociaux ? Nous n’avions pas compris !

Ce n’est pas la réponse de l’ADIHBH-V qui retient préférentiellement les dernières déclarations des professionnels du Bâtiment qui indiquent que 70% des transactions immobilières dans le neuf intéressent les avantages du dispositif fiscal de la Loi Scellier. Voilà pourquoi l’Assemblée Nationale a décidé le vendredi 13 septembre de maintenir à 25% le crédit d’impôt en 2010, alors qu’il était question de le porter à 20%. Voilà les raisons pour lesquelles les ventes de logements neufs des constructeurs ont augmenté de 62,2% au troisième trimestre sur un an, alors que les mises en cha ntiers ont reculé de 18,1% et les permis de construire de 17,% sur la période d’août à octobre 2009.

En fait, il était « primordial de maintenir la confiance des investisseurs », souligne l’exposé des motifs de l’amendement de la Commission des Finances. Pourquoi pas, mais pas aux détriments des résidants historiques des Bas Heurts, pour le seul bénéfice des promoteurs-investisseurs.

____
 

Pour visualiser la vidéo, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://www.elysee.fr/webtv/index.php?intHomeMinisterId=0&intChannelId=5&intVideoId=1439

Commenter cet article

VALERIE 04/12/2009 10:53



Le vrai journal toujours au fait de l'information et sur tous les fronts.... merci



ADIHBH-V 29/11/2009 18:37



Cette semaine nous vous conseillons la lecture du supplément à l’Humanité Dimanche n°188. Ce spécial collectivité porte sur le logement social : Réalisation, financement, rénovation, destruction,
urbanisme…Pourquoi tout repenser !


Vous découvrirez une table ronde autour d’un Architecte / Urbaniste, d’un Député PCF et d’un Député UMP.



Jean-remy 29/11/2009 11:35



Intéressant le site de l’Elysée !
Le vrai journal a du être surpris de la manière ou le débat a eu lieu lors de cette réunion. La parole /ou les micros n'ont pas été coupé aux interlocuteurs, comme j'ai pu le voir lors des
réunions publique sur Noisy le Grand ou en conseils municipaux. Le maire devrait prendre exemple :


·         sur le fait de ne pas couper la parole,


·         que l'ensemble soit diffusé. Il serait intéressant que la diffusion d'un conseil municipal soit
filmé et publié sur le site de la mairie. Les conseils municipaux seraient alors peut-être plus cordiale.


J'ai écouté aussi le discours du 30 juin, on parle du Grand Paris et de la défense.
Noisy le grand ne risque donc pas de voir beaucoup d'entreprise s'installer... et risque de devenir une citée dortoir, quel dommage.