Qui sont ces jeunes architectes urbanistes......

Publié le par ADIHBHV

 

QUI SONT CES JEUNES ARCHITECTES URBANISTES,

QUI "MARCHENT SUR L’EAU "?

______

 

 

NADAU-LAVERGNE - Photo 1

 

(Photo : Claire-Lise HAVET) 

    

Sous le patronage de Cécile DUFLOT, Ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement, le Palmarès des « Jeunes Urbanistes 2012 » a été dévoilé le 20 décembre dernier. Cinq équipes ont été récompensées pour leur capacité à inventer la ville de demain, dont encore une fois nos amis de l’Agence NADAU – LAVERGNE, Jérémy et Vincent. La cérémonie se tenait à la Cité internationale universitaire de Paris.

Ce palmarès national, initié en 2005 et décerné tous les deux ans, vise à distinguer de jeunes équipes d’Urbanistes de moins de 40 ans. Il vise à récompenser, pour la qualité de leurs démarches et productions, de jeunes professionnels intervenant dans les différents domaines de l’urbanisme. Il met en lumière des personnes et des équipes françaises et internationales qui, par leur inventivité, leurs approches, leurs prises de positions, leurs postures, leurs points de vue ou leurs recherches défient les problématiques contemporaines, dégagent des concepts et des méthodes innovantes.

A cette occasion, Cécile DUFLOT (Europe Ecologie Les Verts - EELV) a déclaré : « nous avons besoin de vous et de votre plein engagement pour penser les territoires dans leurs différentes échelles, dans leurs grandes diversités et dans leurs interactions ».

Cette affirmation est, selon l’ADIHBH-V, essentielle. En effet, il serait grand temps que le Groupe EELV de Noisy-le-Grand, sous la Houlette de ses représentant(es) au Conseil Municipal, prennent leur courage à deux mains et « croisent le fer » avec l’Edile en sortant de leur discrétion sur les futurs projets urbains de la ville. Il faudra bien qu’EELV nous dise un jour si, à Noisy-le-Grand, inventer la ville de demain,  dégager des concepts innovants tout en anticipant la demande des usagers et des habitants, c’est pratiquer la tabula rasa, avec précisément pour fondement l’éradication de toutes traces d’une occupation antérieure du quartier des Bas-Heurts, une négation de son histoire et du passé de ses habitants. C’est traiter ces citoyens par le mépris.

Par ailleurs, Ariella Masboungi, Inspectrice Générale de l’Administration du Développement Durable au Ministère, qui a initié ce palmarès, a déclaré le 20 décembre 2012: « Ces jeunes urbanistes vont là où ils peuvent, là où il y a de la place. Ils inventent leur façon de faire et savent mobiliser les usagers pour faire émerger une demande sociale d’urbanisme». Dans ce cas là, nous répondons : « Madame, sachez qu’à Noisy-le-Grand, nous avons de la place…… ».

Enfin, l’Agence NADAU-LAVERGNE est coutumière des honneurs. Rappelons que le 24 octobre 2012, Jérémy Nadau et Vincent Lavergne étaient déjà lauréat des « Albums des jeunes Architectes et Paysagistes » lors de la cérémonie du 24 octobre 2012, à la Cité de l’Architecture & du Patrimoine, consacrée aux lauréats. Cérémonie présidée par  Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture. (Voir notre billet, en cliquant sur : Honneur aux Jeunes Architectes qui ont illuminé les Bas-Heurts).

L’exposition présentée à cette occasion, en avant première au Palais de Chaillot, relaie tous les deux ans la politique du Ministère de la Culture et de la Communication en faveur des jeunes Architectes et des Paysagistes. Elle poursuivra son itinérance en région et à l’international en 2013.

Finalement 2012 fut pour eux l’année du Graal. Ces deux Jeunes Architectes Urbanistes de l’Ecole National Supérieure d’Architecture de Paris – La Villette (ENSAPLV), et amis de l’ADIHBH-V, ont été récompensés par les deux "Award", les plus prestigieux de la profession.


NADAU LAVERGNE-Photo 2

 

 

Nous le savions, mais tout ceci dénote chez ces hommes de l’intelligence et du talent, C’est tout simplement formidable et prodigieux. Toutes nos félicitations à Jérémy et Vincent qui ont pu démontrer leur capacité à prendre en compte les grands enjeux contemporains de l’urbanisme, à investir des domaines innovants et à développer de nouvelles méthodologies pour croiser et intégrer différentes approches, tout en écoutant les habitants des Bas-Heurts. Ils ont mis en évidence leur aptitude à capitaliser les enseignements liés à leurs propres pratiques professionnelles et à prendre position par rapport aux différents courants de pensée actuels et aux enjeux de demain. Ils font la promotion d’un cadre de vie de qualité pour tous, des territoires durables, accueillants, attractifs et accessibles.

Dans les deux cas de figures, ils bénéficieront par des publications, d’une diffusion de leurs travaux auprès d’un large public. Cerise sur le gâteau, la contribution  de Jérémy NADAU et Vincent LAVERGNE relative au « Projet alternatif 2007 de la ZAC dite du Clos aux Biches de Noisy-le-Grand» était chaque fois, entre autres réalisations, présentée aux Jury des deux Ministères.

A consulter en cliquant sur :

 1 : Contribution Bas-Heurts au palmarès des « Jeunes Architectes et Paysagistes 2012.

 2 : Contribution Bas-Heurts au « Palmarès des Jeunes Urbanistes 2012 ».

Dans ces cas d’espèces, le respect du cadre de vie des citoyens, et l’équité entre les enjeux du territoire et les habitants des Bas-Heurts fut mis à l’honneur, au plus haut sommet de l’Etat et de l’excellence.

________

Contribution biliographique ;

-        Le MONITEUR.fr, Cyrille Véran, 21/12/2012,

-        Site Internet : http://rp.urbanisme.equipement.gouv.fr

 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

ADIHBH-V 26/01/2013 00:16


L’Agence NADAU-LAVERGNE Architecture encore à l’honneur, mais cette fois ci dans la Revue : LE MONITEUR des Travaux Publics et du Bâtiment » n° 5695, du18 janvier 2013.


Jérémy et Vincent présentent à cette occasion le « Projet Alternatif 2007» des Etudiants de l’Ecole Nationale Supérieure
d’Architecture de Paris-La Villette, sur les Bas-Heurts, à Noisy-le-Grand. (Cliquer sur : NADAU-LAVERGNE, LE MONITEUR du
18/01/2013).

ADIHBH-V 18/01/2013 20:59


 


LE MONITEUR, 18 janvier 2013, n° 5695, Aline Gilette et Cyrille Véran. : Cinq démarches de jeunes urbanistes, et encore un article sur NADAU LAVERGNE ARCHITECTURE.


Pour un recyclage des tissus existants, titre la Revue des Travaux Publics et du Bâtiment.  C’était bien l’objectif du « Contre projet alternatif » sur le quartier des Bas-Heurts en 2007, par opposition au projet municipal porté sur commande,
par cet Architecte de Montreuil dont nous avons oublié le nom qui, étant le bras armé de la municipalité,  souhaitait éradiquer le
quartier.


« Les contraintes nous stimulent ! », déclare Jérémy NADAU dans LE MONITEUR. « La mitoyenneté nous intéresse davantage que des objets
posés ». Nous connaissons les résultats et aujourd’hui ces idées novatrices font merveille.

VALERIE 18/01/2013 12:27


Que beau parcours, nous sommes vraiment fiers d'avoir croisé leur chemin et travaillé avec eux. Gageons qu'il ne s'arreterons pas là.

Pascal 16/01/2013 22:18


Bravo jeunes gens et tous mes voeux de réussite pour l'avenir.


Puissions nous bénéficier de la réalisation de vos projets et objectifs sur Noisy le Grand.


Cela apaiserait bien des consciences et préserverait une "histoire" qui ne demande qu'à évoluer.

Doug 16/01/2013 22:13


Enfin du bon sens reconnu !


L'intégration de l'existant pour faire évoluer les quartiers de façon plus naturelle, ce qui permettra certainement de conserver une identité à ceux ci.


Cela éviterait bien des problèmes à venir si cela était appliqué de façon générale.


Le passé proche à montré les côtés néfastes de la construction des villes faisant abstraction de leur passé et des habitants qui y vivent. 

Isabelle 16/01/2013 22:04


Bravo !


Donc, il est possible de construire intelligemment, en respectant l'existant tout en étant reconnu par les professionnels de l'urbanisme !


Pourvu que la vision de cette jeune génération d'architectes arrivent à faire partager leur vision...Même à Noisy le Grand

Issard 15/01/2013 11:11


ARNAQUE, "HALTE AUX BETON", c'était la Campagne Municipale de 1995, tout se suite apès la tandem RICHARD/PONTONE. Ce n'était plus le cas en 2008, il fait le préciser

surzur56 15/01/2013 10:09


Félicitations à cette équipe et tous mes encouragements. En espérant qu'en 2014 il commence à
intervenir sur la ville.


Car l'urbanisme  pratiqué sur la ville actuellement n'est pas adapté a ce qu’attendent bon nombre de
Noiséens c'est-à-dire : si nous sommes  62 000 habitants il doit y avoir 61860 habitants qui ne sont pas d’accord avec la politique actuelle
( je retire les 140 qui ont voté pour un PLU qui consiste à Bétonner la ville par un édile) et qui a été élu entre autre avec un slogan « Arnaque : Halte aux bétons ! »


 

Etienne Doussain 14/01/2013 17:21


Que dire de plus quand les honneurs (mérités) récompensent celles et ceux qui avaient déjà démontré qu'il était possible de refaire la ville sur la ville en respectant ceux qui y vivent  ?


Rien, sinon que le talent et la vision d'avenir étaient déjà connus... du côté des Bas Heurts...


Etienne Doussain