Quel avenir budgétaire pour Noisy le Grand ?

Publié le par ADIHBH-V

 

DEBAT D’ORIENTATION BUDGETAIRE 2014,

DE NOISY-LE-GRAND 

______

 

 

DOB - 1

 

Le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) a pour but de renforcer la démocratie participative en instaurant une discussion au sein du Conseil municipal, sur les priorités et les évolutions de la situation financière de la commune de Noisy-le-Grand. C’est un élément d’information transmis à l’assemblée délibérante dans les deux mois précédant l’examen du budget primitif d’avril 2014, qui devra être adopté par la nouvelle gouvernance. Il donne également aux élus actuels  la possibilité de s’exprimer sur la situation financière de la ville. Il doit se concevoir comme un outil pédagogique, ce qui fut effectif lors du Conseil municipal du 06 mars, associant la majorité et l’opposition. Le débat doit avoir lieu dans les deux mois précédant l’examen du budget primitif.

___

 

Le Débat d'Orientation Budgétaire (DOB) relatif à l'exercice 2014.

 

Avant d’exposer des éléments de rétrospective financière de la Commune, M. MIERSMAN, Adjoint au maire délégué aux finances présente le contexte économique et réglementaire dans lequel s’inscrit le débat sur les orientations budgétaires au titre de l’exercice 2014.

 

L’élaboration du budget est, depuis quelques années maintenant, contrainte par le contexte économique mondial marqué par la crise des dettes souveraines, et ses effets sur les déficits publics.

 

La loi de finances pour 2014 privilégie des hypothèses qui évoquent une sortie progressive de la crise, sur la base d’une prévision de croissance de 0,9 % du PIB pour cette année, ce chiffre étant désormais validé par l’exécutif européen dans le cadre d’un droit de regard sur les budgets nationaux.

 

Dans le cadre du pacte de confiance et de responsabilité entre l’État et les collectivités locales, le gouvernement a fixé pour 2014 un objectif d’économies des dépenses publiques de 15 milliards d’euros réparties et partagées entre l’État, les collectivités locales et la sphère sociale. La participation à la réduction des dépenses publiques prend ainsi la forme d’une baisse de 1,5 milliard d’euros des concours financiers de l’État aux collectivités. Cette baisse est imputée sur la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) et se poursuivra en 2015, et très probablement en 2016…..

 

Lire la suite en cliquant sur : DOB 2014 de Noisy-le-Grand.

 

 

 

DOB - 2

 

Audio Icon Déclaration de Patricia BETUEL – Noisy Solidaire

 

   Audio Icon

Déclaration de Marylise MARTINS – UDI

 

 

Audio Icon

  Déclaration de Serge EPINARD MRC

 

 

Audio Icon

  Déclaration de Brigitte MARSIGNY – UMP

 

 

 

Audio Icon  Déclaration de Sylvie DUFFRENE – EELV

 

 

Audio Icon   Déclaration de Géraldine DAROT – PS

 

 

 

 

____

 

Contribution bibliographique :

-        Compte rendu du Conseil municipal du 06 mars 2014,

Terminologie :

 

-        Produit Intérieur Brut (PIB) : Le PIB vise à quantifier pour un pays et une année donnés, la valeur totale de la « production de richesse » effectuée par les agents économiques résidents à l’intérieur de ce territoire (ménages, entreprises, administrations publiques,…). Le PIB d’une période à l'autre est censé mesurer le taux de croissance économique.

 

-        Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) : La dotation globale de fonctionnement désigne un concours financier de l'État, au budget des collectivités territoriales.

 

-        (*)- La capacité de désendettement : La capacité de désendettement est un indicateur très utilisé pour mesurer la solvabilité de la commune. Ce ratio compare le niveau d’épargne brute, qui sert à couvrir en priorité les remboursements de dette, à celui de l’encours, qui mesure les futurs remboursements.

Capacité de désendettement = Encours de la dette  / Epargne brute

La capacité de désendettement permet de répondre à la question suivante : en combien d'années la municipalité pourrait-elle rembourser la totalité du capital de sa dette, en supposant qu'elle y consacre tout son autofinancement brut ? Cet indicateur se mesure en années. Plus que son niveau, c’est son évolution sur plusieurs années qui permet d’évaluer la solvabilité de la commune 

A Noisy-le-Grand, l’évolution est la suivante : 3,62 en 2010, 3,54 en 2011, 4,84 en 2012 et 4,78 en 2013. Il est donc évident que la ville s’endette de plus en plus. En 2013, l’encours de la dette par habitant s’élève à 2441 €.

Ceci dit, puisque ce ratio est inférieur à 5 ans, le Maire vous dira que la commune est dans la catégorie des bons élèves. (5-10 ans, endettement moyen, 10-15 ans, endettement fort, plus de 15 ans, équilibre financier rompu).

 

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

Doug 24/03/2014 23:42


Si je reprends la dernière phrase de votre article: "puisque ce ratio est inférieur à 5 ans, le Maire vous dira que la commune est dans la catégorie des bons élèves."


Cela veut donc dire que cela va de moins en moins bien, mais que  "c'est mieux que si cela avait été
pire"  pour utiliser une expression facile ?


Ne vaudrait il pas mieux utiliser l'expression " dans les moins mauvais "?


Il est vrai que cela n'est pas vendeur en période électorale.


On se contente de ce qu'on peut......