Projet d'aménagement de la Rive Charmante (étape 1)

Publié le par ADIHBH-V


PROJET

D’AMENAGEMENT

DU  SECTEUR DE LA
 

« RIVE CHARMANTE » 

A NOISY-LE-GRAND
 
Rive Charmante - Photo 1Port de Plaisance de Neuilly-sur-Marne – Photo Jacqueline MAHEUX – Villiers Rando

 

 

 

Rives !  Vous avez dit Charmantes ?

C’est bien sous le charme d’un exposé rêveur qu’ont failli succomber les noiséens qui étaient venus en ce 16 octobre 2014, à la première réunion de concertation sur l’aménagement de ce secteur stratégique situé aux portes de la Ville.

Mais en fait de Rives, on parlera surtout du Port de Plaisance. A n’en pas douter, l’intérêt est majeur, puisque confirmé comme chaque fois par des études conduites en amont par les Services Techniques de la Commune. Etudes probablement stratégiques, car non révélées en cette première réunion d’information. Ce projet, de 180 anneaux, propulsera-t-il  le Port de Plaisance de Noisy-le-Grand au rang des premiers ports de tourisme fluviaux d’Ile de France ? C’est ce que nous allons tenter d’élucider.

Mené selon les orientations du PLU de novembre 2011 et du Schéma Directeur de Valorisation des Bords de Marne, ce projet respectera les grands objectifs pour l’aménagement du secteur à savoir :

-  Ouvrir la ville sur la Marne,
- Renouveler l’animation urbaine tout au long de la rive, assurer la diversité des usages de la berge, notamment en développant de nouveaux équipements et en implantant un « éco-port de plaisance »,
-  Assurer une continuité écologique en prenant en compte le patrimoine arboré,
-  Renforcer les continuités urbaines, paysagères et écologiques,
- Offrir aux noiséens la possibilité de vivre et d’habiter dans un cadre d’exception en mettant à leur disposition de nouveaux logements de qualité intégrés à leur environnement,
- Définir une programmation urbaine cohérente permettant de garantir une insertion urbaine des bâtiments respectant le caractère patrimonial du site,
- Valoriser les franges de la RD 370 et requalifier la route de Neuilly et la rue René Navier.

Dès 2012, la ville a mené une étude sur la faisabilité d’un Eco-port, et de ses dispositifs anti-pollution, ce principe a été validé  par le SEDIF.

En 2014, une étude détaillera la "Programmation" du port: ajustement du dimensionnement du bassin, définition de la flotte (nombre et types de bateaux), organisation de la flotte dans le bassin, programmation des équipements connexes (aire de mise à l’eau, capitainerie, sanitaires, etc.), précisions et choix des dispositifs anti-pollution.

Premier semestre 2016, le chantier démarre, et vous voici, déjà en quelques phrases, randonneurs du dimanche. Partant du Pont de Neuilly-sur-Marne sur la RN 370, vous remontez la Marne, et êtes au cœur de la zone boisée, (1.5 ha sur le plan, mais jusqu’à 2.5 ha dans le discours).  La carte postale est séduisante. La zone est partiellement défrichée pour la création d’une grande prairie en clairière, parsemée de bosquets d’arbres identiques aux Bois-Saint-Martin), avec de belles perspectives sur la Marne. L’ensemble baignant dans un milieu existant, enrichi grâce à une biodiversité caractéristique des bords de Marne. Vous découvrirez même une magnifique palette végétale qui privilégiera les essences indigènes typiques, des espaces naturels des berges !

Avez-vous reconnu le vocable enjôleur de la Paysagiste - Architecte ? Oui, c’est un métier.

Eh, bien, continuons. Vous êtes désormais  sur le chemin de halage, toujours rive sud, et encore sous le charme hypnotique de ce vaste espace naturel,  si bien que vous ne pouvez pas vraiment distinguer  dans la brume les immeubles de la rue Navier.  Nous en parlons si peu, c’est pourtant eux qui vont équilibrer le budget dispendieux de cette affaire. Il est vrai que, sur le plan, la couleur saumon est aussi vive que le poisson du même nom, riche en oméga 3, qui de surcroît, navigue sûrement dans les eaux claires de la Marne.


Rive Charmante - Photo 2


Nous voici enfin à l’approche du Port,  tel une merveille, avec sa darse de 272 m de longueur et 50 m de largeur. Rayonnant de ses pontons flottants, armé de ses 180 anneaux, accastillé  de tous ses dispositifs de protection de la prise d’eau de l’usine du SEDIF (Dispositif d’Eutrophisation, Cloisons Siphoïdes, Portes busquées à deux vantaux, des pompes qui aspirent à l’intérieur, des pompes qui aspirent en surface, une pompe en libre service, etc…). Que de la Haute Prouesse Technologique (HPT) qui renverra les eaux usées du Port dans les égouts. Les élus d’EELV sont aux anges.


Rive Charmante-Photo 3


Nous arrivons maintenant, sur la passe, permettant l’accès à la Marne. Enjambons la passerelle en alliage d’aluminium (16 m de long, 6 m de large), chef d’œuvre de la construction métallique française et du soudage des métaux. Merveilleux objet d’art, elle apostrophe mais séduit le promeneur au moment du passage d’une péniche de 20 m de long, puisqu’elle s’élève au dessus de nos têtes, sous l’action spectaculaire d’un puissant système hydraulique.

Le succès devant être au rendez vous, on nous assène  en réunion publique qu’ils seront nombreux ces plaisanciers, car un Port dans la Capitale Economique de l’Est Parisien, il faut que ça vive, et  un Chef d’Entreprise, ça doit naviguer dit la Charte du MEDEF. 50% des anneaux seront réservés aux bateaux  en escale (soit 90) ! Ah, bon. Mais à l’ADIHBH-V nous sommes comme Saint Thomas, nous fouillons, nous trifouillons, bref nous enquêtons et aussi parfois  nous calculons.

Ainsi, en cabotant du côté de Neuilly-sur-Marne, nous découvrons que la navigation de plaisance bat pavillon sur la Marne seulement 6 mois par an, disons aux beaux jours. 50% du tourisme fluvial est étranger. Noisy-le-Grand disposera donc de 90 places vides en hiver, bonjour, la rentabilité !.

Mais il ne faut pas le dire au risque de se faire vilipender par l’Economiste et Capitaine en Chef : « pour qui nous prenez-vous, sommes-nous de piètres gestionnaires, …. Nous sommes fiers de ce que nous avons déjà  fait ! ». Toute la salle plonge au fond de la cale, silence dans les coursives…

 Rive Charmante - Photo 4Ecluse de Neuilly-sur-Marne - Photo Jacqueline MAHEUX – Villiers Rando


 

A nos risques et périls, nous poursuivons tout de même notre démonstration ! Armé de nos statistiques, avec un trafic maximum en été de 200 bateaux de plaisance/an au passage de l’écluse de Neuilly sur Marne, le Port de Plaisance de Noisy-le-Grand disposera d’une capacité  1620 nuitées (90 anneaux x 180 jours), soit pour chaque bateau passant par l’écluse, le devoir de séjourner 8 nuits au Port de Noisy-le-Grand (1620 nuitées / 200 bateaux).  C’est probablement un minimum pour découvrir les charmes de la Capitale de l’Est Parisien (la Pergola, l’Eglise-Saint-Sulpice, l’Hôtel de Ville, le Centre Aquatique, les Espaces d’Abraxas de Ricardo BOFFIL, et autres originalités…). Ainsi, au son de l’accordéon, ils pourront aussi profiter des animations tardives de la Marina, si peu dérangeantes pour le voisinage qui réside au dessus des terrasses des bars.

À une encablure  de chez nous, le Port de Nogent-sur-Marne n’a que 10 anneaux réservés au passage fluvial, et a bénéficié de 455 nuitées en 2013, soit 1,24 nuitée / jour. Comme quoi, les escales y sont furtives, avec même une  baisse de 26 % par rapport à  2012.

A la lecture de ces chiffres, rassurez-vous, le vrai spectacle pour les Noiséens ne résidera  pas  dans le flux du trafic menant à l’écluse. Mais plus spectaculaires, paroles de Mariniers avertis,  seront les  difficultés rencontrées par les bateaux de 20 mètres pour pénétrer dans la Passe du Port, entravés par les bateaux ancrés à Neuilly-sur-Marne, et contrariés dans les manœuvres par le fort courant de la rive gauche de la Marne .

Comme au Havre, faudra-t-il obliger les Capitaines de péniches à utiliser les services d’un  «Pilote » pour entrer ou sortir difficilement du Port de Noisy-le-Grand ?

Par ailleurs, la navigation de plaisance peut être un sport, et une passion onéreuse. Mais lorsque quelques difficultés de la vie surviennent, le moins indispensable est malheureusement  le premier sacrifié. En évoquant à mot couvert la crise que chacun redoute, il est une réalité passée sous silence mais qu’il faut se chuchoter à l’oreille. C’est celle de la présence dans les Ports de ces « bateaux caravanes » qui permettent aux familles  de rester ancré au ponton du logement, avant de devenir SDF. Comprenez,  pour un petit budget d’acquisition (5.000 à 10.000 €), de faibles charges (150-200 €/mois pour un anneau ; eau et électricité fournies), absence de taxe foncière et pas de taxe d’habitation, ces Mariniers conservent leur dignité. 30 anneaux de ce type sont occupés dans le Port municipal de Neuilly-sur-Marne, 90 seront disponibles à Noisy-le-Grand, au titre du logement social, qu’on se le dise ! Nous ne pensons pas que Michel PAJON y verra le moindre inconvénient.

Mais arrêtons de divaguer, revenons au débat de cette fameuse réunion publique du 16 octobre dernier. Cette fois-ci, c’est un riverain de la Rive Charmante, certes  peu marin mais très terre à terre et audacieux qui se hasarde à poser la question qui fâche.  En un mot dit-il, j’aimerai bien savoir combien de logements seront construits en cet endroit ? Mais la question est jugée impertinente, la brume retombe, Michel Pajon  se  refuse à répondre. Ultérieurement, la réponse viendra de la salle. Le Maire, poussé dans ses retranchements est contraint d’avouer vaguement qu’il faudra entre 500, 700 ou 900 logements pour équilibrer le bilan. Cela  ne devrait pas fluidifier la circulation sur la RN 370, à moins que demain l’on navigue sur la Marne pour rejoindre Paris. Pour votre information, il faudra 4 heures.

Le coût élevé supposé est justifié par l’obligation de travaux confinés, en raison de la présence de la prise d’eau du SEDIF sur la Marne,  (deuxième usine de production d’eau potable d’Ile de France, pour 1.6 millions d’habitants). A la lecture des premiers devis, un élu confesse, s’être demandé, s’il n’y avait pas eu une erreur, voire un zéro de trop !!!... Déjà, le « mal de Marne » ? L’opération est estimée à 25-30 millions d’euros. A elle seule la darse coûtera 10 millions d’euros, soit 55 000 € par anneau. A raison de 20,00 €/nuitée et un taux d’occupation 100%, il faudra 7,5 année pour amortir un emplacement. Plouf, le rêve est un peu plombé, mais l’espoir demeure puisque nous apprenons que nous travaillons pour nos petits enfants, si le Port n’est pas, d’ici là, ensablé.

De  nombreuses questions agrémentèrent encore la soirée, par exemple :

- Ce projet sera-t-il aussi juteux, que la Pergola, la fameuse ginguette, financée sur nos deniers publics, sortie de l’eau en 2006, mais restée sans vin blanc, ni musette jusqu’à ces derniers mois?

- Comment se fera l’accès au site ? Facilité par le bouchon régulier de la RN 370 en direction  de Neuilly-sur-Marne ?

- Aménagé par la SPL SOCAREN, puis confié en délégation de service public à une filiale privée du Groupe EIFFAGE, le bilan financier de la Marina  sera-t-il «  sauvé des eaux » ?

 

- En cas de déficit,  comme l’est déjà annoncé le projet d’aménagement du Clos aux Biches, qui paiera ?

Nos impôts locaux devraient apporter dans le futur, une partie des réponses !

Pour en savoir plus, participez aux croisières d’information des réunions thématiques, dans les prochains mois, à savoir :

- RT1: L’espace public et les équipements publics / la qualité de vie et le développement durable
- RT2: Logements et formes urbaines. Les commerces, activités, services dans le futur quartier
-  RT3: La circulation, les déplacements doux, le stationnement.
-  RT4: présentation aux Conseils de quartiers
-  Réunion publique n°2 - Bilan de la concertation
Inscriptions à la Direction de l’Urbanisme, à l’Hôtel de Ville.

Jean Denis LARUELLE
 

 

 

Pour accéder à la présentation visuelle, Cliquer sur :
Aménagement du Port de Plaisance.

Pour accéder à l’exposé oral, Cliquer sur :
(Présentation 1/4)

 

Audio Icon

 

(Présentation 2/4)

 

 

Audio Icon

 

 

(Présentation 3/4)

 

 

 

Audio Icon

 

 

(Présentation 4/4)

 

 

Audio Icon

 

 

______

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

ADIHBH-V 29/12/2014 20:11


Du 18 décembre 2014 au 21 janvier 2015, vous êtes invités à participer à
l'enquête publique préalable au réaménagement des berges Rive-Charmante-Pergola et Siaap. Vous pouvez consulter le dossier d'enquête directement en ligne.


 


Vous pouvez également venir consulter les pièces du dossier et consigner vos observations au pôle Cadre de vie de l'hôtel de ville, aux jours et
heures habituels d’ouverture.


Le Commissaire-Enquêteur recevra le public :




Le jeudi 18 décembre de 9h à 12h30




Le lundi 29 décembre de 14h à 18h




Le samedi 10 janvier de 9h à 12h




Le mercredi 21 janvier de 14h à 18h.


Consulter le dossier d'enquête en ligne


 




> Dossier d’enquête publique avant travaux (PDF, 42Mo)


> Dossier d’autorisation au titre de la loi sur l’eau (PDF, 26Mo)


 


Fichiers à télécharger




Berges_de_Marne_Dossier_enquete_publique_avant_travaux_2014.pdf




Berges_de_Marne_Dossier_autorisation_loi_sur_l_eau_2014.pdf




Berges_de_Marne_Avis_enquete_publique_avant_travaux_2014.pdf


 


Jeannot des clapiers 01/12/2014 11:18


Un port à Noisy-le-Grand-sur-
Marne ! Il me semble qu’on nous mène en bateau, le but premier c’est sûrement 700 ou 900 logements. Comme dans tous les projets actuellement entrepris par la Mairie, ce
sera  encore  la densité qui sera privilégiée au détriment de la qualité de vie de l’habitat.  

ADIHBH-V 30/11/2014 18:10


Lu dans le Monde, le 29 novembre 2014, Béatrice JERÖME : Manuel VALLS tente d’amadouer les Maires de France.


Devant les Maires, Manuel VALLS n’est pas venu les mains vides. Il est arrivé avec une enveloppe  de 100 millions d’euros destinée aux « Maires bâtisseurs » qui
sera affectée l’an prochain. Les Communes percevront une aide de 2.000 € pour chaque logement neuf. Cette annonce n’a suscité qu’un enthousiasme relatif.

Alain Cassé 27/11/2014 11:25


En réponse à Alya Saîdi :


 


Dans l’idée de la Commune, requalifier la RN 370, qui serait d’ailleurs à la charge du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis (en
faillite aujourd’hui), consisterait a aménager une 4 voies (2 + 2), avec dans chaque sens, une voie TCSP (Transport en Commun en Site Propre) réservée au Bus. Le Pont de Neuilly restant tel quel.
En d’autres termes, écoeurer les automobilistes pour les obliger à utiliser les Transports en Commun.


 


Pour la rue Navier, il pourrait s’agir d’élargir la
rue, avec des trottoirs plus larges et des places de stationnement en bordures. Eventuellement des plantations d’arbres en alignement. Voir sur notre blog, la requalification de la rue des
Aulnettes.


 


En espérant avoir répondu à vos questions


 


 

Un navigateur solitaire 26/11/2014 08:59


Encore une fois, lors de cette réunion publique, la « corne de brume » maritime à signalé la présence d’un danger dans la salle
pour la démocratie.


 


C’est celui d’un Citoyen lambda qui exprime sa désapprobation envers un orateur (Le Maire ou autre,..) qui
présente un projet. Revoir également la position du Maire lors de l’intervention de Philippe ROY, le 06 novembre
dernier, sur le « Clos aux Biches ». C’est un classique.


 


Impossible à Noisy-le-Grand d’exprimer son dissentiment sans ce
faire tancer par Michel PAJON comme un vulgaire écolier mal élevé.


 


Curieuse époque, qui rêve désormais d’un débat public aseptisé et sans conflit, aussi feutré qu’une
discussion de salon.


 


Il n’y a pourtant pas de démocratie vivante sans émotions et sans affrontements. Se taire et coller les
affiches du parti Socialiste en silence, sera-t-il bientôt à Noisy-le-Grand le seul droit encore concédé aux rares adhérents du parti politique!


 


Il est très loin le temps des Léon Socialistes, GAMBETTA (1870)   et BLUM
(1936).


 

Capitaine BF 26/11/2014 08:17


 


Je vous félicite pour votre billet qui est à la fois extrêmement précis sur les faits et très bien tourné pour le style.
Quand la Société Civile se relève face aux élus, la langue de bois va au placard.


Par ailleurs, je suis surpris que la Mairie de Noisy Le Grand et Fayolle présentent un projet en réunion publique, qui
n'aurait pas eu préalablement l’accord des Voies Navigables de France (VNF) ? A vérifier !


En effet, il ne serait pas du tout impossible que VNF émette de sérieuses réserves techniques sur ce projet, à
savoir :


            -L’emplacement de
l'entrée de la darse qui est inaccessible sans dragage important du fond de l'axe de l'écluse jusqu'à l'aplomb de la passe. D'autant que le dragage devra être repris régulièrement ? Qui
paiera : le contribuable de Noisy-le-Grand ou VNF ?


            -. Le système de
fermeture à portes qui ne permettra pas l'équilibre instantané du niveau entre la darse et la Marne, à chaque ouverture.


Ces quelques lignes ne sont pas de la communication, mais de la technique. Et la technique en navigation, ça compte, car le
jour ou il y aura un accident, c’est 2500-3000  litres  de gasoil dans la Marne de VNF, et non dans la
darse de Noisy-le-Grand !


 

Alya Saïdi 26/11/2014 07:59


Bonjour


Merci beaucoup pour votre dernier article bien complet sur la restructuration des Bords de Marne. Sauriez-vous
m'indiquer ce que signifie "requalifier la route de Neuilly et la rue René Navier". En quoi cela consiste-t-il ?
Merci encore !


Cordialement

Etienne Doussain 25/11/2014 14:58


Jean Denis Laruelle est un fiéfé coquin que de se moquer d'un si beau projet qui enchantera les futures générations... Car n'en doutons pas, elles seront contentes d'avoir la Marne pour circuler
pour se rendre de la capitale de l'Est parisien vers la ville capitale d'un grand Paris à venir ! Bien évidemment , nous aurions du y penser, cette voie fluviale majeure est la reine des
solutions de la densification urbaine qui s'annonce... A4, réseau express n'y suffiront pas... Quand à la route de Neuilly, n'y pensons même pas, la métropole parisienne aura d'autres chats à
fouetter quand le département 93 aura disparu. Alors, vite, réservons des anneaux, peu seront servis, pensons à nos enfants qui feront de Noisy le Grand sur Marne, la preuve d'une Venise à Paris.
On s'en gondole d'avance !