Pollution par l'affichage sauvage à Noisy le Grand

Publié le par ADIHBH-V

 

AFFICHAGE SAUVAGE…

SUITE !

___

 

AS-Photo 1

 

Depuis sa mésaventure de 2009, avec la Police municipale de Noisy-le-Grand, l’ADIHBH-V a retenu la leçon et ne présente plus ses fêtes de quartier sur les installations d’éclairage public, les panneaux indicateurs et sur les équipements publics de la ville en général.

Nous privilégions les espaces privés, après autorisation des propriétaires.

 

Par contre, pour une période très limitée, avec l’autorisation de la commune de Bry-sur-Marne, nous apposons nos affiches sur le quartier de La Garenne, limitrophe des Bas Heurts.

 

Cependant, avec la promotion immobilière, les marchands de matelas et les cirques, les débordements publicitaires sont légions, avec plus ou moins de succès sur nos villes.

 

AS-Photo 2

 

Pour preuve, alors que le dimanche 08 juin des membres de notre association faisaient la promotion de la dixième Fête des Cerises du quartier des Bas Heurts sur les candélabres de Bry-sur-Marne, ils ont été interpellés par la Police municipale qui était en train d’éradiquer les panneaux sauvages relatifs à la vente de sommiers et matelas du Perreux-sur-Marne.

 

L’ADIHBH-V a pu présenter son autorisation municipale, il n’y a pas eu de soucis !

 

Qu’en est-il à Noisy-le-Grand ? N’étant plus client nous ne pouvons répondre aujourd’hui en ce qui concerne l’efficacité de la Police municipale sur ce sujet. Mais nous relevons seulement que toutes ces pollutions visuelles s’exposent sur la Ville, et s’exposent très longuement sur des semaines et des semaines !

_______

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

ADIHBH-V 16/07/2014 18:00


Effectivement, une pollution est une pollution, sauf que l’une est sous contrôle et admise par le Code des Collectivités
Territoriales avec autorisation du Maire de la commune, pour une période donnée. L’autre est totalement sauvage, et reste affichée indéfiniment. S’il y a nettoyage de la ville, c’est à la charge
des employés municipaux, sur le compte de nos impôts locaux.


 


Pourquoi ne sollicitons-nous pas la commune de Noisy-le-Grand ? Tout simplement par expérience, toutes nos demandes sont
refusées depuis 10 ans (chaises, tables, annuaire des assos, CCQ OUEST pour le Président de l’ADIHBH-V……et autres). Alors, vous savez, à force nous fatiguons et privilégions l’efficacité avec une
méthodologie qui nous donne entière satisfaction.

ML-C, Paris 15/07/2014 19:43


Comment ce fait-il que vous sollicitez la commune de Bry-sur-Marne pour faire la promotion de vos fêtes, et non la commune de
Noisy-le-Grand ?

Vincent 15/07/2014 15:33


Bonjour,


Ce sujet me tient également à cœur.


Le constat est sans appel sur ce sujet : la ville de Noisy le Grand est une zone de non droit en terme d’affichage public. N’importe qui, peut afficher ce
qu’il veut, où il veut, quand il veut ET sans risque.
Les promoteurs immobiliers et les agences immobilières qui ne se gênent pas…
Ce n’est pas la police municipale noiséenne et ses faibles effectifs qui risque d’empêcher quoique ce soit.


 Et encore une fois, c’est Bry sur Marne qui nous donne un exemple de ce que signifie le respect de la qualité
de vie des habitants.


Pour information, dans d’autres villes, des maires ont pris des décisions fortes pour arrêter cette pollution visuelle :


http://www.nicematin.com/article/cote-dazur/une-nouvelle-reglementation-a-letude-pour-les-panneaux-immobiliers-nicois.194306.html


http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/les-agents-immobiliers-en-mal-de-panneaux-06-10-2008-266187.php

Josiane 15/07/2014 09:33


Autorisation ou pas, c'est toujours de la pollution visuelle, non!!!

francis 13/07/2014 13:39


Ben quoi, on annonce qu'il va y avoir beaucoup de cirque et plein de matelas à acheter. 


 


C'est qui qui dompte les fauves qui auront la queue dans le Brie ? Comprends pas.