Partager enfin l'urbanisme ?

Publié le par ADIHBH-V

 

POUR UN URBANISME

PARTAGE !

______

Urbanisme partagé-Photo 1

 

§      Parce qu’un projet urbain ne devient légitime et durable que si les habitants concernés le coproduisent. C’est ce que la Commune de Noisy-le-Grand n’a pas encore intégré dans son logiciel,

 

§      Parce que les attentes démocratiques sont importantes, et que les conflits forts sont coûteux et retardent les projets communaux, qu’il est urgent de penser à une solidarité active entre professionnels de l’urbanisme et citoyens impliqués. Stop aux ego et à la monarchie élective. Oui à un urbanisme démocratique,

 

§      Parce que l’expertise citoyenne, la co-élaboration de projets urbains et que les réponses alternatives restent isolées et trop peu visibles. Il n'est pire aveugle que l’Architecte mandaté qui ne veut pas voir, mais n'y a pas plus sourd non plus qu’un Maire qui ne veut pas entendre les Citoyens.

 

 

Participez à la première étape

de la constitution d’un réseau de compétences solidaires

pour un outillage citoyen.

 

Urbanisme partagé - Photo 2

Journée organisée par l’APPUII

 

 

Urbanisme partagé - Photo 3

APPUII (Alternative pour des projets urbains ici et à l’international) est une Association constituée de membres d’Associations locales d’habitants, d’Enseignants - Chercheurs, de professionnels et d’étudiants. Elle intervient à la demande d’habitants concernés par des projets urbains qui souhaitent les comprendre, les discuter, les modifier. Elle contribue à alimenter une action sur la ville qui se veut coopérative, soucieuse d’écoute et d’égalité.

 

Site internet: http://appuii.wordpress.com

 

Courriel : associationappuii@gmail.com

 

______

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

Jacques 08/12/2014 10:56


Il serait peut être temps que la majorité municipale se rende compte que l'époque change et que le pouvoir pyramidal n'a plus lieu d'être.


La "Vérité" ne tombe pas forcément d'en haut, mais se construit et monte à partir de la base et de l'expérience de terrain.

asterix 07/12/2014 17:54


Pire, un maire qui d'un côté fait semblant d'entendre, et de l'autre côté affirme haut et fort qu'il poursuivra son projet sans modification aucune!   


Comme dit la pub du village français dans un autre contexte , " c'est le moment ou jamais de devenir résistant".

Alain Cassé 06/12/2014 11:20


Antoine LE PESSEC, un jeune Urbaniste Noiséen (Lycée Evariste Gallois, Sorbonne, Sciences Po Paris), président de Métropop’l et
acteur de la construction métropolitaine. Son credo : « L’humain précède l’urbain, sans les habitants, il sera difficile de faire exister la future métropole ». Cliquer
sur : Le journal du Grand Paris n°5.


 


A Noisy-le-Grand c’est l’urbain qui asphyxie
l’humain, et L’ADIHBH-V précise : Sans les habitants, il sera difficile de faire exister le Clos aux Biches !