Lettre ouverte à l'Etablissement Public Foncier d'Île de France (EPF-IdF)

Publié le par ADIHBHV

LETTRE OUVERTE

A L’ETABLISSEMENT

PUBLIC FONCIER

D’ÎLE DE-FRANCE.

_____

 

 

 

 EPF-IdF---Photo1.jpg 

 

 

 

 

Selon le 18e rapport de la fondation de l’Abbé Pierre, 685 000 personnes sont dépourvues de logements personnels. En 2011, derniers chiffres connus, 113 669 ménages ont fait l’objet d’une décision de justice prononçant l’expulsion. Cette année là, entre le 15 mars et le 1er novembre, 12 759 ménages ont été expulsés avec le concours de la force publique. Mais 45 000 avaient quitté leur logement avant l’intervention  policière. Par ailleurs, selon une note récente de l’Observatoire des inégalités, le nombre de travailleurs pauvres serait compris entre un et deux millions, selon les définitions.

 

Mais à Noisy-le-Grand pendant ce temps, on s’empresse de démolir de beaux pavillons, suite à préemption de l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France (EPF-IdF), bras armé de la commune pour ce type d’opération, dans le cadre d’une convention d’intervention foncière.

 

Cette situation est tout simplement incongrue ! Aussi, dans un courrier en date du 05 février dernier, l’ADIHBH-V a interpellé  l’EPF-IdF

 

Pourquoi ne pas privilégier une mise à disposition précaire des pavillons?

___

 

 

 

 Logo-de-l-ADIHBH-V--3--1.jpg

Noisy-le-Grand le : 05/02/2013

 

 

8, rue Pierre Brossolette

93160 Noisy-le-Grand

Etablissement Public Foncier- Ile de France

                                                                                                          4/14 rue Ferrus

                                                                                                          75014 – Paris

                                                                                             

Madame,

 

Depuis quelques années, l’EPF-IdF intervient sur trois secteurs de Noisy le Grand, dont le quartier des Bas-Heurts, pour la réalisation d’acquisitions de résidences préemptées par la commune, dans le cadre de Périmètres d’Etudes.

 

Quelques mois après ces acquisitions, systématiquement, ces maisons sont détruites.

 

Comme vous ne pouvez l’ignorer, le fléau du « Mal Logement » s’aggrave en France, selon le 18e rapport de la Fondation de l’Abbé Pierre, rendu public le 1er février dernier. Aujourd’hui, 685 000 personnes sont dépourvues de logements personnels, et 3,6 millions sont « non ou mal logées ». Pire, plus de 5 millions sont fragilisées par la crise du logement.

Par ailleurs, à quelques jours de l'hiver, la Ministre du Logement Cécile Duflot a voulu  mettre l'Eglise catholique à contribution, en vue d'utiliser des bâtiments "quasi vides" lui appartenant, pour accueillir des mal-logés.

Enfin, il ne nous a pas échappé que l’EPF-IdF a signé une convention avec le GIP HIS, qui est un outil opérationnel de l’Etat en Ile-de-France au service du logement des familles défavorisées. En fait GIP HIS joue un rôle majeur dans le dispositif d’intermédiation « SOLIBAIL ». Il participe, en liaison avec les collecteurs et les Préfectures d’Ile-de-France au relogement des familles, il assure également l’accompagnement social de plusieurs centaines de foyers.

Et à Noisy-le-Grand, pendant ce temps, l’EPF-IdF, détruit allégrement tous les pavillons. C’est pour notre Association tout simplement inadmissible et incompréhensible. Pourquoi ne pas appliquer sur la commune, les dispositifs opérationnels en vigueur, en matière de logement des familles les plus fragiles ?

En conséquence, nous avons l’honneur de vous demander de bien vouloir nous éclairer sur cette pratique, et de nous préciser exactement, la politique de l’EPF-IdF à Noisy-le-Grand.

Dans l’attente de vous lire,

Veuillez agréer, Madame, l’expression de notre vive considération.

Pour l’Association

Alain Cassé

Président de l’ADIHBH-V

_________

 

 

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

venetes 08/04/2013 08:38


Merci, Dominique de faire ce rappel, je partage totalement ton idée. voilà une politique du logement pleine de bons sens. j'approuve et je suis un homme à droite de la droite membre du MPF. Je
participe à la construction de maisons à Madagascar dont 125 en 2012 et là nous n'agissons pas à coups de bulldozer.


 

Dominique De Coster 05/04/2013 20:45


 C'est tout simplement inadmissible ! La ville de Noisy le Grand se dit de gauche, la région ile de france se dit de gauche, le gouvernement se dit de gauche. Et avec la complicité de tous ,
on détruit des maisons , alors qu'aucun projet à court terme ne le justifie ! On pourrait loger des familles dans ces maisons ! Aujourd'hui, je milite pour aider des personnes en situation de
précarité. Certaines n'ont pas de toit et connaissent des situations dramatiques. Etre logé permet de se reconstruire ! Je demande avec la plus grande fermeté à l'EPF IDF  que cesse
immédiatement ce gachis financier et humain, et que des baux précaires soient établis pour permettre à des familles de se loger ! Je ne comprends plus cette gauche auquelle j'étais fière pourtant
d'appartenir ! 

Nimbus 91 05/04/2013 17:17


 Oui , pourquoi démplir !!!???


La question est posée et j'attends  avec impatience la réponse qui va être faite !!

Etienne Doussain 05/04/2013 15:03


Rien à dire, bien au contraire !