Le Grand Paris passe par la cité Descartes

Publié le

 

 

 

LE GRAND PARIS PASSE
PAR LA CITE DESCARTES,
A CHAMPS-SUR-MARNE

 



DSC01982
 
    DSC01978 DSC01983
 




Le Secrétaire d’Etat Christian Blanc, chargé du développement de la Région Capitale faisait halte le jeudi 3 décembre 2009, à la Cité Descartes, sur le campus de Champs-sur-Marne (77), dans les locaux de l’Ecole Supérieure d’Ingénieur en Electronique et Electrotechnique (ESIEE). C’était la deuxième des sept rencontres territoriales organisées jusqu’au 10 décembre dernier en Ile-de-France.

 

Organisée conjointement par les Préfectures du Val de Marne et de Seine et Marne, cette deuxième rencontre réunissait spécialistes, entrepreneurs et élus pour débattre sur les thèmes de la ville durable et de la croissance verte. Il y avait notamment l’Architecte Yves Lion (Fondateur de l’Ecole d’Architecture de Marne la Vallée), Bernard Guirkinger (Directeur Général de Suez Environnement), Yves Lichtemberger (Président de l’Université Paris-Est, Marne la Vallée), Alain Bourdin (Directeur de l’Institut Français d’Urbanisme) et les Députés Chantal Brunel, Gilles Carrez et Yves Albarello (rapporteur du projet de Loi sur le Grand Paris).

 

D’entrée de jeu, Christian Blanc ouvre le débat en expliquant que « Paris Ile-de-France » veut se placer dans le concert de ces « villes-monde ». Aujourd’hui, avec des atouts  sous exploités et méconnus : « Qui savait qu’il y avait ici, à Marne-la-Vallée, le plus grand potentiel de recherche en développement durable ? A Paris, on ne le savait pas ! constate-t-il ». Et puisque, à la Cité Descartes, ce vivier existe, c’est sur lui que s’appuiera en partie l’indispensable rééquilibrage à l’Est de la Capitale.

 

Toutefois, pour que le Grand Paris devienne réalité, il doit se doter d’un réseau de transport performant et cohérent puisque le RER A ne fonctionne correctement. Et ce n’est pas en multipliant par cinq ou par six la capacité de la ligne du RER A, que l’on règlera le problème. Selon le Secrétaire d’Etat, son futur métro à grande vitesse qui est prévu en 2028 au plus tard, devrait être la clef de voûte du succès. Un arrêt est prévu à Champs-sur-Marne et la Cité Descartes devrait occuper une situation stratégique.

 

Cependant, comme le soulignait Gilles Carrez (Auteur du rapport sur le financement des transports du Grand Paris), un mieux dans les déplacements à long terme peut être, mais il serait souhaitable ne pas attendre 18 ans et le « Métroférique » du Grand Paris pour régler les problèmes des Citoyens, au quotidien ? Ici, Le Vrai Journal de Noisy le Grand qui était présent à l’ESIEE , observe que le Maire du Perreux-sur-Marne faisait vraisemblablement allusion à la réalisation complémentaire du projet ORBIVAL, en Val de Marne, qui prend du retard !

 

Par ailleurs, si ce projet s’articule autour de la trilogie : transport, Interconnexion et territoire de projets, la salle faisait remarquer que si en effet la Cité Descartes était un pôle de recherche de pointure mondiale avec 1200 chercheurs spécialistes, le campus de Champs-sur-Marne manquait de vie pour les étudiants (cinémas, restaurants, …).

 

Christian Blanc a souhaité conclure en disant que tous les avis sont bons à prendre : « le temps où l’Etat devait décider de tout est terminé ».

 

Ah bon ? Relisons le projet de loi !!!.... Le débat continue sur le site internet www.mongrandparis.fr, où les citoyens peuvent s’exprimer et donner leur avis.

____

 

Contribution bibliographique :

            -La Marne, du mercredi 09 décembre 2009, DM et OB,

            -Le Parisien, du 04 décembre 2009, G.Co.

 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Le Vrai Journal de Noisy le Grand 05/03/2010 08:07







L’EPAMarne et l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France font front commun


 



L’Etablissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée (EPAMarne) et l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France (EPFIF) signent une convention-cadre de partenariat relative aux
actions foncières dans le cadre de l’aménagement du territoire de Marne-la-Vallée.
Quatre chantiers prioritaires ont été définis : le projet de cluster de développement durable autour de la Cité Descartes, la densification autour des gares
RER, la régénération urbaine, le rééquilibrage du logement social. Cette convention porte sur une durée de cinq ans renouvelables. « Ce nouveau partenariat nous permettra de
déléguer un certain nombre d’actions que nous menions en matière d’études foncières, par exemple, et ainsi, de gagner un temps considérable dans la conduite de nos projets d’aménagement
sur le territoire », fait valoir Pascal Berteaud, directeur général d’EPAMarne/EPAFrance.







ccpounder 25/01/2010 10:34



Un nouvelle enquête globale de transport (EGT) 2009–2011.


 


La Direction régionale de l’équipement d’Ile de France (DREIF) et le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF) ont convenu de
monter rapidement d’une nouvelle enquête globale de transport (EGT) et d’un co-financement pour mener à bien cette opération qui a été confiée à TNS SOFRES. Cette enquête est réalisée auprès
de 18 000 ménages franciliens. La collecte qui a débuté mi-octobre 2009 s’étalera jusqu’en avril 2011.


 


Les résultats de l’EGT, indispensables pour concevoir les politiques publiques en matière de transport, sont très attendus par le STIF qui,
rappelons-le, a présenté un projet parallèle de métro aérien au projet de C. Blanc plutôt souterrain (moins d’expropriations, horaires étendus pour les personnes à horaires de travail décalés,
métro automatique, …)


 


Les grands principes du recueil de données sont les suivants :


- un échantillon représentatif de la population francilienne (il faudra quand même lire les statistiques en matière de villes
sélectionnées et du type de population interrogée)


- des enquêtes administrées lors d’interviews en face-à-face au domicile des personnes ;


- tous les membres du ménage, âgés de 5 ans et plus, sont interrogés individuellement ;


- tous les déplacements de la veille sont recensés et décrits précisément : durée, motif…;


- tous les modes de transports sont étudiés : marche à pied, deux-roues, transports en commun, voiture particulière.

A suivre....



Forges d'AURIN 07/01/2010 14:00



Mais oui, tout ceci est cohérent dans la démarche de Michel Pajon.


Le Bois Saint Martin étant ouvert au public, il devient un lieu de villégiature pour les Franciliens qui veulent prendre un bol
d’air pur. A partir de là, les plus sportifs qui font de l’acro-branche passent même le Weekend dans les Hôtels.


Et pour les randonneurs, rien de tel après l’effort, qu’un petit repas au Resto avant  de reprendre le RER E.


Jadis, depuis Vincennes, c’est en Tramway que nous arrivions à Noisy le Grand, et allions manger des Goujons dans les Guinguettes
des bords de Marne.


 


Seul problème, il faut l’expliquer clairement
aux Citoyens de la Zone UB des Yvris, avant de claironner sur tous les toits: NON à l’Urbanisation des Yvris , car la réalité, c’est OUI, à l’Urbanisation des Yvris, le moment
venu, comme l’indiquait très clairement Francoise Thuin.



Françoise T. 07/01/2010 10:05


Je voudrais répondre à Forges d'Aurin. M. Pajon n'a jamais caché l'urbanisation d'une partie des Yvris, au moins celle face à la gare des Yvris, il avait même inscrit dans le PADD des hôtels et des
restaurants. Le PLU avait confirmé le POS, sur une partie, en zone UB et non pas UC comme le reste de ce quartier. Non M. Pajon n'avait pas été muet sur ce secteur, on ne peut pas lui reprocher
d'avoir prévenu! Après entend qui veut bien entendre! Par contre, une bonne réunion d'information sur une ville citée dans le projet du "Grand Paris" serait la bien venue. Peut-être en sera-t-il
question lors de la cérémonie des voeux du Maire?


Forges d'AURIN 06/01/2010 17:20



 


Transport : Comme vous le dites très bien, la ligne A du RER est définitivement perdue. D’autant plus que les secteurs 3 et 4
de Marne-la-Vallée vont encore s’urbaniser, et ce sont encore des milliers d’usagers qui vont l’emprunter dans les prochaines années.


La seule solution viable, est le délestage et l’interconnexion avec les lignes du RER E. Pour Noisy le Grand, les experts parlent d’un Tramway entre la Gare SNCF des
Yvris et la ligne SNCF de Chelles, en passant par la nouvelle Gare de la Cité Descartes (projet du Grand Paris).


 


A ce moment là, nous verrons bien ce que dira Michel Pajon sur l’urbanisation du Quartier pavillonnaire des
Yvris ?



Alain Cassé 05/01/2010 20:47



En réponse à Edouard, votre interrogation peut être une interprétation !


 


Ce qui est certain, lorsque l’on consulte les environs de Noisy le Grand, c’est que la gouvernance de cette ville ne passe pas
pour être la championne de l’intercommunalité et de la main tendue. Les relations de proximités sont bien souvent très dures et conflictuelles. La concertation, y compris dans son propre camp,
est inexistante.


 


Devant les aménagements et les chantiers de demain dans l’Est Parisien, si Noisy le Grand ne change pas rapidement de
posture :


 


§         Noisy le Grand sera
ignoré,


§         Noisy le Grand sera
isolé,


§         Noisy le Grand sera
contourné



ccpounder 05/01/2010 17:23




Je vous fais partager ce passage des carnets d'Alexis Martin (1895) à propos de Noisy-le-Grand, suite au commentaire du Vrai journal de Noisy :
[...] Il serait puéril de prétendre que le pays (ndlr : Noisy-le-Grand) a conservé quelque souvenir du temps lointain où il était séjour royal, pourtant il a un aspect peu commun. Dans ses rues,
le silence est presque complet, les passants sont rares. Le commerce est nul, si ce n’est dans le haut du pays ; partout ailleurs, les habitations ont grand air et s’isolent
dans de vastes jardins plantés d’arbres magnifiques. Vainement les voies publiques s’appellent ici « rue Gambetta » ou « rue de la République », le lieu reste aristocratique.
Noisy, pour le peindre en peu de mots, est un parc immense dans lequel on a bâti une foule de petits châteaux. [...]



Alexis Martin. Etapes d’un touriste en France. Promenades et excursions dans les environs de Paris. Région de l’Est, III. 1895 
Cette ville a en effet - mais manifestement depuis longtemps - un caractère particulier par rapport à celles qui l'entourent. Aujourd'hui "l'immense parc" a disparu, les "petits châteaux" avec,
quoique les propriétés foncières demeurent bien gardées à certains endroits.

A plus tard pour d'autres extraits. On regrette le silence assourdissant de la Société historique de Noisy-le-Grand.




Edouard 05/01/2010 08:25


A la lecture du commentaire du Vrai Journal de Noisy le Grand, doit-on comprendre que Noisy le Grand être plus mouelleux avec ses interlocuteurs?


Alain Cassé 05/01/2010 07:52



Effectivement Françoise, nous n’avons pas vu le Député Maire (mais il avait une excuse, car en convalescence), pas vu non plus le
Premier Adjoint, les Conseillères Régionales ou le Conseiller Général.


Ca ne veut pas dire qu’ils n’étaient pas présents, mais,…. en général, nous avons l’œil et savons débusquer nos
amis!


Ca confirme bien encore une fois, que le devenir de la Cité Descartes dans les 20 prochaines années, n’est pas une préoccupation
Noiséene.


Tu me diras, et l’opposition Municipale ? Pas vu non plus, peut être rien à dire !



Le Vrai Journal de Noisy le Grand 04/01/2010 22:01



Bien évidemment que Noisy le Grand devrait avoir sa place dans le Grand Paris, mais Noisy le Grand a un
problème !


 


Au même titre que Villiers-sur-Marne, Champigny, Neuilly-sur-Marne, Chelles ou Bussy Saint Georges, Noisy le Grand pourrait tirer
son épingle du jeu avec les espaces fonciers de Maille Horizon, mais Noisy le Grand à un problème.


 


Noisy le Grand doit s’ouvrir sur l’extérieur et ne pas vouloir rester éternellement centrer sur sa problématique
Noiséo-Noiséenne.


 


Noisy le Grand doit comprendre qu’il existera d’autres aménageurs que la SOCAREN à la botte de la commune, dans le cadre du Grand
Paris.


 


L’Etat, au travers d’Epamarne, propriétaire des terrains de Maille Horizon, peut aussi aménager des bureaux, des logements, des
commerces ou des laboratoires. C'est-à-dire, aller dans le sens de ce qui était préconisé dans le « Projet Alternatif » des Etudiants de
l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-La Villette, en février 2007.


 


Il est vraisemblable que des projets mixtes verront le jour, dans les prochains mois, sur ce secteur, sous l’égide
d’Epamarne


 


Mais si Noisy le Grand, veut sortir de la Ville nouvelle pour faire comme toujours cavalier seul, Noisy le Grand aura un problème
car elle devra racheter le foncier de Maille Horizon à l’Etat. Et là, il faudra demander au Noiséens s’ils veulent mettre la main à la poche, car ce sera onéreux, très très onéreux.


 


De toute façon, avec le Grand Paris, ce n’est plus dans l’air du temps, et l’Etat ne cédera pas une deuxième fois le terrain pour
l’Euro symbolique, comme il a pu le faire il y a quelques mois pour construire le Lycée International.


 


Lycée International qui devrait voir le jour en 2014, mais c’est le Conseil Régional qui devrait prendre le relais du Val de
Marne, pour financer les aménagements se trouvant sur Bry sur Marne. L’Etat devant financer les infrastructures.


 


Ceci étant, aujourd’hui le développement de la Cité Descartes se trouve seulement à cheval sur Champs-sur-Marne et Val Maubué.
Lorsque l’on parle d’implantation d’Entreprises dans les 20 prochaines années, les décideurs pensent à l’Est de Marne La Vallée, comme Montévrain par exemple.



Françoise Thuin 04/01/2010 10:30


Tous mes voeux pour cette année 2010 qui démarre, pour le vrai journal de Noisy, à grande vitesse. Bravo pour cette nouvelle information. Je suis vraiment surprise de ne pas voir cités, comme étant
présents, les noms de notre Député Maire, de nos Conseillères Régionales, de notre Conseiller Général.
Je suis vraiment surprise que notre ville n'informe pas des projets du Grand Paris car la Cité Descartes c'est aussi sur Noisy et de toute façon lorsque l'on voit le tracé, on est en droit de se
poser certaines questions? Il est vrai, que lorsque le dossier sera complètement bouclé, il sera aisé de rétorquer: "Ce n'est pas moi, c'est une décision gouvernementale" Est-ce que l'on attend que
les élections régionales soient passées???? Heureusement qu'Alain Cassé et son équipe nous informent. Un grand MERCI à tous. Amicalement.


Edouard 03/01/2010 20:29


Et Noisy le Grand, dans cette avanture, rien ?