L’affichage sauvage au service de la promotion immobilière...

Publié le par ADIHBHV

 

  AFFICHAGE SAUVAGE :

LA PROMOTION IMMOBILIERE

DE NOISY-LE-GRAND

 EST CONCERNEE


 Affichage-Photo 1 Affichage - Photo 2

 Affichage -Photo 3   Affichage - Photo 4

 

Les programmes immobiliers de Noisy-le-Grand poussent comme des champignons. Il faut atteindre l’objectif de 600 logts/an pour répondre aux souhaits du Préfet de Seine-Saint–Denis, mentionnés  dans le Contrat de Développement Territorial.

 

Ceci étant, sur la ville, "la guerre commerciale" fait rage. Aussi, nous constatons avec consternation qu’un grand nombre de panneaux informant de la localisation des bureaux de ventes sont apposés dans tout Noisy-le-Grand. Pire, la Société COGEDIM tague même les trottoirs à l’aide d’un pochoir !

 

Affichage - Photo 5

 

Ces panneaux, qui constituent une publicité au sens de l’article L.581-3 du Code de l’environnement sont placés de façon prolifique sur des panneaux indicateurs ou des candélabres.

 

Défenseurs de  l’environnement et du cadre de vie des Noiséens, nous ne pouvons que nous opposer à cette pollution visuelle qui est expressément interdite par l’article R.581 du Code de l’environnement sur les installations d’éclairage public ainsi que sur les équipements publics concernant la circulation routière, et autres…..

 

L’ADIHBH-V n’a pas la mémoire courte. Nous nous rappelons très bien que lors de l’édition de juin 2009 de notre Fête des Cerises, la Police municipale avait rédigé un procès-verbal relatant nos débordements publicitaires uniquement dans le quartier de La Varenne.

Monsieur le Maire nous avait même mis en demeure le 25 juin de supprimer nos affiches et, faute d’exécution rapide, de nous appliquer une astreinte par jour et par affiche.

 

Depuis, l’ADIHBH-V participe activement à la lutte contre l’affichage sauvage dans le quartier de La Varenne.

En conséquence, comme il ne peut y avoir deux poids et deux mesures, nous souhaitons que les services spécialisés de la commune fassent appliquer la réglementation en vigueur.

____

Publié dans Lettre de l'ADIHBH-V

Commenter cet article

Michel 13/05/2014 23:15


Tout ce battage municipalo/médiatique, ne serait il pas la preuve que votre article sur ce sujet à porté ?


Bravo !

ADIHBH-V 13/05/2014 18:23


Lu dans le Noisy Magazine n° 160 de mai 2010 - L’AFFICHAGE SAUVAGE : ÇA SUFFIT !


 


Vous avez été nombreux à faire part à la Ville de votre mécontentement suite à l’affichage sauvage de M.
Dupont-Aignan lors des dernières élections régionales.


 


Les affiches du président de Debout la République ont, en effet, été placardées en quantité, en toute illégalité,
sur le mobilier urbain de la Ville de Noisy-le-Grand… Or les règles de l’affichage électoral sont strictement définies par la loi.


 


Les candidats, quel que soit leur parti, ne peuvent faire apposer leurs affiches que dans des emplacements bien
définis qui leur sont réservés. Ces règles élémentaires permettent d’éviter la dégradation du mobilier urbain de la ville et la pollution visuelle.


 


Au regard de l’ampleur de l’affichage sauvage de Nicolas Dupont-Aignan, Michel Pajon a donc pris un arrêté
municipal afin de le contraindre à procéder au retrait de ses affiches dans un délai de quinze jours. Cet arrêté exige également la remise en


état des lieux. En parallèle, une procédure pénale est en cours.


 


Le procureur de la République pourra décider d’infliger une amende à M. Dupont-


Aignan pour ne pas avoir procédé au retrait des affiches litigieuses dans les délais prévus par la
loi.


 


Ndlr : Ainsi, il semblerait que le Procureur de la République a infligé une amende de 600 ;00 € à M
Dupont-Aignan ?

Forges d'AURIN 11/05/2014 15:06


Dès le 17 avril, l'ADIHBH-V dénoncait aissi ce phénomène, mais n'a pas eu droit à NOISY Mag!!!

ADIHBH-V 10/05/2014 09:03


Lu dans NOISY Magazine n°204-Mai 2014.  Vous êtes nombreux à écrire.


 


De SC-Pavé-Neuf : Des affiches publicitaires vantant un programme immobilier ont été disposées un peu partout sur les espaces
publics. Je trouve que c’est une véritable pollution visuelle qui dégrade l’image de notre ville….


 


Réponse de NOISY Magazine :


 


Vous avez parfaitement raison ! A Noisy-le-Grand, l’affichage publicitaire « sauvage », que ce soit dans le cadre
d’une vente, d’une manifestation ou d’un programme immobilier, est interdit. Il est strictement défendu de mettre des affiches, de coller des autocollants publicitaires ou d’apposer des pancartes
sur le mobilier urbain, la voirie ou les arbres..Tout contrevenant à cette règle est verbalisé par la Police Municipale et s’expose à des poursuites.

Issart 25/04/2014 13:51


En réponse à Taillandier, je confirme que « Les Verts » de Noisy-le-Grand ne font pas d’Environnement, ils
sont atones sur les problèmes de  bétonnage de la ville.


Voyez la responsable en Chef d’EELV, elle fait de la culture Monsieur. Et ici je ne parle pas de la culture du Maïs
Transgénique, mais du discours d’ouverture au Festival des Chemins de Traverse du 22 mai prochain.


C’est de la politique Monsieur…..

Taillandier 24/04/2014 13:58


Mais ou sont LES VERTS à Noisy-le-Grand, l'environnement c'est leur boulot, ou je me trompe. Ou mieux, l'on m'a trompé....

Dupuis 17/04/2014 10:20


Tout à fait d'accord pour lutter contre ces "pollutions"visuelles.


Idnamissible qu'on puisse taguer ainsi les lieux publics encore plus pour une publicité dans ce but non environnementale la promo  du béton .


Force est de constaté que celà deviendrait une habitude ? Circulant à pieds dans le parc de la butte-verte, des flèchages peints de couleurs fluos à la bombe sont faits sur la chaussée , les
arbres , les rochers... pour baliser les compétitions cyclistes qui se font une journée par ci ou par là dans l'année. Mais les flèches persistent le reste du temps, à certaint endroits ces
anciens flèchages sont "brouillés"par la nouvelle couleur pour le nouveau parcours ! Drôle de façon de voir ainsi l'environnement .