Grand Paris : réunion publique à Noisy-le-Grand

Publié le

 

GRAND PARIS EXPRESS

REUNION PUBLIQUE

 DU 23 OCTOBRE 2012

 A NOISY-LE-GRAND

 

 

GRAND PARIS EXPRESS -Photo 1 

 

 

Dans le cadre du dispositif de concertation continue engagé depuis la fin du débat public par la Société du Grand Paris (SGP), une nouvelle étape du dialogue direct avec le public sest tenue sur la Ligne Rouge Sud (Pont de Sèvres / Noisy-Champs), le 23 octobre 2012 à Noisy-le-Grand.

 

Des questions concrètes et pertinentes ont été posées sur le tracé, les acquisitions foncières, le système de transport et son exploitation future, la gare, les nuisances, l’évacuation des déblais de chantiers, les correspondances avec les autres modes de transport, le stationnement……

 

Les partenaires du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), et la RATP ont également répondu aux questions relevant de leur compétence sur la tarification, le cadencement des trains, la place du vélo ou encore du redéploiement des bus

 

La prochaine étape pour la Ligne Rouge Sud, sera lenquête publique. Elle permettra de poursuivre le processus dinformation auprès des citoyens et le recueil de leurs avis. Ils pourront exprimer leurs appréciations, suggestions et propositions sur des registres denquête, par correspondance ou directement auprès des commissaires enquêteurs. Elle constituera un préalable nécessaire à lobtention de la déclaration dUtilité Publique (DUP).

 

En attendant, les internautes peuvent continuer à poser des questions et formuler des remarques et avis sur le site www.lignerougesud.fr

 


Présentation de la réunion de Noisy-le-Grand

 

 

GRAND PARIS EXPRESS - Photo 2 

 Cliquer sur : Présentation de la Réunion

 

 

 

Compte rendu de la réunion de Noisy-le-Grand

 

  

GRAND PARIS EXPRESS - Photo 3 

 

Cliquer sur : Compte rendu de la réunion

 

 

 _______

 

 

 

Contribution bibliographique : GRAND PARIS EXPRESS : www.societedugrandparis.fr et www.lignerougesud.fr

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

ADIHBH-V 24/01/2013 21:21


Rapport Auzannet : une déclaration de Guerre contre Orbival et le métro du Grand Paris Express



Créteil, le 14 décembre 2012



Je viens de prendre connaissance du rapport Auzannet sur le Grand Paris Express qui fait suite à une commande passée par la
ministre chargée de  l’égalité des territoires.


Ce rapport constitue une véritable déclaration de guerre contre Orbival et le métro du Grand Paris Express.


En effet, en s’appuyant sur un constat financier qui demande à être vérifié, il propose ni plus ni moins au gouvernement de
détricoter totalement le projet validé il y a deux ans par l’Etat, la Région et les 8 départements d’Ile-de-France.


Plus grave, sous des atours pseudo-sérieux, ce rapport si,  il était suivi par le gouvernement, générerait une remise
en cause totale des étapes franchies ces deux dernières années.


Ainsi, en Val-de-Marne, il renvoie aux calendes grecques à la fois la ligne bleue qui relie Paris à Orly, la ligne Orange
qui relie Champigny centre à Rosny et enlise pour de longues années la ligne rouge, le tracé que nous appelons ici ORBIVAL, qui pourtant était prêt à faire l’objet d’une enquête publique.


En préconisant de repousser de plus de 15 ans le démarrage des travaux entre Noisy-Champ et Champigny-Centre
et d’abandonner la réalisation de
l’atelier garage et du poste de commandement centralisé au niveau du secteur Champigny-Bry-Villiers, Pascal Auzannet propose de fait un arrêt brutal du projet. Aucune ligne de métro ne peut en
effet fonctionner sans ce type d’équipement.


Ces éléments qu’il ne peut ignorer, lui avaient été communiqués. Il n’en a pas tenu compte preuve si besoin en était, au
mieux de l’absence de sérieux de ce travail, au pire de caractère à charge de celui-ci.


Au bout du compte et à court terme il ne reste rien pour le Val-de-Marne alors que les travaux sur la ligne rouge devaient
démarrer dans deux ans. C’est totalement inacceptable !


C’est mépriser totalement toute la mobilisation populaire et consensuelle du Val-de-Marne autour du projet Orbival. C’est
mépriser tout le travail d’élaboration commun réalisé autour de l’accord du Grand Paris Express en Ile-de-France. C’est ne tenir aucun compte de toutes les réunions publiques tenues autour de ce
projet, y compris celles ayant rassemblé très récemment plus de 6 000 personnes autour de la ligne rouge sud.


Je partage donc entièrement les propos tenu par Jean-Paul Huchon, Président de la Région qui déclarait hier  :  «
Je ne vais pas me laisser imposer par un rapport de fonctionnaire une modification d'un dossier que nous portons, nous, la région, au côté de l'Etat. Nous, on a un projet, il a été voté, il a
fait l'objet d'un protocole entre la région et l'Etat (...). Il ne faut pas toucher à un accord politique pour changer le système de transports ».


J’en appelle solennellement au Premier Ministre, je lui demande de réunir sans délais l’ensemble des élus et acteurs
concernés afin de dégager des pistes sérieuses pour tenir les engagements pris par l’Etat. Je pense notamment aux recettes nouvelles qui pourraient être dégagées ce que le Rapport Auzannet s’est
bien gardé de faire.



Ce projet de métro la banlieue en a impérieusement besoin. Les habitants n’en peuvent plus de la galère quotidienne des déplacements impossibles de banlieue à banlieue. Enfin, et j’invite le
gouvernement à y être très attentif, pour sortir de la crise, ce n’est pas en revenant sur des projets qui génèrent mieux vivre, développement économique et emploi que l’on avancera dans le bon
sens.


Au moment où s’accélère le débat sur la gouvernance métropolitaine je tiens à dire le plus clairement possible, il n’y aura
pas de métropole sans métro.




Christian Favier


Sénateur



Président du Conseil général du Val-de-Marne

ADIHBH-V 14/01/2013 09:20


LOCALTIS.info, 11/01/2013, AL avec AFP : Jean-Paul Huchon
veut la réalisation du Grand Paris Express "dans son intégralité"


Le projet de "Grand Paris Express n'est pas un luxe, il est encore moins une utopie (…). Je souhaite donc qu'il soit réalisé dans
son intégralité. Je m'en porte garant", a lancé Jean-Paul Huchon le 10 janvier lors de la présentation de ses vœux en présence de plusieurs ministres dont la ministre du Logement Cécile Duflot et
du maire de Paris Bertrand Delanoë.


 "Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault l'a d'ailleurs encore rappelé la semaine
dernière : il définira très prochainement le nouveau calendrier", a souligné le président de la région Ile-de-France. Jean-Marc Ayrault a en effet annoncé le 3 janvier, lors de la
présentation du programme de travail du gouvernement pour le premier semestre 2013,  qu'il allait proposer un "nouveau calendrier de réalisation du
réseau des transports du Grand Paris", après que de nombreux élus de la région se sont inquiétés en décembre du financement et des délais de réalisation du méga projet de Métro Express
Automatique. Ces réactions faisaient suite au rapport remis à la mi-décembre à Cécile Duflot par un ancien responsable de la RATP, Pascal Auzannet, mettant en avant un surcoût faramineux qui
porte le projet à près de 30 milliards d'euros et la nécessité d'un séquencement des travaux. Cette annonce a fait l'effet d'une douche froide, notamment auprès des élus dont les
territoires seraient servis en dernier, dans un calendrier repoussé au-delà de 2025.


Jean-Paul Huchon a martelé son attachement au projet. Le Grand Paris Express "est à la fois un investissement essentiel pour la
croissance en Ile-de-France et un outil crucial pour résorber les disparités entre les territoires", a-t-il dit. "Il bouleversera dans les quinze prochaines années le visage de la Région
capitale", a-t-il pronostiqué.


 

ADIHBH-V 04/01/2013 20:50


Grand Paris Express: Source AFP, 03/01/2013 : Jean-Marc Ayrault va proposer un nouveau calendrier de réalisation du réseau des transports


Jean-Marc Ayrault a annoncé le 3 janvier qu’il allait proposer un « nouveau calendrier de réalisation du réseau des
transports du Grand Paris », alors que de nombreux élus d’Ile-de-France se sont inquiétés en décembre du financement et des délais de réalisation du méga projet.


"Le schéma national des infrastructures de transports, qui sera revu ce semestre, fixera le nouveau calendrier de réalisation des
grands projets. Je proposerai un nouveau calendrier de réalisation du réseau de transport du Grand Paris", a déclaré le Premier Ministre en présentant en Conseil des Ministres le programme de
travail du gouvernement pour le premier semestre 2013.


Jean-Marc  Ayrault a également précisé qu'il avait "décidé d'une réallocation de 2 milliards d'euros du programme
d'investissements d'avenir", sur les 35 mds d'euros que comportait ce programme mis en place sous le quinquennat Sarkozy.


Sur le dossier du Grand Paris Express, l'ancien Directeur des RER de la RATP, Pascal Auzannet, avait remis à la mi-décembre à la
Ministre Cécile Duflot un rapport officialisant plusieurs mauvaises nouvelles: un surcoût faramineux qui porte le projet de supermétro automatique à près de 30 milliards d'euros et un
séquencement des travaux qui a inquiété les élus, surtout ceux dont les territoires seraient servis en dernier, dans un calendrier repoussé au-delà de 2025. Pour Valérie Pécresse (UMP), c’est un
coup d'arrêt, voire d'un enterrement de première classe.


Il est désormais clair que le dossier est suivi de près à Matignon et d'autant plus que le nouveau Préfet de la Région
Ile-de-France, Jean Daubigny, fut en poste en Pays de la Loire où il travailla avec Jean-Marc Ayrault, Maire de Nantes.