Grand Paris : la gare de "Bry-Villiers-Champigny" se positionne

Publié le

 

GRAND PARIS :

LA GARE DU SUPERMETRO "BRY-VILLIERS CHAMPIGNY"

SE POSITIONNE


 Photo Plan des Gares

 

 

Les dix gares Val-de-Marnaises [1]  de la ligne rouge du projet du supermétro automatique, qui correspond au tracé défendu depuis plusieurs années par l’Association Orbival, sont maintenant placées. A l’aide d’un grand panneau,  celle de Bry-Villiers-Champigny s’est même affichée le vendredi 09 mars, à 18h30, à Villiers-sur-Marne, pour affirmer symboliquement l’avancée du projet et montrer à la population du secteur où sera située cette gare.

 

Pour l’instant, c’est une boîte souterraine, c'est-à-dire une station de 120m de long par 25 m de large. C’est en contrebas du golf de Villiers-sur-Marne, le long de la ligne de RER E, que verra le jour cette station, non loin de l’actuelle enseigne Bricorama. Dans ce quartier pour l’instant très peu occupé, une ou des ZAC (Villiers, Champigny) [2] sont prévues. Les villes espèrent notamment la création de nombreux emplois, avec tout particulièrement sur Champigny un centre de réparation, de stationnement et de remisage pour toutes les rames du supermétro de la région et 2000 emplois.

 

La station Bry-Villiers-Champigny devrait être l’une des plus simples à construire en Val-de-Marne, puisqu’il n’y aurait  pas de réseaux à dévier ni de démolitions à faire. Une connexion avec la ligne E du RER est toujours à l’étude puisqu’elle oblige la création d’un nouvel arrêt sur cette ligne. Le Conseil Général du Val-de-Marne soutient aussi la création d’un futur bus dit « à haut niveau de service », nommé Altival, qui desservirait cette gare et arriverait au pôle multimodal de Noisy-le-Grand qui sera mis en service en juin 2012.

 

Reste également à lancer la future ligne orange, au départ de Champigny Centre, qui irriguera vers l’Est de la Seine-Saint-Denis via Nogent-sur-Marne et Val-de-Fontenay, au mieux un an après l’ouverture de la première ligne rouge en 2018. La construction de cette ligne orange est menée par le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), et non par la Société du Grand Paris.


 

Les allocutions :

 

 

Photo B-nisti     Audio Icon

Allocution de Monsieur Jacques-Alain BENISTI

Député-maire de Villiers-sur-Marne

 

 

Photo Adenot    Audio Icon

Allocution de Monsieur Dominique ADENOT

Maire de Champigny-sur-Marne, Président de l’ACTEP

 


Photo Spilbauer    Audio Icon

Allocution de Monsieur Jean Pierre SPILBAUER

Maire de Bry-sur-Marne, Conseiller Régional IdF


 

 

 

Mais aussi quatre nouvelles gares

pour développer l’Est de la Seine-Saint-Denis

 

 

En 2010, les communes d’Aulnay, Clichy, Livry, Montfermeil et Sevran avaient décidé de se regrouper au sein de l’Association Paris-Porte Est, pour travailler ensemble dans le cadre du Grand Paris. 

 

Un accord cadre préfigurant les bouleversements liés au supermétro du Grand Paris a été signé le 14 mars dernier à Aulnay-sous-Bois, entre l’Etat et la Préfecture de Région, en présence du Ministre Maurice Leroy, Ministre de la ville. C’est la feuille de route prévisionnelle du Contrat de Développement Territorial (CDT) qui sera signé en 2013. Elle ne sera paraphée que par quatre communes sur les cinq concernées. Livry-Gargan ne signant pas, le Conseil Municipal (DVG) ayant voté contre l’accord cadre. « On ne va pas se laisser dicter notre politique d’urbanisme sur 20 ans. Rien n’est précisé sur la répartition des logements, ni sur le financement. Livry veut rester un espace de respiration », résume-t-on dans l’entourage du Maire Alain Calmat, en regrettant qu’aucune des quatre gares ne soit sur le territoire de Livry-Gargan. Néanmoins, Livry va continuer à assister aux réunions de projets et peut très bien décider par la suite de signer le document final.

 

 

Les premiers forages en vue des travaux vont se dérouler avant la fin avril 2012 à Aulnay-sous-Bois, a annoncé Maurice Leroy. Pour le Ministre, le fait que ces premiers forages aient lieu en Seine-Saint-Denis est la preuve du rééquilibrage du Grand Paris au profit de l'Est Francilien, en direction des quartiers populaires. « Le Grand Paris conjugue ainsi l'attractivité économique de la région capitale avec le développement social et urbain des quartiers populaires », souligne Maurice Leroy. Ainsi, il affirme que « la démonstration a été faite que le Grand Paris voulu par Nicolas Sarkozy est irréversible, quels que soient les résultats de l'élection présidentielle ». 

_____

 

Contributions bibliographiques :

 

-        Le Parisien du 10 mars 2012, sous la plume de Laure Parly,

-        Le Parisien du 14 mars 2012, sous les plumes de Carole Sterlé et Gwénael Bourdon.

-        Le Moniteur.fr du 12 mars 2012, BP (source AFP)

 

[1] -Arcueil-Cachan, Villejuif-Institut Gustave Roussy, Villejuif-Louis Aragon, Vitry-Centre, Les Ardoines, Le Vert-de-Maisons, Créteil-l’Echat, Saint-Maur-Créteil, Champigny-Centre, Bry-Villiers-Champigny.

 

[2] – En marge de la cérémonie du vendredi 09 mars, se déroulait la manifestation d’un collectif d’habitants qui se trouvent impliqués dans la nouvelle ZAC du « Marais de Gaulle » (jouxtant l’autoroute A4), de Champigny-sur-Marne. ZAC de 71 000 m² destinée à des bureaux, des commerces et des activités. A termes, s’il y a une DUP, il pourrait y avoir expulsion d’un industriel du bois et d’une dizaine de pavillons. Un recours contentieux pour excès de pouvoir a été déposé au Tribunal Administratif.

 

 

 

 

Commenter cet article

ADIHBH-V 12/09/2012 14:59


Le métro automatique du Grand Paris sur les rails de la concertation. A partir du jeudi 13 septembre, un million
d’habita         nt résidant dans les 22 communes du Pont de Sèvres à Noisy-le-Grand, seront invités à participer à
des réunions publiques. Au total, 21 réunions publiques auront lieu pour évoquer le tracé ainsi que les conditions de travaux et les Gares.


Cette concertation est un préalable à une Enquête Publique qui démarrera en fin d’année ou au début 2013, pour durer un à deux
mois. Après un démarrage des travaux prévu pour fin 2013, début 2014, la mise en service progressive est prévue en 2018, sauf, bien sûr, problème de financement !!!!

Localtis.info - ADIHBH-V 13/07/2012 12:01


Grand Paris Express : Feu vert aux premières Enquêtes Publiques


Le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP), réuni le 5 juillet 2012 sous la présidence d'André Santini, a donné un avis
favorable au déroulement des enquêtes publiques dès ce mois de juillet pour le tronçon situé au sud de la ligne rouge du Grand Paris Express, qui doit relier Pont-de-Sèvres (Hauts-de-Seine) et Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis)-Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne) en 35 minutes à partir de 2018.


Cette décision a été prise suite à un message de la Ministre de l'Égalité des Territoires et du Logement a invité le Conseil de Surveillance de
la SGP à décider l'engagement des Enquêtes Publiques de toutes les lignes du réseau, à commencer par celle de ce premier tronçon, dessinant ainsi "la première étape de la priorisation du projet
par l'engagement solidaire et efficace du prolongement de la ligne 14 de métro par la RATP, du commencement de la ligne rouge sous la maîtrise d'ouvrage de la SGP, de la perspective de la ligne
orange sous la responsabilité du Stif (Syndicat des transports d'Île-de-France)" et du plan d'urgence d'amélioration du réseau existant des RER.


Cécile Duflot prend également parti "pour l'interopérabilité" entre les différentes lignes du futur réseau.


Le dossier d'Enquête Publique, en cours de finalisation, sera envoyé au Préfet de Région d'ici à la fin du mois de juillet. Celui-ci saisira
alors l'Autorité environnementale qui aura trois mois pour rendre un avis. "L'Enquête Publique sera précédée d'une nouvelle étape de
dialogue avec les habitants. Ainsi, de mi-septembre à mi-novembre 2012, la SGP organisera une vingtaine de réunions publiques dans les
communes concernées de façon à recueillir les observations et à répondre aux questions relatives au projet et à sa mise en œuvre", a indiqué la SGP dans un communiqué.


 

ADIHBH-V 28/06/2012 15:24


Lu sur Localtis.info, le mardi 26 juin 2012 :


Cécile Duflot, la ministre du Logement et de l'Egalité des territoires, chargée du Grand Paris, a présenté ce mardi 26 juin sa vision de ce
vaste chantier de développement de la région capitale. Un chantier sur lequel ses premiers propos en tant que ministre étaient attendus de la part de nombreux élus franciliens du fait des
anciennes prises de position de Cécile Duflot lorsque celle-ci siégeait au Conseil Régional d'Ile-de-France, notamment sur le volet transport avec le Grand Paris Express. La ministre, qui
intervenait à l'occasion de la présentation du Cabinet lauréat - Jacques Ferrier architectures - pour l'architecture et le design des futures gares du Grand Paris Express, a d'ailleurs
elle-même fait état de "l'inquiétude de certains". Inquiétude face à laquelle elle a réaffirmé haut et fort que le gouvernement comptait bien "maintenir et poursuivre le projet du Grand Paris
Express"… Tout en s'attachant à mettre en avant tout au long de son allocution un changement de paradigme : "Le temps de l’aménagement centralisé est révolu", "le projet du Grand Paris ne
peut se résumer à un projet de transports", "l’égalité des territoires, c’est d’abord une vision de l’aménagement parfois lointaine de certains de mes prédécesseurs", "le Grand Paris, ça ne
pourra pas être Dubaï-sur-Seine"… Et Cécile Duflot d'expliquer : "On ne peut considérer qu’il suffirait pour répondre aux attentes de douze millions de Franciliens de relier entre eux des
pôles d’excellence, au seul titre de leur attractivité économique et pour une plaquette de marketing territorial." Autrement dit, pour l'ancienne patronne d'EELV, le Grand Paris se doit donc bien
d'être avant tout une réponse en termes de vie quotidienne et la future boucle de transports ne doit pas être imaginée au détriment des lignes existantes (pas plus que les 72 nouvelles gares ne
devront faire oublier les 350 gares existantes…).


La ministre a au passage évoqué l'enjeu du logement en Ile-de-France… en déclarant par exemple que "l’Etat sait faire la différence entre une
collectivité qui donne les moyens au logement et à la mixité sociale, sait faire la différence entre un maire bâtisseur et un maire qui se détourne de ses obligations". Elle a en outre souligné
que le Grand Paris se devra d'être vert, notamment en matière de préservation des "terres agricoles de proximité". Et a insisté sur le fait que les Contrats de Développement Territoriaux (CDT), auxquels un colloque avait été consacré quelques jours plus tôt devront "être pleinement articulés avec le
Schéma Directeur de la Région Ile-de-France". En termes de gouvernance, les lignes directrices de Cécile Duflot seront restées plutôt
générales, celle d'"une gouvernance plus équilibrée et plus efficace". Le sujet, d'ailleurs, ne devra visiblement pas prendre une place démesurée.


Enfin, la ministre a listé ses trois "exigences". Celle de savoir établir des "priorités" : sachant que "tout ne pourra pas se faire tout
de suite, ni en même temps", il faudra "fixer des échéances". Celle de la "proximité", ou comment "répondre à l'urgence" face aux besoins des habitants en matière de transports. Et celle de
l'"efficacité" : "Aucune contrainte administrative, aucun prétexte d’organisation ne doit contrarier notre obligation de résultat", a-t-elle assuré. Tout ceci afin de pouvoir parier sur un
Grand Paris "utile".


 


 


 
 

 

ADIHBH-V 30/05/2012 20:56


GRAND PARIS, ça se
politise déjà. Anne HIDALGO, 1re Adjointe au Maire de Paris vient d’annoncer que le projet du Grand Paris Express devrait être sous l’autorité du Syndicat des Transports
d’Ile-de-France (STIF), et non sous celle de la Société du Grand Paris, rejoignant ainsi la demande de Jean Paul HUCHON, Président de la Région Ile-de-France

Alain Cassé 27/05/2012 08:47


Aïe, aïe….Cécile DUFLOT s’empare du GRAND PARIS. Le Journal du Dimanche du 27 mai 2012.


A la surprise générale, l’Ecologiste Cécile DUFLOT, Ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement, a hérité du Grand Paris.
Jadis, elle s’était pourtant opposé au projet de métro automatique (ndar : Mais, c’est bien connu, pour une sucette, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis).


Plusieurs élus ont manifesté leur inquiétude, voire leur « indignation ». Selon Christian FAVIER (Front de Gauche),
Président du Conseil Général du Val-de-Marne, ce n’est pas forcément le meilleur signe donné sur le sujet !!! Valérie Pécresse, parle d’une « très mauvaise nouvelle », un choix
incompréhensible ». Elle craint un démantèlement programmé du GRAND PARIS.


A Noisy-le-Grand, parions que le trio DUFLOT – DUFFRENNE – PAJON, va monter au créneau, pour une nouvelle gare sur
Noisy-Mont-d’Est.

ADIHBH-V 27/04/2012 20:46


Grand Paris : La SGP a lancé les premiers sondages des sols en Val-de-Marne, à Saint-Maur. 1200 forages vont ainsi être réalisés d’ici 6
mois sur la totalité du tracé du Grand Paris Express.  Ces forages ne seront pas forcément effectués sur le tracé précis du métro, mais en quinconce
dans un faisceau d’une centaine de mètres de large autour du tracé. Tous les 300 m environ, une « foreuse » réalisera un trou de forage « une carotte », d’un diamètre de 8 à
15 cm, à une profondeur de 40 à 80 m.


 


Quelle est nature des sols que va traverser le futur métro ? Dans quelles infrastructures existantes (réseaux, ouvrages, fondations), le
projet s’incère-t-il ? Quel est le niveau des nappes phréatiques ? Quelles sont les éventuelles pollutions des sols ?


 


Il est nécessaire de répondre à ces questions pour déterminer quelles méthodes de construction adopter. Comment dimensionner les infrastructures
(tunnels, gares). Quels types de tunnelier utiliser, ou encore quelle stratégie mettre en œuvre pour extraire et traiter les matériaux issus du chantier, et pour garantir la préservation de la
ressource en eau…

Wilfrid BASTIN 20/03/2012 11:37


Bonjour,


 


merci beaucoup pour ce commentaire sur notre association de défense du quartier Maris de Gaulle a Champigny-sur-Marne contre le projet de ZAC de la Mairie de Champigny


Pour information : nous avons aussi


- un blog http://maraisdegaulle.wordpress.com/


- un compte facebook Marais De-Gaulle Collectif


- un compte twitter : Marais_de_Gaull


n'hésitez pas à venir nombreux pour y laisser des commentaires ou autres.


Bien a vous.


Wilfrid BASTIN

Le Vrai Journal de Noisy le Grand 20/03/2012 09:57


Champigny-sur-Marne : L’Association « Collectif associatiatif Marais de Gaulle Gilbardes Clotais »  lutte contre la ZAC
« Marais de Gaulle ». Pour en savoir plus, Cliquer sur : http://www.scoop.it/t/journal-de-l-association-collectif-associatif-de-gaulle-marais-gilbardes-clotais