Lettre ouverte à Michel Pajon, maire de Noisy-le-Grand

Publié le

 

 

LETTRE OUVERTE

MICHEL PAJON

 


Depuis six ans, la municipalité tente de raser le quartier des Bas-Heurts pour y construire un ensemble de 1500 logements. Depuis six ans nous nous battons pour que ce projet insensé n'aboutisse pas. La justice nous donne raison mais ce quartier a besoin d'aménagements et peut accueillir de nombreuses familles sans expulser celles qui ont contribué à lui donner une âme. Six ans c'est trop, et si le dialogue ne s'installe pas la situation restera bloquée encore de nombreuses années.

C'est pourquoi nous avons décidé de transmettre une lettre ouverte au maire de Noisy-le-Grand en espérant pouvoir se rencontrer autour d'une table et entamer un dialogue.

Voici son contenu...

 


Monsieur le Maire,

 

Suite aux recours déposés par 2 associations de Noiséens, le jugement du Tribunal Administratif de Cergy Pontoise vient, dans sa séance du 11 juin dernier, d’annuler la délibération en date du 26 juillet 2007 par laquelle le Conseil Municipal de la Commune de Noisy-le-Grand avait adopté son Plan Local d’Urbanisme (PLU).

 

Pour ce qui concerne notre quartier, ce jugement fait suite à l’annulation de la ZAC dite du « Clos aux Biches », le 24 avril 2008 par cette même instance.

 

Ces annulations viennent aussi conforter l’avis défavorable à l’unanimité de la Commission d’Enquête Publique sur la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) de la ZAC en avril 2007, qui n’était autre que l’expression démocratique de centaines de Noiséens qui refusaient ce modèle de  densification urbaine.

 

La Socaren, SEM Municipale et aménageur de la ville est exsangue. Elle n’est maintenue en vie artificiellement que part des emprunts Dexia et des avances de trésorerie de la ville. Des sommes importantes ont été englouties en études, achats et démolitions de pavillons.

 

Nous ne sommes aucunement opposés à la construction de logements, qu’ils soient sociaux ou privés mais nous revendiquons une urbanisation raisonnable, mixte, tant sociale qu’architecturale, sans expropriations, comme le préconisait le projet des Etudiants Architectes de l’ENSAPLV. Ces étudiants se sont engagés par ailleurs dans leur projet alternatif sur une approche d’ensemble sur les deux sites des Bas Heurts et de Maille Horizon (en friche depuis 30 ans), dans une logique d’intégration de ces quartiers et de liaison avec leurs voisinages proches. Ainsi donc, rompre avec la logique du zoning fonctionnel, combiner les programmes d’activités, d’habitat et d’équipements publics dont la cohérence serait assurée par des espaces publics partagés.

 

La politique du bras de fer menée par la municipalité pour imposer la destruction totale du quartier et la construction d’un ensemble de 1500 logements est un échec. Face à ce blocage, l’ADIHBH-V propose de se mettre rapidement autour d’une table pour dénouer cette situation et de mettre en place très rapidement une médiation, avec les services indépendants de la préfecture de Seine-Saint-Denis par exemple. Nous avons perdu beaucoup trop de temps et il est grand temps maintenant que ce quartier de Noisy-le-Grand soit aménagé afin de construire des logements comme le demande la région Ile-de-France et l’Etat, en concertation avec les habitants, pour les Noiséens.

 

Dans l’espoir que cet appel soit entendu, veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre considération distinguée.

 

Pour l’Association

Alain Cassé

Président de l’ADIHBH-V

 


Copies :

  • Monsieur Christian LAMBERT, Préfet de Seine Saint Denis,
  • Monsieur Philippe PIRAUX,  Sous Préfet du Raincy
  • Monsieur MOREL,  Préfet à l’Egalité des Chances

 

 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Taillandier 05/09/2010 16:04



Quelle tristesse, Projet de Loi de Michel Pajon, contre le cumul du mandat parlementaire avec l’exercice d’une fonction exécutive
locale. Voir l’excellent article sur le blog : Les Echos de Noisy le Grand ? Il va bientôt finir chez Sarko……Faites ce que je dis,
mais ne faites pas ce que je fais, vous connaissez le proverbe ?



Taillandier 08/08/2010 19:36



En vacances, je viens d'apprendre que le Bois Saint Martin pleure, certains lui font des misères. J'espère que nous aurons bientôt quelques informations dès que les vacances seront terminées.



Alain Cassé 04/08/2010 11:41



Non, pas de réponse à ce jour. Mais effectivement, les vacances ne sont pas le meilleur moment pour répondre. Toutefois, le repos peut être propice à une analyse intérieure, et anisi proposer une
nouvelle orientation au conseil municipal



Dizzy 02/08/2010 23:29



Bonsoir,


Avez vous eu une réponse de la part de la municipalité ?


Il est vrai que la période des congés annuels n'est pas forcément propice à une réponse rapide....


Pourtant, cette main tendue permettrait, peut être,  de débloquer une situation préjudiciable à la collectivité.


 



echosdenoisy 15/07/2010 07:31



En réponse à J. Tabuy, une réunion des associations de défense des quartiers touchés par les périmètres d'études serait déjà une bonne avancée. L'éparpillement ne leur donne pas la puissance
nécessaire face à la mairie qui elle est déterminée à faire aboutir ses projets coûte que coûte. Leur fédération leur permettrait de se donner de meilleurs moyens de se défendre en mutualisant
les coûts des cabinets d'avocats.


Pour mémoire, les projets de la mairie sont la déclinaison des grandes lignes de la profession de foi de M. Pajon distribuée dans toutes les boîtes aux lettres noiséennes lors des dernières
élections municipales. L'abstention de trois noiséens sur quatre a permis cela. CQFD



Jean Philippe 11/07/2010 20:36



C’est une proposition réaliste, tous les gens sérieux ont compris depuis longtemps que vous souhaitiez urbaniser votre quartier
dans la concertation.


Si votre Maire est un stratège (ce qui reste à démontrer), il devrait saisir la main tendue pour sortir de cette impasse. Dans le
cas contraire, il s’obstine :


 


1-Il relance une Enquête Publique pour un nouveau PLU et il doit bien savoir que le résultat d’une Enquête Publique est aléatoire,
il en fait régulièrement la triste expérience. Risque d’un nouveau recours devant le Tribunal Administratif ; Risque d’un Appel devant la Cour d’Appel de Versailles ; Risque d’un
pourvoi en Conseil d’Etat !


 


2- Il relance une DUP pour raser les Bas Heurts. Nouvelle Enquête Publique ; Recours devant le TA, Cour d’Appel de
Versailles, Pourvoi en Conseil d’Etat !


 


Au rythme de la justice, dans 6 ans il n’aura pas encore posé la première pierre. Non, la seule solution est la concertation s’il
veut sauver son honneur. Même dans sa majorité, des élus sont fatigués de cette succession d’échecs qui les ridiculisent, mais ils n’ont pas droit au chapitre.



J.Tabuy 11/07/2010 15:12



bien que n'habitant pas le quartier des Bas Heurts, je voudrais tellement qu'une réunion constructive ait lieu afin de clore des années d'angoisse et d'anxiété pour les habitants. Lorsque je vois
ce qui s'est passé rue Georges Laigneau et rue Léon Bernard, où les habitants ont été expropriés et les pavillons rasés, pour n'avoir en fin de compte sous les yeux que des ruines depuis des
années et sans savoir ou en sont les travaux pour la nouvelle Mairie je trouve que c'est vraiment dommageable . (ce serait bien d'avoir un article à ce sujet dans le magazine de Noisy , Monsieur
le Maire..).