Merci !

Publié le par adihbhv

 
 
 
MERCI A TOUS DE VOTRE CONTRIBUTION !
 
____
 
La consultation des Noiséennes et des Noiséens à l'occasion des Enquêtes Publiques sur le projet d'aménagement du quartier des Bas Heurts, dit ZAC du Clos aux Biches est arrivé à son terme vendredi 16 février, à 17 h.
 
Les Noiséens et aussi des Bryards se sont déplacés en grand nombre si nous en jugeons par les 36 registres annotés, rien que pour la DUP. Force est de constater, que ce projet municipal sur les Bas Heurts est loin de faire l'unanimité à Noisy le Grand. Cette réplique cinglante vient encore conforter les 92% de refus obtenu lors de la concertation de novembre 2004.
 
Cette importante mobilisation démontre qu'il ne faut pas cantonner les citoyens de Noisy le Grand dans un rôle de profanes, face aux professionnels de la politique municipale qui s'imaginent que eux seuls ont le pouvoir et la science nécessaire pour guérir les plaies sociales.
 
Cette importante mobilisation démontre également qu'il ne faut pas sous estimer l?impérieux besoin de démocratie participative de cette ville. Ainsi les Noiséens se sont mobilisés afin d'exercer leur « bon sens politique», bon sens qui renvoie tout simplement à leur capacité de jugement. C'est-à-dire la capacité de bien juger, sans passion face à des problèmes humains qui ne peuvent être résolus par le raisonnement politico économique de Monsieur Pajon.
 
La tension entre « bon sens politique » et « métier politique » a pris une saveur particulière lors de ces Enquêtes Publiques. En effet, nous savons que l'Edile de Noisy le Grand fut tout particulièrement courroucé par la qualité de la contre proposition alternative réalisée par les Etudiants de l'Ecole Nationale d'Architecture de Paris - La Villette. Dans ces cas là, Monsieur Pajon joue du violon, fait donner sa garde rapprochée et avance son lot traditionnel d'intimidations.
Magnifique alternative au projet municipal qui n'est pas le résultat d'une commande de l'ADIHBH-V. C'est tout simplement un travail pédagogique dont l'autonomie intellectuelle et méthodologique a été scrupuleusement conservée. Autonomie qui a permis de démontrer que la posture politique de la ville de Noisy le Grand, au mépris d'un réel intérêt général quoi qu'elle en dise, consiste dans son concept à maintenir la logique de « table rase » qui a présidé à la construction de la ville nouvelle en 1970, ce qui est une offense à la créativité et à l'intelligence. Cette indépendance intellectuelle a permis de pointer l'incohérence majeure de la sur-densification d'un nouveau quartier qui reproduirait inévitablement à terme les mêmes erreurs.
 
Loin de refuser une urbanisation nécessaire des Bas-Heurts dans l'intérêt général d'un développement durable, nous exprimons toute notre gratitude aux hommes et aux femmes qui ont témoigné d'une grande maturité dans l'expression de leur engagement citoyen. Merci aussi aux Etudiants et à leurs Professeurs pour ce remarquable travail qui valorise la qualité pédagogique de cette Ecole Nationale d'Architecture.
 
Cette mobilisation est riche et encourageante pour les échéances des prochains mois.
 
Avec confiance, souhaitons bon courage aux Commissaires Enquêteurs et attendons démocratiquement la fin du mois de mars.



Alain Cassé
Président de l'ADIHBH-V
 
 
 
 Retour à la page d'accueil : http://noisy-les-bas-heurts.over-blog.com/

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Alain Cassé - Président de l'ADIHBH-V 01/03/2007 08:07

D'une façon générale, l'intimidateur est une personne qui fait appel à la force et à l'agression pour faire du mal de manière répétée à une autre personne. Cette agression peut être physique, verbale ou psychologique.
Souvent, les intimidateurs cherchent à détenir le pouvoir sur les autres; cherchent l'attention; se préoccupent de leur propre plaisir; utilisent les autres et en abusent pour obtenir ce qu'ils veulent; éprouvent de la difficulté à percevoir les choses selon la perspective de quelqu'un d'autre; ne tiennent pas compte des sentiments des autres.
Nous trouvons beaucoup d'exemples d'intimidation à l'école, dans les couples, au travail  et dans la vie politique. Pour mettre fin à ces situations dévastatrices, nous devons les dénoncer et prendre les décisions qui s'imposent !

Eugéne- La Varenne 25/02/2007 11:38

En lisant entre les lignes le courrier de remerciement du Président de l'ADIHBH-V, devons nous comprendre que Sire Michel Pajon y a encore été de sa légendaire bafouille d'intimidation, sur tel ou tel acteur qui aurait réalisé cette magnifique Contre Proposition alternative, pleine d'intelligence et de créativité, comparativement à un projet municipal paresseux et sans saveur que nous ne connaissons d'ailleurs même pas, tellement il doit être ennuyeux et insipide.

Vincent 22/02/2007 00:51

Je vais me répéter mais merci aux membres de l'association (particulièrement à son téméraire président), merci aux pétitionnaires et merci à ceux qui ont mis un mot sur le registre.Pour avoir participer à quelques actions, j'ai pu me rendre compte que la grande majorité des Noiséens (informés) sont contre le projet, le reste n'est pas informé.Quel mauvaise publicité pour Pajon qui aurait pû être éviter en écoutant sa population et ne pas agir comme un technocrate à tendance dictatoriale.Pauvres socialistes qui se retrouvent dans la position de devoir défendre ce projet, alors qu'au fond d'eux, je le sais, ils sont contres.
Je ne sais pas si je l'avais déjà dis, mais un ami (parisien) est venu pour la première fois chez moi (en face du projet). Il m' a demandé pourquoi tous ses panneaux ? J'ai essayé de lui expliquer la situation.Mais il me reposait sans cesse la question : " Mais dis moi vraiment pourquoi un maire exproprie une partie des ses administrés sans raison inévitable ?"J'ai eu beau essayer, il n'est pas parvenu à comprendre.
En fait, je crois qu'aujourd'hui, moi non plus je ne comprends toujours pas ce qui motive le maire  ...

mayaelle 21/02/2007 21:27

Bravo pour la qualité de vos actions et la solidité de vos arguments. Il est devenu une évidence pour tout(e) honnête noiséen(ne) que cette ville, qui avait pourtant de grands atouts, n\\\'a pas eu la chance d\\\'être harmonieusement développée par des élus trop préoccupés de politique politicienne que parfaite leur culture en matière d\\\'histoire de la cité : ici aucune continuité architecturale,  des projets urbanistiques sont étudiés secteurs par secteurs et sans lien entre eux - sans se préoccuper de l\\\'asphyxie provoquée par l\\\'entassement -, une voirie quasi identique à celle du passé et par conséquent inadaptée à la taille de la ville qui a triplé le nombre de ses habitants en l\\\'espace de quelques années seulement, ...
Cette ville aurait pu construire quelques ateliers d\\\'artistes, prévoir des salles pour les musiciens : rien de tout cela ! l\\\'art et la musique adoucissent la dureté de la vie quotidienne : cette politique de développement qui est d\\\'abord celle d\\\'Epamarne, il ne faut pas l\\\'oublier, réduit notre quotidien à ce qu\\\'il a de plus banal et ne peut pas favoriser le "bonheur d\\\'être noiséen" comme l\\\'indique un fameux sondage publié dans le bulletin de la ville ; à ce propos, qui a été sondé ???
 

LECLANCHER Guy 21/02/2007 18:16

....ET AUSSI UN GRAND MERCI, à l'associaton de défense de ce quartier et à son président qui s'est investit complètement dans une tâche difficile et ingrate...et a réussit la la mobilisation des pétionnaires de toutes tendances.BRAVO.
En attente de la décisions de Commissaires- Enquèteurs restons attentif er mobilisé.

valerie 21/02/2007 11:55

Oui comme dans le Noisy Mag, les commentaires favorales au projet non signés ou simplement signés d'initiales ne manquent pas de nous mettre la puce à l'oreille sur la qualité des émissaires.
Quoi qu'il en soit pendant les dernières semaines qui viennent de s'écouler nous avons vécu une expérience humaine riche en rencontres, en témoignages, en échanges que personne ne pourra nier.
Contre le courroux de Mr. le Maire je vous adresse ma sérénité.
Noiséennement vôtre.

Jean Philippe- Noisy le Grand 21/02/2007 09:28

S'il y a eu 36 registres de littératures, mais d'autres moyens d'expression ont aussi été utilisés, tels que les dessins pour les enfants, la poésie ou la photographie.
Evidemment quelques Conseilliers Municipaux, tout en oubliant de mentionner leur qualité d'élu, tellement ils sont transparents à la lumière, ont encore une fois ciré les pompes du Maire. Aprés avoir voté la ZAC en mars 2005, c'est ce que nous appelerions en peinture, passer la deuxième couche.
Même quelques "sous marins", Employés Municipaux de Noisy le Grand furent débusqués. Aprés tout, c'est bien humain et c'est une façon comme une autre de pratiquer l'ascenseur social dans la fonction territoriale. Toutefois dans ce cas là, il faut s'armer de courage et parler franchement d'Intérêt Particulier !.
Mais ce n'était pas le sujet, puisqu'il fallait raser les Bas Heurts au nom de l'Intérêt Général. Pauvres gens !
 
 
 
 

Michel 20/02/2007 21:57

Merci à tous les artisans du bonheur, je viens à la fête des cerises avec une amie. ok, çà marche!

 

michel 20/02/2007 19:46

oui  lorsque j'ai été signé contre ce projet il y avait  beaucoup de gens qui étais présent pour signer aussi , mais dans certains cahiers une brochette de commentaires identiques souhaitant ce projet me fait penser que pajon a du mobiliser ces sbires.....
Il n'y a plus qu'a esperer.............