Revue de Presse citoyenne à Noisy-le-Grand

Publié le par adihbhv

 
 
 L'EXPRESS, n°2882, du 28 septembre au 04 octobre 2006
"Pour qui roulent vos Députés ?"

 
  
 

Dans « Députés sous influences » (Fayard), dont l'Express publie des extraits, les journalistes H. Constanty et V. Nouzille montrent la face cachée de l'Assemblée nationale. Pour la première fois, un classement établit une hiérarchie des 577 députés, des plus actifs aux moins zélés.
Evidement vous comprendrez que la tentation de l'ADIHBH-V fut grande d'examiner le positionnement de notre député de la 13ieme circonscription. Et bien, manifestement, Michel Pajon apparaît comme un député discret, pour ne pas dire plus ! En effet, le hit-parade des élus en fonction de leurs interventions recensées en séance publique pendant deux ans et demi (du début 2004 à la mi mai 2006) donne sept interventions pour Michel Pajon. Ceci est conforme à sa Lettre de l'Assemblée Nationale de mai 2006, où il annonce six interventions à l'Assemblée. La septième étant vraisemblablement celle ou il invite les habitants de la circonscription à visiter le Palais Bourbon (?).
Toutefois, si le maillot jaune se gagne à 212 interventions,  notre homme est en bonne compagnie puisque d'autres leaders nationaux ne sont guère plus actifs; D. Strauss-Kahn : 8, L. Fabius : 7, S. Royal : 7, A. Madelin : 7, P. Devedjian : 1. En terme cycliste, ça veut dire être dans le "gruppetto".
A sa décharge, il faut bien avouer que Michel Pajon est très occupé. Député, Maire de Noisy-le-Grand, PDG de la SOCAREN, Président des Commissions d'Appels d'Offres, Architecte, Urbaniste, et depuis peu membre du Conseil d'Administration de l'Etablissement Public Foncier de la Région Ile de France.
Effectivement, à moins d'être un surhomme, il faut bien faire quelques impasses (attention, pas sur le salaire !). Aussi, en cette période où l'Etat cherche à faire quelques économies pour boucler son budget, l'ADIHBH-V propose un projet de Loi qui pourrait s'appliquer aux députés, à savoir:
·        un salaire au mérite (comme pour les Cadres du secteur privé)
·        une radiation de la fonction de député, après X absences dans l'Hémicycle ou en réunions de commissions.
Après tout, Michel Pajon légitime bien cette pratique puisqu'il vient de donner l'exemple lors du Conseil Municipal du 23 novembre 2006, qui a eu à se prononcer sur la suppression de la délégation de Maire-Adjoint d'une élue Communiste, au motif invoqué : son indisponibilité ! Cette suppression de mandat mettant fin évidement au 1700 euros d'indemnités. (pour plus d'information, consulter le blog :http://www.on-a-le-droit-de-voir-rouge.org).




_____
                      
 
 
LE PARISIEN, du 13 novembre 2006
"Les petits commerces font grise mine"



La Chambre de Commerce et d'Industrie de Bobigny vient de publier son enquête annuelle de conjoncture. Un magasin sur cinq a baissé le rideau dans le 93, et ce sont les commerces de bouche qui disparaissent le plus.
Les sondés ont expliqué que cette morosité avait pour origine en premier les problèmes liés à la circulation routière et au stationnement. L'insécurité arrivant en seconde position. Enfin, les projets de réaménagement des centres villes suscitent parfois de vives protestations chez les citoyens.
Ceci étant, l'ADIHBH-V a consulté sur internet les "pages jaunes" de l'annuaire. Le résultat pour une ville de 62500 habitants comme Noisy le Grand est édifiant,
soit:
·        boucherie charcuterie: 7
·        poissonnerie: 0
·        boulangerie pâtisserie: 7
·        agences immobilières: 21
 
Mais l'immobilier ne se mange pas, il s'achète. Tout ceci n'est pas innocent, et la multiplication des Agences Immobilières montre bien qu'il y a sur notre ville un marché de l'immobilier. Celui-ci est entretenu et orchestré par la politique de Michel Pajon : périmètres d'études, préemptions, expulsions, densification, constructions, promotions,???...
Et les métiers de bouche nous direz-vous ? Patientez Noiséens, vous aurez bientôt dans le "Carré Renaissance", en plein centre ville, une Boucherie et une première Poissonnerie, coincées  entre l'Académie de billard, le Piano bar et les Cinémas. Ces commerçants seront locataires de la ville, c'est un gage de succès mais peut être pas forcément de rentabilité.  Les supermarchés ont du souci à ce faire !!!...Ca va chauffer. Le Centre Commercial des Arcades a déjà senti le vent du boulet, c'est la raison pour laquelle il voudrait doubler sa surface !...
_____
 
 
 
CHALLENGES, n° 30, du 06 au 12 avril 2006
" Le palmarès des meilleurs Maires de France"

Un cabinet spécialisé dans l'évaluation et le conseil aux collectivités locales, Public Evaluation System, a passé au crible les "budgets principaux" pour l'année 2004, de 870 villes de plus de 10 000 habitants. Les résultats étaient publiés en exclusivité pour Challenges.
Sur le département, 35 villes sont évaluées. A titre d'exemple citons Clichy-sous-Bois (AB), Bobigny (AB), Monfermeil (TB), Gagny (B), Villemomble (B); Neuilly sur Marne (B), Bobigny (AB), Neuilly Plaisance (AB), Montreuil (peut mieux faire), Le Raincy (AB), etc, etc??
Rien sur Noisy le Grand, "premier pôle tertiaire de l'Est Parisien", c'est étrange, voire suspect. L'excellence de l'Economiste Michel Pajon (PS), nous mettrait-elle hors concours ? Noiséens ne rêvez pas, tout le monde a bien compris que des cartes de v?ux en trois dimensions, ce n'est pas gratuit. Les expropriations urgentes des personnes âgées de l'Ilot Mairie, pour maintenant loger un parking, c'est scandaleux et très onéreux. L'explosion du budget communication de la ville en cette année pré électorale, c'est suspicieux !
_____
 
 
NOISY Magazine, n° 121 de novembre 2006

Dans la rubrique "c'est vous qui le dites" JB de La Varenne parlait de l'ADIHBH-V en des termes élogieux ? C'est nous faire beaucoup trop d'honneur, merci JB.
_____
 
 
 
 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Etienne DOUSSAIN 26/11/2006 22:02

Juste un petit correctif pour Mme Martins dont les informations étaient érronées lors du conseil municipal d'octobre 2006. Les adjoints au maire perçoivent environ 1500 euros nets pour rétribution de leur mandat, à ce jour et à Noisy  et non pas 1700, comme indiqué.