Un nouvel Hôtel-de-Ville à Noisy-le-Grand

Publié le

 

UN NOUVEL
HÔTEL-DE-VILLE

A NOISY-LE-GRAND
EN 2012

 

 

 


RENOVATION ET EXTENSION DE L’HÔTEL DE VILLE

 

 

Cabinet d’Architecture CHAIX-MOREL et ASSOCIES

 


Au second semestre 2009, les travaux de rénovation et d’extension de l’Hôtel de Ville datant de 1926 débuteront. Ils dureront 24 mois.


C’est la proposition du Cabinet d’Architecture Chaix et Morel et associés qui a retenu la préférence du Jury. En effet, il valorisera remarquablement bien l’ancien bâtiment de l’actuel Hôtel de Ville qui surplombera toujours la Vallée de la Marne, en mettant à profit la forte pente du terrain.


Concrètement, une extension d’environ 8700 m² complètera les 750 m² du bâtiment ancien. A noter également que ce nouvel Hôtel de Ville, devrait obtenir la certification Haute Qualité Environnementale (HQE), en respectant les normes nécessaires d’éco-construction, d’éco-gestion, de confort et de santé qui permettent de maîtriser les impacts du bâtiment sur l’environnement extérieur, et de préserver les ressources naturelles en optimisant leur usage.

 



UN HÔTEL DE VILLE PROVISOIRE AU MONT D’EST

 

 


Le 06 février dernier, BUSINESS IMMO nous informait que dans le cadre des travaux d’extension de ses locaux actuels, la Mairie de Noisy-le-Grand avait pris un bail de 2304 m² de bureaux refaits à neuf, boulevard du Mont d’Est. Le montant du loyer annuel s’élèverait à 342 820 € HT (150 €/m²), hors charges. Cet actif est la propriété du Groupe Léonard de Vinci.

 

 

Document : Ville de Noisy-le-Grand

 


Depuis le 24 août 2009, l’adresse provisoire de l’Hôtel de Ville à retenir est le 16 boulevard du Mont d’Est, immeuble Maille Nord IV. C’est là qu’ont emménagé, entre autres, Monsieur le Maire et son Cabinet, l’Etat Civil, le Service des Sports et celui de la Documentation et des Archives, auparavant accueillis place de la Libération. Ils y resteront deux ans. La Direction de l’Urbanisme et de l’Aménagement, située précédemment au 3, avenue Emile Cossonneau, a également intégré ces locaux provisoires, par anticipation sur le chantier de la future piscine qui commencera dans un an.


L’accueil du public s’effectue aux 3e et 4e étages. A 2 min à pied de la Gare Bus-RER de Noisy le Grand Mont-d’Est. Il est aussi possible de se garer gratuitement dans le Centre Commercial des Arcades (5 min à pied). Autrement, les places de stationnement sont payantes dans les rues avoisinantes.


Pour les personnes à mobilité réduite, une entrée adaptée est prévue à l’angle de la rue Monge et de la rue Montaigne.

 

 

...ET L'HÔTEL DE VILLE FANTOME AU PAVE NEUF

 

 

 


C’est l’histoire d’un flop !!!... Rappelez-vous, lors de la séance inaugurale relative à la mise en place du nouveau Conseil Municipal, le 22 mars 2008, Monsieur le Maire déclarait :


 «... Je pense enfin au chantier de la nouvelle Mairie. Une nouvelle Mairie pour les Noiséens, dont la construction commencera au début de l'année 2009. Cette nouvelle Mairie permettra de mettre fin à l'éparpillement des services municipaux dans la ville, et donc d'économiser du temps, de l'énergie et surtout de l'argent public, en développant l'efficacité des services.

Sur ce dossier si important, j'ai pris la décision, j'en fais l'annonce publique aujourd'hui, d'installer en janvier 2009 les locaux provisoires des services présents à l'Hôtel de Ville, dans le quartier du Pavé Neuf, dans un immeuble situé à proximité du futur Jardin des Sources.

Cette installation de la Mairie, pendant 18 mois, au cœur du Pavé Neuf, a pour moi valeur de symbole.


Dans un quartier si longtemps oublié par l'Etat et dont les habitants ont été, comme moi, bernés par les promesses du dernier Gouvernement, et d'une certaine manière trahis, la présence des services communaux marquera l'importance que j'accorde au Pavé Neuf, à son évolution... »


Mais voilà, patatras, le beau symbole tombait à l’eau, même si nous avions une vue imprenable sur le magnifique Jardin des Sources du Pavé Neuf. En fait, le Vrai journal de Noisy peut annoncer aujourd’hui qu’il s’agissait des anciens locaux de la Poste, situés au 14 place Georges Pompidou, achetés et réhabilités par la Foncière W, et qui devaient être revendus à la découpe.


Dans ce cadre, des négociations ont été engagées pour louer environ 2500 m² de bureaux, mais les deux parties n’ont pu trouver un terrain d’entente et la Ville a finalement renoncé à implanter sa mairie provisoire au Pavé Neuf.


Toutefois, en raison de la détérioration des relations entre la Ville et la Foncière W, il devenait évident que la commercialisation des différents lots de bureaux se ferait sous la menace de préemption par la Commune. Cette hypothèse nous fût confirmée très rapidement lors du Conseil Municipal du 12 février 2009 pour trois lots, en découvrant les décisions 40, 41 et 42 du Maire.


Hors, aujourd’hui, en examinant le Compte Rendu du dernier Conseil Municipal du 23 juillet 2009 (Urbanisme :paragraphe 12), il semblerait que les relations commerciales reprennent entre la Ville et Foncière W, puisqu’il y aura bien une opération d’échange (Acquisition et Cession) entre les parties, en vue de la réalisation d’une maison pour tous qui participerait à la poursuite des actions de requalification du Pavé Neuf, pour améliorer le cadre de vie des habitants.


________

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Jean-remy 15/09/2009 21:43


Déjà 4 ans !!!!!.  Aujourd’hui 15/19/09 ,cela fait 1 an pour Lehman Brothers, quand le maire arrêtera t-il de jouer au Monopoly?
Si il ne sait pas ou il faut mettre du goudron, il ya les rues de la Justice, la rue transversale et quelques autres rues avoisinates et trottoirs qui manquent beaucoup plus que de l’entretien !
 

Alain Cassé 15/09/2009 19:45

Soit, rénové, modernisé, agrandi…..le futur Hôtel de Ville incarnera le Noisy le Grand de demain. Toutefois, cette allégresse municipale ne doit pas nous faire oublier les tristes événements de juin 2005.
 
En effet, les nouveaux Noiséens doivent savoir que ce nouvel Hôtel de Ville sera édifié sur ce que nous appelions l’Ilot Mairie, ou résidait en pavillons 6 familles, dont 4 personnes âgées entre 80 et 85 ans. Elles ont été expropriées. Alors qu’elles n’avaient pas encore eu le temps de se reloger et de quitter leur souvenir, elles ont reçu la visite d’un huissier et ont été assignées au Tribunal de Grande Instance de Bobigny, le 22 juin 2005.
 
Sous la pression de trois Associations de Défense (l’ADIHR, l’ADIHBH-V, l’ADNG) et de très nombreux Noiséens et Noiséennes, nous ne les avons pas abandonné. Ainsi, le dimanche 19 juin 2005, à 11 h du matin, plus de 500 citoyens descendaient dans la rue pour manifester leur désaccord sur ce manque évident d’humanité.
 
Finalement, le juge du TGI de Bobigny n’a pas suivi le réquisitoire de la ville, et un délais de quelques mois fut accordé aux familles, pour ce retourner. Ensuite pour occuper le terrain il y eut pendant 4 ans un parking, et seulement aujourd’hui on attaque la rénovation. Ou était l’urgence Monsieur le Maire ???...
 
Si la gestion de l’Energie est aujourd’hui au cœur de ce projet de rénovation, en juin 2005, la gestion optimale de ces 6 familles de Noisy le Grand n’aurait pas été manifestement au rendez-vous ?
 
Pour mémoire, il n’est pas inutile de le rappeler, 4 ans après.

Mes impôts locaux 14/09/2009 08:35

Selon l'appel d'offre, les travaux sont estimés à 30 000 000 € HT, sans compter les surprises. Ca se paye cher l'EGOCRATIE !

Etienne Doussain 13/09/2009 11:23

Il semble, en effet, que les relations entre la société qui était propriètaire de l'ancien immeuble de la Poste et le maire se soient améliorées. Tant mieux, cela évitera à l'avenir aux noiseens d'en faire les frais à grand coup de préemption !Rappelons toutefois qu'il s'agissait de bureaux pour une pépinière d'entreprise ... et que le résultat des dites préemptions a empéché des sociétés de s'installer ... Mauvais pour l'emploi, mauvais pour le Pavé Neuf, mauvais pour la ville. Heureusement, not'bon maire s'occupe de tout avec l'ANRU qui va nous sauver ... (voir Noisy Propagande de ce mois).  

Jeannot des Clapiers 11/09/2009 23:43

Notons également qu'à la suite de la démolition des pavillons, la commune a financé l'aménagement d'un parking, qu'il va falloir détruire, aujourd'hui! Tout ceci procède, par défaut de coordination d'un évident gaspillage de moyens, d'énergie et de deniers publics. Pourtant, dans les cours du Conservatoire des Arts et Métiers, il est enseigné  en  technique d'Organisation, la Méthode PERT, cette méthode de planification n'est peut-être pas connue de tous les Professeurs d'Economie! Dans le détail, l'opération est, somme toute, une perte,( avec un "e")  pour le contribuable noiséen.

Robert 11/09/2009 18:03

Notons aussi qu'il s'est passé plus de 4 ans entre l'expulsion en urgence des personnes âgées occupant les 6 pavillons autour de la mairie et le début des travaux !!!