L'exemple de La Samaritaine à Noisy-le-Grand ?

Publié le

 

SI LA MAIRIE DE PARIS

L'A FAIT,

NOISY-LE-GRAND

PEUT LE FAIRE !

 


 

 

La Mairie de Paris a donné le jeudi 09 avril 2009 un avis favorable au nouveau projet d'aménagement du site du grand magasin parisien La Samaritaine, fermé depuis le15 juin 2005 pour des travaux destinés à renforcer la sécurité. Pour mémoire, le premier projet présenté en octobre 2008, avait reçu un avis défavorable.


Ce nouveau projet, comportera la réalisation de 7000 m² de logements sociaux, un pôle commercial qui comprendra une surface alimentaire de proximité et occupera 36% des surfaces s'étendant au rez-de-chaussée, au sous-sol, au premier étage et une crèche de 60 berceaux. Ce nouvel aménagement prévoit également un centre de conférences et de rencontres internationales et des bureaux.


La surface de bureaux a diminué de 20% par rapport à la proposition initiale. Compte tenu du déficit constaté dans le 1er arrondissement de Paris, le programme de logements sociaux est passé de 2000 m² à  7000 m².


Environ 2200 emplois seront créés sur ce site, qui employait initialement 725 salariés.


Selon la Mairie de Paris, les conditions sont aujourd'hui réunies pour engager une procédure de modification du Plan Local d'Urbanisme répondant à des objectifs d'Intérêt Général. La Société LVMH, propriétaire de La Samaritaine, s'est dite satisfaite de ce nouveau projet.


Le 09 avril 2009 - Source AFP.

 

 


COMMENTAIRE

 


La ville de Paris vient de démontrer que la mixité habitat social, habitat résidentiel, activités commerciales et bureaux peuvent très bien cohabiter au sein d'un même projet, si une volonté politique forte se manifeste, et si la ville contrôle les velléités urbanistiques démesurées des investisseurs immobiliers.


Comme le précisait déjà en avril 2007 la Commission d'Enquêtes Publiques, il existe toujours à Noisy-le-Grand une quantité importante de bureaux anciens et périmés qui ne trouvent pas preneur (entre 30 000 et 50 000 m²), qui pourraient très bien être réhabilités en logements sociaux et résidences étudiantes, sans considérer l'éradication du quartier des Bas-Heurts comme la seule solution possible.


En d'autres termes, une politique d'urbanisation différente est possible à Noisy-le-Grand en élaborant une mixité sociale et fonctionnelle, conformément aux orientations du nouveau Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF). D'après l'enquête du Vrai Journal de Noisy-le-Grand, la seule difficulté résiderait dans la cohabitation des différents gestionnaires. Il semblerait que les intérêts divergent au sein d'un même immeuble, entre des SCPI qui gèrent des activités commerciales pour investisseurs, des bailleurs sociaux ou des syndics de copropriétés. Quoique cette notion soit encore discutable, puisque nous avons appris il y a quelques semaines que quelques bailleurs sociaux obtenaient jusqu'à 20% de résultat de gestion... alors ?


Oui, la Ville de Noisy-le-Grand, qui se veut la championne des préemptions toutes catégories, dispose de tout l'arsenal juridique pour élaborer une autre politique, à condition  qu'elle ne se montre pas exagérément proactive avec les promoteurs et investisseurs immobiliers, toujours à la recherche de « grain à moudre ».


Dans ces conditions seulement, la Ville de Noisy-le-Grand répondra objectivement à des critères d'Intérêt Général !


____




Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

nolween 20/03/2014 17:05


Il faut penser au société civile de placement immobilier de rendement ou scpi de rendement. C'est pratique ! sur ce site site c'est pas mal expliqué : http://www.scpi-8.com

ADIHBH-V 20/06/2009 09:47

BNP Paribas Immobilier va construire 80 000 m² de Bureaux et Logements dans le Nord de Paris. Le PDG de la Société de promotion a expliqué que son groupe allait réaliser près de 80 000 m² de Logements, Bureaux et Activités sur le de 14, 6 ha, de la ZAC Claude Bernard dans le XIXe, entre le périphérique et le Boulevard Macdonald. Il y aura également des Equipements Publics.
 
Au lieu de laisser la main à la Ville de Noisy le Grand qui souhaiterait récupérer les 14 ha de la ZAC du CUR, sur Maille Horizon, afin d’édifier uniquement des Bureaux, pourquoi l’Aménageur EPAMARNE ne réaliserait-il pas un programme similaire (Bureaux, Logements, Activités)? Cela semblerait beaucoup plus judicieux ! C’est possible, et déjà étudié dans le Projet Alternatif des Etudiants de l’Ecole Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, pour l’ADIHBH-V
 
Cela semblerait plus adapté à l’Economie actuelle et cela couperait l’herbe sous le pied du Maire de Noisy le Grand. Soyons novateurs et intelligents. Source :LE MONITEUR . fr , 12/06/2009.

ccpounder 04/05/2009 18:21

Sans vouloir faire ma Cassandre, méfions nous des effets d'annonce, surtout des politiques via la grande presse. Ce ne serait pas la première fois que des discours aux actes, il y a parfois de grandes différences... Que ne feraient-ils pas pour se positionner en vue d'une élection proche ou autre enjeu leur permettant de garder la main.

ADIHBH-V 29/04/2009 17:38

LE FIGARO du lundi 27 avril, par Bertrand Delanoë : A deux jours du lancement officiel du Grand Pa     ris par le Chef de l’Etat, le Maire de Paris détaillait son programme.
 
‘…. la ville du futur sera celle de la diversité des fonctions urbaines, de la mixité sociale, de l’excellence environnementale et du foisonnement culturel…..’
‘….pour donner un visage à la « ville - monde » du XXI e siècle, évitons le péché d’orgueil de la « table rase », exploitons plutôt les atouts de notre métropole en répondant aux enjeux décisifs que désignent nos concitoyens : les transports, l’aménagement urbain et le logement, mais aussi l’emploi….’
‘…l’espace urbain compartimenté a vécu, de même que certains tabous…’
 
En bien Mesdames et Messieurs, terminé le zoning, quelle claque pour le Maire de Noisy le Grand, sur les Bas Heurts et Mailles Horizons, il a tout faux, zéro pointé. Par contre si nous avons bonne souvenance, ces idées n’étaient-elles pas  avancées par le « Contre Projet » des Etudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette, en février 2007, lors d’une conférence à Noisy le Grand ???....
 
Et oui, la tâche pourrait être passionnante, mais elle implique hauteur et imagination !!!
 
 

scapal 17/04/2009 23:15

Enfin une reconnaissance de bon sens qui consiste à utiliser l'existant.Comme quoi l'immobilier peut se concevoir sans exproprier.Pour le projet de la Samaritaine, j'espère qu'il y aura de "vrais logements sociaux" car, jusqu'à présent, quelles que soient les communes, j'ai l'impression que la cible dite "sociale" visée (conformément à la Loi  imposant un quota de logements sociaux pour tout nouveau projet d'habitation)i laisse de côté ceux qui sont vraiment les plus démunis.