Une nouvelle antenne GSM à Noisy-le-Grand ?

Publié le

 

PROJET D'INSTALLATION

D'UNE ANTENNE GSM,

au 34, rue Carnot

à Noisy-le-Grand,

où en sommes-nous ?




Le collectif  « ANTENNE GSM ET SANTÉ  » communique :


Mi mars, des ouvriers de la Sté Orange accompagnés de représentants de la Sté Sécuritas, sont venus faire des relevés des dimensions des locaux du 34 rue Carnot où doit être implantée l'antenne GSM (mât coulissant de 6 mètres équipé de 3 antennes TRIBANDE (puissance inconnue à ce jour).


Il semblerait que le projet ne soit pas abandonné malgré les actions engagées. Pour votre information, voici quelques dates et évènements.


Septembre 2008 : Création du Collectif « Antenne GSM et Santé » (coordonnées en bas de page) suite à l'apposition du panneau d'autorisation de travaux pour l'installation de l'antenne.

Adhésion à l'association Robin des Toits (www.robindestoits.org).


20 octobre : Envoi du recours à l'encontre de la Sté Orange au Tribunal Administratif de Cergy Pontoise avec copies au maire de Noisy le Grand, à l'opérateur ainsi qu'au propriétaire du local sur lequel l'antenne GSM doit être mise en place.

Information par distribution dans les boites aux lettres pour les rues à proximité de la rue Carnot. Quelques personnes se sont manifestées, inquiètes de ce projet et tiennent à être informées des suites.


12 décembre : table ronde sur le thème  « Antennes-relais, quelles conséquences sur la santé ? » organisée par l'Amicale Laïque de Bry-sur-Marne (94) avec la présence de :

- Marc ARAZI : Coordinateur 94 pour PRIARTEM (Pour une Réglementation des Implantations d'Antennes Relais du Téléphone Mobile www.priartem.fr )

- Jean Marc CENDRIER : Chargé de l'information scientifique de l'Association Robin des Toits (www.robindestoits.org),

- Philippe GENEST : Membre du Conseil d'Administration de l'Amicale, Conseiller Municipal de Bry sur Marne.

Soirée riche en informations et échanges concernant les conséquences sur la santé des ondes émises par les antennes (lien vidéos en fin de texte), les antennes déjà installées à Bry-sur-Marne, les personnes électro-sensibles, la future implantation d'une antenne à Noisy-le-Grand...,etc (Compte Rendu rédigé par l'Amicale, communication sur demande au Collectif).

Depuis le dépôt du recours, le Tribunal Administratif de Cergy Pontoise n'a toujours pas statué à ce jour.

 


Ca bouge en France, contre les antennes !


18 septembre 2008 : Bouygues Télécom a été condamné par le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Nanterre à démonter une antenne relais à Tassin la demi Lune (69).


Le 4 février 2009 : Bouygues Télécom a dû démonter une antenne-relais dans le Rhône suite à une décision de justice, une première de ce genre en France. Prenant acte des arguments des plaignants, qui évoquent " un principe de précaution " et " un risque potentiel pour la santé des riverains ", du fait que rien ne certifie pour le moment l'absence absolue de risque sanitaire, le juge a ordonné à l'opérateur de démanteler l'une de ses antennes relais, située à Tassin-La-demi-Lune ( 69 ), une ville proche de Lyon et comptant environ 20 000 habitants.


16 février 2009: Après Bouygues Télécom, c'est au tour de SFR de devoir démonter une antenne-relais servant à son réseau de téléphonie mobile suite à une plainte. L'opérateur a été condamné le 16 février dernier par le tribunal de Carpentras suite à une plainte d'un couple d'exploitants agricoles de Chateauneuf-du-Pape, dans le Vaucluse.

Le tribunal de grande instance a estimé qu'il restait des «incertitudes» sur l'impact des ondes de ces antennes sur la santé. «Il n'existe manifestement pas de consensus sur cette question sensible et délicate de santé publique», note le jugement, qui fait référence à un cas similaire.

 «Il existe un questionnement tout à fait sérieux portant sur le danger potentiel présenté par ce type d'installation, risque qui peut être qualifié de tout à fait envisageable, voire probable», explique encore le tribunal de Carpentras. Sans qu'il existe de preuve formelle, certaines personnes vivant à proximité d'une antenne relais se sont plaints de troubles tels que maux de tête, nausées ou palpitations cardiaques.

L'association Robin des Toits, qui milite contre les antennes-relais, s'est félicitée de cette décision. «Il y a fort à parier que la moisson va croître en abondance», prédit l'Association. SFR compte faire appel. Un «grenelle» des antennes-relais est prévupour répondre aux craintes suscitées par les ondes émises par ces appareils. 

5 mars 2009 : Après Bouygues Télécom, puis SFR, c'est au tour d'Orange de se voir interdire de monter une antenne-relais sur un clocher à Notre-Dame d'Alençon, dans le Maine-et-Loire.


François Fillon lance un

"Grenelle des antennes relais"

Article : www.developpementdurable.com   


 Le 23 mars, Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, recevait les associations Agir pour l'Environnement et Priartem, afin de discuter du prochain Grenelle de la téléphonie mobile qui doit avoir lieu le 23 avril prochain. Les associations souhaitaient avoir des précisions quant aux sujets qui seront abordés. « On est dans les limbes quant à l'organisation, ils ne savent pas très bien quand ça va aboutir, avec quels acteurs, et quels experts seront sollicités », a indiqué Stéphen Kerckhove, délégué général d'Agir pour l'Environnement. Les participants à cette réunion étaient d'autant plus inquiets que la lettre de mission du Premier ministre à Roselyne Bachelot, laissait entendre que les antennes relais ne seraient pas un problème de santé publique.

Finalement, au terme de ce rendez-vous avec Chantal Jouanno, les associations ont eu confirmation que les antennes-relais figureraient au programme du Grenelle. « La table ronde prévue le 23 avril sur la téléphonie mobile englobera bien la question des antennes relais », a confirmé la secrétaire d'état à l'Ecologie. « On ne peut pas séparer les deux. Si par exemple, vous limitez le nombre d'antennes, vous êtes obligés d'augmenter la puissance des téléphones portables, donc les deux sont totalement liés », a-t-elle ajouté suite à son entretien avec les associations Agir pour l'Environnement et Priartem.

Selon le ministère de la Santé, chargé de coordonner les travaux, la table ronde du 23 avril « doit permettre de faire le point sur les connaissances scientifiques ainsi que sur les réglementations en vigueur ». Pour les associations, le Grenelle de la téléphonie mobile doit être « un débat ouvert, sans tabou ni a priori d'aucune sorte ».



Consulter :

 

-          Site : Agir pour l'Environnement

-          Site : Priartem


Lire aussi:


Antennes-relais : le MEEDDAT reçoit les Associations

Antennes-relais et téléphones mobiles: la table ronde reportée au 23 avril

-  Antennes-relais : bientôt une table ronde pour discuter des dangers sur la santé
- Les Scientifiques ne parviennent pas à se mettre d'accord sur la nocivité des  téléphones portables

- Grenelle de la téléphonie mobile : les Associations invitées à participer au débat


Contact à Noisy le Grand :

« ANTENNE GSM ET SANTÉ  »

Mr & Mme MAIZIERE : 01 45 92 16 44

 Mme DEPRAZ & Mr PALMIERO : 01 49 31 05 29


Liens Internet :


- Robin des Toits : Président Etienne Cendrier : www.robindestoits.org

- Vidéos expliquant les dangers des Antennes GSM : www.univers-nature.com

- Priartem : www.priartem.fr




Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

ADIHBH-V 26/04/2009 11:11

« Le Grenelle des ondes » qui s’intéresse aux dangers de la téléphonie mobile, a démarré jeudi 24 avril avec prudence. L’objectif de cette table ronde, selon ses organisateurs est de traiter le problème des Antennes-Relais et des Téléphones Portables, qui posent des questions en termes de santé publique .
 
Consulter : http://info.france2.fr/france/53633020-fr.php
 
 
 

Alain Thiriot - AC 08/04/2009 14:54

Les News Santé de DOCTISSIMO : Le Parlement Européen veut imposer l’éloignement des Antennes-Relais : Le Parlement Européen a adopté jeudi dernier un rapport visant à protéger les particuliers des champs électromagnétiques, notamment en imposant une distance entre Antennes et les Etablissements Scolaires ou de Soins. L’Union Européenne prend donc les devants, la dangerosité des ondes électromagnétiques n’ayant pas été encore prouvée.
 
Source : Communiqué de Presse du Parlement Européen, avril 2009
http://news.doctissimo.fr/le-parlement-europeen-veut-imposer-l-eloignement-des-antennes-relais-_article5086.html

ADIHBH-V 07/04/2009 12:10

LE FIGARO du mardi 7 avril 2009, Martine Perez :
Antennes -Relais, dialogues de sourds entre Experts et Associations : « Il y a bien des troubles provoqués par les antennes-relais, il ne faut pas les négliger, ils sont d’ordre…psychosomatique », a affirmé hier le Professeur Denis Zmirou (faculté de médecine de Nancy),lors de l’audition publique organisée sur ce sujet à l’Assemblée Nationale. « Une étude montre que les enfants de 7 ans, exposés depuis leur enfance aux ondes électromagnétiques, présentent plus de troubles de comportement que les autres, a rétorqué, quant à elle, une militante de l’Association Priaterm….
En fait, comment concilier des experts qui ont une vraie légitimité scientifique et des Associations qui travaillent sur des inquiétudes sociétales ? Le Grenelle des antennes-relais, prévu le 23 avril, est censé répondre à la question.

ADIHBH-V 03/04/2009 08:20

Le Monde du vendredi 3 avril 2009, Paul Benkimoun.
Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas au plus près d’une Antenne-Relais de téléphonie mobile que l’on est le plus exposé aux ondes de radiofréquence qu’elle émet. Une étude française a permis de constater que l’exposition est maximale à environ 280 m de l’Antenne-Relais en zone urbaine, et à 1000 m en zone périurbaine. (Etude réalisée par François Viel, CNRS et Université de Franche-Conté)