Réunion publique à La Varenne : Michel Pajon, droit dans ses bottes !

Publié le


 
DERNIERE REUNION DES CONSEILS DE QUARTIER :
LE QUARTIER NORD




C'est qu'il était tendu notre Maire ce lundi 23 mars !... Pour rien, puisqu'il reconnaîtra en fin de séance qu'il pensait "que cela allait être plus difficile dans ce quartier sensible".
Michel Pajon a donc accueilli hier soir les habitants des Bas Heurts et de La Varenne, pour sa cinquième et dernière réunion de quartier, à la MTP de La Varenne... Et il s'est énervé un peu tout seul, sous l'oeil de Maïté Chambaud, Maire-adjointe chargée du quartier Nord...

Après quelques explications sur le fonctionnement des Conseils de Quartier, la première question d'un habitant de La Varenne portait sur le découpage de ce quartier et sur le rattachement des Bas-Heurts au Pavé-Neuf, deux sous-quartiers complètement différents par leur structure. Monsieur le Maire nous expliquera que le quartier du Clos aux Biches (et non des Bas-Heurts) sera en parfaite harmonie avec Le Pavé-Neuf
lorsqu’il y résidera 4000 habitants de plus !... Personne n'a évoqué ce projet de 1500 logements mais Monsieur Pajon s'est senti obligé à chaque question gênante de recentrer le débat sur ce quartier et de repréciser ses objectifs de bétonnage. Aux réactions indignées de la salle quant à son ton agressif, ils répondra à ses administrés "Cessez d'aboyer !!!... (...)... je n'ai jamais reculé et je ne reculerai pas !!!". Ses chiens d'administrés lui feront remarquer que s'il ne recule pas, il n'avance pas bien vite puisque la situation est figée depuis bientôt 7 ans et que le seul bilan de ses talents d'architecte est la dépense pour rien de plusieurs dizaines de millions d'euros pour le rachat et la démolition de pavillons récents !

Cinq ou six fois notre association a été évoquée : « un Président d'Association..., une Association qui manque de respect... »... Il semblerait donc que nous soyons très gênants. Mais où est le respect des Bas-Heurts, Monsieur le Maire et PDG de la Socaren, lorsqu'en octobre 2006, vous envoyez vos bulldozers pour détruire uniquement le premier étage de quelques pavillons, laissez sur place les gravats et le bull pour faire bonne figure, et vous retrouvez condamné en référé par le TGI de Bobigny le 06 novembre 2006 pour "démolition partielle totalement arbitraire et fantaisiste". Eh oui, ça laisse des traces, mais qui était l'agresseur ?
Mais ce n'est pas grave, l'obsession de Monsieur Pajon envers l'ADIHBH-V honore notre association, cela montre que nous sommes sur le terrain et dans le combat. Nous en profitons pour repréciser nos positions, à savoir :
 
         Oui, à une urbanisation raisonnable et acceptée par tous,
-          Oui, à un Eco Quartier,
-          Oui, à une vraie Concertation préalable
-          Non aux 1500 logements,
-          Non aux expropriations.

 
Au sujet de la Concertation, Alain Cassé notre Président a dû encore une fois repréciser la méthodologie d'une véritable concertation. Ici la volonté du Maire est primordiale, il doit habituer les citoyens à être force de proposition. Pour cela il faut les former, il faut leur donner du "grain à moudre", il faut leur soumettre préalablement un grand nombre de projets afin de les amender et de les voter ultérieurement en Conseil Municipal. En d'autres termes, il faut donner de l'appétence aux citoyens, il faut satisfaire les curiosités !!! Toute autre initiative sera vouée à l'échec et après quelques réunions les membres des Conseils de Quartier ne participeront plus. Le Maire en est d'ailleurs lui-même persuadé, puisqu'il envisage dès à présent une équipe de dix remplaçants. Et pourquoi ? Parce que tout simplement nous nous basons sur l'expérience des autres villes ! Autres villes, qui étaient soit disant nos modèles pour rédiger  la « Charte sur les Conseils de Quartier » de Noisy-le-Grand, et qui se seraient retrouvées dans le mur.
 

Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

ADIHBH-V 18/10/2009 18:11



CONSEIL CONSULTATIF du QUARTIER NORD.


En cliquant sur : Conseil de Quartier NORD, vous accéderez au
Compte Rendu Officiel validé, de la réunion plénière du mardi 23 juin 2009, à la MTP de la Varenne.


Vous trouverez également en suivant le Calendrier des réunions du 4ieme
trimestre 2009



Jean-remy 16/10/2009 10:57



Si j’ai bien compris pour les conseils de quartier, le public : ceux qui n’ont
pas eu la chance d’être élus, ne peut pas poser des questions qui dérangent.  Avec si peu de monde la discussion sur l’urbanisation aurait pu être
constructive (Hors béton) et à priori c’est toujours la même chose. Pour moi l’élu à tord, l’aménagement de la commune, le PLU, ne peuvent qu’être un bon départ d’une vie harmonieuse pour les
quartiers et principalement pour Noisy le Grand. Si les élus écoutaient au moins les présidents d’association, qui sont malgré tout des représentants d’habitants, (Peuvent représenter l’opinion
de plusieurs centaines de personnes).  Ils pourraient être informés du raz le bol de bon nombre de Noiséens. Le fait tout simplement de l’existence de
ce type d’association devrait aussi laisser réfléchir. J’en connais au moins trois et peut-être d’autre en création. Rien que ce fait, laisse penser à l’absence de dialogue. Est-ce bien
normal ?


En tout cas merci pour cette information et heureusement que l’on peut s’exprimer
sur votre site.


Pour la visite de votre quartier, j’espère que la visite se fera dans le bon sens
c'est-à-dire les zones les moins bien entretenues et que cette visite ne soit pas touristique.


Personnellement je n’irai certainement pas à ces réunions de quartier, car je me
suis déjà accroché avec celui qui représente le mien, lors de l’entretien que j’ai eu avec lui, j’ai ressentie que la discussion est à sens unique avec les élus ? De plus je l’ai aussi vu à
l’œuvre à une réunion public d’information, et son acharnement à détruire cette réunion !  


 


Et avec un peu d’humour « c’est à se demander si Noisy le Grand n’est pas en
train de tourner au vinaigre ! Le millésime de 2009 ne doit pas être un bon cru. Il vaut mieux miser sur le jus de pommes qui est moins amères et plus fruité. Cette année, je lui est trouvé
un gout de cerise».



Le Vrai Journal de Noisy-le-Grand 15/10/2009 15:42



Conseil de Quartier NORD, mercredi 14 octobre 2009


 


Hier soir, à 19 h, se déroulait la deuxième réunion confidentielle du Conseil de Quartier NORD, à la MTP de La Varenne.


 


-11 membres,


- 8 spectateurs, dont le Vrai Journal de Noisy


- Le compte rendu de la 1ere réunion du mardi 23 juin, fut distribué en séance et validé à l’unanimité


- 2 réunions intermédiaires avaient eu lieu ces dernières semaines, dans le but d’établir un diagnostic de la situation du quartier NORD,
à savoir :


        - Commission Déplacement, le 1er octobre,


        - Commission Travaux, le 8 octobre.


 


Ces deux réunions se sont déroulées en présence de Monsieur FOURNIER, des Services Techniques de la Ville. Chaque rapporteur a fait un bon
résumé en séance, très bien.-


 


- A la demande du Conseil, Monsieur EPINARD, Adjoint au Maire à l’Urbanisme, a présenté le Projet d’Aménagement des Bords de Marne (remise en
valeur des rives de la Marne, nouvelle émergence de la Marnette, des activités nautiques, hôtellerie, restaurants, passerelles sur la Marne pour rejoindre la Haute-Ile, quelques logements, très
très peu de parking pour les voitures, vive les liaisons douces et le vélo, etc……. . Pour le moment, dit-il, il s’agit d’un projet à 10 ou 15 ans qui peut encore évoluer en fonction des avis de
la population et des consultations.


Monsieur EPINARD a ensuite ouvert le débat, et la discussion a porté sur la localisation de la (ou des) passerelles sur la Marne.


 


Lors des questions au public, lorsque « Le vrai Journal de Noisy » a voulu s’exprimer sur l’urbanisation du
quartier des Epinettes, en relation avec la deuxième Enquête Publique sur la modification du PLU, Serge EPINARD a indiqué qu’il n’était pas là pour dialoguer avec Alain Cassé sur le PLU. En fait,
il m’a conseillé de prendre rendez-vous avec lui pour en parler, à un autre moment.


 


Aussi, j’ai dû lui rappeler qu’en avril 2009, il m’avait refusé ce fameux rendez-vous sur ce même sujet et conseillé
d’assister aux « Conseils Municipaux » et de lire « Noisy mag » ! (ne riez pas, c’est sérieux, il y a des témoins). En fait, dans son exposé, Serge EPINARD a tout
simplement omis de préciser que sur un ‘secteur’ des Epinettes, la commune a décrété d’une Zone UBa, avec des immeubles de 20m de hauteur de
façade !!!. Dans une Zone Jaune du PPRI, c’est à dire avec des risques d’inondations. (voir le PLU, vous avez encore 24 heures)


 


Ceci dit, la présentation de l’Adjoint au Maire était sympathique, de bonne facture, et très intéressante. C’est une très
bonne idée du Conseil de Quartier, nous en redemandons.


 


- Une Commission Animation verra le jour dans quelques semaines.


-Le 11 novembre 2009, à 14 h,  aura lieu la visite pédestre du Quartier Nord,


-La Prochaine réunion du Conseil de Quartier, se déroulera le jeudi 10 décembre 2009.



noiséen de 21 ans 27/03/2009 17:46

Bonsoirje voulais juste féliciter l'association et les habitants de ces quartiers qui se sont battus pour leurs habitats. Voilà à mon age je n'ai pas encore un bagage politique assez solide mais une chose que j'ai bien compris c'est que ce maire est complètement marginal... Il a été réellu, je ne sais pourquoi, j'espère seulement qu'un jour la plupart des noiséens comprendront son objectif principal...

ADIHBH-V 27/03/2009 10:32

Lors de la réunion du Conseil du Quartier NORD, le 23 mars dernier, alors qu'il venait de faire les éloges de l'ADIHBH-V, il n'a pu, comme chaque fois, s'empécher d'en mettre aussi un petit coup à l'Association Syndicale Autorisée (ASA) du Parc de Villefix., en place depuis 1932.Depuis 13 ans, Michel Pajon, n'a de cesse de vouloir éradiquer cette Association. Et enfin, juste avant de quitter la Seine Saint Denis, il y a quelques mois, le Préfet Baland s'est plié à sa volonté en signant le 11 décembre 2008, le fameux arrêté de dissolution. Michel Pajon s'en félicitait solennellement lors d'une déclaration publique en clôture du CM du 18 décembre 2008, et ne manque jamais une occasion de rappeler ce grand moment de sa nouvelle mandature.Toutefois, il y a maintenant un petit problème que l'Edile passe systhématiquement sous silence. En fait, quelques habitants du Parc de Villefix ont mis la main à la poche pour se payer un très bon Avocat (bien connu à Noisy le Grand et de Monsieur le Maire), qui a déposé un Recours devant la Tribunal Administratif de Cergy Pontoise. Dès le 5 mars 2009, lors d'une séance en référée,  le TA de Cergy a suspendu l'Arrêté du Préfectoral de dissolution.Alors, pourquoi Michel Pajon n'en parle pas ? Peut être que son Service Juridique ne l'a pas informé pour ne pas lui faire de peine, ou bien il a déjà oublié ?...

Rex 26/03/2009 14:48

En fait, notre maire doit craindre notre toutoulousain des Bas-Heurts !

V-elle 26/03/2009 09:55

Vous souvenez vous de la série télévision des années 67, LA MAISON DE TOUTOU. Il y avait ZOUZOU la chatte, et KIKI la grenouille. A la fin de chaque épisode TOUTOU n'aboyait pas il disait :Je suis un bon gros Toutou... serviable, courageux, travailleur, ......Depuis le temps je ne sais pas si sa maison est dans un périmètre d'études ou dans une ZAC ou si ses descendants ont assisté aux réunions de quartier. Tiens je propose une idée pour que nos rues soient bien propres... des TOUTOUNETTES......Une fidèle lectrice "QUI A DU CHIEN"

TOUTOU LOSE 26/03/2009 09:17

Whouf, whouf whouf ?wouaf, whouaf !Miaou !?Hi, hi hi !!!!!!!!!!!

Alain Cassé, président de l'ADIHBH-V 26/03/2009 00:20

Comme suite aux informations de CCPOUDER, c’est avec empressement  que j’ai téléphoné au Service « Vie des Quartiers et Démocratie Locale » de la ville d’AGEN (47), 35200 habitants. L’accent chantant du Sud Ouest de Madame la Directrice me comblait de joie, même avant de poser ma première question, j’étais chez moi.   En fait, sous la mandature précédente, furent mis en place 5 Comités de Quartiers (7à 8000 habitants par Comités). Comme à Noisy le Grand ! c’est drôle, à croire que la « Charte des Conseils de Quartier » se vend en librairie.  A l’usage,  un fiasco !…   En mars 2008, alternance ; cette nouvelle gouvernance réexamine la copie. Aujourd’hui il s’agit de mettre en place 23 Comités de Quartier Village, un par bureau de vote, 1000 à 1500 habitants par Comité. Chaque Comité comporte 9 membres, soit 207 représentants élus le 15 mars 2009 au suffrage universel. La mise en place opérationnelle s’est effectuée samedi 21 mars 2009. Affaire à suivre,  mais dans un premier temps ça aurait ‘bon goût’….   Je vous conseille d’aller consulter le site de la ville d’AGEN : www.agen.fr, rubrique : L’actualité, Conseil de Quartier, pour toutes informations, délibérations du Conseil Municipal, et autres vidéo, un régal.   Après avoir sympathisé un peu et relaté téléphoniquement nos quelques aventures sur les Bas Heurts, Madame la Directrice, un brin taquine, n’a pu s’empêcher de me faire remarquer que je devais être bien malheureux à Noisy le Grand. Elle m’a même incité à revenir au Pays. J’ai du lui expliquer que j’avais actuellement des affaires en cours avec Monsieur le Maire, et que ce n’étais pas possible pour le moment, car si je le laissais tomber, il serait peut être fâché !   Alors Monsieur le Maire, nous la révisons quand, cette Charte?

Christine H 25/03/2009 17:14

bonjour, il se trouve que mardi 24 mars je suis allée à Auxerre et suis "tombée" sur Auxerre Magazine de fév 2009, où il est question des conseils de quartier de la ville d'Auxerre, Il se trouve que lundi 23 j'étais à la réunion du quartier nord de NLG. A Auxerre "le conseil de quartier" (qui n'est pas dit consultatif..., et les conseillers sont élus lors d'assemblées) "est consulté sur toute question concernant le quartier; il est associé à l'élaboration , à la mise en oeuvre et à l'évaluation des dispositifs de la politique de la ville" le maire "souhaite mobiliser" les conseils de quartier "sur le contournement sud de notre ville" ! autre chose que des bancs... l'activité des conseils prévoit douze à quinze réunions formelles par an , plus de la formation sur les rouages de l'administration (trois réunions par an à NLG) ambitieux projet qui semble intéressant et instaurer une "navette" (à double sens) conseil municipal-conseils des quartiers avec des conseillers reconnus et non sortis du chapeau ! nous voyons qu'il existe au moins un autre modèle de démocratie de proximité que celui de NLG. bonne continuation. www.auxerre.com/vos_demarches_auxerre_mag.html

AC 25/03/2009 13:47

Pour compléter les observations de JM, effectivement , j'ai pu moi aussi constater que Monsieur le Maire dérape trés souvent dans ses propos lors de réunions publiques. L'expression"arrêtez d'aboyer", fut encore prononcée lors de la première réunion du Quartier Ouest, dont j'étais le témoin. Pour les autres j'étais absent.C'est manifestement le signe d'une personne qui ne supporte pas la contradiction. C'est  extrémement ennuyeux et préoccupant le jour ou l'on veut avancer des idées qui ne sont pas dans la ligne municipale préetablie!Nous comprenons les Citoyens qui souhaiteraient plus d'ouverture. Toutefois, il semblerait que cette caractéristique manageariale n'ait pas de couleur politique !!!

roca 25/03/2009 13:04

Après le tour de passe passe hautement stratégique du rattachement des Bas Heurts au Clos aux Biches, lui même rattaché au Pavé neuf et Mont d'Est, que dire de la nomination "par tirage au sort" des conseillers de quartier à partir de bulletins  de volontariat ouverts, donc non anonymes ? Quelle garantie d'impartialité dans le choix de ces conseillers dont il sera donc facile d'en  contrôler les noms avant de les entériner ? Dans le cas présent, c'est un peu comme si, dans un vote traditionnel, on votait sans enveloppe et que les controleurs du vote soient tous du même parti politique...: sur un plan démocratique, ce serait inacceptable... Ces comités de quartier, vu la façon dont ils seront élaborés, ne seront vraisemblablement pas représentatifs de toutes les tendances et opinions... donc se posera la question de leur représentativité réelle ...

ccpounder 25/03/2009 10:59





















Auteurs de l’ouvrage « L'urbanisme durable », Catherine Charlot-Valdieu et Philippe Outrequin ont tenté de définir ce que doit être un éco quartier dans un interview du Moniteur : « Ce n'est pas trois maisons passives et deux pistes cyclables qui font un écoquartier. Aborder un ou deux thèmes ne peut pas suffire à prétendre conduire ou mettre en oeuvre une démarche de développement urbain durable » pour Catherine Charlot-Valdieu
 
D’après Philippe Outrequin, « Une autre tendance qui ressort, c'est que les élus français qui lancent un projet d'écoquartier le conçoivent trop souvent comme un îlot écologique au sein de leur ville. Dans son élaboration, ils ne prennent pas en compte son rapport avec le reste de la ville. Ils considèrent que des voiries ou liaisons douces suffisent à son intégration. Il faut le concevoir avec l'idée d'acquérir un savoir-faire que l'on pourra étendre au reste de la ville, afin qu'à terme l'écoquartier devienne un quartier ordinaire. Un écoquartier, ce n'est pas un oeuvre d'art. Aujourd'hui, les architectes et les urbanistes se soucient trop du beau et du sensible, au détriment de l'ingénierie. »
 
- Catherine Charlot-Valdieu : Economiste
- Philippe Outrequin : Consultant en développement durable et chercheur au PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture)
 
et par ailleurs auteurs de nombreux articles dans le Monde.

ADIOHBH-V 25/03/2009 08:19

Madame JM de La Varenne, nous informe d’un courrier qu’elle adresse à Michel PAJON, avec autorisation de publication, sur notre blog.
 
Monsieur le Maire
‘..J’ai quitté la réunion du lundi 23 mars 2009, ayant eu lieu à la MTP de La Varenne, très contrariée. Non pas que nous n’ayons eu jamais l’occasion et la possibilité de nous exprimer, puisque vous nous coupez sans cesse la parole, mais parce que j’ai été agressé par votre expression : ‘arrêtez d’aboyer ‘.
 
Nous ne sommes pas des chiens et j’apprécie souvent les actions menées par mon Maire, mais ce propos désobligeant envers vos administrés du Quartier Nord présents hier soir, me fait hérisser les poils ; poils de chiens évidement….
 
Ayez du respect pour nous, prenez comme devise : « respectes ton prochain si tu veux être respecté…. »
 
Bien à vous,
Houa houa….’
 
JM

Jeannot des Clapiers 24/03/2009 22:45

Eh, oui notre homme reste le même, il annonce la concertation avec à sa coté sa silencieuse Maire –adjointe, on ne peut pas dire que le temps de parole ait été partagé avec elle, ce soir-là, s’étaient-ils concertés ou était-ce imposé ?
Car, il en impose notre Maire surtout en matière de concertation !
 La concertation,  future,  parlons-en !
Ce sera une concertation sur 20 000 € d’investissement par quartier pour un budget communal de 158 000 000 € d’investissement !! soit  0,01%  autant dire que les enjeux sont d’importance et que cela mérite bien tout le temps et tous les moyens qui y seront consacrés.
Ce qui est sûr, c’est que tout cela sera prétexte à de bonnes opérations de communication dans Noisy-Magazine, la façade toujours la façade, me direz-vous !
Parce que d’expérience, la concertation à Noisy avec notre Maire, on connaît :
par exemple, il y a eu la concertation prélable à la création de la Zac des Bas-Heurts-les Clapiers,  rebaptisée de manière idyllique  « Clos aux Biches ».
Que fut-elle ?
En résumé :
- La Mairie avait son programme !
- Notre avis ?
- Pas question d’en tenir compte, la concertation, c’est une  formalité, comprenez, elle doit être faite, et ensuite la Mairie peut faire ce qu’elle veut !
Et finalement la mairie a poussé son projet, tel qu’il était prévu !
En effet, la concertation a cette force en matière de gestion municipale à Noisy : le simple fait de l’annoncer peut permet de réaliser, le  projet prévu même si, comme dans le cas des Bas-heurts - les Clapiers, 92 % des Noiséens étaient contre.
 
 Monsieur 23%, l’a confirmé pour les Bas-Heurts  - les Clapiers : «  on a annoncé dans notre programme électoral, que nous ferons 1500 logements,  ….. on le fera ! ».  Donc,  pas de concertation sur ce point,  il n’en n’est pas question !
Et Michel Pajon de prévenir : « Attention le prix des investissements pour une ville, ce n’est pas comme pour chez soi, il faut compter pour un banc public 800 €, ou pour une poubelle 500 € »
Voilà,  la concertation future, tout le monde l’a bien compris, elle se fera sur des enjeux majeurs, c’est annoncé !
                                                                                              Jeannot des Clapiers