Noisy-le-Grand, "La Défense" de l'Est parisien ?

Publié le



ALERTE !...
NOISY-LE-GRAND
DOIT-IL DEVENIR
« LA DEFENSE »
DE L'EST PARISIEN ?

Michel Pajon déclare dans les colonnes du Parisien :

« Noisy a vocation à devenir la tête de pont de l'Est parisien et prendre le relais de La Défense »


Nous avons toutes les raisons de nous inquiéter après la lecture de cet article du Parisien du samedi 18 octobre 2008 intitulé "Noisy-le-Grand, les bureaux poussent malgré la crise immobilière", sous la plume de G. AUBERT ...

 

Cette ambition démesurée en dehors aujourd'hui de toute rationalité économique, explique la volonté de la municipalité d'urbaniser des espaces entiers de Noisy-le-Grand pour faire encore des quartiers de bureaux et d'immeubles. Aujourd'hui de préempter des propriétés, demain d'exproprier des familles ou personnes seules de tous âges....

Le quartier de La Défense, symbole de l'architecture verticale des années 60 / 70 a fait la preuve de son inhumanité. Est-il nécessaire de s'inspirer de ce quartier d'affaires pour moderniser notre ville ? Et la modernité ne passe-t-elle pas aussi par un peu d'humanité, de mixité sociale et générationnelle.... L'âme d'une ville se construit sur son histoire, pourquoi vouloir à tout prix rayer de la carte des lieux historiques de vie ?

Alors, on nous répondra sans doute qu'il ne s'agira pas de construire des tours de 200 m ; que l'on plantera des arbres dans de beaux jardins aux pieds des immeubles, dans lesquels nous élèverons des vignes qui produiront un bon petit rouge qui sera primé dans les concours viticoles ; que les nouvelles normes HQE seront appliquées... En tous cas, il nous semble que la municipalité devrait trouver ailleurs son inspiration.


Ca, c'était notre « coup au cœur ». Mais lorsque nous découvrons l'aspect économique des choses en lisant Le Parisien entre les lignes, alors là, à terme, ça risque d'être une frappe au portefeuille des Noiséens, car noir c'est noir. Petit florilège :

- "la crise risque d'ébranler les fondations du secteur immobilier..." ,
- "les professionnels redoutent un ralentissement de l'activité...",
- "l'immobilier d'entreprise risque de marquer le pas...",
- "de plus en plus de nouvelles contraintes, toujours plus de règlementation...",
- "ça devient difficile de bâtir à moins de 1.500 € / m²...",
- "les investisseurs ne se bousculent pas, les clients non plus...",
- "le grand avantage de l'Est Parisien, c'est la valeur locative : 260 € / m²..",

N'en jetez plus Monsieur AUBERT, la coupe est pleine. En fait, dans cette description apocalyptique, un seul homme n'est pas affecté par la sinistrose ambiante, c'est Monsieur le Maire.

Toutefois, cette vision idyllique n'est pas validée par la Société ATISREAL (Source : Moniteur-expert.com), spécialisée dans la commercialisation, et qui ne se laisse pas griser par la bonne tenue de la demande de ce troisième trimestre 2008, qu'elle qualifie d' « artificielle » et qui est seulement imputable à trois transactions exceptionnelles sur Nanterre, La Défense et Fontenay sous Bois, pour un total de 166.000 m². De plus, en 2009, la demande placée devrait tomber en dessous de 2 millions, après avoir culminé à 2,75 en 2007. Exceptionnelle aussi, était la location de la troisième tranche Jupiter de l'opération Copernic 1, quasiment occupée que par un seul client, IBM, initialement déjà logé à Noisy-le-Grand, dans l'immeuble Montaigne.

Par ailleurs, l'offre de bureaux immédiate sur Marne la Vallée ne dégonfle pas vraiment. Elle est de 75.000 m² contre 100.000 m² en 2005. Et pourtant, selon Immostat, le prix de 114 € / m² est le plus attractif d'Ile de France.

Enfin, toujours selon ATISREAL, le secteur de l'investissement neuf est encore plus sombre. Les achats ont été divisés par quatre. Et il ne faut pas sortir de la Sorbonne pour comprendre cela, sachant que les investisseurs (Allemands, Anglo-Saxons, Moyen Orientaux,...), veulent obtenir une rentabilité nette comprise entre 8 et 10%. Peuvent-ils encore l'obtenir à Noisy-le-Grand, lorsque les prix des matières premières grimpent, et que le prix des locations est l'un des plus bas, comparativement aux 410 / 450 €/m² dans les Hauts de Seine ? Ce n'est pas pour rien que La Défense va encore gagner 800 000 m² de bureaux dans les prochaines années, puisque une multinationale qui ne peut s'implanter à La Défense ira à Londres ou à Barcelone, mais surement pas à Noisy-le-Grand, malgré l'attraction du futur Lycée International !

Selon ce même Parisien, un autre optimiste du programme Copernic 2 semblerait être le Directeur des programmes des Nouveaux Constructeurs, qui est prêt à relever le défi. Pourquoi pas, mais il est vraisemblable, compte tenu des 18,3 millions d'euros de perte nette des Nouveaux Constructeurs au premier semestre 2008 (source : Moniteur-expert.com), que le Président Olivier Mitterrand va particulièrement avoir l'œil sur les indicateurs de rentabilité de cette affaire.

Monsieur le Maire, attention ! Faire « fi » de l'économie réelle est une grossière erreur car certains sages pensent que la crise va être longue, qu'elle va marquer un changement profond, qu'elle va toucher à tous nos fondamentaux et nous ne sommes plus dans les « trente glorieuses », à l'origine de la Ville Nouvelle de Marne la Vallée. Utiliser un miroir aux alouettes pour laisser croire que la ville de Noisy-le-Grand serait plus séduisante que d'autres communes concurrentielles, est une vision optimiste qui n'est pas partagée par tous les experts immobiliers. A plus forte raison, si c'est pour raser des pavillons comme aux Bas Heurts par exemple, au profit d'investisseurs institutionnels. Non,
il ne faudrait pas trop « parier », car nous devons déjà rembourser les emprunts de la commune, auprès de la Banque DEXIA.


Enfin, pour terminer dans la bonne humeur, il n'est pas inutile de rappeler pour mémoire l'éditorial du Bulletin d'Information, Le Noiséen Socialiste de décembre 1991, alors que Michel PAJON était Conseiller Municipal et Premier Secrétaire de Section. Soit, sous sa plume :


«L'ARNAQUE,...  Quant on se souvient que Françoise RICHARD s'est faite élire sur le slogan ‘Halte au béton', et que l'on regarde le Noisy d'aujourd'hui, on peut se demander si nous n'avons pas tous été collectivement les victimes d'une arnaque »


C'est dur, très dur, mais ainsi va la vie des hommes politiques. Heureusement que ces braves électeurs oublient si facilement !!!.....


PS - Parfois, certains documents ayant une valeur historique se collectionnent, l'ADIHBH-V est à la recherche de l'original de ce Bulletin de décembre 1991. Merci d'avance à toute personne qui peut nous aider.

_____



Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

Jean-remy 19/10/2009 13:16


Une petite precision sur la taxe pro.

La taxe professionnelle sera remplacée par deux nouveaux impôts locaux


Le CET « Cotisation Economique Territoriale » composée de deux volets :
 CLA (Cotisation locale
d’activité) dont l’assiette ne comprendrait que les valeurs foncières et dont la recette est estimée par Bercy et l’Association des Maires de France à environ 5,5 milliards d’euros
 CC (cotisation
complémentaire) assise sur la valeur ajoutée dont la recette est estimée à 11,4 milliards d’euros.

Si le maire intervient sur le % cela peut faire venir comme faire fuire les entreprises. Donc prudence, regardons
l'expériences de l'existant. Actuellement cela n'est pas favorable pour Noisy Le
grand.source:http://www.ifrap.org/Reforme-La-suppression-de-la-taxe-professionnelle-profitera-t-elle-aux-entreprises,1377.html?date=20091016



Le Vrai Journal de Noisy le Grand 19/10/2009 12:13



Le PARISIEN du 19 octobre, sous les plumes de Marjorie Corcier et Julien Duffé : « Des immeubles de bureaux neufs toujours vides » . Ce n’est pas une surprise pour Le Vrai Journal de Noisy le Grand, nous le disons depuis des années. Selon le Groupement d’Intérêt Economique
Immostat-IDP qui répertorie l’ensemble des transactions en Ile-de-France, 10,3 % du Parc immobilier tertiaire est vacant sur le secteur Nord, contre 7,3% l’année dernière à la même
époque.


Le Président de l’Agence du Développement Economique du 93 indique qu’il y a 440 000 m² de bureaux disponibles sur
tout  le département, contre 330 000 m² il y a six mois.


Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à renégocier leurs baux, crise et bonne gestion obligent.


 


A Noisy le Grand, Le Vrai Journal
 constate que les entreprises se restructurent sur la Ville, déménagent en utilisant moins de m² dans des bureaux neufs, mieux aménagés et dont la
valeur faciale du loyer attractif diminue. Alors !...que deviennent les bureaux de seconde main, personnes n’en parle car les investisseurs les laisse tomber. 20 000 / 25 000 m²
rienqu’à  Noisy le Grand.


 


Espérons que Michel Pajon est un fidèle lecteur du Parisien, car avec la suppression de la Taxe Professionnelle, nous risquons de
boire la tasse !!!



Jean-remy 16/10/2009 11:24



Je viens d'appeler ma banque, agence à Noisy le grand, pour avoir des
renseignements sur certaines opérations qui tardent a ce faire. Et bien je viens d’apprendre que certains services administratifs basé à Créteil, EST de Paris, sont depuis Lundi à Nanterre soit
L’OUEST ! On n’est pas prêts de voir venir des entreprises sur Noisy le Grand. Chercher l’erreur !!!!  Je ne sais pas combien de personnes
vont encore s’ajouter sur la ligne de RER A………….



ADIHBH-V 17/09/2009 20:51

Le Moniteur.fr, source AFP : L’immobilier d’entreprise victime d’une forte chute
des investissements.
Le marché de l’immobilier d’entreprise en France continue de souffrir des conséquences de la crise financière et économique, selon une étude de CB Richard Ellis (CBRE), publiée le 11 septembre 2009.
« Les volumes d’investissement sont toujours à un niveau bas, identique à ceux de la fin des années 1990 ». 2010 n’a pas de raison d’augmenter par rapport à 2009.(-82% sur un an au premier trimestre, -66% au premier semestre et -60% sur les 8 premier mois), selon CBRE.

ADIHBH-V 31/03/2009 07:32

Selon Le Moniteur.fr, source AFP, le volume de vente et de location de bureaux en Ile de France a enregistré au premier semestre une baisse de 20% par rapport au même trimestre de 2008, selon une étude du Cabinet de Conseil Atis Real publié le 30 mars 2009.
Toutefois, les investissements en immobilier d’entreprise en France vont encore fortement chuter en 2009 avec un total d’investissement compris entre 10 et 12 milliards d’Euros contre 15,6 en 2008 et 30,7 en 2007.
Selon Atis Real, l’analyse fine des transactions révèle bien une baisse de la valeur faciale  ainsi que de la valeur économique des bureaux. 

ADIHBH-V 12/03/2009 21:00

Le FIGARO, 10 mars 2009, Keren Lentscher.
L’immobilier d’entreprise au régime sec. Dans la continuité du second semestre 2008, l’année 2009 sera motivée par la recherche d’économie.
La valse des plans sociaux, les défaillances d’entreprises et la recherche d’économie en tout genres n’incite pas à l’optimiste. Sur le front du locatif, la demande placée devrait plonger à son niveau de 2003-2004, largement inférieure à l’offre.
Priorité également à la recherche d’économie, des loyers en baisse de 10%. Toutefois, en 2008, la banlieue Ouest s’en est le mieux sortie (+6,2% à 283 €/m²). A la Défense, les loyers ont augmenté de plus de 7%. 
Dans l’Est de Paris, personnes n’en parle !!!...

ADIHBH-V 12/03/2009 20:41

Le MONITEUR.fr, source AFP :
Le plan de renouveau du quartier d’affaire de la Défense, qui prévoyait la construction de 450 000 m² de bureaux à l’horizon 2015, va prendre du retard à cause de la crise financière, a déclaré à l’AFP Philippe Chaix, Directeur Général de l’Etablissement Public d’aménagement de La Défense, lors du salon MIPIM. Ainsi, la crise financière rend très difficile l’analyse de l’offre future
 

Jean rémy 23/02/2009 20:51

La « défense » est à l’ouest  et pour créer la « défense du 93 » en recherchant dans les synonymes que propose Word nous avons des définitions qui se rapproche et peuvent plus s’ appliquer  pour Noisy le Grand afin de mieux se démarquer ert eviter toutes confusion:
Le premier tri est le suivant :
Protection et ses dérivés ou Apologie et ses dérivés ou embargo et ses dérives ou encore abri et ses dérivés
J’opterai plus pour les deux derniers pour le premier tri pour se démarquer de l’ouest et éventuellement du nord afin d'être plus représentatif dans l'esprit que le maire de Noisy le Grand souhaite.
Les dérivées pour le premier tris sont les suivants:Embargo ; interdiction ;  prohibition ou  encore inhibition
Abri : Asile, bouclier, citadelle, cuirasse, fortification……
Il reste plus qu’a trouvé un logo……Je propose un parcmètre.
Jean Rémy

Alain Cassé- Les Bas Heurts 22/02/2009 19:00

Les dix équipes internationales d’Architecture-Urbaniste, mandatées par le Président de la République ont rendu jeudi dernier leurs propositions au Gouvernement.
Christian de Portzamparc propose de supprimer les Gares de l’Est et du Nord. A la place il imagine une Gare Europe, au-delà du Périphérique, à la Porte d’Aubervilliers, côté Seine Saint Denis.  Ca déboucherait  sur un nouveau quartier de tours abritant logements et bureaux (Tien tien, bizarre comme idée, nous avons déjè entendu cela quelque part !!!...), une sorte de « Défense du 93 » et construit autour de sa Gare Europe.
 
Holà, attention Monsieur de Portzamparc, il ne faut pas piquer l’idée de Michel PAJON aussi facilement. D’après notre Maire, c’est à Noisy le Grand que nous devrions construire la « Défense du 93 » !!!....Encore une atteinte à l’honneur du Maire, il ni a plus de respect pour les élus.
 

ADIHBH-V 06/02/2009 17:47

Vu LE MONITEUR.FR, source AFP: Atis Real (groupe BNP Paribas) prévoit en 2009 un nouvel effondrement du marché de l'immobilier d'entreprise en France avec un total d'investissement compris entre 10 et 12 milliards d'euros contre 15,6 en 2008 et 30,7 en 2007.Même si les conditions d'accès au crédit pourraient s'améliorer en 2009 sous l'effet des politiques monétaires et des plans de relance, elles ne retrouveront pas pour autant les conditions très accomodantes des années record souligne ce conseil en immobilier d'entreprise.

Forges d'Aurin 07/01/2009 19:01

Avez-vous lu LE MONDE de ce jour qui, page 3, dans sa rubrique Urbanisme titre: "LA DEFENSE, Le Ministre de la relance passe à l'attaque". En autre, Le plan Sarkozy autorise l'EPAD à vendre 450 000 m² de bureaux en plus ...Encore mieux, "...son urbanisme conçu exclusivement pour accueillir les entreprises est dépassé. Pour attirer les sièges sociaux, les quartiers d'affaire doivent désormais mixer BUREAUX et LOGEMENTS. Offrir des services, des commerces et des transports efficaces".Tien, tien, mais il me semble bien qu'à l'ADIHBH-V, depuis le début vous ne dites pas autre chose? C'était même le Contre Projet des Etudiants Architectes de Paris La Villette sur Maille Horizon. Auriez-vous raison avant l'heure ? Allez chiche Monsieur le Maire, puisque vous souhaitez prendre le relais de La Défense, c'est le moment ou jamais de vous caractériser!

ADIHBH-V 03/12/2008 21:06

Se déroule les 3, 4 et 5 décembre au Palais des Congrès, le Salon de l'Immobilier d'Entreprise (SIMI). Comme en 2007, le "Vrai journal de Noisy le Grand" était présent aujourd'hui pour écouter Claude Bartelone sur le théme: "La Seine Saint Denis prend son envol: des atouts pour votre entreprise, un partenaire pour votre développement". Le vrai journal n'a pu s'empécher de poser sa traditionnelle question : "La Mutabilité Foncière, c'est quoi ? Faut-il obligatoirement raser des quartiers pavillonnaires, comme à Noisy le Grand ?" Les réponses sont édifiantes et manifestement la politique municipale de Noisy le Grand sur ce sujet,ne semble pas faire l'adhésion de toute la classe Socialiste du 93, y compris au plus haut niveau du Conseil Général. Nous n'en voulons pour preuve que les contacts que nous avons pu nouer spontanément en fin de conférence, du style: "mais vous êtes des Bas Heurts, vous (alors que nous n'avions pas décliner ni notre identité, ni la ville, ni notre nom)- Donner moi votre carte, et écrivez-moi au.... ! Tenez ma carte, je suis le Directeur de Cabinet de....., etc, etc..." Notre blog est une succes story.Ceci étant, ce jour, un n° Spécial du FIGARO titrait: "BUREAUX, UN MARCHE CHAHUTE". Après deux années euphoriques, l'immobilier tertiaire marque un coup d'arrêt. Comme le reste de l'économie, l'activité soufre de la crise et recule. Notamment à cause du resserrement de l'accès au crédit. L'investissement de bureau ne devrait atteindre que 15 milliards d'euros cette année contre 30 milliards en 2007, soit une diminution de moitié note Atisreal (BNP Paribas Immobilier). C'est un ajustement extrémement rapide et brutal, et un retour au niveau de la crise de 1990PS: Les entrées à ce Salon Professionnel nous furent généreusement offertes par des amis du milieu de l'immobilier d'entreprise, merci à eux.

ADIHBH-V 27/10/2008 08:29

En réponse à JR K, oui les Banques sont et vont devenir encore plus frileuses. Mais toujours pour la petite histoire, "Le vrai journal de Noisy le Grand" peut affirmer que lors de l'Appel à Candidature pour désigner une SEM, dans le cadre de l'aménagement de la ZAC du Clos aux Biches, la candidature de la Socaren bénéficiait des références d'Eiffage Construction et pour le financement de BNP Paribas.Mais elle n'est pas très sympa. Dame BNP Paribas avec Noisy le Grand, car nous apprenons par Atisreal que BNP Paribas Assurance vient de percevoir 47.000 m² de bureaux à Nanterre (92). Etant un décohabité de Province,  je ne connais pas bien l'Ile de france, mais de mémoire, Nanterre ce n'est pas l'Est Parisien ça ???. La Défense, c'est dans le coin, non. M..... alors, et Noisy le Grand...

jean remy 26/10/2008 18:15

Bonsoir,Merci pour ces informations. Je fais hélas parti de ceux qui on cru en sont slogan, mais j'ai été bien vite déçu.En juin 2005 ( pas très vieux) le Maire fait dans Noisy Magazine N° 106  un entretien. Il est donc mentionné  sur cet article "qu'il y a dix ans j'avais "mal à ma ville....." et qu'en 1995 Noisy le grand était la 6éme ville la plus endetté de France". Ce journal est encore accessible au format PDF sur le site de la mairie pour lire l'article en entierSi la conjoncture a été favorable au maire à  ce jour, le bilan de la Socaren en  2009 risque d'être catastrophique car on se retrouve dans la même situation que le précédent maire élu. Il risque même d'être amplifier. Ce qu'il y a de dommage c'est que l'on verra le résultat qu'en 2010 soit à l'approbation des comptes de la SOCAREN ( 2008 risque d'être positif).Est ce que son capital de 150 000€ sera suffisant ! vu que les banques deviennent frileuses et surtout qui en subira les conséquences?En ce qui concerne les vieux documents, relatant les événements de Noisy Le grand, il serait bien de lancer un appel pour avoir les originaux ou une copie  d'article  de même styles ( Un peu comme les cartes postale) Comme par exemple quand il était "contre les parcmètres".Exemple:Tous ceux qui sont né(e)s dans les années 1980-2000 et qui on acheté le journal du jour de naissance de leur enfant peuvent regardé s'il y a un article sur Noisy  pour vous le faire parvenir.JRK

ccpounder 26/10/2008 16:01

"Je n'habite que ce qui est à la portée de mon intelligence" a dit Jean Giono. Cette citation pourrait paraître lapidaire, mais en réalité, elle illustre les limites de l'équipe municipale dans ses recherches de projets innovants et originaux pour la ville. Et pourtant, il suffit de chercher un peu pour proposer les terrains de la ville en adéquation avec les besoins exprimés au plus haut niveau. Au lieu de cela, elle copie le projet d'une ville (de droite, en plus !) de l'autre côté de Paris. C'est dire si la veille sur les projets porte plus loin que le bout du nez . L'arnaque concerne les jeunes : beaucoup d'installations sportives mais pas de projet de centres de formation qui les aideraient à valoriser leurs diverses aptitudes.