L'arrogance de Michel Pajon en trois actes

Publié le




undefined


Acte 1 :


Les commissaires enquêteurs refusent la DUP (déclaration d'utilité publique) proposée par Michel Pajon argumentant notamment sur le manque de concertation et la démesure du projet :

(cliquer sur le texte pour la lecture complète)

     "          ... / ...

 
 

                    ... / ...


                         ... /...



Acte 2 :

Michel Pajon dans un élan démocratique prend acte et déclare à l'occasion d'un communiqué de presse le 11 septembre 2007 :

"La ville réaffirme néanmoins sa volonté de poursuivre, (...), l'aménagement de cette partie du territoire communal, en menant des discussions avec tous les acteurs concernés : habitants des Bas-Heurts, (...), élus, associations..."

(voir article "revue de presse")



Acte 3 :


Nous recevons ce jour dans les boîtes aux lettres de notre quartier un tract de la liste de Michel Pajon "Energie douce" :

undefined



annonçant entre autres :


- Ce que nous avons fait :
        ... / ...


undefined

            ... / ...

- Demain, nous nous engageons à :
        ... / ...
 
undefined

(notons que les rédacteurs de ce tract n'ont pas l'habitude d'écrire correctement "environnementale"!)
        ... / ...



Les signataires de ce tract qui soutiennent l'action engagée par Michel Pajon ont-ils lu ces lignes ?


undefined
Cliquer sur la liste pour agrandir


L'ADIHBH-V rappelle tout d'abord que les propriétés acquises à l'amiable ont été détruites alors que l'enquête publique n'avait pas encore commencé ! De nombreuses familles en manque de logement auraient pu s'y installer.
Et qu'en est-il de la soi-disant concertation ? Des fameux comités de quartier ? De la démocratie participative promise dans le programme de Michel Pajon ? Ce tract nous montre que Michel Pajon est déterminé à imposer son projet initial de 1500 logements... sans concertation !

Nous avions demandé à Michel Pajon, comme à tous les candidats, de répondre à notre courrier concernant le futur de notre quartier, ce qu'il n'a pas fait, et pour cause ! Nous avions également demandé récemment un rendez-vous pour nous entretenir sereinement de l'avenir du quartier de La Varenne, nous n'avons toujours pas de réponse.

Nous rappelons que notre engagement est motivé par le refus des expropriations des familles et des personnes âgées et nous invitons chacun à relire les rapports des commissaires enquêteurs.

Attention les 9 et 16 mars ! Nous risquons encore une monarchie élective !


Publié dans noisy-les-bas-heurts

Commenter cet article

ADIHBH-V-Noisy le Grand 08/03/2008 07:16

Merci pour vos encouragements, si nous sommes aujoud'hui LA VOIX ECOUTE de Noisy le Grand, dans une ville ou LA VOIE DU SEIGNEUR est impénétrable, ça nous honore beaucoup.  Ca nous rappele les années 1950, avec les  tétéviseurs PATHE MARCONI fabriqués à Chatou (78) et la VOIX DE SON MAITRE. En particulier, le modéle T 2046 (pour champ fort) et le T 2546 (pour champ faible), modéle ébénisterie. Donc bio-dégradable, déjà les prémises de l'Ecologie et du développement durable. Ainsi, nous informons que les premiers Ecologistes Verts étaient déjà Italiens. Aujourd'hui nous dirions: "Energie forte", "energie faible".Allez, si dans quelques jour "Energie douce" était atomisée, nous vous promettons un petit billet d'humour sur VOIE et VOIX. Nous devrions pouvoir faire quelque chose, mais vous devez vous aussi faire des efforts ?("Voie de garage, voie d'eau, voie lactée, mauvaise voie, voie judiciaire, voie urinaire, voie digestive, voie du seigneur,....Voix douce, voix de la conscience, voie intérieure, voix juste, voie inhumaine, etc ....")

corinne 07/03/2008 19:18

Qu'elle soit "retrouvée" ou "douce", ne semblerait -il pas que "l'énergie de l'équipe de Michel Pajon,  maire-sortant " soit surtout  négative?Bravo pour la pertinence de vos observations, l'humour quand c'est possible et la justesse de vos "coups de gueule" comme ici!Continuez, vous êtes la voix écoutée de Noisy.

Liliane 07/03/2008 13:39

Bravo pour votre réponse, monsieur Cassé. Quand le maire dit "il faut des logements!" et qu'il détruit des pavillons tout neufs qu'il vient d'acquérir, ça fait froid dans le dos. Les premiers ont été démolis, il y a presque 2 ans ...si ma mémoire ne me fait pas défaut. Depuis 2 ans, des familles et des jeunes auraient donc pu avoir un toit (même provisoire ) ce qui est mieux que rien , en attendant une attribution de logement social. Deux ans, c'est beaucoup, quand on est mal logé! Si Michel Pajon avait réellement l'envie de loger les mal-logés, il aurait pu opter pour cette solution ...mais il a préféré tout détruire! C'est honteux, quand on se dit de gauche!

philippe 06/03/2008 15:57

Toutes les listes décident de continuer la construction de cette ZAC, c'est devenu une nécessité qu'il est impossible de contourner. Il faut aussi penser aux nombreuses familles en attente de logement.

07/03/2008 03:43

Effectivement, tous les programmes parlent de l’urbanisation du quartier des Bas Heurts, et c’est normal, puisqu’il faut des logements, mais comment , et combien ? Dans notre combat contre le projet municipal, nous avons toujours envisagé la construction raisonnable de logements en petits collectifs, pavillons en nappes, ou autres. Le contre projet alternatif des Etudiants Architectes évalue la faisabilité à environ 480 logements, sans expropriations des résidents actuels, dont certains ont entre 75 et 92 ans, sans démolitions.  Oui, il faut des logements à Noisy le Grand. Dans ce cas, il aurait peut être été plus intelligent d’établir immédiatement quelques baux précaires à des familles dans le besoin, plutôt que de démolir ces pavillons de façon fantaisiste comme avait pu le préciser le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, en octobre 2006. Au bas mot, c’était 25 familles, soit une centaine de personnes qui trouvaient un toit.  Cette solution fut d’ailleurs adoptée par la mairie après l’acquisition par la SOCAREN, en mai 2007, d’un pavillon situé 8, passage des Aulnettes. Ce pavillon fut dans un premier temps vandalisé, et ensuite restauré à grands frais en septembre 2007, par des Artisans conventionnées avec la mairie (donc, avec nos impôts locaux). Ensuite il fut loué à une nouvelle Association noiséenne, pour 150 € mensuel.  Enfin, nous vous engageons à consulter le site www.linternaute.com, rubrique Immobilier, et vous constaterez comme nous que Noisy le Grand dispose de 23906 logements. Sur ce chiffre, vous avez 9,5% de logements vacants, soit, sans être un expert en mathématique, 2271 logements vides. Par rapport aux 1500 annoncés par la Mairie ( chiffre erroné et non confirmé par la Préfecture,1300 serait plus probable), ça donne un peux de gras.  Alors oui, il faut peut être encore des logements à Noisy le Grand, et y compris des logements sociaux, mais sans pratiquer sur les Bas Heurts la politique de la « terre brulée », sans « urbicide », sans déni  démocratique, sans hérésie citoyenne, sans un projet absurde d’un autre temps et irrationnel. Tout simplement dans le respect des citoyens et avec les citoyens.  Si par le plus simple des hasards, vous pouvez faire passer le message à qui de droit, merci d’avance, et au moins votre contribution sera efficace.  Alain Cassé Président de l’ADIHBH-V  

JP C- NOISY 06/03/2008 14:49

Et rouler jeunesse, les "Verts" de Madame Duffrene enfourchent le vélo rose de "l'énergie douce" à Michel Pajon, et après une promenade bucolique (négociations électorales) de plusieurs mois, sortent aujourd'hui du bois Saint Martin.A la lecture de la lettre de Sylvie Duffrene, j' apprends que la densification des villes voulue par le SDRIF(Schéma Directeur Régional d'Île de France), est une réponse pour augmenter l'offre de logements et réaménager le territoire.Mais bien sûr que c'est bien vrai !!!..., suis-je stupide, il me suffit de relire l'excellent article du Blog de l'ADIHBH-V le 20 novembre 2007, sur la "Mutabilité Urbaine des Territoires", qui précise  dans le fameux projet de SDRIF dont Madame Mireille FERRI, vice Présidente "Verte" du Conseil Régional et grande amie de Madame Sylvie Duffrene est une cheville ouvrière, que "les espaces urbanisés comportent des emprises mutables importantes ou des secteurs disposant d'un fort potentiel de valorisation....Sont concernés des quartiers de gare d'interconnexion, des secteurs d'habitats, des friches, etc....Les prévisions et décisions d'urbanismes doivent favoriser de plus grandes densités dans les quartiers définis par un rayon de 1000 m autour d'une gare ferroviaire ou une station de métro".J'y suis,c'est bien l'application d'une politique cohérente et homogéne. C'est bien le cas de figure des Bas Heurts aujourd'hui, et demain ce sera celui des Yvris!!!...Effectivement, pratiquer le "nettoyage urbain" d'un quartier à grand coups de bulldozers, c'est la définition verte du Dévellopement Durable.Il  faut le dire tout de suite Madame Duffrene, les électeurs de Noisy le Grand vont apprécier !!!....

jean-christophe 05/03/2008 21:49

Double langage, manipulation, intox....Rappelez vous ce que disait M Pajon en réunion préalable à la dup de la ZAC des Bas Heurts en 2004: "c'est pas vous qui allez m'apprendre les ficelles de la politique". Non M Pajon, vous parlez de politique quand nous croyons à la Politique et c'est celle là que que nous souhaitons pour notre ville. Nous souhaitons que les mots de justice, de transparence , d'écologie, de respect de l'humain dont vous vous gargarisez à longueur de journée deviennent réalité à Noisy car depuis 1995 ce ne sont pour vous que des mots pour rallier quelques voix. Nous ne nous laisserons plus prendre, je vous le garantis .

Stéphanie 05/03/2008 11:44

J'ai voté Vert aux élections municipales de 2001 . Au cours de leur mandat, leur position sur les Bas-Heurts me paraissait jusqu'alors claire. Mais en cliquant sur les noms des habitants qui s'associent aux engagements de Michel Pajon, et sur ce projet renouvelé de construire 1500 logements sur la Zac , je me suis aperçue que plusieurs Verts figurent sur la liste. J'en conclus qu'ils renoncent donc à la concertation , à la démocratie participative et qu'ils sont d'accord avec Michel Pajon pour détruire notre quartier et exproprier les familles et les personnes âgées (il me paraît en effet impossible de construire 1500 logements sans détruire les pavillons) C'est triste! D'autant plus, que la plupart d'entre eux avaient manifesté à nos côtés contre ce projet. Aujourd'hui, Michel Pajon persiste et signe...et eux s'y associent cette fois! Mais les Verts qui soutiennent Michel Pajon sont-ils encore Verts ? Sur le marché, ils portaient un tee-shirt rose et distribuait des roses. Ont-ils besoin de renoncer à leur identité, même s'ils ont choisi de s'associer aux socialistes noiséens? Pourquoi ne sont-ils pas restés fidèles à leur couleur et à leur fleur symbolique : le tournesol ?
La politique a ses raisons que la raison ignore !!!

Edouard-Les Bas Heurts 05/03/2008 11:11

J'ai lu avec beaucoup d'attention le courrier de Madame Duffrene, qui ne répond d'ailleurs que trés partiellement à notre, problèmatique, et ne dit rien sur les problèmes d'urbanisation.Et pour cause, nous commencons à découvrir la supercherie. Néanmoins, ne reculant devant aucun sacrifice, Dame Duffrene, grande Patronnesse des "Verts", à Noisy le Grand, et défenderesse du quartier des Bas Heurts depuis Septembre 2004, nous précise :"Nous n'avons pas changé de position, et c'est sur ces bases que nous nous sommes mis d'accord avec l'équipe de Michel Pajon". Soit, nous prenons bonne note, mais moi qui suis un commun des mortels des Bas Heurts, avant de déposer mon bulletin de vote dans l'urne dimanche prochain, j'aurai besoin d'une petite explications de texte, avant de me déterminer.OUI ou NON, les Verts veulent-ils faire "table rase" des Bas Heurts, et faire une nouvelle cité de 1500 logements ???...Je suppose que l'ADIHBH-V ouvrira bien volontier son Blog à Me Duffrene, pour qu'elle apporte quelques éclaicissements liminaires !

valerie 05/03/2008 10:03

CONCERTATION SYNONYME DE CONSTERNATION !J'habite le marnois, et j'ai reçu hier un tract concernant l'avenir de mon quartier. Je retrouve les mêmes signataires qui ont visiblement le don d'ubiquité  !

Vincent 05/03/2008 09:53

La nouvelle passion de notre candidat-maire pour la concertation et les comités de quartier ne serait elle que de la poudre aux yeux ?Je n'ose y croire ....